Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 30

RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

  1. ecolami

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Localisation
    Seine & Marne
    Âge
    65
    Messages
    1 996

    RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Bojour,
    Cet article explique que le gestionnaire de réseau français observe une baisse de la consommation et il explique qu'elle est tendancielle = durable

    Baisse tendancielle de la consommation

    "Après correction, une stabilisation de la consommation électrique de la France continentale est observée depuis 2011, en rupture avec la tendance de la décennie précédente", constate le bilan électrique de RTE, précisant que cette consommation se situe légèrement en dessous 480 TWh depuis 5 ans. Depuis 1950, l'évolution de la demande électrique est sans appel. D'une hausse moyenne de plus de 7% par an entre 1950 et 1960, la progression de la demande électrique a ralenti, décennie après décennie, pour atteindre +2,4% entre 1991 et 2000, +1,1% entre 2001 et 2010 et +0,5% entre 2011 et 2015. Quatre facteurs expliquent cette baisse : la maîtrise de la demande (et en particulier l'efficacité énergétique des bâtiments et des équipements), le ralentissement tendanciel de la croissance économique française, la tertiarisation de l'activité économique (les services sont moins consommateurs d'électricité que l'industrie) et les délocalisations industrielles couplées au recentrage sur une industrie de haute technologie.
    https://www.actu-environnement.com/a...rte-27236.php4

    -----

     


    • Publicité



  2. Moinsdewatt

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    57
    Messages
    2 092

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Votre lien sur Actu-environnement date de Juillet 2016.

    Un an aprés cette tendance s'est elle confirmée ?
     

  3. ecolami

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Localisation
    Seine & Marne
    Âge
    65
    Messages
    1 996

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Bonsoir,
    Je n'ai pas regardé, il faut aller sur le site de RTE, il y a plein d'informations et ils sont les mieux placés pour ces questions.
     

  4. barda

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    3 139

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Oui, hummm...

    Quelques réflexions:

    - il ne s'agit pas d'une baisse de la consommation, mais d'une baisse de l'augmentation annuelle de la consommation; concrètement, la consommation continue d'augmenter (+0,5%), mais moins vite que dans les périodes antérieures.

    - parmi les facteurs explicatifs de cette stabilisation, les principaux sont à coup sûr la désindustrialisation de la France, qui se poursuit, et le ralentissement de l'économie (faible hausse du PIB); beaucoup plus contestable est l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments (contestée fortement par un rapport de la Cour des Comptes) et des équipements (plus que contrebalancée par une forte augmentation du nombre de ces équipements). Par contre, est oubliée la forte diminution du prix des hydrocarbures (qui induit donc un report vers ces énergies, au détriment de l'électricité.

    - tous ces facteurs restent fortement conjoncturels, et en tirer la conclusion que la stabilisation de la consommation d'électricité est tendancielle et structurelle est pour le moins osé, voire orienté

    - si demain, comme cela est promis par l'actuel ministre, on taxe les hydrocarbures et diminue leur consommation, nous verrons ce que donnera la consommation d'électricité; et si on développe les véhicules électriques, comme c'est aussi promis, nous verrons aussi l'impact sur cette consommation... Quant à une éventuelle reprise de l'économie...

    Il n'y a guère de miracle en matière d'énergie: quand on ne fait pas appel à l'une, on fait appel à une autre; et si on veut supprimer les carburants fossiles, je ne vois pas très bien vers quoi on pourrait se tourner hormis l'électricité. C'est ce qui s'appelle faire un choix politique en matière d'énergie, et une politique, cela se prévoit et s'anticipe... Rappelons que l'électricité pèse un tiers environ dans la consommation d'énergie finale en France, et les hydrocarbures pour 2/3, et mesurons le chemin qui reste à parcourir vers une décarbonatation de notre pays... Alors, on pourra parler de tendance lourde; en attendant, toute prévision relève de l'idéologie, voire de la manipulation.
     

  5. Juju41

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Loir et Cher
    Âge
    28
    Messages
    278

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Belle réponse barda

    Pour le résidentiel, on a une stagnation voire décroissance de la consommation électrique depuis quelques années corrélée à l'augmentation du prix du kwh ( conso prix )
    Qui pourrait expliquer le report vers le gaz et renouvelables (comparer 2000 et 2015)

    Etant donné la proportion de logements individuels, je m'attendais à une plus forte hausse du côté bois, mais non, c'est comme si il n'y avait pas eu de report de la baisse du fioul. (isolation des logements individuels ?)
     


    • Publicité



  6. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    16 495

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    "Après correction", donc on corrige suivant des lois mystérieuses avant d'analyser et de conclure.

    Il y a moins de construction depuis quelques années et on sait que le moyen de chauffage préféré reste l'électricité et ça ça impacte la sensibilité climatique de la consommation et les hivers ont été assez cléments depuis ces mêmes quelques années.

    La tendance à long terme reste la baisse, l'électricité devient trop chère.

