Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 56

Ces envahisseurs que l'on protège!

  1. #1
    pilet14

    Ces envahisseurs que l'on protège!

    Bonjour,



    Encore un article qui oublie d'autres causes de prolifération de certaines espèces: la politique de surprotection irréfléchie menée par certains pour de basses raisons idéologiques.

    Par exemple, pourquoi la Bernache du Canada (ou l'ibis sacré) est elle encore à ce jour PROTEGEE en France alors qu'il s'agit d'une espèce exotique?

    Pour le ragondin, pas un mot des batons dans les roues dont ont été et dont sont toujours victimes les piégeurs et autres chasseurs de gibier d'eau!

    Pas un mot sur l'impact négatif des munitions de substitution au plomb ou la perte pour les chasseurs européens de chasse de gibier d'eau français, espagnols et italiens de plusieurs mois de chasse au cour de ces dix dernières années sur l'explosion des populations de ragondins.

    Si lutter contre les espèces invasives ou expliquer pourquoi certaines espèces invasives ont vu leur population exploser à cause de lois bassement idéologiques et sans aucune justification scientifique impartiale ne fait pas partie du thème développement durable.

    Le cas du ragondin fait tout de même furieusement pensé à l'histoire de l'arroseur arrosé.

    Excusez moi, il est temps pour moi d'aller vérifier mes cages pièges.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Dernière modification par Philou67 ; 23/04/2009 à 16h45. Motif: lien erroné

  4. #3
    Cécile

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Sans oublier l'homme, envahisseur bien connu, et pourtant protégé par la loi

  5. #4
    streshydrique

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Sans oublier l'homme, envahisseur bien connu, et pourtant protégé par la loi


    Pilet, ton lien ne marche pas...

    Pour la bernache du canada, le problème est qu'elle concurrence la nonnette, car elle sont sur les même niches écologique, ces deux sous races sont très proche (il ne faudrait pas que les chasseur les confonde ), on rapporte même des cas d'hybridation, donc elle est dangereuse pour la nonnette mais n'est en aucun cas dangereuse pour l'écosystème. un petit lien bernache canada

    Pour les piégeurs de ragondins, je ne savais pas qu'il avait des problèmes avec des "faux"écologistes. Les écologistes on fait pression pour faire interdire l'empoisonnement, qui faisait du tort a beaucoup d'espèces et c'est une bonne chose. L'explosion du nombre de ragondins est avant tout du a leurs place écologique, pas de prédateurs (il y a biens des siures qui peuvent en croquer mais c'est très rare ), et une reproduction très importante (qui est du a la forte prédation de son milieu d'origine).

    Je vais me faire un peu l'avocat du diable, mais , heuresement que la chasse aux especes allochtones n'est pas completement libre par definition, car des chasseurs peut scupuleux serait tenté d'introduire de nouvelles éspece pour ensuite les chassé.

    PS: j'espere que tu as reussi a en piegé.

  6. #5
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Bonjour,



    Encore un article qui oublie d'autres causes de prolifération de certaines espèces: la politique de surprotection irréfléchie menée par certains pour de basses raisons idéologiques.
    Il peut déjà y avoir au départ, outre une "surprotection", l'initiative de départ d'introduire une espèce, pour des raisons ornementales, industrielles ou cynégétiques. Et l'absence ou le faible nombre de prédateurs et parasites potentiels.

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Par exemple, pourquoi la Bernache du Canada (ou l'ibis sacré) est elle encore à ce jour PROTEGEE en France alors qu'il s'agit d'une espèce exotique?
    La Bernache du Canada est officiellement considérée comme invasive. Depuis le 16 Mai 2007, la "régulation de cette espèce sans quota" est autorisée par le CNPN.

    Quand à l'Ibis sacré, bien qu'encore protégé, il a déjà fait l'objet d'une campagne d'éradication, par des tirs à la carabine à l'approche et à l'affût.

    Par ailleurs, une espèce dite "exotique" ne pose pas forcément de problèmes. Le Leiothrix jaune, par exemple, en expansion, n'en pose pas.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  7. #6
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message


    Pilet, ton lien ne marche pas...

    Pour la bernache du canada, le problème est qu'elle concurrence la nonnette, car elle sont sur les même niches écologique, ces deux sous races sont très proche (il ne faudrait pas que les chasseur les confonde ), on rapporte même des cas d'hybridation, donc elle est dangereuse pour la nonnette mais n'est en aucun cas dangereuse pour l'écosystème. un petit lien bernache canada

    Pour les piégeurs de ragondins, je ne savais pas qu'il avait des problèmes avec des "faux"écologistes. Les écologistes on fait pression pour faire interdire l'empoisonnement, qui faisait du tort a beaucoup d'espèces et c'est une bonne chose. L'explosion du nombre de ragondins est avant tout du a leurs place écologique, pas de prédateurs (il y a biens des siures qui peuvent en croquer mais c'est très rare ), et une reproduction très importante (qui est du a la forte prédation de son milieu d'origine).

    Je vais me faire un peu l'avocat du diable, mais , heuresement que la chasse aux especes allochtones n'est pas completement libre par definition, car des chasseurs peut scupuleux serait tenté d'introduire de nouvelles éspece pour ensuite les chassé.

