Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 61

Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

  1. #1
    mich59700

    Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Les philosophes des Lumières ont ouvert une nouvelle ère à la science, avant cela la science aurait pu se confondre avec la sorcellerie. Il suffit pour cela de voir la médecine employée à l'époque.

    Et depuis, la science fait sa route seule et s'attribue les mérites dans l'oubli de ce qu'elle doit à la philosophie.

    Si un progrès philosophique d'il y a des siècles a pu ouvrir une ère démocratique favorable à la montée économique et scientifique que l'on connait aujourd'hui, que serait alors l'humanité si bientôt une nouvelle ère philosophique rendait la démocratie mieux construite et bienveillante?

    Peut être que l'intérêt de la science serait mille fois plus grand si les scientifiques laissaient place aux philosophes comme ils l'ont fait par le passé.

    Si ce phénomène a fonctionné une fois, pourquoi pas deux?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Un sytéme qui fonctionne BIEN, c'est BONJOUR et MERCI.
    Sur FUTURA la philosophieest utilisée avec des "pincettes".
    Faut pas tout mélanger.
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    myoper

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par mich59700 Voir le message
    Les philosophes des Lumières ont ouvert une nouvelle ère à la science,...
    [...]
    Si un progrès philosophique d'il y a des siècles ...
    A l'époque, les philosophes étaient les scientifiques et ce sont ces derniers progrès qui ont "ouvert la nouvelle ère", maintenant, ce n'est plus le cas ; difficile donc de rééditer ce genre d'évolution.
    Ceci dit, si le sujet est l'influence de la philosophie ou de philosophes, à moins de trouver des critères scientifiques, il ne rentrera pas dans les thématiques de FS.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  5. #4
    minushabens

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par mich59700 Voir le message
    Les philosophes des Lumières ont ouvert une nouvelle ère à la science, avant cela la science aurait pu se confondre avec la sorcellerie. Il suffit pour cela de voir la médecine employée à l'époque.
    il ne me paraît pas évident que les progrès de la science au XIIIème siècle doivent tout à la philosophie. Je pense que tu devrais essayer de le démontrer au lieu de le tenir pour avéré.

  6. #5
    vep

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Maintenant il est vrai qu'avec la philosophie post moderne, on s'éloigne de la science et on entre plutôt dans le domaine du relativisme.

  7. #6
    myoper

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Maintenant il est vrai qu'avec la philosophie post moderne, on s'éloigne de la science et on entre plutôt dans le domaine du relativisme.
    Oh, comme c'est joliment dit !
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  8. #7
    eudea-panjclinne

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Les philosophes des Lumières ont ouvert une nouvelle ère à la science, avant cela la science aurait pu se confondre avec la sorcellerie.
    L'avènement de la méthode scientifique et sa rupture avec la magie ne date-t-il pas plutôt de la Renaissance (16e-17e siécle) ?

    En revanche, la science naît en Grèce (-8e,-5e siècle) avec les philosophes naturalistes présocratiques.

  9. #8
    Deedee81

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Salut,

    Attention à l'anachronisme. La définition de "philosophie" était plus large à l'époque que maintenant (comme l'a fait remarqué Vep).
    Et je ne pense pas que les avancées à la renaissance/époque des lumières soient dû à la philosophie telle qu'on la définit actuellement, que du contraire. De même pour l'antiquité.
    Et on a quelques méchants contre-exemples (Aristote, dont presque tout ce qu'il a dit au niveau scientifique s'est avéré faux. Ou Kant totalement battu en brèche par la relativité).
    Même si cela a pu servir de source d'inspiration par exemple ou si la philosophie a pu permettre une description/justification de la Méthode Scientifique.

