Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Comment promouvoir au mieux les sciences ?

  1. #1
    Titom61

    Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Quand on enseigne, on se pose la question en tenant d'y répondre : Comment intéresser les élèves aux sciences ?

    En classe, comment faites-vous ? Qu'est-ce qui les intéresse le plus ? Qu'est-ce qui est le plus important pour vous dans cette optique ? Quelles solutions marchent le mieux pour VOUS (chacun étant différent) ?

    Cordialement.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Bonjour,

    On a toujours du mal à apprendre ce qu'on n'arrive pas à visualiser, donc je pense que regarder une partie d'un documentaire bien choisi peut aider à la compréhension d'un cours de sciences naturelles ou de sciences humaines.

    C'est ce que je fais tout le temps avant d'apprendre un cours copieux et compliqué sur une pathologie. Par exemple, un cours sur la polyarthrite rhumatoïde: je n'ai aucune idée de ce qu'est la polyarthrite rhumatoïde car je ne connais personne qui en est atteint. Je vais donc regarder une vidéo du type "allo docteur" pour avoir une vision simplifiée de cette pathologie. Bon ok, ce genre de reportage est plein d'imprécisions, mais ça aide beaucoup, le cours devient beaucoup moins flou car je peux rattacher les écrits de mon cours à quelque chose de concret, et ce n'est qu'à partir de ce moment là que le cours devient intéressant.



    Vous enseignez où? dans le primaire? le secondaire?
    Si c'est dans le primaire, je pense qu'il faut davantage insister sur les maths et le français et laisser les sciences un peu de côté car toutes les études scientifiques demandent un très bon niveau en maths. Et je pense aussi que ce n'est pas une très bonne idée d'essayer d'éveiller une passion pour les sciences chez des élèves parmi lesquels seule une très petite minorité auront le privilège de travailler dans ce domaine difficile d'accès.

    Clairement, un étudiant qui a un bon niveau en français et en maths(même si son niveau ne dépasse pas celui qui est exigé au brevet des collèges), mais qui ne connaît rien aux sciences, a beaucoup plus de chances de s'en sortir dans la vie qu'un étudiant en L3 bio qui ne sait pas faire une règle de trois et qui fait 5 fautes par phrase.

    Il faut savoir également que:
    -La fac de bio est un secteur bouché et les filières qui ouvrent des portes dans la bio à niveau supérieur ou égal à bac +5, sont les écoles après prépa et les études de santé, ce sont des études difficiles auxquelles très peu de vos élèves pourront accéder.
    A niveau bac+2/3, Les techniciens aussi doivent être bons en calculs pour ne pas se tromper dans les dosages.
    Pour la plupart des concours paramédicaux comme le concours d'infirmier, ce sont surtout des compétences en maths(en calculs) et en français(analyse de texte) qui sont demandées. De plus, un infirmier qui se trompe dans les dosages et qui arrive à injecter 10 fois la dose de morphine recommandée car il n'arrive pas à effectuer un simple produit en croix, c'est nettement plus inquiétant et dangereux qu'un infirmier qui ne sait pas définir ce qu'est un thrombus. (Ne riez pas, il y a déjà eu des personnes mortes de cette manière).
    Pour ce qui est de la physique et de la chimie, les maths sont omniprésentes donc inutile d'insister davantage. Sans compter que les maths et la physique sont les domaines en sciences qui offrent le plus de débouchés.

    Enfin, bref, avant d'essayer d'intéresser les élèves aux sciences, essayer de faire en sorte qu'ils aient un bon niveau en calcul et en français, le reste suivra.
    Dernière modification par Neon20 ; 30/05/2016 à 11h41.

  4. #3
    Lucas_Levrel

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Bonjour,

    Je ne pourrais pas être moins d'accord sur les points suivants.

    Citation Envoyé par Neon20 Voir le message
    Si c'est dans le primaire, je pense qu'il faut davantage insister sur les maths et le français et laisser les sciences un peu de côté car toutes les études scientifiques demandent un très bon niveau en maths.
    Tout d'abord, il faut que vous sachiez que la liberté pédagogique de l'enseignant ne va pas jusqu'à lui permettre de définir la proportion des différentes disciplines qu'il doit aborder. Et rassurez-vous : les sciences ne représentent déjà qu'une toute petite partie du temps consacré. Cela ne signifie pas pour autant qu'il ne faille pas chercher à rendre cet enseignement intéressant.