    PS: j'espere que tu as reussi a en piegé.
    Bonjour à tous

    Le principal prédateur du ragondin reste et restera l'homme dans notre pays.

    Or il se trouve que je tuais au fusil entre 30 et 40 ragondins par ans dans mes débuts de chasseur (dans les années 90) sans les chasser réellement et qu'aujourd'hui j'en tue au maximum au fusil une vingtaine non pas par manque d'opportunité mais par manque de temps et pour des raisons financières évidentes malgré l'explosion des populations, je précise que j'attrappe en moyenne une cinquantaine de rats musqués ou de ragondins de petite taille sur mon étang tous les ans car on ne prend aux cages pièges que les individus de petite taille à moins bien sûr de mettre sur le terrain des cages beaucoup plus grandes mais difficilement transportables et manoeuvrables, je pense que les populations de cette espèce vont rapidement devenir incontrolable si on en reste dans la situation actuelle. Je vous signale qu'il est simplement hors de question que nous assumions seuls et à nos frais la destruction de ces animaux dont nous ne sommes nullement responsable de l'invasion. Quand vous lisez que le ragondin se chasse à balle sur certains sites protectionnistes, on est pas près d'aller dans le bon sens.

    Je vous signale que dans ma jeunesse, j'ai déjà risqué des procès de chasse pour avoir abattu plusieurs ragondins en période de fermeture de cette espèce (en août) car il faut savoir qu'avant 2003 la chasse de cette espèce ne débutait qu'à l'ouverture générale de la chasse en septembre, ce qui est d'une logique absolue.

    Confondre une bernache du canada avec une bernache nonette???

    La canada peut faire tout de même plus de 5 kg (en gros un cygne) la nonette elle fait à peine 2 kg (en gros un tadorne), je me vois mal confondre ces 2 espèces.

  8. #7
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Il peut déjà y avoir au départ, outre une "surprotection", l'initiative de départ d'introduire une espèce, pour des raisons ornementales, industrielles ou cynégétiques. Et l'absence ou le faible nombre de prédateurs et parasites potentiels.



    La Bernache du Canada est officiellement considérée comme invasive. Depuis le 16 Mai 2007, la "régulation de cette espèce sans quota" est autorisée par le CNPN.

    Quand à l'Ibis sacré, bien qu'encore protégé, il a déjà fait l'objet d'une campagne d'éradication, par des tirs à la carabine à l'approche et à l'affût.

    Par ailleurs, une espèce dite "exotique" ne pose pas forcément de problèmes. Le Leiothrix jaune, par exemple, en expansion, n'en pose pas.
    Ma question est simple, pourquoi ces espèces ne passent elles tout simplement pas dans la liste des espèces gibiers. Je ne vous parle pas là de régulation effectuée par des gardes chasses et autres personnes habilitées mais par les chasseurs lambda!

    Je ne fais que demander l'application du principe de précaution!

    D'autres espèces d'oiseaux aquatiques sont tout autant concernés comme les canards mandarins et carolins introduits en Grande Bretagne depuis des années et qui commencent à essaimer vers le continent.

  9. #8
    invite765732342432
    Invité

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    Pour les piégeurs de ragondins, je ne savais pas qu'il avait des problèmes avec des "faux"écologistes
    Ce sont surtout les "défenseurs des animaux" qui posent problèmes à casser les pièges et/ou libérer ces animaux. On en trouve facilement sur le net à se vanter de leurs prouesses.
    Une discussion avec eux permet rapidement de se rendre compte qu'ils n'ont aucune idée de ce qu'est un écosystème et des conséquences pour les autres animaux (et plantes) de laisser pulluler les ragondins...

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Ma question est simple, pourquoi ces espèces ne passent elles tout simplement pas dans la liste des espèces gibiers. Je ne vous parle pas là de régulation effectuée par des gardes chasses et autres personnes habilitées mais par les chasseurs lambda!
    Est-ce que le ragondin est comestible ? Peut-être est-ce une limite à la liste "gibier" ?

  10. #9
    kinette

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Bonjour,
    Le ragondin est comestible, et a d'ailleurs parfois été élevé non seulement pour sa fourrure mais aussi pour sa chair (le fameux "pâté de myocastor", pas degueu d'ailleurs).

    En ce qui concerne les passages d'espèces entre catégories: aucune espèce n'est chassable "par défaut", donc il est normal qu'une espèce nouvelle ne soit pas directement chassable. Ensuite il y a toute l'inertie administrative pour passer une espèce d'une classe à un autre (mais c'est vrai aussi dans les deux sens, cf. des espèces qui sont longtemps et de façon aberrante restées classées "nuisibles").
    Pilet, vous êtes particulièrement pénible à toujours accuser les "méchants écolos": radoter comme vous le faites n'a jamais fait avancer un débat et contribue au contraire largement à la situation française, où aucun dialogue n'est possible.

    En ce qui concerne les populations de ragondins et rats musqués: dans les coins que je connais, je n'observe pas d'explosion de population, et pas de dégâts majeurs (et ceci aussi dans des endroits où il n'y a aucune destruction de l'espèce). Évidemment ça peut dépendre des endroits, mais à trop exagérer les choses, on finit par se tirer une balle dans le pied... si on écoutait certains discours tenus depuis des années par certains, on marcherait actuellement sur les ragondins tellement l'explosion de leurs populations était fulgurante et tellement on n'a rien fait!

