Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 6 sur 6 PremièrePremière 6
Affichage des résultats 76 à 84 sur 84

La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

  1. invite7863222222222
    Invité

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    on peut pas croire n'importe quoi n'importe comment
    Mais la question de l'objet et du comment croire n'est pas scientifique puisque la science ne s'occupe justement pas des croyances .

    -----

     


    • Publicité



  2. Rik

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    En bas des pentes
    Messages
    1 096

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    Citation Envoyé par jreeman Voir le message
    Mais la question de l'objet et du comment croire n'est pas scientifique puisque la science ne s'occupe justement pas des croyances
    Il serait peut être bon d'aller voir ce fil sur la croyance

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    ceux qui pensent que "tout n'est pas croyance" ont à charge de le démontrer (bon courage )
    Et bonne journée!
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes
     

  3. invite7863222222222
    Invité

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    Il serait peut être bon d'aller voir ce fil sur la croyance
    J'ai bien compris que la croyance fait partie de la science, mais cette croyance en science porte tjrs sur la science elle-même et plus précisemment sur ces fondements, on va dire. C'est pourquoi je pense que la science se préoccupe relativement peu voir pas du tout des croyances, au sens large.
     

  4. titanic

    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    752

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    salut

    Donner la raison d'être d'un phénomène c'est en expliquer la nécessité.

    Le déterminisme physico-chimique est une condition préexplicative que le savant doit reconnaître, dont il doit reconnaître et avouer l'existence, mais qui n'intervendra pas dans son explication. Einstein lui-même s'en était étonné que ce qu'il y a de plus inintelligible c'est que l'univers soit intelligible ...

    Donc le savant en tant que tel est bien mal embouteillé pour donner la raison d'être des phénomènes régis par le glorieux déterminisme physico-chimique, qu'en bon nominaliste qu'il est il est forcé de constater.

    Le déterminisme est un fait non niable, un "fait général" dirait Comte Auguste, mais une chose est de savoir s'en servir, autre chose est d'en expliquer la nécessité.

    C'est "la nécessité de la nécessité" qui pose problème en fin de compte

    Le savant en tant que savant vous dira comment faire exploser une bombe atomique, chiffrera les dégats, le nombre de morts, le temps que ça prendra ...

    Mais ce n'est sans doute certainement pas lui qui vous dira s'il faut ou non
    faire exploser la bombe

    bonnes journées.
    Le déterminisme c'est la science, la science c'est le déterminisme.
     

  5. invite7863222222222
    Invité

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    Le savant en tant que savant vous dira comment faire exploser une bombe atomique, chiffrera les dégats, le nombre de morts, le temps que ça prendra ...
    Le savant ne répondra pas directement à ces questions, et quand Einstein l'a fait, il s'en ait d'ailleurs mordu les doigts.

    Un savant est bien placé pour expliquer les phénomènes sur lesquels portent ses études, mais je pense qu'il ne faut pas les lier à l'intérêt économique, social enfin à tout ce qui n'est pas purement scientifique.

    Autre chose, sur lequel je te rejoins : on répète souvent la phrase de Einstein (surement en partie car c'est Einstein) que ce qui est incompréhensible c'est que le monde soit compréhensible, mais je ne souscrit pas particulièrement à cette phrase, on peut dire aussi : ce qui est incompréhensible, c'est qu'on ait pu atteindre un tel niveau de compréhension du monde, mais évaluer notre niveau de compréhension du monde, me semble tout de même bien difficile et inaccessible.
     


    • Publicité



  6. titanic

    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    752

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    Citation Envoyé par quetzal
    la réponse est assez simple, tu est un etre humain et un etre vivant, tu ne souhaite qu'une seule chose rester en vie, tu est attiré par l'agréable et tu fuis le désagréable.
    Oui mais dans le même temps chacun comprend bien que "vouloir survivre" comme disait le gugusse susdit, ce n'est pas une fin en soi

    C'est pas très réjouissant comme programme, je trouve
    Le déterminisme c'est la science, la science c'est le déterminisme.
     

  7. Jean-Michel Tengang

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    190

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    Il m'est venu une interrogation soudaine sur le "COMMENT" de la science. On sait bien qu'elle conduit la plupart du temps de nombreux chercheurs sur des pistes qui au final s'avéreront totalement fausses.
    Ces pistes parfois fortement erronées peuvent-elles être considérées comme ayant été de la science quand on finit par constater ce qu'elles étaient réellement?
    Ne peut-on pas considérer que le "COMMENT" comme le "POURQUOI" peuvent conduire hors de la science?
    Tout le monde peut trouver des spéculations de scientifiques reconnus nées d'un "COMMENT" de pure science, mais qui s'apparentent nettement à de la science-fiction.
     