    Je ne pense donc pas qu'un tel bon puisse se produire dans la mesure où il ne s'est jamais produit !!!!
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  10. #9
    eudea-panjclinne

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    De même pour l'antiquité. Et on a quelques méchants contre-exemples (Aristote, dont presque tout ce qu'il a dit au niveau scientifique s'est avéré faux. Ou Kant totalement battu en brèche par la relativité). Même si cela a pu servir de source d'inspiration par exemple ou si la philosophie a pu permettre une description/justification de la Méthode Scientifique.
    Je conçois bien que la philosophie antique soit différente de la philosophie du siècle des lumières. Mais pour l'antiquité, la philosophie est une science et la science antique n'est pas la science moderne :

    En s'appuyant uniquement sur la raison, ces premiers penseurs étaient parvenus à dégager un petit nombre de principes grâce auxquels ils pensaient pouvoir rendre compte de la variété des phénomènes. Cette exigence de rationalité, tout à fait inédite, a marqué la naissance conjointe de la science et de la philosophie. (...) Chez Aristote, la philosophie est également une science, la science des premiers principes et des premières
    causes. Les autres sciences, et notamment la physique, lui sont subordonnées, ainsi qu'il ressort de l'opposition

    SCIENCES - Science et philosophie Article écrit par Alain BOUTOT

    Bien sûr, que la physique d'Aristote est défectueuse pour nous aujourd'hui, mais la science/philosophie antique ont permis l'invention de la méthode scientifique à la Renaissance car les penseurs de l'époque se sont appuyés complétement sur les anciens, ces derniers ne furent pas simplement des sources d'inspirations, il partirent de leurs travaux, reprirent leurs méthodes :
    Recherches d'explications rationnelles des phénomènes de la nature
    Observation de la nature et recherches de principes.
    Utilisation de la méthode déductive à partir d'un ensemble de principes ou postulat.

  11. #10
    JPL

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Une partie des discussions assez stériles sur ce thème est biaisé par le fait que beaucoup ignorent ce qu’était la philosophie naturelle et le fait que le mot science n’avait pas le même sens qu’aujourd’hui ; par exemple de célèbre Science sans conscience n’est que ruine de l’âme de Rabelais signifie simplement savoir (de quelque nature que ce soit, y compris les savoirs littéraires) sans conscience...
    Dernière modification par JPL ; 23/11/2017 à 19h44.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  12. #11
    Philogen

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par mich59700 Voir le message
    .... que serait alors l'humanité si bientôt une nouvelle ère philosophique rendait la démocratie mieux construite et bienveillante?
    Cet avènement, s'il venait à se produire, ne se déclinerait peut être pas en terme de démocratie... juste un constat, pour ceux qui s'y essayent, de la difficulté d'envisager un "nouveau monde" (excusez pour ce passe partout) sans se défaire des présupposés dans lesquels on baigne, en l'occurrence, la démocratie comme un modèle intangible à laquelle cette supposée nouvelle ère philosophique resterait inféodée ...

    Juste une variante en somme, ce qui en écornerait sérieusement l'aspect novateur

    Certes un concept philosophique pourrait bouleverser notre rapport au monde, on peut l'envisager, quant à nouvelle ère philosophique?

    Il faudrait que ce concept ait une portée considérable

  13. #12
    eudea-panjclinne

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par JPL
    Curieuse cette page de wikipedia :

    La méthode expérimentale, empirique par nature, s'appuie en grande partie sur de l'induction

    Les notions que nous avons habituellement de la science et des scientifiques datent seulement du XIXe siècle.

    je ne suis pas un spécialiste d'Histoire des Sciences, rien qu'un amateur, mais ces affirmations ne sont-elles pas un peu réductrices ?
    Dernière modification par eudea-panjclinne ; 23/11/2017 à 22h03.

  14. #13
    JPL

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    J’ai cité cette page de Wikipedia essentiellement pour que ceux qui pensent que dans les siècles passés la philosophie avait fait faire des progrès scientifiques comprennent bien que ce qu’on appelait philosophie jadis englobait toutes les connaissances y compris des domaines que nous appelons science actuellement. Donc on peut pinailler sur telle ou telle affirmation de l’article, ce n’est pas mon propos. Ce qui m’intéresse c’est la ligne générale.