    Bref, c'est dommage de décrédibiliser le monde de la chasse en jouant à la guéguerre "méchants écolos contre gentils chasseurs protecteurs de la nature"...

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  11. #10
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Ma question est simple, pourquoi ces espèces ne passent elles tout simplement pas dans la liste des espèces gibiers.
    Ca n'était pas ta question de départ. Qui plus est, pourquoi en faire du "gibier"?

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Je ne vous parle pas là de régulation effectuée par des gardes chasses et autres personnes habilitées mais par les chasseurs lambda!
    Une régulation est insuffisante? Qu'est-ce qu'un "chasseur lambda"? A-t-il les compétences nécessaires?
    Quel souci, à partir du moment où on régule?

    Les tirs (officiellement une campagne d'éradication) sur l'Ibis Sacré sont réalisés par l'Office National de la Chasse. Pour la Bernache du Canada, je ne vois pas où il est explicitement mentionné que les tirs ne doivent être effectués que par des gardes-chasses ou "personnes habilitées". Si tu as d'autres infos...

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Je ne fais que demander l'application du principe de précaution!
    Principe dont tu sais qu'il sert régulièrement à justifier des positions plus idéologiques que scientifiques.

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    D'autres espèces d'oiseaux aquatiques sont tout autant concernés comme les canards mandarins et carolins introduits en Grande Bretagne depuis des années et qui commencent à essaimer vers le continent.
    Quels sont les dégâts constatés et le degré d'expansion justifiant une intervention pour ces deux canards?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  12. #11
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Bonjour,
    Le ragondin est comestible, et a d'ailleurs parfois été élevé non seulement pour sa fourrure mais aussi pour sa chair (le fameux "pâté de myocastor", pas degueu d'ailleurs).

    En ce qui concerne les passages d'espèces entre catégories: aucune espèce n'est chassable "par défaut", donc il est normal qu'une espèce nouvelle ne soit pas directement chassable. Ensuite il y a toute l'inertie administrative pour passer une espèce d'une classe à un autre (mais c'est vrai aussi dans les deux sens, cf. des espèces qui sont longtemps et de façon aberrante restées classées "nuisibles").
    Pilet, vous êtes particulièrement pénible à toujours accuser les "méchants écolos": radoter comme vous le faites n'a jamais fait avancer un débat et contribue au contraire largement à la situation française, où aucun dialogue n'est possible.

    En ce qui concerne les populations de ragondins et rats musqués: dans les coins que je connais, je n'observe pas d'explosion de population, et pas de dégâts majeurs (et ceci aussi dans des endroits où il n'y a aucune destruction de l'espèce). Évidemment ça peut dépendre des endroits, mais à trop exagérer les choses, on finit par se tirer une balle dans le pied... si on écoutait certains discours tenus depuis des années par certains, on marcherait actuellement sur les ragondins tellement l'explosion de leurs populations était fulgurante et tellement on n'a rien fait!

    Bref, c'est dommage de décrédibiliser le monde de la chasse en jouant à la guéguerre "méchants écolos contre gentils chasseurs protecteurs de la nature"...

    K
    Bonsoir, ce ne sont pas les chasseurs qui ont déclenché les hostilités... et je vous le dis tout net, il est hors de question que nous payons pour l'ignorance, l'arrogance ou la suffisance de certains. Peut être que si des le départ le rapport du Professeur Lefeuvre (EX membre du ROC!!!) n'avait pas été aussi partial, un dialogue aurait pu s'enclencher... maintenant il est bien trop tard

    Pour la substitution du plomb par des substituts:

    Prenons un exemple tout bête, comparons simplement les prix des cartouches à l'unité de qualité balistiques à peu près comparables.

    Cartouche de plomb semi magnum (40 g de plomb): 0,752 euros l'unité
    Cartouche de substitut (40g acier tungstène): 1,984 euros l'unité

    Je précise que ces cartouches ont environ la même efficacité à bonne portée moins de 20m) sur un ragondin de taille moyenne, pour un individu de plusieurs kg, il est évident qu'il sera nécessaire d'utiliser au moins 3 cartouches de cette catégorie (mon "record" personnel est de 10 cartouches sur une bête de 12 kg), il est bien évident que je refuse d'assumer le surcoût évident que cela représente et que par mesure de représailles je ne tue plus que le strict nécessaire.

    Pour qu'il y ait dialogue, il faudrait peut être avoir en face de soi des interlocuteurs impartiaux... Pourquoi discuter de chasse avec un membre du Rassemblement des Opposants à la Chasse, vous imaginez c'est un peu comme discuter de l'accueil des clandestins avec un membre du front national.

    Pour ma part, une règle simple devrait être appliquée pour les espèces exotiques: elles devraient systématiquement être classées chassables ou nuisibles.

    Au nom de quoi le principe de précaution devrait il ne s'appliquer toujours que dans un seul sens?

