Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

  1. Tawahi-Kiwi

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    อาณาจักรล้านนา
    Âge
    36
    Messages
    8 446

    Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

    Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

    Les minéraux sont les différents composés chimiques qui forment les roches. Dans bien des cas, ces différents minéraux sont visibles à l’œil nu lorsque l’on observe attentivement une roche. Dans de rares cas, ces minéraux peuvent former des masses homogènes polycristallines voire des cristaux indépendants. Ci-dessous se trouve une série de caractéristiques qui sont souvent nécessaires pour identifier une roche.
    Il existe plus de 4000 minéraux différents mais seulement une grosse centaine peuvent être fréquemment trouvés dans les roches. L’identification minéralogique sur un forum peut être limitée car beaucoup de caractères sont plus faciles à observer directement sur l’échantillon que sur base de photos. Néanmoins certains critères essentiels peuvent aider.

    En identifiant les minéraux qui composent une échantillon, on peut tres souvent determiner de quel type de roche il s'agit et son mode de formation.

    Lorsque vous desirez obtenir une identification sur ce forum, essayez de fournir un maximum d'informations selon les critères suivants ainsi que quelques photos de particularités de l'échantillon (vue génerale, vue macro). Les photos floues sont a peu près inutilisables. Il est donc inutile de les télecharger sur le forum.

    Critères d’identification minéralogique
    Liste de minéraux communs
    Identification de météorites

    -----

    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 07/01/2013 à 08h32.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)
     


    • Publicité



  2. Tawahi-Kiwi

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    อาณาจักรล้านนา
    Âge
    36
    Messages
    8 446

    Re : Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

    Critères d’identification minéralogique

    1. La localité
    La provenance d’un minéral peut aider l’identification. Les minéraux communs formant les roches peuvent être déduit de la géologie locale ; d’autres minéraux plus rares sont souvent référencés dans des sites de minéralogie. Les circonstances de la découverte et une localisation exacte sont donc parfois essentiels pour l’identification.

    2. La couleur et l’éclat
    La couleur est la teinte générale de l’échantillon (ou des différents grains qui le compose). C’est une information particulièrement importante lorsque la photo ne reflète pas la vraie couleur du minéral. L’éclat est la manière dont le minéral reflète la lumière, cela va de métallique, sub-métallique (légère transparence), adamantin (transparence plus importante), soyeux, porcelané, vitreux, gras, terreux, etc.

    3. La trace
    La couleur peut être indicateur d’un minéral mais parfois trompeur alors que ce que l’on nomme la trace est une information plus consistante dans certains cas. La trace s’obtient en frottant le minéral sur une surface abrasive, de préférence de la porcelaine claire dépolie.

    4. Le système cristallin
    L’identification d’un système cristallin n’est pas chose aisée sans des connaissances de bases en cristallographie. Néanmoins, une prise de vue sur des cristaux bien développés ou des zones montrant des propriétés géométriques particulières peut aider.

    5. La cassure & clivage
    Le type de cassure peut aider à l’identification. Une cassure conchoïdale (comme le verre), terreuse ou selon les clivages (plans et angles précis) peut être un critère décisif.

    6. La dureté
    Pour les minéraux communs, la dureté est un critère essentiel pour différencier des minéraux. L’échelle de Mohs est l’un des plus faciles à appliquer, utilisée par les géologues eux-mêmes sur le terrain.
    L’échelle de Mohs est basée sur la dureté relative de composés. Si un objet A peut griffer un objet B et que l’inverse n’est pas vrai, la dureté de A est supérieure à B. L’utilisation d’arêtes et de pointes favorise la détermination de cette dureté. Attention que la trace (voir 3.) laissée par un minéral n’est pas un essai de dureté. Il doit s’agir d’une griffe sur la surface de l’autre minéral.

    Echelle de Mohs
    1 : Talc
    2 : Gypse ; ongle
    3 : Calcite
    3.5 : Piece de monnaie (cuivre)
    4 : Fluorite
    5 : Apatite
    5.5 : Verre, lame de couteau
    6 : Orthose
    6.5 : Acier dur (lime)
    7 : Quartz
    7 : Porcelaine
    8 : Beryl
    9 : Corindon
    10 : Diamant


    7. La ténacité
    Il s’agit de la résistance d’un minéral aux chocs. Cela va de friable à incassable. C’est une information différente de la dureté.