  8. byves13

    Date d'inscription
    avril 2017
    Localisation
    Marseille (attention on s'y invective comme marque de convivialité, (j'essaie d'éviter mais !)
    Âge
    62
    Messages
    94

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    Le pourquoi suppose implicitement une volonté, et trouver une volonté dans le déterminisme aveugle des lois physiques est quasi illusoire. Plus, supposer un Dessein Intelligent derrière tout ceci est tout simplement de l'ordre de l'invérifiable (peut être, peut être pas, mais rien ne permet de le supposer jusqu'à présent).
    Comment dire ? c'est mettre la charrue avant les boeufs : On présuppose quelque chose qui ne semble pas nécessaire jusqu'à présent (un pourquoi). Peut-être qu'en explorant les mécanismes réels tomberont nous sur une quasi nécessité de le supposer face à des faits, mais ça ne s'est toujours pas posé.

    C'est aussi une impasse en science, parce que supposer un pourquoi en terme de volonté "externe" incite à la paresse intellectuelle : "Pourquoi un cataclysme ?" aurait une réponse simple "Parce que c'est le fruit d'une volonté. Point, pas la peine de chercher plus loin." sauf à chercher comment cette "volonté" a agit concrètement. Alors que sinon on présuppose une cause inconnue qu'il faut chercher à comprendre dans le comment ça s'est passé.

    Ca se pose peut-être en sciences humaines dans le pourquoi les humains agissent ainsi ? Mais avant il faut éliminer le déterminisme des comportements humains et sociaux. La psychologie essaie ainsi de comprendre comment nous en arrivons à agir de telle ou telle façon : inconscient, dissonance cognitive, neuro-science ; tandis que la socio investigue les mécanismes sociaux qui déterminent les dynamiques sociales en terme de comment. Une fois éliminé ces "déterminismes" psycho-sociaux, reste une "volonté" individuelle ou collective indépendante de déterminismes mécaniques. Alors oui, à partir de là on peut se poser la question de pourquoi nous faisons des choix. Mais nous sortons alors du domaine scientifique pour entrer dans celui de la philosophie.
    Voilà comment le pourquoi ne se pose pas en science.
    Dernière modification par byves13 ; 22/04/2017 à 20h56.
    On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait où l'on va (Christophe Colomb)
     

  9. f.oreste

    Date d'inscription
    septembre 2015
    Messages
    613

    Re : La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?

    la question du pourquoi est celle du sens, et des raisons à l'existence de quelque chose

    la question du comment réponds au problème de ce qui est, comment les choses fonctionne...

    le problème du pourquoi, est plus profond, tellement d'ailleur, que l'on se demande surtout la raison en-soi de ce type de question... soit qu'est-ce qui pousse l'homme à vouloir entreprendre le monde autrement que sous une forme techniciste et existencielle ...
    parcequ'in fine la question du pourquoi n'a pas de raison d'être en science, et se remplace par celle de "en raison de quel cause", qui pointe spécifiquement vers les cause "physique", et non vers des finalités (elle-même cause) mais sous la forme d'idée-raison... le tout pointant implicitement vers une idéalité première vers lequel toute chose ne serait in-finé qu'un entre-deux, une forme particulière devant tendre vers un "grand attracteur" final, predéterminé par une conscience universelle

    de ce que la question du pourquoi est assez superfétatoire enscience, puisque les science sont filles de philosophie et de pythagore, qui ne "devrait pas concevoir" l'idée d'une métaphysique comme une hypothèse raisonable... car il y a du hasard, donc la conscience universelle, n'a rien pu déterminé...

    c'est un postulat de base en philosophie, impliquant la recherche d'une ethique, et non de suivre une idéologie religieuse, les deux étant sur le mode de l'être strictement incompatible... on ne peut pas croire en une vérité, et en même temps rechercher une vérité... or les sciences répondent de la recherche et l'epistémologie le moyen par lequel le "ce qui est" prend corps et se finalise par l'expériementation

    delà que le pourquoi, n'a pas de sens en philosophie et science, et est laissé à ceux ayant assez d'imagination pour inventer des espaces "surnaturel" ou métaphysique.. que l'on nomme théosophe(qui aime et étudie le divin) et que l'on confond généralement avec le philosophe (qui aime le savoir ou la sagesse)

    bref, le pourquoi peut toutefois être étudié, mais dans le cadre d'une psychologie humaine, d'une sociologie, voir d'une économie, car le fait religieux a de très forte affinité par sa légalité avec "le bon usage du monde dans un animisme qu'un spinoza ne renierait pas comme théosophe planqué derrière un éthicien de principe...

    donc, cette question peut-être un objet de science, celle étudiant les phénomènes humains en tant qu'ils spécifique de la logique humaine et de ces relation a son environnement et à sa société... mais est-ce ici le lieu ??
     


    • Publicité




 

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 03/09/2006, 00h15
  2. Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?
    Par Antikhippe dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 16
    Dernier message: 25/11/2004, 14h20