    Il n’empêche que pour des raisons philosophiques (au sens actuel du terme) certains anciens se sont bien plantés sur des sujets actuellement scientifiques. Autrement dit cette philosophie qui englobait la philosophie naturelle n’a pas eu que des bons côtés, loin de là. Et à l’échelle historique il faudrait aussi ne pas oublier que dans l’ex-URSS la philosophie marxiste (je ne parle pas du marxisme politique, c’est hors charte) a causé bien des dommages dans certains domaines scientifiques.

    Donc il serait ridicule de vouloir revenir en arrière en demandant à la philosophie (au sens moderne du terme) d’apporter quoi que ce soit à la science. Par contre il n’est pas mauvais d’avoir une réflexion philosophique sur la science, mais là on parle de tout autre chose.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  15. #14
    Deedee81

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Salut,

    Citation Envoyé par eudea-panjclinne Voir le message
    Bien sûr, que la physique d'Aristote est défectueuse pour nous aujourd'hui, mais la science/philosophie antique ont permis l'invention de la méthode scientifique à la Renaissance car les penseurs de l'époque se sont appuyés complétement sur les anciens, ces derniers ne furent pas simplement des sources d'inspirations, il partirent de leurs travaux, reprirent leurs méthodes :
    Recherches d'explications rationnelles des phénomènes de la nature
    Observation de la nature et recherches de principes.
    Utilisation de la méthode déductive à partir d'un ensemble de principes ou postulat.
    Attention, je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça. La Méthode Scientifique, essentiellement formalisée par Descartes après les succès de Galilée et consort, est avant tout enracinée dans la méthode expérimentale.

    Sans l'expérience, les sciences n'auraient pas pu atteindre les sommets que l'on connait et s'il y a bien une chose que les "anciens" ne faisaient pas c'était expérimenter. Au mieux ils se limitaient à quelques observations. Et ça peut se comprendre puisqu'ils considéraient le monde sublunaire comme imparfait et les expériences peu reproductibles (surtout lorsqu'ils invoquaient des causes métaphysiques et divines). Il a fallu très longtemps pour sortir de cette ornière.

    Alors, oui, à l'époque (renaissance) les scientifiques (au sens moderne) étaient aussi des philosophes. Mais il n'empêche que la philosophie au sens moderne n'a rien apporté, que dalle, bernique. Par contre, la philosophie ancienne englobait aussi des choses comme la logique, les raisonnements (induction, déduction, abduction). Et là, c'est vrai, l'apport fut important et l'inspiration des anciens fondamentales. Donc attention à ce dont on parle ! Mais si on considère la question actuelle, telle que demandée au début : "Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?", donc avec la philosophie telle qu'elle est définie actuellement : la réponse est un non catégorique.

    Il est d'ailleurs étonnant de voir que toutes les grandes avancées scientifiques depuis le début ont été provoquée par le yoyo entre l'amélioration des instruments de mesure et par les travaux théoriques et mathématiques.
    La philosophie apportant des éclaircissements (parfois importants et utiles, pensons à Popper si souvent cité par exemple) est toujours venue après. Je ne connais pas un seul contre-exemple. A moins qu'on me prouve (c'est un exemple) que Galilée a découvert l'isochronisme des pendules par inspiration philosophique et non en observant des pendules.
    Dernière modification par Deedee81 ; 24/11/2017 à 07h06.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  16. #15
    Deedee81

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Complément, je ne sais plus modifier :

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Il est d'ailleurs étonnant de voir que toutes les grandes avancées scientifiques depuis le début ont été provoquée par le yoyo entre l'amélioration des instruments de mesure et par les travaux théoriques et mathématiques.
    Copernic, Kepler et autres, pour ne citer qu'eux, n'auraient pas trouvé ce que l'on sait sans les remarquables observations de Ticho Brahé, et Einstein n'aurait sans doute jamais pensé chevaucher un photon sans la pléthore d'expériences de plus en plus précises au dix-neuvième siècle de Fourier et Fizeau jusqu'à Michelson et Morley en passant par Bradley et bien d'autres ou sans les expériences de Faraday qui ont permis (l'autre mouvement du yoyo) à Maxwell de pondre l'électromagnétisme.