    8. La densité
    Les termes lourds ou légers n’ont que peu de signification lors de la description d’un minéral. La vraie information, c’est la densité. Si le minéral est pur, une détermination précise de la densité peut être une information très profitable. Pour mesurer de manière précise la densité d’un échantillon, le volume et le poids sont nécessaires. Le poids est obtenu en utilisant une balance calibrée, telle une balance de cuisine. Le volume s’obtient en immergeant complètement l’échantillon dans un récipient gradué. La différence entre le niveau d’eau initial et après l’immersion donne le volume de l’échantillon. La densité s’obtient en divisant le poids par le volume.

    9. Autres propriétés
    a. Réaction à l’acide.
    Les carbonates réagissent à l’acide chlorhydrique dilué en produisant une effervescence. Cela peut aussi s’observer de manière moindre avec du vinaigre chaud. Une forte réaction est souvent caractéristique de la calcite.
    b. Magnétisme
    Les propriétés magnétiques sont révélées notamment par l’observation de perturbation d’un aimant pendu à une ficelle ou d’une boussole. Les principaux minéraux magnétiques sont la magnétite, la pyrrhotite et l’ilménite.
    c. Luminescence
    Il existe diverses luminescences provoquées par différents activateurs. La fluorescence est la luminescence provoquée par une lampe UV (courtes et longues longueur d’ondes). La phosphorescence est une luminescence rémanente qui subsiste après suppression de l’activateur. La thermoluminescence est activée par chauffage de l’échantillon (50 à 300ºC) et la triboluminescence apparaît lors de chocs. Ces luminescences sont principalement observables dans l’obscurité.
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 04/11/2014 à 15h48.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)
     

  3. Tawahi-Kiwi

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    อาณาจักรล้านนา
    Âge
    36
    Messages
    8 446

    Re : Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

    Minéraux courants

    Quartz : Généralement incolore ou blanc, vitreux, cassure conchoïdale, dureté 7, densité faible (2.65), tenace, pas de clivage, ubiquiste

    Calcite : Souvent blanc ou incolore, vitreux, clivage rhomboédrique clair, dureté 4, densité faible (2.7), ubiquiste (calcaire, marbre), réaction a l’acide

    Feldspaths : Blanc, orange, rouge, occasionnellement incolore ou vert, vitreux, clivage monoclinique fréquent, dureté 6, densité faible (2.6 a 2.8), fréquent dans les granitoïdes

    Amphiboles : Souvent verdâtre, parfois bleuâtre ou jaunâtre, X, clivage monoclinique a 120º, dureté X, densité moyenne (2.8 a 3.4), fréquent dans les roches métamorphiques et certaines roches magmatiques

    Pyroxènes : Souvent brunâtre ou verdâtre sombre, X, clivage proche de 90º, dureté X, densité moyenne (3.1 a 4), fréquent dans les roches magmatiques basiques

    Olivines : Vert a brun, cassure subconchoïdale, dureté X, densité moyenne a élevée (3.2 a 4.4), fréquent dans les roches basiques et ultramafiques

    Epidotes : Vert a brun, cassure X, dureté X, densité moyenne (3.3 a 3.6), fréquent dans les roches métamorphiques

    Serpentines : Verdâtre, cireux à fibreux, dureté X, densité faible (2.5 a 2.7), fréquent dans les roches ultramafiques et métamorphiques

    Fluorite : Variable, vitreux, dureté 4, densité faible (3 a 3.2), clivage cubique, ubiquiste

    Micas : Variable, souvent incolore ou brunâtre, cassure feuilletée, dureté X, densité (X), ubiquiste.

    Magnétite
    : Noire, cassure irrégulière, densité élevée (X a X), dureté, trace brunâtre, magnétique

    Hématite : Noire a rouge-orangé, morphologie variable, densité élevée, dureté X, trace rouge.

    Pyrite : Métallique doré clair, cassure irrégulière, densité élevée, dureté X, trace jaune verdâtre, morphologie cubique
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)
     

  4. Tawahi-Kiwi

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    อาณาจักรล้านนา
    Âge
    36
    Messages
    8 446

    Re : Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

    Critères d’identification de météorites

    Les météorites sont un groupe de roches provenant d’un corps planétaire ou astéroïde diffèrent de celui sur lequel il est trouvé. Des météorites ont été découvertes sur Terre, Mars et la Lune.
    La grande majorité de ces objets répondent à des critères précis qui permettent une identification plus ou moins formelle. D’autres météorites, plus rares, sont difficilement identifiables par des moyens simples.


    Caractéristiques des météorites

    Magnétisme
    Identification : Voir ci dessus
    Pourquoi ? : Les météorites ont la particularité quasi unique de posséder du fer et du nickel métallique en leur sein. La haute teneur en fer et nickel métallique des météorites les rend ferromagnétiques. Le fer et le nickel natif sont extrêmement rares sur Terre.