    Les comparaisons de prix sur de trop longues périodes sont trompeuses, elles contiennent les effets de causes aujourd'hui disparues et sous estime les effets récents.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     

  7. barda

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    3 139

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    La tendance à long terme dépendra surtout des décisions politiques, notamment en matière fiscale, qui seront prises.

    Si l'on veut, comme l'a promis N.Hulot, aller vers un abandon rapide des hydrocarbures (le charbon, c'est déjà pratiquement fait), il faudra nous expliquer quelle sera l'énergie alternative... De la même façon, 2 000 000 de voitures électriques (et c'est peu ! ) et des transports urbains électrifiés, ce n'est pas une mince affaire.
     

  8. arbanais83

    Date d'inscription
    décembre 2010
    Messages
    2 253

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Je ne suis pas sûr mais l'autoconsommation est elle prise en compte dans le calcul même si pour l'instant celle-ci reste marginale ?
    C'est un peu comme si on titrait baisse de la consommation d'eau en France alors que les français seraient passés sur des forages perso.
    Dernière modification par arbanais83 ; 13/09/2017 à 15h20.
     

  9. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    16 495

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Si l'on veut, comme l'a promis N.Hulot, aller vers un abandon rapide des hydrocarbures (le charbon, c'est déjà pratiquement fait), il faudra nous expliquer quelle sera l'énergie alternative..
    Il n'y en a pas, en appliquant les annonces à la consommation d'aujourd'hui on a des coupures d'électricité certaines dès 2023 et avant en cas de vague de froid réelle (>=2012), pour les autres énergies, la tendance est politique, soit on achète le gaz russe pas cher et il y en a pour tous, soit on obéit et on s'approvisionne en gaz de schiste liquéfié US bien plus cher.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     

  10. ecolami

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Localisation
    Seine & Marne
    Âge
    65
    Messages
    1 996

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Bonjour,
    La conversion des éclairages par des sources beaucoup plus efficaces (LED, Tubes fluorescents mais pas ampoules fluocompactes!) a-t-elle pu avoir un impact significatif?
    L'auto consommation de l'électricité des panneaux photovoltaïques a ceci de choquant qu'elle doit être subventionnée!

    La diminution de la croissance de la consommation électrique ne me parait pas non plus durable a l'heure ou on essaye de promouvoir la voiture électrique.

    Les débats sur l'emploi de l'énergie nucléaire et la diminution de sa part dans le MIX énergétique se heurteront bientôt a la réalité qui demande:
    1°une limitation des émissions de CO2
    2° une régularité de production absolument indispensable pour une part importante de la production globale.
    Le vrai souci est actuellement au niveau du renouvellement du parc nucléaire aprés les déboires (multiples et inexcusables a tous points de vues) de la nouvelle technologie censée remplacer la précédente.
    La décision de prolonger la durée d'exploitation au lieu de la construction d'équipements nouveaux est une source de préoccupation et d'inquiètudes.
    Le comble étant que l'énergie issue de ces nouveaux réacteurs sera alors BEAUCOUP plus chère que celle des anciens qui ont donné satisfaction (même si des améliorations sont sans doutes possibles)
     

  11. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    16 495

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    La conversion des éclairages par des sources beaucoup plus efficaces (LED, Tubes fluorescents mais pas ampoules fluocompactes!) a-t-elle pu avoir un impact significatif?
    S'il y en a eu un, il a été bouffé par la croissance de la consommation des écrans et de leur nombre.

    J'ai eu ma facture annuel, baisse de 16% de ma consommation, c'est leur chiffre, baisse de 11% de ma facture, c'est mon chiffre et ils n'ont rien dit la dessus.... Hausse de 5% par an comme annoncé il y a quelques années.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     

  12. AD 44

    Date d'inscription
    février 2009
    Localisation
    limite 44 et 49
    Âge
    43
    Messages
    2 653

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Salut,

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    L'auto consommation de l'électricité des panneaux photovoltaïques a ceci de choquant qu'elle doit être subventionnée!
    Pardon?! Où as tu vu, lu, entendu ou appris cela???
    mon secret? ... Ne rien dire.
     

  13. barda

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    3 139

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Plusieurs réflexions à ce stade du débat...

    1- La conso des ampoules électriques pèse peanut dans la conso d'énergie d'un ménage ( mettons 1 kWh/jour...). L'intérêt de passer aux ampoules très économes est ailleurs, mais il est aussi important: le pic de conso du soir (qui est dimensionnant pour la puissance de production) est constitué largement par les dispositifs d'éclairage; toute baisse de la conso à cette période de la journée se traduit ipso facto par une économie d'investissement importante. Donnons un ordre d'idée par un calcul de "coin de table": il y a environ 25 millions de logements en France; avec des ampoules anciennes, la puissance appelée est d'environ 0,5 kW (10 ampoules de 50 Watts, ce qui est optimiste), soit environ 12 GigaW (une douzaine de tranches nucléaires); en remplaçant ces ampoules par des leds (ou autres), on tombe à 5 fois moins de puissance appelée, représentant la puissance de 7 ou 8 tranches de centrale, soit 8-10% environ de la puissance installée. Cela seul justifie l'investissement en éclairage économe. Inutile de chercher l'aide du photovoltaïque, à cette heure, par principe, il ne fournit rien.

    p.s. remarquons que l'on n'a fait que considérer la production-conso actuelle d'électricité; il rest aussi à régler le problème des transports (1/3 de l'énergie en France) de l'industrie et de l'agriculture (encore un tiers); décidément, il y a du pain sur la planche...

