Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 24 sur 24

Nourrir le monde en agriculture bio....

  1. lou_ibmix_xi

    Date d'inscription
    juin 2006
    Localisation
    Toulon
    Âge
    39
    Messages
    2 392

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    Citation Envoyé par camaron Voir le message
    Je dirai qu'un produit bio a été produit selon un cahier des charges publié au début du XX eme siecle et qui définit les moyens à utiliser sans envisager les résultats mesurables à atteindre.

    Le cahier des charges va par exemple

    - Autoriser le pire des antifongiques qu'est le sulfate de cuivre (rémanent dans le sol) parceque pour obtenir des tomates, des pommes de terre ou du raisin il faut bien lutter contre les champignons

    - Interdire la technologie génétique pour obtenir des nouvelles variétés plus performantes y compris sur le plan écologique.

    - Interdire les produits qui vont protéger la santé des consomateurs vis à vis des mycotoxines. Ce sont des produits bio qui ont tué 70 personnes en Allemagne en 2011 à cause de graines germées .

    Voilà une définition possible des produits bio.

    Alors quel est le but de nourrir le monde avec des produits bio ?
    Je n'aurais pas dit mieux, en ajoutant que ces pratiques sont plutôt mauvaises pour la santé / l'environnement:
    - le compostage c'est clairement pas top pour le réchauffement climatique
    - l'utilisation d'excréments comme engrais pause de gros problème de santé (d'autant plus qu'ils se restreignent en fongicide derrière)
    - 30% de rendement surfacique en moins (dans le meilleur des cas)

    Alors quel est le but de nourrir le monde avec des produits bio ?
    Remplir les poches de Carrefour en nettoyant sa conscience...

    -----

    certains adhèrent au principe du tiers exclu, d'autres pas, moi c'est aucun des deux.
     


    • Publicité



  2. jeangab62

    Date d'inscription
    juillet 2007
    Âge
    50
    Messages
    293

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    Très clairement : non mais où est le problème ? Comme vous le montrer le sens de l'histoire c'est qu'on a de moins en moins de diversité dans les cultures..
    le problème n°1 que je vois, c'est que l'on ne se nourrit pas exclusivement de ce qui peut pousser dans ce type de serre, qui ne sont fondamentalement que la version geek des micro-potagers citadins sur les toits d'immeubles.
    que ça ait un certain attrait auprès d'un population cible, pourquoi pas, mais ça ne peut pas remplacer l'agriculture, qui quand à elle, évolue aussi de son coté.

    vous l'achetez à un supermarché où à un industriel de l'agroalimentaire. Ce seront eux qui décideront de ce que vous mangez, pas l'agriculteur qui ne fait que s'adapter au marché
    je pense que vous vous méprenez sur ce point, si personne n’achète le produit de l'industriel, c'est tout simplement un flop, c'est toujours le consommateur qui décide ce qu'il achète (à condition, bien sur, qu'il puisse avoir le choix).
    ce n'est pas seulement l'agriculteur qui s'adapte, mais la chaîne complète.

    L'huile de palme s'intègre le mieux dans les process industriels, donc on ne cultive plus que de l'huile de palme, sauf besoin de luxe.
    il ne faut pas perdre de vue que le palmier à huile a un rendement supérieur de 5 a 10 fois par rapport aux oléagineux classiques, il en découle des prix forcement plus bas, d'où la forte demande.
     

  3. Tilleul

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    2 108

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    La ferme verticale est à l'agriculture ce que l'élevage en batterie est à l'élevage en plein air. Le nombre de cultures pour lesquels les champs ne sont plus compétitifs continuera à augmenter au fur et à mesure que les ingénieurs améliorent leur technologie et que les startups augmentent en capital. Imaginer le contraire serait comme croire que l'industrie ne pouvait pas remplacer l'artisanat parce qu'elle était limitée aux métier à tisser à ces débuts. Ca s'appelle le progrès technique.
     

  4. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 735

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    et aussi parce que le consommateur veut des produits à contre saison et ultra frais
    et aussi parce que l'énergie ne coute rien, pas assez cher, pour la construction et le fonctionnement de ces fermes verticales
     

  5. Tilleul

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    2 108

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    Keep it in the Ground !
     


    • Publicité



  6. arbanais83

    Date d'inscription
    décembre 2010
    Messages
    2 398

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    Citation Envoyé par jeangab62 Voir le message
    concernant la question initiale, il faudrait peut être d'abord se demander si tous le monde veut consommer bio, et d'ailleurs si tout le monde sait a quoi correspond exactement le label bio, car la aussi, a part des allégations répétées comme des mantras, je ne suis pas sûr que beaucoups de monde serait définir exactement le bio.
    C'est une bonne question personnellement je préfère manger bon plutôt que bio.
    Je me rappelle ma première bouteille de vin bio payée même plus cher qu'une traditionnelle " dégueulasse " quand en plus on sait tout ce qui autorisé en culture bio pour la vigne autant que cela ne le soit pas, mais qu'au moins cela soit bon !
    Après pour certains produits pourquoi pas. Mais quand on voit à "envoyé spécial" que les carottes bio peuvent avoir plus de pesticides que certaines tomates non bio du supermarché alors là je rigole.
    Pareil pour les huiles d'olives.
    Je viens d'aller récupérer l'huile de mes olives au moulin pour 77 kg j'ai récupéré 11.66 l d'huile et payé 36.47 euros de trituration, soit 3.12 euros le litre.
    La semaine dernière en Italie avec ma femme j'ai payé le litre 3.5 euros sans jamais avoir eu besoin d'arroser aucun arbre sans jamais avoir eu besoin de payer pour le moindre traitement et surtout sans avoir eu à passer 20 heures à ramasser ces 77 kg.
    De plus quand on voit que les études ont montré que l'huile bio n'était ni meilleure ni moins bonne que les huiles espagnoles premier prix... et encore quand on ne se fait pas escroquer sur un marché de Provence ou l'on vous vend pour de l'huile bio du terroir des huiles industrielle de la CEE.
    C'est vraiment pour avoir un olivier qui ressemble à un olivier que l'on s'y colle encore.
    Dernière modification par arbanais83 ; 02/12/2017 à 19h38.
     