    Il est d'ailleurs curieux que la martre et la belette aient réintégrées la liste des espèces nuisibles suite au déclenchement d'une grève nationale du piégeage du ragondin et du rat musqué

  13. #12
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Ca n'était pas ta question de départ. Qui plus est, pourquoi en faire du "gibier"?
    Simplement pour en simplifier la réglementation et permettre à tous les chasseurs et pas seulement à quelques personnes habilités de prélever les espèces en question

    Une régulation est insuffisante? Qu'est-ce qu'un "chasseur lambda"? A-t-il les compétences nécessaires?
    Quel souci, à partir du moment où on régule?
    A titre d'exemple, il y a 15 gardes chasses dans mon département contre près de 19 000 chasseurs, dont une bonne partie sont des spécialistes du gibier d'eau. Le classement en espèce gibier de certaines espèces exotiques n'aurait de toute évidence pas le même impact!

    Les tirs (officiellement une campagne d'éradication) sur l'Ibis Sacré sont réalisés par l'Office National de la Chasse. Pour la Bernache du Canada, je ne vois pas où il est explicitement mentionné que les tirs ne doivent être effectués que par des gardes-chasses ou "personnes habilitées". Si tu as d'autres infos...
    C'est très simple, les chasseurs français ne peuvent chasser que les espèces classées dans les espèces chassables, d'autres espèces protégées pouvant poser problème (comme les goélands par exemple) ne peuvent être prélevé souvent sous conditions et dans des lieux précis que par quelques personnes habilitées par la loi.
    Aux dernières nouvelles, Branta canadensis fait toujours pas partie des espèces chassables en France (après consultation de sites ornitho
    et chasseurs), seules des personnes habilitées peuvent donc prélevées cette espèce.

    Principe dont tu sais qu'il sert régulièrement à justifier des positions plus idéologiques que scientifiques.
    C'était une forme d'ironie pour montrer que ce "fumeux" principe de précaution n'est toujours appliqué que dans UN seul sens

    Quels sont les dégâts constatés et le degré d'expansion justifiant une intervention pour ces deux canards?
    Pour l'instant on ne constate pas réellement de dégats mais rien ne nous dit que ces espèces de canards de surface ne rentreront pas en concurence avec les espèces indigènes. Je préfère prévenir d'éventuels dégats que guérir. Il me semble que cela devrait être un principe central du développement durable: priviligier les espèces autochtones au dépend des espèces introduites par l'homme.

    D'autre part, il est évident que la chasse ne pourra jamais éradiquer la plupart de ses espèces mais si on arrive à maintenir les populations à un niveau raisonnable, on minimise les risques de problèmes pour le futur.

    L'exemple de l'érismature à tête rousse provoquant la raréfaction de sa cousine l'érismature à tête blanche est à ce niveau éloquent.

  14. #13
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Ce sont surtout les "défenseurs des animaux" qui posent problèmes à casser les pièges et/ou libérer ces animaux. On en trouve facilement sur le net à se vanter de leurs prouesses.
    Une discussion avec eux permet rapidement de se rendre compte qu'ils n'ont aucune idée de ce qu'est un écosystème et des conséquences pour les autres animaux (et plantes) de laisser pulluler les ragondins...


    Est-ce que le ragondin est comestible ? Peut-être est-ce une limite à la liste "gibier" ?
    Le ragondin est certes commestible mais à l'état sauvage c'est un redoutable vecteur de maladie infectieuse comme la leptospirose (maladie des égoutiers), récupérer un ragondin sauvage pour sa consommation personnelle est à ses risques et périls ce qui limite fortement son intérêt pour le chasseur lambda

  15. #14
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    A Kinette

    Avez vous déjà tué un ragondin ou un rat musqué?

    Si non, évitez de donner des leçons à ceux qui font le "sale" boulot depuis des années à leurs frais en ne subissant rien d'autre que du mépris et de la suffisance quand ce n'est pas des dégradations ou des insultes.

  16. #15
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Simplement pour en simplifier la réglementation et permettre à tous les chasseurs et pas seulement à quelques personnes habilités de prélever les espèces en question



    A titre d'exemple, il y a 15 gardes chasses dans mon département contre près de 19 000 chasseurs, dont une bonne partie sont des spécialistes du gibier d'eau. Le classement en espèce gibier de certaines espèces exotiques n'aurait de toute évidence pas le même impact!



    C'est très simple, les chasseurs français ne peuvent chasser que les espèces classées dans les espèces chassables, d'autres espèces protégées pouvant poser problème (comme les goélands par exemple) ne peuvent être prélevé souvent sous conditions et dans des lieux précis que par quelques personnes habilitées par la loi.
    Aux dernières nouvelles, Branta canadensis fait toujours pas partie des espèces chassables en France (après consultation de sites ornitho
    et chasseurs), seules des personnes habilitées peuvent donc prélevées cette espèce.
    C'est bien ce que je pensais: peut-être est-ce plutôt aux autorités qu'à nous qu'il faut poser la question?


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Pour l'instant on ne constate pas réellement de dégats mais rien ne nous dit que ces espèces de canards de surface ne rentreront pas en concurence avec les espèces indigènes. Je préfère prévenir d'éventuels dégats que guérir.
    Ah bah c'est sûr que si on part comme ça, il va falloir éliminer un paquet de trucs, y compris chez les plantes. Marrant ce côté "Minority Report"...