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    La philosophie apportant des éclaircissements (parfois importants et utiles, pensons à Popper si souvent cité par exemple) est toujours venue après. Je ne connais pas un seul contre-exemple. A moins qu'on me prouve (c'est un exemple) que Galilée a découvert l'isochronisme des pendules par inspiration philosophique et non en observant des pendules.
    Les exemples ou la philosophie a été un frein ou source d'erreur (même chez Einstein, un comble) sont par contre légions. C'est la nature qui doit dicter la loi scientifique et non le philosophe en pantoufle.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  17. #16
    eudea-panjclinne

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par Deedee81
    Attention, je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça.
    En quoi, n'êtes vous pas tout a fait d'accord ?


    Au mieux ils se limitaient à quelques observations. Et ça peut se comprendre puisqu'ils considéraient le monde sublunaire comme imparfait et les expériences peu reproductibles (surtout lorsqu'ils invoquaient des causes métaphysiques et divines). Il a fallu très longtemps pour sortir de cette ornière.
    En ce qui concerne les observations antiques, c'est assez compliqué. Chez les grecs anciens la connaissance sensible est dévalorisée, non pas que le monde sublunaire soit imparfait(?) mais par le fait que sont les sens qui nous trompent (Platon):
    la sensation est un instantané, non pas un état qui demeure mais un événement qui s’évanouit. De plus la sensation est « mobile », instable et toujours singulière puisqu’elle est le résultat de la rencontre entre un objet extérieur et la faculté sensible de l’homme qui est passive, rencontre qui prend chaque fois une forme différente.

    En ce qui concerne les invocations de causes métaphysiques et divines, c'est le propre des Présocratiques et à leur suite Platon et Aristote de rechercher des explications naturelles aux phénomènes qu'ils voyaient et d'avoir repoussé au loin (hors la sphère sublunaire ?) les explications métaphysiques ou divines.
    si
    on ne peut opposer les visions mythologiques du monde d'Homère ou d'Hésiode à la vision "rationalisée" des philosophes ioniens
    R. Loqueteux, Une histoire des idées en physique
    Cependant :
    La plupart des premiers philosophes, rapporte Aristote, ne considéraient comme principes de toutes choses que les seuls principes matériels.
    A Boutot, art. cité plus haut

  18. #17
    Matmat

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Il y a tellement de façon de comprendre la question que la réflexion ne tourne finalement qu'autour de comment chacun la comprend .

    C'est vrai que l'attachement à des hypothèses métaphysique peut être source d'erreur, cependant la philosophie n'est pas que de la métaphysique . La philosophie peut apporter les changements culturels propices aux bond scientifique même quand ce n'est pas son objectif premier.
    par exemple qu'ont apportés les sophistes à la science ? Quasiment rien au sens où ceux ci étaient peu férus de philosophie "naturelle" , ou au contraire on pourrait répondre énormément au sens où ils ont fait comprendre à leur société que la vérité n'est pas ce qui décidé par une autorité politique ou religieuse mais qu'elle doit être montré et/ou démontrée .

  19. #18
    Deedee81

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par eudea-panjclinne Voir le message
    En quoi, n'êtes vous pas tout a fait d'accord ?
    Avec la partie "ont permis l'invention de la méthode scientifique à la Renaissance car les penseurs de l'époque se sont appuyés complétement sur les anciens".

    Avec le "car" surtout. Il y a loin d'une relation de cause à effet. Pour les raisons que j'ai expliqué et que tu as précisé.