    Et je pense aussi que ce n'est pas une très bonne idée d'essayer d'éveiller une passion pour les sciences chez des élèves parmi lesquels seule une très petite minorité auront le privilège de travailler dans ce domaine difficile d'accès.
    Je trouve ce raisonnement désarmant. D'une part, on ne parle pas d'éveiller une passion, mais déjà, simplement, de rendre cette matière intéressante. Ensuite, les élèves que vous avez en primaire ne chercheront du travail que dans 15 ou 20 ans ! Qui peut dire quelles seront les opportunités dans un tel futur ? Ne confondez pas non plus le travail de chercheur (qui est effectivement difficile d'accès) et l'ensemble des métiers où la science est utile (vous citez par exemple les métiers de la santé, la demande en personnel dans ce domaine ne va pas en s'amenuisant !).

    Clairement, un étudiant qui a un bon niveau en français et en maths(même si son niveau ne dépasse pas celui qui est exigé au brevet des collèges), mais qui ne connaît rien aux sciences, a beaucoup plus de chances de s'en sortir dans la vie qu'un étudiant en L3 bio qui ne sait pas faire une règle de trois et qui fait 5 fautes par phrase.
    Voyez aussi que « s'en sortir dans la vie », c'est plus que « trouver un travail ». Un bagage scientifique basique est une arme anti-crédulité et anti-obscurantisme. L'école ne doit pas former des employés calibrés, elle doit former des citoyens.

    Si je peux faire une parenthèse, de manière générale, chercher à adapter l'enseignement pour maximiser « l'employabilité » à un instant t, c'est le meilleur moyen de former des gens inemployables à terme. Comme le monde évolue, former les gens à réfléchir par eux-mêmes et à savoir se former eux-mêmes les aidera à s'adapter. L'initiation à la démarche scientifique va dans ce sens (je parle bien d'initiation, pas de former des millions de chercheurs).

    A niveau bac+2/3, Les techniciens aussi doivent être bons en calculs pour ne pas se tromper dans les dosages.
    Sans doute, mais si vous permettez que je prenne moi aussi un exemple très anecdotique : un technicien chimiste s'est fait exploser une fiole (contenant permanganate et acide sulfurique fumant) à la figure pour avoir introduit les produits dans le mauvais ordre. Les quantités étaient strictement respectées !

    un infirmier qui se trompe dans les dosages et qui arrive à injecter 10 fois la dose de morphine recommandée car il n'arrive pas à effectuer un simple produit en croix, c'est nettement plus inquiétant et dangereux qu'un infirmier qui ne sait pas définir ce qu'est un thrombus. (Ne riez pas, il y a déjà eu des personnes mortes de cette manière).
    Compte tenu de mon exemple précédent, on peut aussi craindre qu'un infirmier ne connaissant pas telle pathologie se trompe de médicament, entraînant la mort du patient malgré un excellent calcul de dose.

    les maths et la physique sont les domaines en sciences qui offrent le plus de débouchés.
    Ça m'étonnerait, et la société n'évolue pas dans le sens d'un moindre besoin en sciences de la vie.
    Lucas Levrel [Formateur master MEÉF physique-chimie, ÉSPÉ de Créteil]

  5. #4
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Je ne pensais pas lancer une polémique^^.



    Et rassurez-vous : les sciences ne représentent déjà qu'une toute petite partie du temps consacré. Cela ne signifie pas pour autant qu'il ne faille pas chercher à rendre cet enseignement intéressant.
    Je n'ai jamais dit le contraire. J'ai, d'ailleurs, tenté d'apporter une réponse aux questions de l'auteur

    Ça m'étonnerait, et la société n'évolue pas dans le sens d'un moindre besoin en sciences de la vie.
    Je m'appuyais juste sur les propos de plusieurs intervenants qui ont posté de nombreuses fois sur ce forum. Déjà, quand on regarde dans la fonction publique (Dans le privé, c'est plus compliqué de trouver des chiffres donc je me base que ce qui a déjà été dit et re-dit sur le forum "orientation"), il y a une infinité de concours avec des épreuves de maths, que ce soit dans les finances, l'armée,l'éducation nationale etc. ,en comparaison, des concours avec des épreuves de "sciences", il y en a très peu et avec très peu de places.