    Evitons déjà d'introduire tout et n'importe quoi sans évaluation préalable. Pour le reste, si vraiment il y a des risques avérés ou mieux, des dégâts constatés ailleurs, on agit. La Perruche à collier est suivie, on a pour l'instant rien constaté. Idem pour le Rossignol du Japon ou l'Arum d'Ethiopie. Par contre, avec un peu d'études préalables, on aurait pu éviter d'introduire aussi stupidement les vaches en Australie.

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Il me semble que cela devrait être un principe central du développement durable: priviligier les espèces autochtones au dépend des espèces introduites par l'homme.
    Une variante de "la France aux français"?
    "Privilégier", c'est pas aussi manichéen que flinguer/pas flinguer. On n'est pas des machines.

    Quid des espèces arrivées chez nous indépendamment de l'homme?

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    D'autre part, il est évident que la chasse ne pourra jamais éradiquer la plupart de ses espèces mais si on arrive à maintenir les populations à un niveau raisonnable, on minimise les risques de problèmes pour le futur.
    Ah certes, mais je crains des discussions houleuses de plusieurs années sur les termes "niveau raisonnable". En fonction des intérêts plus que de démonstrations scientifiques, je prévois une définition défendue bec et ongles pour/par chaque partie en présence.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  17. #16
    streshydrique

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Bonjour, Face aux innombrable espèce allochtone, il est normale d'intervenir par ordres de priorité, le ragondin ne me semble plus une priorité car c'est trop tard et que les dégâts sont "limités" , ce n'est pas pareille pour la grenouille taureau par exemple, qui présente vraiment des danger très grand pour l'écosystème.

    Les chasseurs, sont il prêts a participer a des campagnes d'éradication de la grenouille taureau? Ou ne s'intéresse t'il qu'aux "palmipède" allochtone, qui ne présente pas forcement de caractères invasif, mais qui sont "plaisant " a chasser.

    Le chasseur est il pret a remplacer sont fusil par une épuisette le tant d'une journée?

  18. #17
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message

    Les chasseurs, sont il prêts a participer a des campagnes d'éradication de la grenouille taureau? Ou ne s'intéresse t'il qu'aux "palmipède" allochtone, qui ne présente pas forcement de caractères invasif, mais qui sont "plaisant " a chasser.
    Je ne pense pas que des chasseurs (et pêcheurs, dans ce cas) refuseraient de participer à des campagnes de limitation ou d'éradication concertées et justifiées.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  19. #18
    Prune37

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Evitons déjà d'introduire tout et n'importe quoi sans évaluation préalable.
    Bonjour,

    C'est bien là le problème! C'est qu'on attend trop longtemps de constater les dégats avant d'agir. En même les dégâts constatés, les pouvoirs publics sont plus que longs à légiférer.
    Et on se retrouve aujourd'hui qu'avec 2 espèces végétales invasives interdites à la vente et au transport: les 2 espèces de Jussie. Alors que la communauté scientifique planche sur le sujet depuis des années et que des listes d'espèces ont été établies! C'est incroyable, mais actuellement il n'est pas interdit de se balader avec de l'Ambrosie à feuille d'Armoise ou de la Renouée du japon et de les planter dans son jardin!!!!!!

  20. #19
    Prune37

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Re-bonjour,

    Sur les espèces animales citées, les problématiques sont différentes pour chacune d'elle.
    Je pense que pour le Ragondin et le Rat musqué, la position de Pilet 14 est à compléter par le fait que les chasseurs soient à la fois ceux à qui on demande de réguler les espèces et qui doivent payer les dégâts sur les culture dûs au "gibier", et qu'en même temps leur loisir et leurs actions sont assez mal perçues par le grand public.

    Je suis d'accord avec Stresshydrique pour dire qu'il y a surement des priorités et des espèces invasives cibles sur lesquelles concentrer les effort. C'est le cas de celles qui ne sont pas encore "trop" implantées (Grenouille taureau, Xénope du Cap, Tortue de floride).
    Mais localement les enjeux peuvent nécessiter de travailler sur des espèces très présentes comme le ragondin (une digue minée par les terriers peut engendrer des risques pour les bien et les personnes). Le problème c'est que en agisant trop localement ça ne sert à rien... les espèces animales sont très mobiles!

  21. #20
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par Prune37 Voir le message
    Re-bonjour,


    Je pense que pour le Ragondin et le Rat musqué, la position de Pilet 14 est à compléter par le fait que les chasseurs soient à la fois ceux à qui on demande de réguler les espèces et qui doivent payer les dégâts sur les culture dûs au "gibier", et qu'en même temps leur loisir et leurs actions sont assez mal perçues par le grand public.
    Elles peuvent être mal perçues, mais c'est aussi aux chasseurs de se demander pourquoi, sans forcément hurler au complot "écolo/médiatico/politique".

    Il y a eu, et heureusement, des concertations entre fédérations de chasse et écologistes scientifiques pour des actions à mener. "Le Chasseur Français" s'en fait parfois l'écho. "Scientifiques" pour différencier de "politiques" ou "militants".

    Les mots "écologiste" et "environnement" sont tellement galvaudés, de nos jours...
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  22. #21
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    C'est bien ce que je pensais: peut-être est-ce plutôt aux autorités qu'à nous qu'il faut poser la question?
    Je ne suis qu'un modeste citoyen (et en plus chasseur) qui ne sera donc jamais écouté par nos élites omniscientes.