    MAGNETIQUE => chondrite, pallasites, sidérites, magnétite, pyrrhotite, ilménite, fer, fonte, acier
    NON MAGNETIQUE => achondrite ; météorites martiennes, lunaires, la plupart des roches terrestres



    Densité
    Identification : Voir ci dessus
    Pourquoi ? : Les météorites ont une densité élevée. Les minéraux et le métal qui compose les météorites sont des composés denses. En conséquence, les météorites sont plus denses que de nombreuses roches terrestres

    TRES DENSE : Sidérites, Pallasites, sulfures, oxydes massifs, péridotites, éclogites, matte, laitier, scorie, métaux
    DENSE : Chondrite, achondrite, météorites lunaires, martiennes, basaltes, laitier, scorie, métaux
    MOYEN : Roches terrestres (diorite, granite, calcaire, grès….)
    LEGER : Roches terrestres (évaporites, pierres volcaniques)



    Croute de fusion
    Identification : Croute fine généralement noire, noire-bleutée, grise ou brun foncée. Une surface altérée devient rouille ou brune. Occasionnellement, la croute de fusion présente des lignes de flux, fines et ondulées, un peu comme la pluie sur un pare-brises lorsque l’on roule à grande vitesse. Les sidérites ont une croute bleutée s’altérant rapidement en rouille et se décomposant en feuillets.
    Pourquoi ? : La rentrée dans l’atmosphère augmente considérablement la température sur la surface externe du météore entrainant une fusion d’une couche très superficielle.

    CROUTE EPAISSE : Laitier ; Matte ; Verre ; Pierre volcaniques
    CROUTE FINE : Météorites ; Laitier ; Matte ; Verre ; Pierre volcaniques
    PAS DE CROUTE : Météorites fragmentée ; Autres roches.



    Forme externe
    Identification : Aspect général de l’échantillon
    Pourquoi ? : Les météorites sont rarement de forme sphérique ou de forme alambiquée, mais plutôt irrégulières arrondies si l’objet est intact. De nombreuses météorites explosent avant ou pendant l’impact et peuvent alors montrer des surfaces anguleuses.

    RONDE : Galet ; Marcassite ; Pyrite ; Goethite ; Concrétions
    COMPLEXE : Concrétions ; Anthropogénique
    IRREGULIER : Météorites ; Roches terrestres



    Regmaplytes
    Identification : similaires a des marques de pouce sur une masse de pate a modeler ou d’argile ; se présentant comme une série de concavités, fonction de la taille de la météorite.
    Pourquoi ? : Ces concavités sont formées par l’ablation de morceau de météorite durant l’entrée dans l’atmosphère et la formation de tourbillon de gaz chauds.

    REGMAPLYTE : Météorites
    ABSENCE DE REGMAPLYTE : Météorites ; roches terrestres



    Compacité
    Identification : Cohérence des grains et présence de vacuoles ou de porosité à la surface ou dans la masse.
    Pourquoi ? : Le mode de formation des météorites ne leur permet pas d’avoir de trous ou de bulles. L’altération préférentielle de certains minéraux peut laisser des cavités. Il existe également de rares cas de mousse de fusion sur les météorites récemment tombées.

    COMPACTE : Météorites ; Roches terrestres , etc.
    POREUX : Laitier ; Calcaire ; Marne ; Roches volcaniques



    Couleur interne - Eclat
    Identification : la couleur interne est donnée par une cassure fraiche de l’échantillon. Il s’agit de la couleur générale de l’échantillon, indépendamment de la présence de grains de nature différente. L’éclat est le type de reflet que donne l’échantillon. De manière simple, celui-ci peut se caractériser par métallique, vitreux, terreux, porcelané.

    La couleur des météorites est très variable, du blanc au noir, rouge, orange, gris, brun, argenté, jaune ou une mélange homogène ou hétérogène de ces teintes.
    Les couleurs absentes sont vert, bleu, doré, incolore. L’éclat n’est pas vitreux et rarement porcelané.



    Chondrules
    Identification : Les chondrules sont des objets uniques aux météorites apparaissant comme des inclusions arrondies de différentes couleurs et tailles. Les surfaces fracturées ou altérées de météorites peuvent occasionnellement présenter directement ces chondrules sous la forme d’un aspect bosselé de la météorite.
    Pourquoi ? : Les chondrules sont l’un des premiers stades de formation de la météorite. Il s’agit de billes précipitant dans la nébuleuse protoplanétaire avant d’être inclus dans une matrice pour former une météorite. Les météorites lunaires, martiennes et les achondrites ne possèdent pas ces chondrules.