    Compte tenu de mon exemple précédent, on peut aussi craindre qu'un infirmier ne connaissant pas telle pathologie se trompe de médicament
    Il n'aura qu'à suivre ce qu'on lui indique de faire et il suffira de savoir lire pour connaître l'identité du produit. Depuis quand un infirmier décide tout seul de la nature du produit qu'il devra administrer sans être sous la responsabilité de personne?
    Peut-être que je me trompe, mais il me semble aussi qu'un technicien suit un protocole, là aussi, il lui suffit de savoir lire pour ne pas se tromper sur la nature des ingrédients à utiliser.
    Par contre, pour ce qui est du dosage,c'est plus problématique, il ne suffit plus de savoir lire mais également de savoir compter.
    Il est évident qu'il faille d'autres compétences plus spécialisées mais déjà: savoir lire et compter, c'est essentiel(vous allez me dire le contraire?), et malheureusement ces 2 compétences(surtout la deuxième) sont loin d'être acquises chez tout le monde.

    D'une part, on ne parle pas d'éveiller une passion, mais déjà, simplement, de rendre cette matière intéressante.
    Oui j'avais compris, c'était juste une manière de dire qu'il ne fallait pas trop insister dessus. D'ailleurs, j'ai proposé une réponse aux questions de l'auteur.


    Voyez aussi que « s'en sortir dans la vie », c'est plus que « trouver un travail ».
    "Trouver un travail", je trouve que c'est déjà pas mal étant donné le climat actuel...il y a quand même 11% de la population active qui est au chômage, ce n'est pas rien...
    Et de nombreux concours dans la fonction publique ne demande pas grand chose de plus qu'un niveau en maths et en français niveau collège...et les moyennes obtenues par les candidats sont souvent et étrangement très basses.
    Pour prendre un exemple, j'ai feuilleté des livres du concours de CRPE, le niveau en maths demandé n'est pas insurmontable(c'est même moins que le niveau d'un élève de seconde), le programme de sciences(j'ai le livre chez moi) c'est de la rigolade(c'est moins que le programme de sciences du collège ), et les gens à bac+ 5 sont recrutés avec une moyenne nationale de 9 (avec parfois des moyennes de 6 dans certains départements), que se passe-t-il? Certains de nos bac+5 n'auraient pas le niveau d'un élève de 3ème?

    Un bagage scientifique basique est une arme anti-crédulité et anti-obscurantisme.
    Je crois qu'on s'est mal compris, je ne déclare pas du tout la guerre aux sciences. Je suis d'accord avec cette affirmation mais je pense qu'elle n'est pas adaptée au contexte. Je n'ai pas dit que les sciences à l'école primaire étaient inutiles, mais qu'il fallait chercher à insister davantage sur d'autres choses comme le français et les maths pour lesquels il faut des bases pour entrer au collège et surtout pour plus tard, des bases que beaucoup gens n'ont pas. De toute façon, ils reverront les sciences au collège depuis le début avec quelqu'un de plus spécialisé, alors que pour le français et les maths ils seront déjà censés avoir des bases solides.
    Dernière modification par Neon20 ; 30/05/2016 à 15h32.

  6. #5
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    L'initiation à la démarche scientifique va dans ce sens (je parle bien d'initiation, pas de former des millions de chercheurs).
    Les "sciences" à l'école primaire c'est une initiation à la démarche scientifique? Je ne suis pas vraiment d'accord. De ce que j'en vois avec ma petite cousine qui est en CM2 et que j'aide régulièrement pour les leçons, ça ressemble plus à du par coeur pur et dur.

  7. #6
    ansset

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    @Neon:
    le sujet ne parle pas de l'intérêt d'enseigner les sciences ou pas, et à quelle période, ni pour quel débouché.......
    le sujet est "comment promouvoir au mieux les sciences".
    tes réponses ne sont que des opinions personnelles sur l'utilité de l'enseignement des sciences en général.
    pas sur les méthodes pédagogiques.

    je ne suis pas prof, donc de peu d'utilité.
    ceci dit, la question du niveau de la classe se pose probablement.
    on éveille pas l'intérêt de la même manière.
    expérimentation, exemple d'applications, anecdotes, énigmes ou curiosités observées, etc....
    j'y reviendrais plus tard certainement. ( pressé à l'instant )
    Cdt

