Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Les tremblements de terre & éruptions volcaniques

  1. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863

    Les tremblements de terre & éruptions volcaniques

    Bonjour,

    J'aimerai comprendre pourquoi prevoir un tremblement de terre ou une erruption volcanique est toujours aussi difficile.

    Depuis le temps que ces phenomenes sont etudies ont a du accumuler d'importantes quantites d'informations sur les signes avant coureurs.. alors qu'est-ce aui empeche les scientifique de faire des previsions fiables?

    Yoyo

    -----

     


    • Publicité



  2. eric reiter

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    1
    Dans la plupart des cas, les scientifiques savent dire si un volcan va entrer en eruption mais le probleme est de savoir exactement quand.

    En effet, certains signes precurseurs (comme le gonflement de l edifice volcanique) sont tres bien connus et peuvent etre quantifies mais ils ne permettent pas de dire avec precision quand l eruption aura lieu.

    Se pose alors un probleme : si les signes precurseurs deviennent importants, faut il evacuer immediatement les populations menacees (au risque que cette evacuation dure parfois plusieurs semaines) ou faut il attendre? Les deux solutions ont des avantages et des inconvenients d ordre humain et economique.
     

  3. alhazred

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    7
    Le cnes bosse sur le projet DEMETER qui vise à analyser les perturbations electromagnetiques de l'ionosphere en relation avec l'activité sismique.

    les cristaux de quartz presents dans le sous-sol, sont frequemment soumis à des variations de contraintes dans les zones à haute sismicité.
    Or ces cristaux sont sujets à l'effet piezo-electrique, il se créé alors un courant electrique dans le sol qui perturbe localement le champ electromagnetique terrestre.

    d'autres phenomenes produisent le meme effet.

    Si DEMETER arrive a detecter ces changements, c'est donc signe d'une activité sismique.

    ==>un signe precurseur de plus
    http://smsc.cnes.fr/DEMETER/Fr/GP_science.htm

    a ma connaissance 2 seismes ont été prévu :

    1)en octobre 98 un geophysicien Britanique predit qu'un seisme va frapper l'Island, mais pas de date précise.
    le 10 novembre 99 ses predictions se précisent, le seisme est imminent, il se produit le 13 novembre 99 (magnitude 5). Sa prediction est uniquement basée sur l'etude des ondes sismiques.
    http://www.cybersciences.com/cyber/3.0/n1232.asp

    2)En chine le 4 février 75 à Haicheng un seisme de magnitude 7.3 (seisme destructeur) est prévu avec succes. En revanche il fut suivi par la prédiction raté d'un seisme de magnitude 7.8 à Tangshan en 76.
    http://eost.u-strasbg.fr/pedago/fich...dictions2.html
    (en bas de la page)
     

  4. BESACIER

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    PARIS
    Messages
    19
    Salut à tous,

    Meme si le CNES arrive à prévoir une date, ce qui me parait illusoire, ce sera difficile de prévoir la magnétude qui correspond à l'énergie libérée lors de la frature.
    Or c'est justement ce qui est important pour concevoir et dimensionner en conséquence les ouvrages.
    La date permettrai éventuellement de faire évacuer une zone ou de mobiliser des secours à condition d'etre précis!

    Je pense donc que DEMETER est encore un gouffre à fric destiné à alimenter des pseudo scientifiques qui n'ont rien d'autre à faire que de s'amuser à gaspiller l'argent public.
    Cet argent serait surement mieux employé à renforcer les écoles aux Antilles où le prochain séisme sera catastrophique (entre 35 000 et 50 000 morts à Point à Pitre comme chacun le sais)

    A+
     

  5. DonPanic

    Date d'inscription
    juin 2003
    Messages
    6 377
    Citation Envoyé par BESACIER
    Salut à tous,

    Meme si le CNES arrive à prévoir une date, ce qui me parait illusoire, ce sera difficile de prévoir la magnétude qui correspond à l'énergie libérée lors de la frature.
    Or c'est justement ce qui est important pour concevoir et dimensionner en conséquence les ouvrages.
    La date permettrai éventuellement de faire évacuer une zone ou de mobiliser des secours à condition d'etre précis!