    Citation Envoyé par Matmat Voir le message
    Il y a tellement de façon de comprendre la question que la réflexion ne tourne finalement qu'autour de comment chacun la comprend .
    En effet. Le sujet est extrêmement vaste tant dans le sujet que dans son histoire sur plus de deux mille ans, et fort complexe.
    Il faudrait donc préciser (cela a été dit plusieurs fois ci-dessus) ce qu'on entend exactement par philosophie (dont le sens à terriblement varié au cours des deux mille ans) mais aussi par "bond scientifique".

    La philosophie a un rôle dans les avancées scientifiques, j'en ai parlé, et ce rôle n'est pas négligeable (voir tout ce qui a été dit sur la mécanique quantique par exemple, ou les manières de raisonner avec la relativité dans les écrits de Rovelli, sur les réflexions du docteur Zeh, etc... Et ce que je disais sur les justifications philosophiques. Et bien sûr le rôle important de l'épistémologie). Mais une révolution au sens de Thomas Kuhn, due à la philosophie au sens actuel, me semble totalement impossible.

    Citation Envoyé par Matmat Voir le message
    C'est vrai que l'attachement à des hypothèses métaphysique peut être source d'erreur, cependant la philosophie n'est pas que de la métaphysique . La philosophie peut apporter les changements culturels propices aux bond scientifique même quand ce n'est pas son objectif premier.
    La question concerne forcément la philosophie actuelle (puisque on parle de "se répéter", donc forcément maintenant ou dans un proche avenir). Aurais-tu un exemple récent (disons dans les deux derniers siècles) sur un changement culturel d'origine philosophique ayant permis un bond scientifique ? Ou même dans les cinq derniers siècles ? (je suis d'accord, avec ton exemple, que dans l'antiquité cela se soit produit)

    Sinon, sans un tel exemple, on pose une question dont la question dont la réponse est clairement NON. Et on ne fait que brasser du vent depuis plusieurs messages (c'est fréquent dans ce forum ).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  20. #19
    ann72

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Au contraire c'est plutôt la connaissance , l'observation , l'expérimentation qui influence l'évolution de la pensée et de la philosophie . Philosophie qui s'adapte !
    Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement - Et les mots pour le dire arrivent aisément

  21. #20
    ann72

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    bonjour a tous !!

    par exemple , la découverte du génome ne doit rien a la philosophie , par contre cela pose des questions philosophiques!
    Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement - Et les mots pour le dire arrivent aisément

  22. #21
    Deedee81

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Salut,

    Je suis tout à fait d'accord avec toi.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  23. #22
    eudea-panjclinne

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par Deedee81
    Et on ne fait que brasser du vent depuis plusieurs messages (c'est fréquent dans ce forum ).
    Merci pour les intervenants !

  24. #23
    Deedee81

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Attention, je précise que j'ai dit ça : si on ne sait pas donner un exemple de ce que j'ai demandé (sinon comment parler de "répétition" ???)

    Mais, bon, même si c'est le cas, la question (initiale) méritait d'être posée. Au moins dans ce forum d'épistémologie.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  25. #24
    philippedelimoges

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Bonsoir à tous

    Mon intervention est avant tout historique.
    En préalable, je définirai les termes afin qu'on s'accorde sur le contenu de mon propos (on peut ne pas être d'accord avec mes définitions ; mais elles auront au moins le mérite de clarifier mon propos)
    (1) philosophie est un mot polysémique
    - soit (a), dans un cadre limitatif, il s'entend comme réflexion sur une sagesse de vie
    - soit (b) dans un cadre large, il s'entend comme une réflexion sur les modalités de l'existence des phénomènes, qui a une incidence sur la définition d'une éthique de vie
    L'approche dit philosophique peut être strictement rationnelle (c) ou s'inscrire plus largement dans une idéologie métaphysique ayant sa propre logique (d).

    Dans le cadre de la discussion, la philosophie (a) et (d) n'a pas sa place dans une réflexion scientifique.