    ps : du "par cœur" dis tu , alors c'est mal enseigné.
    Dernière modification par ansset ; 31/05/2016 à 12h17.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  8. #7
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    le sujet ne parle pas de l'intérêt d'enseigner les sciences ou pas, et à quelle période, ni pour quel débouché.......
    le sujet est "comment promouvoir au mieux les sciences".
    Oui, encore une fois: j'ai compris, je voulais juste ajouter mon grain de sel car ça me tenait à coeur. Je dis juste qu'il ne faut pas trop insister sur les "sciences" en primaire(qui à ce niveau n'en sont pas). Je me rappelle avoir eu un instit traumatisé par la guerre qui nous parlait de la seconde guerre mondiale pendant des après-midi entières à de nombreuses reprises; l'aprem, on avait parfois des récrés jusqu'à 15h; on fabriquait des babioles pour la fête des mères et cela prenait parfois une semaine complète etc. vous n'allez pas me faire croire que tout ce que je viens de citer est imposé par le programme? A la place, ce temps aurait pu être consacré à aider les élèves qui ont des difficultés en maths et en français... c'est pour ça que je dis qu'il ne faut pas insister trop sur autre chose que les matières de base. J'avertit juste l'auteur: des sciences à ce niveau là, il en faut mais pas trop.
    Ce que je voulais dire: Intéresser les élèves aux "sciences" c'est bien, mais de manière modérée pour ne pas leur donner une fausse image des sciences, car on ne va pas se mentir: les "sciences" enseignées l'école primaire n'ont absolument rien à voir avec les sciences enseignées dans les classes supérieures, ce sont des disciplines qui demandent beaucoup de maths(ou au moins du calcul).

    Si je prends l' exemple de quelqu'un qui va faire un CAP ou un bac pro (il y a quand même la moitié des élèves qui seront dans cette situation), qu'est-ce qu'ils en ont à faire que pluton n'est plus considérée comme une planète ou que la fourmi appartienne au règne animal et fasse partie de la classe des insectes? J'ai déjà entendu des adultes me dire "mais la fourmi c'est pas un animal, c'est un insecte!", au début on trouve cela choquant, mais on relativise et on se rend compte ensuite que ce genre de connaissance ne sert à rien pour la plupart des gens. Même les métiers qui "utilisent les sciences" demandent surtout de savoir lire et calculer.
    Je pensais avoir un peu plus de soutien sur ce coup là..., mais c'est vrai je n'ai pas été clair.


    ceci dit, la question du niveau de la classe se pose probablement.
    Oui, je pense, en effet, que c'est le premier problème qu'il faut résoudre.


    expérimentation, exemple d'applications, anecdotes, énigmes ou curiosités observées, etc....
    Oui, ce sont des idées comme d'autres, ça peut marcher aussi.
    Dernière modification par Neon20 ; 31/05/2016 à 13h42.

  9. #8
    ansset

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    mais Titom ne parle pas spécialement du primaire.
    pourquoi se focaliser la dessus.
    et même si :
    il s'agit d'éveil à ce niveau.
    je n'ai pas été prof ( sauf pour des cours particuliers , mais pas pour des primaires ), mais enfant, élève et père.
    et des "pourquoi , comment ?" , on en a à la pelle avec les enfants.
    les questions sont parfois scientifiques, même si elle ne sont pas présentées comme telles.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  10. #9
    Antropos

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Voilà ce que j'ai remarqué pendant mes années de collège et de lycée. Je pense pouvoir t'aider Titom.

    Parmi les élèves qui travaillent les sciences il y a deux types de profils : ceux qui travaillent parce que les sciences les intéressent, ceux qui ne sont pas intéressés par les sciences mais qui travaillent par autodiscipline, et ceux qui sont les deux à la fois.
    Dans une classe, il y a ceux qui comprennent vite, qui sont une minorité, je dirais 1/3 en moyenne, et le reste qui a souvent besoin de reprendre complètement les exercices à la maison. Parmi ces deux tiers restants, il y a une partie qui bien entendu travaille les sciences, reprend les exercices chez elle, consciente de ne pas comprendre tout de suite les choses, et il y a ceux qui ne travaillent tout simplement pas les sciences, par indiscipline et désintérêt (on peut également les trouver dans le premier groupe de ceux qui comprennent vite). L'indiscipline, le professeur ne pourra rien y faire à part brusquer l'élève et le dégouter de la matière. Là où je pense que le professeur peut sauver l'élève, c'est justement en lui donnant goût pour une discipline, et donnant déjà un sens à la discipline. Il faut montrer à l'élève que ces connaissances vont lui servir, en particulier dans le monde de demain, il faut parler des recherches actuelles, dans plusieurs branches d'une discipline (autant les neurosciences que la paléontologie par exemple). Pour ces élèves, il faut leur mettre des papillons dans les yeux. Ça peut déclencher un déclic.

