Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Explications entre sciences dures et sciences molles ?

  1. diasoluyalu

    Date d'inscription
    février 2015
    Messages
    206

    Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    Bonjour,

    Dans quel domaine ? Mathématiques, sciences dures, sciences molles, philosophie ...
    Bonjour Médiat.

    Pour ne pas déraper le forum Théorie, Hypothèse, Loi et Modèle, j'ai ouvert celuu-ci dans lequel je voudrais avoir des explications sur "sciences dures" et "sciences molles", on dirait que ce sont des nouvelles notions.

    Pourriez-vous nous en parler en profondeur ?

    Merci.

    -----

     


    • Publicité



  2. eudea-panjclinne

    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    535

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    Sciences dures et sciences molles
    Je dirais bien que cela fait partie des propos de tables ou émis autour de la machine à café par des scientifiques. On associe bien volontiers "sciences dures" à la physique et à la chimie, les mathématiques ne sont pas considérées comme une science (expérimentale), les sciences naturelles et sciences humaines sont considérées comme des "sciences molles". Ce dernier mot étant à mon sens péjoratif et qualifiant les sciences molles par rapport aux sciences dites dures, plus prédictives. Dans mon milieux enseignant, quand on parlait de "sciences dures" et "sciences molles" cela se terminait en général par une grosse rigolade !
     

  3. muzoter

    Date d'inscription
    décembre 2016
    Messages
    137

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    ... le dénominateur commun à toutes ces sciences c'est la logique, l'universelle logique : un discours qui déroge si peu que ce soit aux canons de la logique est renvoyé ipso-facto dans la catégorie de l'irrationnel, par l'imaginaire collectif.

    Non toutefois qu'un discours parfaitement logique, cohérent, qui pourrait pour cela être qualifié de "rationnel", ne puisse verser dans l'obscurantisme le plus désuet qui soit.

    C'est ainsi que des angéologies très très obscures mais très logiques et cohérentes, peuvent être qualifées par l'imaginaire collectif (souvent à des fins pragmatiques ou utilitaristes) de ... "rationnelles" !
    I'm not a specialist : i don't know my lesson, but i can talk about the passage !
     

  4. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    67
    Messages
    16 948

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    Citation Envoyé par diasoluyalu Voir le message
    on dirait que ce sont des nouvelles notions.
    Pas nouvelles du tout:

    Citation Envoyé par Wikipedia
    Sciences dures est une expression populaire désignant dans un même ensemble les sciences de la nature et les sciences formelles. Elle est cependant sensiblement plus problématique que cette dernière expression, en particulier du fait de son caractère normatif. Elle peut être perçue comme implicitement dévalorisante :
    • à l'endroit des sciences humaines et des sciences sociales (parfois appelées « sciences molles » ou, moins connoté négativement, « sciences douces ») ;
    • à l'encontre des sciences exactes qu'elle fait paraître comme inhumaines et rigides.
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  5. pelkin

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    64
    Messages
    2 998

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    Citation Envoyé par muzoter Voir le message
    ... le dénominateur commun à toutes ces sciences c'est la logique, l'universelle logique
    Laquelle ? Formelle, floue, intuitionniste, propositionnelle, modale, du calcul des prédicats ... ?

    Citation Envoyé par muzoter Voir le message
    Non toutefois qu'un discours parfaitement logique, cohérent, qui pourrait pour cela être qualifié de "rationnel", ne puisse verser dans l'obscurantisme le plus désuet qui soit.
    Et en français correct, cela signifie quoi ?

    Citation Envoyé par muzoter Voir le message
    C'est ainsi que des angéologies très très obscures mais très logiques et cohérentes,...... !
    Euh, c'est quoi les "angéologies" s'il vous plaît ?

    Faudrait arrêter de fumer la moquette !
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie
     


    • Publicité



  6. invite34915237

    Date d'inscription
    février 2017
    Localisation
    Enigmeland
    Âge
    39
    Messages
    389

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par pelkin Voir le message
    Euh, c'est quoi les "angéologies" s'il vous plaît ?
    voir ici
     

  7. pelkin

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    64
    Messages
    2 998

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    D'accord, merci.