    Ah bah c'est sûr que si on part comme ça, il va falloir éliminer un paquet de trucs, y compris chez les plantes. Marrant ce côté "Minority Report"...
    Cela s'avérera peut être nécessaire mais je ne vois pas pourquoi nous devrions payer la facture pour détruire ces espèces animales (ou végétales) et en même temps payer pour les dégats de ces espèces sur la faune et la flore locale.

    Evitons déjà d'introduire tout et n'importe quoi sans évaluation préalable. Pour le reste, si vraiment il y a des risques avérés ou mieux, des dégâts constatés ailleurs, on agit. La Perruche à collier est suivie, on a pour l'instant rien constaté. Idem pour le Rossignol du Japon ou l'Arum d'Ethiopie. Par contre, avec un peu d'études préalables, on aurait pu éviter d'introduire aussi stupidement les vaches en Australie.
    Tout à fait d'accord... Pour l'Australie, on peut ajouter le lapin ou le dingo

    Une variante de "la France aux français"?
    "Privilégier", c'est pas aussi manichéen que flinguer/pas flinguer. On n'est pas des machines.
    vous considérez qu'il n'est pas prioritaire de défendre les espèces autochtones mis en grave danger à cause d'autres espèces importées comme le vison d'amérique ou l'érismature à tête rousse?

    Quid des espèces arrivées chez nous indépendamment de l'homme?
    C'est simple on les place d'office sur la liste des espèces succeptibles d'être nuisibles et au minimum sur la liste des espèces gibiers, c'est d'ailleurs ce qui se passe avec la tourterelle turque arrivée d'anatolie en France dans les années 50/60.

    Ah certes, mais je crains des discussions houleuses de plusieurs années sur les termes "niveau raisonnable". En fonction des intérêts plus que de démonstrations scientifiques, je prévois une définition défendue bec et ongles pour/par chaque partie en présence.
    Ce sera simplement à l'état de prendre ses responsabilités... quite à obliger les "défenseurs" des animaux à faire dédommager financièrement les victimes de déprédations provoquées par une espèce exotique. Je ne vois pas pourquoi, nous chasseurs, devrions payer pour des dégats provoqués par des espèces dont nous ne pouvons pas maitriser la population

  23. #22
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Bonjour, Face aux innombrable espèce allochtone, il est normale d'intervenir par ordres de priorité, le ragondin ne me semble plus une priorité car c'est trop tard et que les dégâts sont "limités" , ce n'est pas pareille pour la grenouille taureau par exemple, qui présente vraiment des danger très grand pour l'écosystème.
    Mais que se passerait il si nous arrétions brutalement de piéger ou de chasser, à nos frais, ragondins et rats musqués?

    Les chasseurs, sont il prêts a participer a des campagnes d'éradication de la grenouille taureau? Ou ne s'intéresse t'il qu'aux "palmipède" allochtone, qui ne présente pas forcement de caractères invasif, mais qui sont "plaisant " a chasser.
    Il m'est déjà arrivé de tuer des tortues de Floride lachées par des irresponsables en pleine nature, alors pourquoi pas des grenouilles taureaux bien que pour l'instant ma région soit épargnée par ce fléau?

    Croyez vous que le ragondin, la corneille noire, le corbeau freux ou les mustélidés soit des espèces plaisantes à chasser?

    Le chasseur est il pret a remplacer sont fusil par une épuisette le tant d'une journée?
    En zone d'invasion, à mon avis, les chasseurs sont loin d'être les derniers à mettre la main à la pate... ne serait que pour protéger les pontes d'oiseaux sauvages ou leurs appelants

  24. #23
    pilet14

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Elles peuvent être mal perçues, mais c'est aussi aux chasseurs de se demander pourquoi, sans forcément hurler au complot "écolo/médiatico/politique".
    Et pourtant il existe bel et bien ce complot... Où est l'impartialité de certains de nos ministres de l'environnement quand on apprend que ceux ci ont fait partie ou font toujours partie de groupuscule ayant pour but la disparition pure et simple de l'activité qu'ils sont chargés d'encadrer et de réglementer.

    Il y a eu, et heureusement, des concertations entre fédérations de chasse et écologistes scientifiques pour des actions à mener. "Le Chasseur Français" s'en fait parfois l'écho. "Scientifiques" pour différencier de "politiques" ou "militants".
    Nous sommes bien d'accord mais pour des raisons idéologiques, vos "politiques" et ou "militants" feront tout ce qu'ils peuvent pour faire capoter ces projets gràce à leur omniprésence sur les médias.

    Un exemple tout bête: la semaine dernière, j'ai entendu le président de la LPO parler de la chute dramatique des populations d'anguilles européennes en exposant les causes principales de raréfaction selon lui de cette espèce: barrages, pollution, surpèche de la civelle... mais curieusement aucun mot sur la multiplication par 10 des populations d'oiseaux piscivores ces 20 dernières années! Attention, je ne dis pas que les causes citées par cet individu n'expliquent pas en grande partie la raréfaction de ce poisson... mais je trouve que passer sous silence la multiplication voulue des prédateurs naturels de ce poisson me semble pour le moins partial... il faut dire que ce monsieur fait partie des artisans de ce déséquilibre flagrant entre piscivores et poissons d'eau douce.