    L'idéal serait que chaque chapitre soit introduit avec une découverte, plutôt spectaculaire, qui lui est associé. Et une découverte récente. Ou bien des recherches en cours dans des domaines contre-intuitifs. Par exemple le rôle que pourrait avoir la biologie dans le retardement du vieillissement. Les neurosciences dans la compréhension des mécanisme du cerveau, de la conscience !
    La physique et les maths, j'aurais aimé qu'un seul de mes professeurs commence par nous montrer à quel point cette matière est fabuleuse dans le sens où elle nous permet de comprendre ce qu'est la matière. Rien que ça. Puis vous pouvez leur parler d'expériences quantiques complètement contre-intuitives qui vont les bluffer, donner envie à certains de se renseigner chez eux, et peut-être de découvrir un véritablement intérêt insoupçonné. L'astrophysique et ses concepts très contre-intuitifs est un domaine vraiment pas mal pour intéresser les élèves. Je pense qu'expliquer à des élèves ce qu'est un trou noir, la théorie des cordes (sans forcément aller dans le détail), peut déjà énormément modifier la vision qu'ils se faisaient jusqu'alors de la science

    Quelque chose d'à mon avis très important aussi. Les films qui sont projetés aux élèves. Ne pas hésiter à mettre un film comme Interstellar par exemple. Ou simplement le conseiller aux élèves.
    " L'essence de la technique n'est absolument rien de technique " M. Heidegger

  11. #10
    vep

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Citation Envoyé par Neon20
    Si je prends l' exemple de quelqu'un qui va faire un CAP ou un bac pro (il y a quand même la moitié des élèves qui seront dans cette situation), qu'est-ce qu'ils en ont à faire que pluton n'est plus considérée comme une planète ou que la fourmi appartienne au règne animal et fasse partie de la classe des insectes?
    Vous avez une vision purement utilistariste et à court terme de l'enseignement ...
    Enseigner des bases d'astronomie permettra à l'adulte en construction de ne pas croire aux billevesées de la terre plate ou que l'homme n'a pas marché dur la lune.
    Avoir des notions de chimie leur permettra de mieux comprendre ce qu'ils mangent et de ne pas s'affoler devant des E... affiché sur l'étiquette des aliments ou de penser que l'eau a une mémoire, avoir des notions de biologie leur évitera de croire divers gourous et charlatans, de céder à la mode du sans gluten, du jeûne, de croire au pranisme, d'être paniqué à l'approche d'un OGM etc ...
    Ce ne sont pas seulement des connaissances scientifiques qui sont données aux enfants mais également une culture scientifique, un gout pour la connaissance et une méthodologie.
    Certes, il suffit de parcourir le net, ce forum par exemple, pour voir que ce n'est pas efficace à 100 %, mais ne pas le faire, et ne donner aux élèves que des connaissances utiles à court terme, c'est oublier que l'éducation forme aussi des citoyens ( et en plus économiquement, c'est un mauvais calcul.)

    Quant aux élèves qui ne maîtrisent pas la lecture à la fin de l'école primaire, s'il suffisait de les faire lire 1h de plus par jour au lieu de leur parler d'astronomie ou d'environnement pour que ça résolve tous les pb, cela se saurait. Le problème est beaucoup plus complexe que ça

  12. #11
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Bonjour,

    Enseigner des bases d'astronomie permettra à l'adulte en construction de ne pas croire aux billevesées de la terre plate ou que l'homme n'a pas marché dur la lune.
    Avoir des notions de chimie leur permettra de mieux comprendre ce qu'ils mangent et de ne pas s'affoler devant des E... affiché sur l'étiquette des aliments ou de penser que l'eau a une mémoire, avoir des notions de biologie leur évitera de croire divers gourous et charlatans, de céder à la mode du sans gluten, du jeûne, de croire au pranisme, d'être paniqué à l'approche d'un OGM etc ...

    Je suis globalement d'accord sur l'idée. Mais dans la réalité, la plupart de ces choses là n'ont jamais été enseignées en primaire et ne le seront probablement jamais. D'ailleurs, elles ne sont même pas enseignées dans le secondaire...ni dans le supérieur...ce sont des choses qu'on apprend plus tard. A la fac de pharmacie, on ne m'a jamais dit que l'homéopathie c'était du grand n'importe quoi, il suffit juste d'un peu de bon sens pour s'en rendre compte. Et quelqu'un qui a envie de croire en de telles inepties, y croira de toute façon, peu importe ce qu'on lui dira . De plus, il faut savoir que les sciences ne sont qu'une option au concours du CRPE, donc un instit n'en sait pas forcément plus sur le sujet que n'importe quel adulte de niveau bac+5 qui provient d'une section littéraire.