    2- 75% de la hausse du tarif domestique de l'électricité sont le fait de la hausse de la CSPE, consacrée à 80% au rachat à des tarifs préférentiel des kWh photovoltaïques et éoliens. C'est un véritable cercle vicieux, pour le seul profit des propriétaires de panneaux photovoltaïques ou de parts d'éoliennes. Si réellement le photovoltaïque est "rentable", arrêtons immédiatement cette gabegie; ça ferait plus de 7 Milliards d'économies sur nos factures (280 euro d'économies annuelles par ménage environ). Et cessons de mettre en doute les affirmations de ceux qui se scandalisent de la situation actuelle.

    3- L'autoconsommation, le bois, les forages individuels pour l'eau potable (??? !!! ) , c'est peut-être une solution pour quelques personnes vivant à la campagne, en maison individuelle (mais cela mérite d'être vérifié cas par cas); ce n'est certainement pas une solution pour l'écrasante majorité des français , qui vivent en HLM pour les plus modestes, en immeuble ou en zone d'habitat groupé pour les autres. Cessons de faire du nombrilisme et de projeter des solutions très marginales à l'ensemble de nos concitoyens; c'est ce genre de raisonnement qui a mené la politique allemande de l'énergie au bord de la faillite.

    4- Oui, il faudrait une politique cohérente d'économies d'énergie dans le logement, et non cette accumulation de subventions-gadgets coûteuses et inefficaces que nous connaissons actuellement... Nous en sommes loin, très loin même, et ce ne sont pas les propositions de N.Hulot de chauffage au bois dans les HLM de Sarcelles qui peuvent nous rassurer.
    Pourtant, ce ne sont pas les propositions cohérentes qui manquent (voir par exemple les programmes conçus par O.Sidler) , ce qui manque surtout, c'est un peu de courage politique, laissant de côté au moins un instant les lobbies économiques, en chasse de subventions faciles, ou politiques, monnayant accords électoraux contre mesures symboliques mais coûteuses...

    5- on va laisser là, pour aujourd'hui, l'énergie nucléaire (le débat dégénérerait immédiatement) , mais nul n'est empêché d'échanger son branchement Enedis et son abonnement EDF contre quelques panneaux solaires, une éolienne et un moteur stirling, et de se débrouiller seul (ou à plusieurs)... Il serait au moins à l'abri des augmentations du coût du kWh...
    Dernière modification par barda ; 19/09/2017 à 17h02.
     

  14. AD 44

    Date d'inscription
    février 2009
    Localisation
    limite 44 et 49
    Âge
    43
    Messages
    2 653

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    L'autoconsommation, le bois, les forages individuels pour l'eau potable (??? !!! ) , c'est peut-être une solution pour quelques personnes vivant à la campagne, en maison individuelle (mais cela mérite d'être vérifié cas par cas); ce n'est certainement pas une solution pour l'écrasante majorité des français , qui vivent en HLM pour les plus modestes, en immeuble ou en zone d'habitat groupé pour les autres. Cessons de faire du nombrilisme et de projeter des solutions très marginales à l'ensemble de nos concitoyens; c'est ce genre de raisonnement qui a mené la politique allemande de l'énergie au bord de la faillite.
    Bien d'accord que ce sont des solutions essentiellement installées dans les maisons individuelles (et encore celles qui ont la place et/ou l'orientation nécessaire...etc).

    Cela dit certains de ces systèmes sont aussi envisageables (et cela existe déjà ...) pour du collectif (là encore pas tous...c'est en effet du cas par cas).

    Sinon pour le nombrilisme... peux tu en dire plus?
    mon secret? ... Ne rien dire.
     

  15. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    16 495

    Re : RTE, La consommation électrique française amorce une baisse durable

    La conso des ampoules électriques pèse peanut dans la conso d'énergie d'un ménage
    Sur le beau papier de statistiques qu'ERDF a joint à ma facture, ils écrivent 10% pour ce poste (source CEREN, EDF R&D), le bémol à leur affirmation est qu'ils ne mentionnent pas le chauffage dans leur détail, peut être parce qu'ils savent que je ne me chauffe pas à l"électricité.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Baisse consommation chauffage avec 1/2 circuits
    Par mycky25 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 16/09/2016, 09h13
  2. Developpement Durable et Consommation
    Par Claribiere dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/04/2016, 10h44
  3. Baisse de consommation électricité et gaz
    Par Clair31 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/12/2011, 09h32
  4. logement collectif , baisse de consommation ,individualiser ou pas??
    Par enviromed3 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/06/2008, 20h54
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 22/01/2007, 12h30