    (2) science est aussi un mot polysémique
    - soit (e), dans un cadre large, il désigne des savoirs fondés sur un empirisme et qui ont une utilité pratique
    - soit (f), dans un cadre limitatif, il désigne des savoirs fondés sur des raisonnements expérimentaux et sur des réalités évidentes

    Mon propos par rapport à votre discussion :

    (1) la science en tant que savoir (e) s'est développée originellement dans une optique de rationalisation du monde à des fins pratiques (ex. l'astronomie dès les temps les plus anciens et surtout l'astronomie et les mathématiques babyloniennes qui ont atteint un haut degré de connaissance ; le moteur de ces savoir, d'une part la volonté de comprendre la "volonté" des dieux et d'autre part résoudre des problèmes pratiques (construction et gestion administratives de territoires) - dans ce contexte la démarche intellectuelle s'inscrivait "dans une idéologie métaphysique ayant sa propre logique". Le moteur de la science chinoise est semblable à celui de la science babylonienne.

    (2) la science en tant que savoir (f) s'est développé en Grèce au VI, V et IV siècle avant notre ère (grâce à l'apport originel indiscutable de la science babylonienne). La démarche intellectuelle vise à comprendre et expliquer le monde ; elle ne s'inscrit pas dans un contexte administratif (pas de centralisme politique et de monopole du savoir par une élite rattaché à un pouvoir clérical). La science durant ces trois siècles est identifiable à la définition (b) que je donne de la philosophie. Le boum intellectuel est indiscutable. Aristote est le philosophe le plus marquant de cette période puisqu'il a développé une démarche qui s'accorde avec la définition (d) de la science.

    Certes, Aristote est dépassé et sa philosophie est dépendante de préjugés (finalisme entre autre). Mais la démarche intellectuelle (méthodologie) reste remarquable. Pas d'accord avec Deedee81.

    A partir du III°s avant notre ère, la science (d) s'émancipe en partie de la tradition philosophique et il y a de notables avancés durant ce siècle et le suivant (astronomie, mathématiques, médecine ...). Mais, pas totalement : c'est en partie à cause de cette tradition philosophique qu'elle n'a pas pu progresser (mépris de la technique et de l'expérimentation et préférence pour le théorique pur). Ex. Archimède n'arrive pas à dépasser ce cadre mental de la "belle et pure" science théorique. Donc la philosophie peut paradoxalement être un frein au développement de la science.
    Précision : au III°s il y a une science expérimentale à Alexandrie (ex. médecine et expérimentation sur l'air). Mais, il est vrai, que la science hellénique n'aura pratiquement plus d'essor après ce III°s exceptionnel.


    (3) A la renaissance (XVs), il y a une redécouverte de la science antique et d'une rationalité centrée sur l'homme et la nature (grâce notamment à l'imprimerie). Ce regain est en grande partie dû à le redécouverte des philosophes grecs. Mais le grand boum scientifique de la fin du XVI et XVII s'émancipe des anciens grecs et repose sur l'intérêt pour la technique (ex. technique maritime, la loupe pour regarder le très grand ou le très petit). C'est cette technique (qui repose sur l'efficacité de l'expérience) associée à une croyance en la rationalisation du monde qui explique l'essor de l'Europe.
    Le siècle des lumières s'inscrit dans cette culture technique et dans la croyance que le progrès de l'humanité ne peut se concevoir que dans le progrès technique (l'enjeu de l'encyclopédie de Diderot s'inscrit totalement dans cette démarche). Les philosophes des lumières ne sont pas des scientifiques. Ce sont des penseurs qui s'opposent à un ordre social figé.
    Ont-il eu un impact sur l'évolution scientifique ? Ils l'ont encouragé et favorisé.