    Je pense donc que DEMETER est encore un gouffre à fric destiné à alimenter des pseudo scientifiques qui n'ont rien d'autre à faire que de s'amuser à gaspiller l'argent public.
    Cet argent serait surement mieux employé à renforcer les écoles aux Antilles où le prochain séisme sera catastrophique (entre 35 000 et 50 000 morts à Point à Pitre comme chacun le sais)

    A+
    Tu veux rire ou quoi ?

    Pour résister à un dévalement de nuée ardente,
    les écoles et les maisons devraient être des blockhaus type antiatomique
    de chez Speer au minimum...

    Dans le genre gouffre à fric,
    c'est pas mieux parti

    Passe que le meilleur moyen d'échapper
    à une nuée ardente à 1000°
    qui te cavale dessus à 200 km/h

    c'est de pas être là quand ça arrive

    Regroupement de trois messages en un seul
    Yoyo
    Responsable du forum
     


    • Publicité



  6. BESACIER

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    PARIS
    Messages
    19
    Bonjour à tous,

    De retour d'Algérie, je vous rapporte quelques commentaires sur cette catastrophe qui a touché la région d'Alger :
    J'ai constaté qu'encore une fois l'arme de destruction massive est la construction en béton mal-armé et la maçonnerie non-armée ou non-chainée.
    Un immeuble en béton armé de 15 étages a fait 650 morts par exemple.
    La casbah de DELLYS a été dévastée.
    Malgré tout le nombre de victimes (2800 morts et 11 000 blessés) a été relativement faible par rapport pour la densité de population du secteur concerné (3 millions de personnes)
    Les grands axes de circulation n'ayant été que peu endommagé, les secours sont arrivés rapidement.

    A la vitesse où se répand le système constructif poteau-poutre en béton armé sur la terre, il faudra s'attendre à des catastrophes encore plus meurtrière dans les années à venirops:

    Aucune construction métalique n'a engendrée de victime !
    On pourrait se poser la question sur les raisons de n'utiliser ce matériau qu'en batiment industriel . :?
    Que font les architectes ???
    En Iran par exemple jusqu'en 1980 les constructions d'habitations étaient mixtes métal-maconnerie mais maintenant...

    La puissance de l'industrie cimentière fait des ravages (70% des victimes de séismes sont écrasées dans le mille-feuilles en béton armé et personne ne dénonce ce risque sauf moi à l'école polytechnique lors de la présentation du rapport post-sismique français où j'ai parlé d'"arme de destruction massive" à la surprise de tout le monde!
    Que font les journalistes ?

    Dès mon retour de Zemouri, j'ai lancé un projet de créer une organisation d'intervention en urgence pour réaliser des diagnostic sur des site stratégiques sinsitrés (barrage, silo, pont, écoles, hopital aéroport etc..)
    Seule l'ONG Action d'Urgence Internationale a bougé mais pas le moindre signe d'intéret en france que ce soit au ministère de l'intérieur, des affaires étrangères, de l'écologie et du développement durable qui a pourtant un service risques majeurs, meme la protection civile européenne fait la sourde oreille alors que tous les spécialistes de la prévention des risques s'accordent à dire que c'est une excellente idée!

    Pour illustrer la situation en Algérie, le silo du CORSO près de Boumerdes a été fortement endommagé, il contenait encore 400 000 quintaux de blé lors de ma visite 15 jours après la secousse du 21 juin et c'était la panique sur place avec risque d'explosion du fait du début de fermentation des grains,
    (c'est le plus gros silo à grain d'Algérie qui peut contenir 1 500 000 quintaux)
    Dès mon reour en france j'ai mobilisé une équipe d'experts pour retourner sur place mais depuis pas de nouvelle ni de la france à la DAH (Déléguation de l'Aide Humanitaire) ni en Algérie!!!