    Avoir des notions de chimie leur permettra de mieux comprendre ce qu'ils mangent et de ne pas s'affoler devant des E... affiché sur l'étiquette des aliments
    Et ça ce ne sont pas des connaissances de chimie mais plutôt des notions de toxico, qui ne seront jamais enseignées nulle part. La chimie c'est un domaine très matheux comme les sciences en général.


    Ensuite, si certaines personnes ont envie de lire des conneries(encore faut-il savoir lire...) et de croire en des complots imaginaires au lieu de s'informer à partir de sources fiables, on ne peut rien faire pour elles.
    Le fait de savoir que Neil Armstrong a marché sur la lune est certainement quelque chose qui est enseigné un peu partout et vu à maintes reprises au collège et au lycée(ou dans des jeux télévisés ), plus en histoire géo qu'en sciences, d'ailleurs. Mais est-ce que cela empêche ,pour autant, la diffusion de vidéos conspirationnistes qui racontent que personne n'a jamais marché sur la lune? Il suffit juste d'une petite recherche pour voir que ce n'est pas le cas.


    Et encore une fois, je ne suis pas pour la suppression des "sciences" à l'école primaire, on dirait que tout le monde a cru que j'ai dit ça.^^ J'ai juste dit qu'il ne fallait pas trop insister dessus: par exemple , ne pas rester sur des thèmes de sciences pendant plusieurs semaines d'affilées et ne quasiment rien faire d'autre, comme ce fut le cas avec mon instit qui nous parlait de sa seconde guerre mondiale pendant des journées entières et qui la remettait sur le tapis quelques semaines après et ainsi de suite. Il y a mieux à faire...


    Quant aux élèves qui ne maîtrisent pas la lecture à la fin de l'école primaire, s'il suffisait de les faire lire 1h de plus par jour au lieu de leur parler d'astronomie ou d'environnement pour que ça résolve tous les pb, cela se saurait. Le problème est beaucoup plus complexe que ça
    Selon vous, il y aurait des gens qui seraient faits pour savoir lire et d'autres non? Et le fait de les entraîner davantage ne changerait rien?
    Moi, j'avais des difficultés pour certaines activités(qui 'ont rien de scolaire) et c'est en persévérant, en passant du temps dessus, ça m'a pris plus de temps que les autres mais j'ai quand même réussi à maîtriser cette activité. Si j'avais fait autre chose à la place des heures supplémentaires que j'y ai consacré, je n'aurais probablement jamais réussi à maîtriser ces activités...

    De plus, je ne parlais pas seulement d'apprendre à lire à des enfants qui ont des difficultés de mémorisation, mais également d'assurer aux "normaux", un bagage(en maths et en français) solide pour la suite.

    "astronomie ou d'environnement" Il faudra voir ces notions car il faut suivre le programme de toute façon, mais est-ce que ça vaut le coût de s'attarder dessus? Le plus gros risque de s'attarder trop dessus, ce serait de donner une fausse image des sciences aux enfants. Ne leur donnez pas de faux espoirs... faites leur comprendre qu'écologue et astronome sont des métiers difficiles d'accès...
    Après, on se retrouve avec des gens qui vont sur le forum orientation pour écrire: "je veux devenir écologue", "je veux devenir astronome", et personne n'arrive à leur répondre...ou on leur dit que c'et bouché ou que ça n'existe tout simplement pas...


    mais Titom ne parle pas spécialement du primaire.
    pourquoi se focaliser la dessus.
    Parce que c'est l'hypothèse la plus probable.On est sur le forum des enseignants, et un professeur du secondaire ne parlera probablement pas de "sciences" mais de "SVT" ou de physique-chimie".
    Dernière modification par Neon20 ; 01/06/2016 à 10h20.