    Les mots "écologiste" et "environnement" sont tellement galvaudés, de nos jours...
    Je dois avouer que je me considère comme un écologiste... de terrain et pas de salon ou de média

  25. #24
    kinette

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Le ragondin est certes commestible mais à l'état sauvage c'est un redoutable vecteur de maladie infectieuse comme la leptospirose (maladie des égoutiers), récupérer un ragondin sauvage pour sa consommation personnelle est à ses risques et périls ce qui limite fortement son intérêt pour le chasseur lambda
    Bonjour,
    Là c'est de la mauvaise foi ou de la méconnaissance... il n'est pas plus dangereux de manger un ragondin bien cuit qu'un sanglier ou un lapin.
    La leptospirose ne s'attrape pas comme ça...
    Et en chassant les espèces gibiers le chasseur s'expose à pas mal d'autres trucs!
    Et qu'on chasse le ragondin pour limiter sa population ou en manger, les précautions à prendre sont les mêmes...

    Kinette

    Avez vous déjà tué un ragondin ou un rat musqué?

    Si non, évitez de donner des leçons à ceux qui font le "sale" boulot depuis des années à leurs frais en ne subissant rien d'autre que du mépris et de la suffisance quand ce n'est pas des dégradations ou des insultes.
    *
    Je ne chasse pas, mais j'ai déjà mangé du ragondin issu de chasse, et ça ne me dérange pas.
    Contrairement à vos fantasmes, je n'ai pas de problème avec la chasse. Par contre je déteste les gens qui comme vous passent leur temps à agresser les autres, et à croire qu'ils combattent des méchants adversaires comploteurs, etc... vous me faites un peu penser à Don Quichotte.
    Je trouve votre comportement ici très regrettable pour l'image des chasseurs. J'ai eu l'occasion de discuter sans problème avec des personnes bien plus posées que vous, c'était un plaisir, et je respecte les chasseurs qui respectent les autres. Mais pour moi vous n'en faites point partie, par votre véhémence contre tout ce que vous considérez comme "méchants écologistes", par votre non-aptitude à la discussion (vous ne savez que réciter des arguments appris par cœur, vous ne répondez pas aux questions, vous attaquez les gens personnellement...).

    Le plus dommage est que je ne doute pas que vous ayez une pratique raisonnable de la chasse, que vous protégez réellement votre environnement, et respectez les lois (même si elles ne vous conviennent pas). Un dialogue serait possible, si vous y mettiez du votre.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  26. #25
    kinette

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Mais que se passerait il si nous arrétions brutalement de piéger ou de chasser, à nos frais, ragondins et rats musqués?
    Bonjour,
    Sincèrement, sur les zones naturelles, il ne se passera pas grand chose... les réserves naturelles que je connais où ces espèces sont présentes et ne sont pas chassées ont des populations stables, et pas si présentes que ça.
    Le problème est plus sur les étangs aménagés. Je ne dis pas que le problème n'existe pas, mais il n'est pas aussi catastrophique que vous aimeriez le faire croire.
    Notons d'ailleurs que l'efficacité des fameuses "régulations" par les chasseurs est souvent limitée, quand les espèces ont un taux de reproduction élevé et savent s'adapter...

    Croyez vous que le ragondin, la corneille noire, le corbeau freux ou les mustélidés soit des espèces plaisantes à chasser?
    Le ragondin, non... par contre les mustélidés, c'est indéniablement un plaisir pour ceux qui piègent...
    Pour le freux et la corneille: quel intérêt de détruire ces espèces?

    En zone d'invasion, à mon avis, les chasseurs sont loin d'être les derniers à mettre la main à la pate... ne serait que pour protéger les pontes d'oiseaux sauvages ou leurs appelants
    Je suis d'accord... mais comme vous le précisez c'est généralement intéressé (ce qui n'est pas non plus un mal, mai entraîne aussi souvent un traitement différent et une vision différente selon les problématiques).

    Nous sommes bien d'accord mais pour des raisons idéologiques, vos "politiques" et ou "militants" feront tout ce qu'ils peuvent pour faire capoter ces projets gràce à leur omniprésence sur les médias.
    SVP, si vous pouviez arrêter ce genre de façon de vous adresser aux gens... je pense que vous n'appréciez pas qu'on vous mette dans le même panier que le chasseur de volaille ou le braconnier. Evitez donc de considérer systématiquement que les personnes qui ne sont pas totalement en accord avec vous font partie du "méchant complot anti-chasse".

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  27. #26
    polo974

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Le ragondin, animal d'élevage importé par l'homme bouffe les berges et digues de certains étangs crées par l'homme...

    C'est moins grave que l'eau soit disant potable en bretagne (entre autre) polluée par l'homme (enfin certains)... Le breton sans terre souffre aussi de cet état de fait et n'y peut strictement rien (à part boire du cidre (ah, non, les pommiers ont été arrachés...)).

    Le proprio d'une terre peut exploiter son élevage (même involontaire) et au lieu de pleurnicher ici en tirer bénéfice (mais c'est du boulot et il n'y a pas de subvention)...