    Comme quoi la bonne volonté ne suffit pas ops:

    A+
     

  7. catnat-live

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Baillargues (34)
    Messages
    9
    Les éruptions volcaniques sont relativement faciles à prévoir lorsque le volcan dispose d'un observatoire ad hoc qui, grâce à toute une batterie d'instruments de mesure est capable de détecter le réveil d'un volcan et de prévoir une éruption suffisamment à l'avance pour permettre l'évacuation des population et ce, grâce aux signes précurseurs annoncant le réveil du volcan. En revanche les scientifiques sont tjrs incapables de savoir :
    - quand un volcan en sommeil va se réactiver
    - combien de tps va durer une éruption
    - quels va être l'exention spatiale des diverses manifestations éruptives

    En revanche les séismes sont impossibles à prévoir dans la mesure où il n'existe (à priori) aucun signes précurseurs et dans la mesure où l'on est très loin de connaître toutes les failles actives susceptibles de jouer (on en découvre tous les mois en Californie alors que cette région est sans aucun toute la plus étudiée du monde).

    Le projet DEMETER est intéressant mais il semble que les signaux électriques enregistrés avant une secousse soient trop rapprochés de l'événement et ne permettent pas de donner l'alerte suffisamment à l'avance pour mener une évacuation.
     

  8. BESACIER

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    PARIS
    Messages
    19
    Je ne connais pas le phénomène volcanique par contre face à un risque sismique la seule politique efficace à mettre en place est la prévention.
    Sans vouloir paraitre insolent, tout projet scientifique de prédiction me parait inutile. Mais il faut bien justifier l'emploi de certain labo de recherche ou université.

    Je suis quelqu'un de pragmatique et c'est le résultat qui compte.
    Nous allons devoir subir des catastrophes naturelles graves, c'est aux architectes, aux ingénieurs et aux entrepreneurs de construire correctement.
    Les sismologues passent leur temps à pinailler pour quelques centièmes de g alors qu'en phase de calcul de dimensionnement c'est ridicule car on arrondi et on prend des coefficients de sécurité vu l'incertitude des hypothèses.

    Je suis contre l'optimisation, le BRGM va pondre avec GEOTERRE un nouveau zonage qui va minimiser le précédent alors qu'en Algérie, il font l'inverse.
    Cela ne coute rien ou presque de surdimensionner pour un ouvrage neuf, mais il faut bien payer de scientifiques à évaluer des hypothèses avec deux chiffres après la virgule!!!

    Trève de plaisanterie, je retourne la semaine prochaine en Algérie où les problèmes sont bien présents et les prédictions sont du ressort des religieux car tout est écrit comme chacun le sait...

    A bientot

    LA BESACE
     

  9. boneff

    Date d'inscription
    mai 2004
    Messages
    6

    Re : Les tremblements de terre & erruption volcanique

    Bonjour,

    Experience permettant de voir le comportement d'immeubles de différentes tailles lors d'un tremblement de Terre;
    http://edusismo.caillols.free.fr/bes.../resonance.htm

    Cordialement

    M BONEFF
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. détecter les tremblements de terre
    Par gwadabido dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 07/12/2007, 09h34
  2. TPE sur les tremblements de terre?
    Par valdech88 dans le forum Qu'est-ce qui fait trembler la Terre ?
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/10/2007, 10h20
  3. La lune et les tremblements de terre
    Par bent rothenberg dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 22
    Dernier message: 10/03/2007, 20h25
  4. Des bactéries contre les tremblements de terre
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/02/2007, 14h08
  5. :sos: comment prévoir les éruptions volcaniques?????problématique :sos:
    Par walid37000 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/09/2005, 16h38