    Alors déjà, au singulier, l'angéologie, et en Perse et à Byzance niveau médiéval.
    Et en quoi cela concerne la science d'aujourd'hui qu'elle soit dure ou molle l'étude des "anges" ?
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie
     

  8. Cotissois31

    Date d'inscription
    décembre 2015
    Messages
    447

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    La différence vient de la rigueur du propos, pas de la thématique.
    Dans les temps où on passait plus de temps à suggérer et philosopher qu'à calculer, la science était dominée par les mots intuitifs à l'oreille mais sans vraie rigueur.
    Aujourd'hui, ce n'est plus vraiment le cas. Le vocabulaire est un code qui a 1 traduction, pas 2, et le calcul statistique est partout, permettant de rendre le propos rigoureux systématiquement.
    En sciences humaines, on publie les résultats de sondages, ce qui correspond à des chiffres.

    Il reste une différence importante entre la physique et le reste : la physique a une base "exacte" (relativement au nombre de siècles où elle a été testée avec succès) ce qui permet de propager des formules avec une fiabilité parfaite et juste quelques approximations. Hors de la physique, on a de très nombreuses statistiques, mais pas de base exacte. En physique, la variabilité vient toujours d'une raison connue et n'est donc pas un frein à la rigueur. Dans les autres domaines, la variabilité est un frein à la rigueur.
     

  9. pelkin

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    64
    Messages
    2 998

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    Tout à fait d'accord Cottisois31, et l'angéologie vient faire quoi dans tout cela ? muzoter serait issu du moyen-âge, d'où son propos ?
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie
     

  10. eudea-panjclinne

    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    535

    Re : Explications entre sciences dures et sciences molles ?

    Les Sciences Humaines n'ont pas attendus les statistiques pour devenir des Sciences à part entière. L'unicité de sens de chaque terme est effectivement une condition nécessaire à la consistance d'une discipline mais il n'y a pas que cela, il y a l'introduction de concepts et de méthodes qui sont propres à ces disciplines.
    Par exemple l'Histoire se fonde sur l'usage de sources, c'est à dire des diverses traces du passé.
    Pour qu'un travail historique soit scientifique, il faut :
    Avoir défini un sujet et sa problématique
    Avoir défini un corpus de sources de nature diverses et que l'on peut croiser
    Avoir réfléchi à la façon systématique d'interroger ces sources
    Étudier avec soin ce corpus en pointant les concordances et les contradictions.
    Mettre toujours le lecteur en état de vérifier les sources
    Avoir conscience de la fatalité d'une part de subjectivité. En choisissant le sujet et le corpus, je fais le choix de découper dans le passé des bouts que je vais ramener vers le présent. Le moi de l'historien joue donc un rôle mais c'est quand il ne le sait pas qu'il ne fait plus de l'histoire scientifique.
    Ces méthodes de nécessitent pas forcément des statistiques pour être pratiquées correctement, l'utilisation des statistiques, quand c'est possible, les améliorent ou les étendent.
    Mais l'historien et le scientifique se rejoignent dans leur but fondamental qui est l'explication, et dans leur recherche fondamentale qui consister à poser des questions et chercher les réponses.
    Source L'histoire est-elle une Science, fil du forum Passion-Histoire (2009)
     


    • Publicité




 

Discussions similaires

  1. "fondamentales", "dures", "molles" ... : comment classer les sciences ?
    Par Arvirik dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/04/2017, 23h41
  2. Y a-t-il des sciences "molles" et des sciences "dures" ?
    Par çacévraiça dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 46
    Dernier message: 22/04/2017, 23h40
  3. Quelle est la différence entre sciences humaines et sciences sociales ?
    Par zorua3 dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 31
    Dernier message: 04/07/2016, 22h29
  4. Actu - Nouveau : défiez les sciences avec les quiz Futura-Sciences !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 15/08/2012, 13h06
  5. Réponses: 20
    Dernier message: 17/08/2006, 18h28