    (6) L'essor technique amorcé au début du XIXs répond à l'intérêt capitalistique : faire du rendement financier. Et la technique va se lié à la science pour améliorer la technique de production (et accessoirement améliorer les conditions de vie de tous les hommes). La rationalisation de l'économie exige une rationalisation de la recherche. C'est là le moteur du boum scientifique du XIX et XX siècles. La philosophie traditionnelle (b) est marginalisée parce que l'efficacité scientifique exige une spécialisation. La philosophie se centre alors sur la question existentielle (quel sens donner à sa vie), ou, pour garder un contact avec le monde scientifique, étudie l'épistémologie.

    A la question la philosophie (b) a-t-elle été à un moment de l'histoire des sciences un moteur pour l'évolution des sciences ? Ma réponse est : oui, mais durant une très courte durée (en Grèce du VI au IV av. ; et au XV s)

    A la question la philosophie (b) peut-elle apporter des choses à la science contemporaine ? Ma réponse est oui. La spécialisation scientifique enferme les esprits dans des logiques limitatives. L'interaction interdisciplinaire entre les différentes spécialisations des sciences permet d'ouvrir d'autres regards qui ouvrent d'autres pistes de recherches. La réflexion épistémologique en travaillant sur les concepts permet à des scientifiques de s'interroger sur les démarches intellectuelles qui structurent les processus de leurs recherches.
    Pour autant, l'épistémologie ne va pas réaliser de grand boum scientifique. Elle mettra sa pierre à l'édifice. Pas plus. D'accord avec Deede81.

    Autre : un regain de l'esprit des lumières serait dès plus souhaitable .... pour redonner du sens au développement de la technoscience, dont le moteur actuel et depuis plus de 150 ans dominé par l'intérêt. Je suis d'accord. Mais c'est un débat politique et non scientifique.

    A la remarque : "Peut être que l'intérêt de la science serait mille fois plus grand si les scientifiques laissaient place aux philosophes comme ils l'ont fait par le passé." Ma réponse : je doute plus que fortement que les philosophes pourront apporter quoique se soit au développement scientifique. Après, cela peut-être un débat dans un café philosophique mais qui n'apportera rien à une discussion sur ce forum.

    Cordialement

  26. #25
    Dattier

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Salut,

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    La Méthode Scientifique, essentiellement formalisée par Descartes après les succès de Galilée et consort, est avant tout enracinée dans la méthode expérimentale.
    Désolé mais la méthode scientifique était connue bien avant ces philosophes qui ne sont que des passeurs, chez AlHazen par exemple, elle est née de l'unification de pratique scientifique éparse comme celle indienne, grecque, mésopotamienne ou perse, sans c'est effort d'unification, les sciences seraient restées du domaine du folklores ethnique comme c'est le cas aujourd'hui pour les danses.

    Il y a beaucoup de chose qui était connue et que l'on attribue de manière injuste à des passeurs ou des re-découvreurs, par exemple le triangle dit de "Pascal", les quasi-cristaux dont on peut voir des exemples dans l'Alhambra et dont on pensait l'existence impossible jusqu'à une découverte en 1983...

    Cordialement.
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  27. #26
    Philogen

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    ... si on considère la question actuelle, telle que demandée au début : "Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?", donc avec la philosophie telle qu'elle est définie actuellement : la réponse est un non catégorique.....
    Peux tu préciser en quoi la philosophie telle qu'elle est définie actuellement etaye ton "non catégorique"

  28. #27
    myoper

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par Philogen Voir le message
    Peux tu préciser en quoi la philosophie telle qu'elle est définie actuellement etaye ton "non catégorique"
    Je pense que c'est parce qu'elle semble ne pas s'accorder avec la méthode scientifique. Au point qu'elle ne fasse pas partie des thématiques de ce forum (pour résumer).
    Ceci dit, je ne pense pas que qui que ce soit ici écarte le fait que la philosophie particulière d'un scientifique, de même que n'importe quelle croyance, pousse ses recherches dans une direction qui pourrait s'avérer féconde.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  29. #28
    shub22