  13. #12
    ansset

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    peut être.
    A lui de nous préciser. ( il peut s'agir du collège aussi )
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  14. #13
    Lucas_Levrel

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Neon20 Voir le message
    Je ne pensais pas lancer une polémique^^.
    Meuh non, juste une divergence de points de vue

    Il n'aura qu'à suivre ce qu'on lui indique de faire et il suffira de savoir lire pour connaître l'identité du produit. Depuis quand un infirmier décide tout seul de la nature du produit qu'il devra administrer sans être sous la responsabilité de personne?
    Peut-être que je me trompe, mais il me semble aussi qu'un technicien suit un protocole, là aussi, il lui suffit de savoir lire pour ne pas se tromper sur la nature des ingrédients à utiliser.
    Je ne vais pas m'attarder sur des exemples ponctuels, mais l'idée est qu'une culture scientifique permet d'éviter les erreurs. Dans le cas de l'infirmier il ne s'agit pas de prescrire mais de détecter une éventuelle erreur (genre sur la feuille de traitement pour Dupond il y a une faute, c'est écrit Dupont et justement il y a un patient de ce nom-là dans le même service)... Dans le cas véridique du technicien artificier involontaire, il avait juste oublié qu'on ne met jamais l'eau dans l'acide pur, mais l'acide pur dans l'eau, le truc tellement basique que ça ne figure pas dans les protocoles. Bref.

    Il est évident qu'il faille d'autres compétences plus spécialisées mais déjà: savoir lire et compter, c'est essentiel(vous allez me dire le contraire?), et malheureusement ces 2 compétences(surtout la deuxième) sont loin d'être acquises chez tout le monde.
    Nous sommes d'accord. Mais, comme l'a dit vep, ce ne sont pas les maigres heures de sciences qui permettront de compenser, car la question est complexe (comme l'a dit vep, et ne se résume pas à « ceux qui sont faits pour ça ou pas » comme vous dites, justement parce que c'est complexe).

    On pourrait aussi argumenter à l'inverse : un élève qui a pris goût aux sciences sera plus motivé pour maîtriser les maths, ou l'anglais, ou la géographie...

    le programme de sciences(j'ai le livre chez moi) c'est de la rigolade(c'est moins que le programme de sciences du collège ), et les gens à bac+ 5 sont recrutés avec une moyenne nationale de 9 (avec parfois des moyennes de 6 dans certains départements), que se passe-t-il? Certains de nos bac+5 n'auraient pas le niveau d'un élève de 3ème?
    Réponse à ce paradoxe : les élèves ne maîtrisent pas le programme, sinon ils auraient tous 20/20. Donc le lauréat du CRPE peut bien avoir une note basse au concours et avoir un meilleur niveau qu'un élève de 3e. Ceci dit, le concours est loin de se résumer à de l'académique.

    L'initiation à la démarche scientifique va dans ce sens (je parle bien d'initiation, pas de former des millions de chercheurs).
    Les "sciences" à l'école primaire c'est une initiation à la démarche scientifique?
    Ne sortez pas du contexte SVP, qui était à cet endroit : un étudiant.

    Pour finir (on ne va pas rester hors sujet trop longtemps), évitez de prendre des cas (très) particuliers et d'en tirer des généralités. Vous avez eu un instit qui déraillait, ça ne veut pas dire que Titom, sous sa question, cache un Nimbus qui passera 90% de son temps à parler de Pluton. Et précisément il veut éviter de faire faire du « par cœur pur et dur », qu'il soit loué !
    Quant à l'exemple de la fourmi, moi je trouve ça grave. Ne pas comprendre qu'un insecte est un animal, ça indique une telle ignorance de la nature qu'on se demande comment on pourra sensibiliser une telle personne aux problèmes environnementaux. Ou alors, c'est juste qu'elle ne comprenait pas le sens du mot animal (le confondant avec mammifère ?), et dans ce cas c'était un problème de français

    Belle journée à tous (malgré la météo) !
    Lucas Levrel [Formateur master MEÉF physique-chimie, ÉSPÉ de Créteil]

  15. #14
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    On pourrait aussi argumenter à l'inverse : un élève qui a pris goût aux sciences sera plus motivé pour maîtriser les maths, ou l'anglais, ou la géographie...
    C'est possible, encore faut-il leur expliquer qu'il y a un lien entre les sciences et toutes ces matières. Car si l'élève s'intéresse aux sciences telles qu'on les enseigne en primaire(des sciences en français et sans maths) , est-ce que c'est cet intérêt pour les sciences qui va vraiment faire en sorte qu'il s'intéresse aux maths ou à l'anglais? Il faut déjà lui expliquer où est le rapport, mais déjà est-ce que l'instit le connaît?