  7. arbanais83

    Date d'inscription
    décembre 2010
    Messages
    2 398

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    La ferme verticale est à l'agriculture ce que l'élevage en batterie est à l'élevage en plein air. Le nombre de cultures pour lesquels les champs ne sont plus compétitifs continuera à augmenter au fur et à mesure que les ingénieurs améliorent leur technologie et que les startups augmentent en capital. Imaginer le contraire serait comme croire que l'industrie ne pouvait pas remplacer l'artisanat parce qu'elle était limitée aux métier à tisser à ces débuts. Ca s'appelle le progrès technique.
    Peux-tu déjà en citer une seule ?
     

  8. Pierreyves

    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Var
    Messages
    304

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    De nombreuses études ont évalué les performances de l'agriculture biologique. Évidemment il faut comparer ce qui est comparable : les rendements pour de mêmes variétés, dans des sols et des climats comparables, avec les mêmes méthodes de culture (avec ou sans rotation de cultures par exemple) etc. Lorsque cette exigence de rigueur élémentaire n'est pas respectée – ça arrive – on peut obtenir n'importe quel résultat, ce qui permet à des sites militants d'affirmer n'importe quoi. Mais lorsqu'on compare ce qui est comparable, pas des choux et des navets, on mesure que les rendements bio sont plus faibles que ceux de l'agriculture "conventionnelle".

    « L’analyse montre que l’AB souffre d’un handicap de productivité physique (moindres performances agronomiques et zootechniques.) » (Vers des agricultures à hautes performances. Volume 1. - Analyse des performances de l’agriculture biologique, Inra - 2013)

    « Notre analyse des données disponibles montre que les rendements bio sont globalement inférieurs aux rendements conventionnels » (Comparing the yields of organic and conventional agriculture - Seufert - 2012)

    « Nous avons analysé 362 études comparant les rendements de l'agriculture bio et de l'agriculture conventionnelle ► L'écart est de 20 %, mais diffère selon les cultures et les régions » (The crop yield gap between organic and conventional agriculture - de Ponti - 2012)

    Cette dernière étude précise que les différences de rendement dépendent grandement du contexte, et de ce que l'on compare :

    « Les différences varient entre des rendements bio inférieurs de 5 % (légumes non irrigué et plantes vivaces sur les sols faiblement acides ou faiblement alcalins), 13 % de rendement inférieur (lorsque les meilleures pratiques organiques sont utilisées), à des rendements 34 % moins élevés (lorsque les méthodes classiques et organiques sont le plus comparables). »

    La terre devient de plus en plus rare, grignotée par les villes, routes, autoroutes, aéroports, résidences secondaires... Cinq pour cent des surfaces cultivées disparaissent ainsi tous les dix ans. Il y a quelques siècles, les New-yorkais campaient dans leur tipi au bord de l'Hudson, et les Champs-Élysées furent tracés au milieu des champs et des bois.

    Et pourtant, l'agriculture bio gaspille le premier bien le plus précieux de tous, la terre !

    La chasse au gaspi... Peut-être faudrait-il taxer l'agriculture biologique pour cette externalité négative...

    Et pourtant les vendeurs de bio voudraient imposer leur bio à tous :

    « Nous souhaitons que l’extension des surfaces en agriculture biologique recouvre à long terme la totalité de la surface agricole ». (Charte des valeurs de la FNAB et son réseau Adoptée en Assemblée Générale le 5 avril 2016 )

    http://ecologie-illusion.fr/agricult...r-humanite.htm

    Pierre Yves
     

  9. da23real

    Date d'inscription
    mars 2014
    Âge
    36
    Messages
    566

    Re : Nourrir le monde en agriculture bio....

    Une question idiote est-ce qu'on a évalué la quantité de main d'oeuvre supplémentaires qu'il faudrait pour tout produire bio en France ?
    Merci
    Occupe toi de la technologie avant que la technologie s'occupe de toi
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. Nourrir les oiseaux
    Par mamie2000 dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 12
    Dernier message: 02/03/2012, 22h59
  2. Se nourrir d'insectes
    Par alaink dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 26
    Dernier message: 22/03/2009, 07h42
  3. Agriculture productiviste ou agriculture durable ?
    Par kapou123 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/04/2007, 17h42
  4. Les vertus écologiques de l'agriculture biologique et de l'agriculture raisonnée
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/06/2006, 13h05