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Ma réponse est oui. La spécialisation scientifique enferme les esprits dans des logiques limitatives. L'interaction interdisciplinaire entre les différentes spécialisations des sciences permet d'ouvrir d'autres regards qui ouvrent d'autres pistes de recherches. La réflexion épistémologique en travaillant sur les concepts permet à des scientifiques de s'interroger sur les démarches intellectuelles qui structurent les processus de leurs recherches.
    Nous sommes des passeurs, la preuve l'existence de ce forum. Nous ne sommes que des passeurs à moins que l'un ou l'une d'entre nous ne découvre quelque chose de spectaculaire qui va révolutionner la science, ou n'invente une philosophie qui va nous permettre de mieux vivre pour les siècles à venir.
    Pardon pour l'auteur de ce topic mais la question posée ainsi "Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?" c'est un peu du genre "Est-ce que les numéros que j'ai joués au Loto vont sortir au prochain tirage?"
    Soit dit sans vouloir offenser personne hein ?
    Un élément de réponse à cette question pourrait être la révolution copernicienne de Kant reprise par Kuhn et bien d'autres qui s'appuie sur la science puisque Copernic. Freud en parlera comme d'une blessure narcissique de l'humanité. Philosophie et sciences ne vont pas l'un sans l'autre, ne peuvent pas aller l'une sans l'autre. Et s'il y a des conflits, des discussions, des dissensus ça fait partie du jeu et on peut toujours se dire que c'est comme cela depuis l'aube de l'humanité avec l'invention du langage.
    Dernière modification par JPL ; 25/11/2017 à 13h00. Motif: Balise Quote ajoutée. Merci d’utiliser obligatoirement cette balise pour les citations.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  30. #29
    phys4

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Je ne pense donc pas qu'un tel bond puisse se produire dans la mesure où il ne s'est jamais produit !!!!
    Je constate que peu de gens ont éprouvé le besoin de corriger le mot "bond" pour lui donner le sens voulu.

    Et je suis d'accord sur le fait que la question aurait du être inversée : à plusieurs reprises la science a fait faire un grand bond à la philosophie, et ce n'est pas fini.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  31. #30
    shub22

    Re : Un grand bon scientifique grâce à la philosophie peut-il se répéter?

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Je constate que peu de gens ont éprouvé le besoin de corriger le mot "bond" pour lui donner le sens voulu.

    Et je suis d'accord sur le fait que la question aurait du être inversée : à plusieurs reprises la science a fait faire un grand bond à la philosophie, et ce n'est pas fini.
    A cela on ne peut qu'approuver: évidemment. L'histoire en porte trace mais si on voulait synthétiser on pourrait dire que le rapport entre sciences et philo c'est aussi une signature propre à l'évolution et l'histoire des Idées en général.
    Et aussi le fait que les deux évoluent simultanément sauf dans le cas des régimes dictatoriaux encore que c'est pas clair car il y a bien eu un philosophe en Allemagne dans une sombre période et qui s'appelait Heidegger, non des moindres.


    Ceci dit si il y avait une philosophie qui nous permette de mieux vivre dans l'avenir surtout du point de vue sociétal, comme par exemple assurer un minimum décent à tous, une éducation, un travail à la sortie des études, une vraie égalité homme-femme sans compter le reste il y aurait plus de chances qu'on ait un nouveau Copernic, un autre Pasteur, un Einstein, une Marie Curie etc. lesquels seraient peut-être guatémaltèque, laotien ou kenyan pourquoi pas ?
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Peut-on mathématiser la philosophie ?
    Par Mister Peace dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 39
    Dernier message: 07/06/2012, 22h48
  2. Sujet de dissertation de philosophie terminale Scientifique
    Par bornette dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/12/2010, 08h23
  3. Actu - Cosmologie scientifique et philosophie peuvent-elles dialoguer ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 8
    Dernier message: 07/10/2010, 08h55
  4. La philosophie peut-elle se passer de la science ?
    Par Fulcanelli dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 50
    Dernier message: 20/09/2004, 20h14