    Dans le cas véridique du technicien artificier involontaire, il avait juste oublié qu'on ne met jamais l'eau dans l'acide pur, mais l'acide pur dans l'eau, le truc tellement basique que ça ne figure pas dans les protocoles.
    Mais ce sont des connaissances spécifiques aux techniciens de labo et à ses supérieurs, ce ne sont pas des choses que tout le monde est censé savoir. Quand j'ai pris l'exemple de l'infirmier au départ, je vous parlais de compétences qui étaient censées être acquises chez tout le monde, pas des compétences spécifiques de l'infirmier(soins infirmiers, par exemple). Savoir calculer un produit en croix ou lire un document, ce sont des compétences qui se travaillent dès la primaire et qui sont censées être maîtrisées par tout le monde à la fin de la 3ème.


    mais l'idée est qu'une culture scientifique permet d'éviter les erreurs.
    Mais, comme l'a dit vep, ce ne sont pas les maigres heures de sciences qui permettront de compenser
    Mais pour la 10 000ème fois(patience...^^'), je ne suis pas contre une culture scientifique en primaire tant que le contenu reste modéré. Et je ne compte pas enlever le programme de science pour le remplacer par des maths. Et enfin, il faut arrêter de faire croire que tout est programmé à l'heure près, on frôle un autre sujet, que je n'ai pas envie d'aborder.

    les élèves ne maîtrisent pas le programme, sinon ils auraient tous 20/20. Donc le lauréat du CRPE peut bien avoir une note basse au concours et avoir un meilleur niveau qu'un élève de 3e. Ceci dit, le concours est loin de se résumer à de l'académique.
    Vous êtes un peu de mauvaise foi,ici. Je ne parlais pas d'avoir 20/20 mais d'avoir au moins la moyenne. Restons honnête: 6/20 voire 4/20 c'est faible, surtout lorsque l'on voit les compétences requises...et là, je parle bien des moyennes de personnes qui ont été recrutées.

    ça ne veut pas dire que Titom, sous sa question, cache un Nimbus qui passera 90% de son temps à parler de Pluton.
    Ce que j'ai écrit dans mon premier commentaire, c'était au cas où, je ne l'accuse de rien. J'explique simplement que vouloir intéresser les élèves aux "sciences" c'est bien mais qu'il y a d'autres matières qui sont encore plus dignes d'intérêt à leur niveau. C'est tout, il n' y avait nullement besoin d'ouvrir un gros débat là-dessus.

    Quant à l'exemple de la fourmi, moi je trouve ça grave.
    J'admets que c'est grave . On me l'a faite au moins 3 fois, et je dois dire qu'on s'y habitue jamais, c'est toujours aussi choquant!

    J'aurais pu utiliser d'autres exemples comme le fait de croire qu'une tique est un insecte (celle-là est du même tonneau et elle est très répandue), ou la confusion entre mandarine et clémentine(celle-là me vient d'une instit)..
    Dernière modification par Neon20 ; 01/06/2016 à 19h56.

  16. #15
    albanxiii

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Citation Envoyé par Neon20 Voir le message
    Et ça ce ne sont pas des connaissances de chimie mais plutôt des notions de toxico, qui ne seront jamais enseignées nulle part. La chimie c'est un domaine très matheux comme les sciences en général.
    Euh... non. Sauf des domaines très particuliers de la chimie, que vous n'avez probablement jamais abordés si vous êtes en PACES / médecine.
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  17. #16
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    Euh... non. Sauf des domaines très particuliers de la chimie, que vous n'avez probablement jamais abordés si vous êtes en PACES / médecine.
    Ah? Autant pour moi. Lesquels par exemples?


    ne pas s'affoler devant des E... affiché sur l'étiquette des aliments
    Je pensais que Vep parlait de personnes qui pouvaient s'inquiéter des effets de ces E...sur leur santé, et dans ce cas c'est de la toxico...
    Dernière modification par Neon20 ; 01/06/2016 à 20h46.

  18. #17
    Neon20

    Re : Comment promouvoir au mieux les sciences ?

    La chimie c'est un domaine très matheux comme les sciences en général.
    A moins que vous réagissiez par rapport à cette partie-là.

    Bon...il faut se remettre dans le contexte, on parle des enseignements dans les petites classes. Ce que j'entendais par "matheux" c'était plutôt dans le sens: "qui nécessite de savoir calculer" et pas forcément "qui nécessite d'établir de grandes démonstrations".
    Dernière modification par Neon20 ; 01/06/2016 à 20h58.

Discussions similaires

  1. Actu - Intel veut promouvoir les ultrabooks
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/06/2011, 14h11
  2. quel est le mieux pour récuperer sciences po quand on a pas eu l'iep ?!
    Par anega dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/07/2008, 18h43