  28. #27
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Je ne suis qu'un modeste citoyen (et en plus chasseur) qui ne sera donc jamais écouté par nos élites omniscientes.
    Et moi donc...


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Cela s'avérera peut être nécessaire mais je ne vois pas pourquoi nous devrions payer la facture pour détruire ces espèces animales (ou végétales) et en même temps payer pour les dégats de ces espèces sur la faune et la flore locale.
    Lorsque dégâts avérés il y a.


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Tout à fait d'accord... Pour l'Australie, on peut ajouter le lapin ou le dingo
    Oui, enfin le dingo (les dingos), ça fait déjà 3500-4000 ans.


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    vous considérez qu'il n'est pas prioritaire de défendre les espèces autochtones mis en grave danger à cause d'autres espèces importées comme le vison d'amérique ou l'érismature à tête rousse?
    La manière de poser les questions est intéressante...posée comme ça, on ne peut que répondre oui. En revanche, on ne peut pas parler de "défendre" lorsqu'aucune menace n'a été mise en évidence. Qui plus est, quel rapport avec ma remarque?


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    C'est simple on les place d'office sur la liste des espèces succeptibles d'être nuisibles
    Pourquoi nuisible d'office? Sur la base de quels dégâts?


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Ce sera simplement à l'état de prendre ses responsabilités... quite à obliger les "défenseurs" des animaux à faire dédommager financièrement les victimes de déprédations provoquées par une espèce exotique. Je ne vois pas pourquoi, nous chasseurs, devrions payer pour des dégats provoqués par des espèces dont nous ne pouvons pas maitriser la population
    C'est vague à souhait, "défenseur des animaux". Fut un temps où les chasseurs se proclamaient aussi "défenseurs des animaux". Qui plus est, si (et lorsque) les espèces exotiques causent des dégâts, ne serait-ce pas plutôt à ceux qui les ont introduits et défendus de prednre leurs responsabilités, ou on met tout le monde dans le même sac?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  29. #28
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Et pourtant il existe bel et bien ce complot... Où est l'impartialité de certains de nos ministres de l'environnement quand on apprend que ceux ci ont fait partie ou font toujours partie de groupuscule ayant pour but la disparition pure et simple de l'activité qu'ils sont chargés d'encadrer et de réglementer.
    Je l'attendais, la théorie du complot...quels groupuscules et de qui parlez-vous?

    Et les groupuscules de chasseurs?


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Nous sommes bien d'accord mais pour des raisons idéologiques, vos "politiques" et ou "militants" feront tout ce qu'ils peuvent pour faire capoter ces projets gràce à leur omniprésence sur les médias.
    Tout d'abord, ce ne sont pas "mes" politiques/militants. Chacun devant balayer devant sa porte, vous en trouverez aussi chez les chasseurs. A commencer par ceux qui, sur la presqu'île de Quiberon, chassent entre nos maisons et nous envoient régulièrement des plombs sur les toitures en nous abandonnant leurs cartouches. Vous voyez, à coups de simples exemples (tourterelle turque ou Bretagne), on n'avance pas beaucoup.


    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    Je dois avouer que je me considère comme un écologiste... de terrain et pas de salon ou de média
    Ceux de salon et de média sont des escrologistes. Moi je vous parle de scientifiques de terrain, qui étudient inlassablement populations, captures, génétique des populations, suivi des populations, etc...

    Seulement, quand leurs conclusions, après des années de suivi, n'ont pas l'heur de plaire aux tenants des activités halieutiques et cynégétiques, c'est rapidement les insultes, accusations d'incompétences et tutti quanti.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  30. #29
    Cendres

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    Le breton sans terre souffre aussi de cet état de fait et n'y peut strictement rien (à part boire du cidre (ah, non, les pommiers ont été arrachés...)).
    Ca donne un peu la diarrhée, à la longue. M'enfin, il reste le cidre normand.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  31. #30
    Prune37

    Re : Ces envahisseurs que l'on protège!

    Citation Envoyé par pilet14 Voir le message
    mais curieusement aucun mot sur la multiplication par 10 des populations d'oiseaux piscivores ces 20 dernières années!
    Bonjour,

    Euh, je crois qu'il y a confusion des genres... Je ne vois pas le rapport entre les espèces invasives et les oiseaux piscivores. Le Cormoran??? Perso, je pense que cela représente peanuts dans la diminution des populations d'anguille en comparaison avec les verrous de migration (barrage) et la dégradation de la qualité des eaux. Et sur cette espèce, je pense qu'il faut plutôt se demander pourquoi elle ne reste plus sur les bords de mer (son habitat) et qu'elle vient dans les terres.

    Par contre, je suis tout à fait d'accord avec Kinette pour dire que votre comportement et le ton que vous employez sont regrétables. Dommage, le thème de la discussion m'intéressait beaucoup...
    P.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Identification] Les envahisseurs
    Par kimi3iceman dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/07/2008, 09h31
  2. problèmes envahisseurs
    Par coupeuge dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/10/2006, 19h50
  3. Les acariens, envahisseurs invisibles
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/04/2006, 23h00
  4. les bambous envahisseurs
    Par nymphe dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/04/2006, 11h09
  5. les envahisseurs
    Par Jack dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 8
    Dernier message: 01/07/2003, 17h06