    CHONDRULE : Chondrites
    ABSENCE DE CHONDRULE : Achondrites, siderites, pallasites ; roches terrestres
    « PSEUDO-CHONDRULE » : enclaves ; conglomerat ; oolithes ; oncolithes etc.



    Métal
    Identification : Le métal est un alliage de fer et de nickel. Il est de couleur argenté, magnétique et s’altère facilement en rouille. La quantité de métal est très variable des sidérites (>90%) aux pallasites (90-20%) et les chondrites (<20%). L’alliage fer-nickel des météorites, rarement reproduit sur Terre, montre des figures de Widmanstatten, mise en évidence par une brève attaque à l’acide.
    Pourquoi ? : En l’absence d’oxygène abondant dans l’espace, De nombreux métaux cristallisent sous forme métallique alors que sur Terre, ces métaux sont incorporés dans les minéraux sous des formes oxydées.



    Evènements et localisation
    L’observation d’un météore avec un point de chute local, associée avec la découverte d’un objet particulier est un facteur important qui contribue à une identification positive d’une météorite.

    La découverte d’échantillons dans des régions désertiques telles les déserts de sable ou de glace est généralement un bon indice pour une origine extra-terrestre. La très grande majorité des achondrites et météorites rares sont trouvées dans ces régions.
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 01/08/2012 à 04h49.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)
     

  5. Tawahi-Kiwi

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    อาณาจักรล้านนา
    Âge
    36
    Messages
    8 446

    Re : Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

    Cas classiques de fausses météorites

    Sulfures de fer FeS2 (marcasite, pyrite) : Non magnétique, dense (4.9), croute oxydée jaune à brunâtre ; globulaire à sphérique ; intérieur métallique doré pale (~laiton) ; structure souvent collumnaire à fibro-radiée.

    Sulfure de fer FeS (pyrrhotite) : Magnétique, dense (4.6), croute oxydée, métallique argenté-brun (~bronze), structure variable.

    Oxyde de fer Fe3O4 (magnétite) : Magnétique, très dense (5.2), métallique gris noir, clivage occasionnel.

    Oxyde de fer Fe2O3 (hématite) : Non magnétique, très dense (5.3), brun à rougeâtre, métallique à terreux ; structure en croute, mamelons, fibro-radies, lamelles etc.

    Oxyde de fer FeO(OH) (goethite) : Non magnétique, dense (4.1), noire, rouge, jaune non métallique ; structure variable en croute, mamelons, fibro-radies.

    Laitier : Eventuellement magnétique, dense (2.5 a 3.5), couleur variable gris sombre, bleuâtre ; vitreux ; peut contenir des bulles ; structure souvent laminée avec un croute de refroidissement.

    Matte : Eventuellement magnétique (matte de fer), très dense (4 a 10), couleur variable noire à gris, doré ou argenté ; métallique ; peut contenir des bulles, structure parfois laminée ou massive avec une croute de refroidissement. Aspect rouillé (matte de fer).

    Verre : Rarement magnétique, densité variable (2 a 4), couleurs variables parfois fortement coloré ; vitreux, parfois transparent ; peut contenir des bulles. Les tectites sont les seuls cas vitreux liés à des impacts de météorites.

    Produits manufacturés (Roulement à bille, bille de concassage; acier, fonte, autres métaux) : Souvent magnétique, densité (4 à 8), métallique gris ou autres ; souvent rouillé, forme artificielle, nickel rarement présent.

    Chromite

    Basalte amygdaloïde : Rarement magnétique, densité moyenne (3), non métallique, vacuolaire ; matrice homogène

    Conglomérat : Non magnétique, basse densité (2.5), non métallique, occasionnellement carbonaté => réaction a l’acide ; clastes de nature variable

    Oolithes & Oncolithes : Non magnétique, basse densité (2.5), non métallique, carbonaté => réaction a l’acide.

    Béton : Non magnétique, basse densité (<3), non métallique ; matrice homogène ; réaction occasionnelle a l’acide.

    Caracteres exclusifs : La présence de quartz, mica, feldpsaths alcalins, calcite, fossiles, cristaux libres, bulles exclus 99,9% des météorites.

    Plusieurs centaines de fausses meteorites sont repetoriees ici
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 15/08/2012 à 08h56.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)
     


    • Publicité



  6. Geocroiseur63

    Date d'inscription
    février 2008
    Âge
    72
    Messages
    3 151

    Re : Identification de minéraux/roches/météorites sur le forum

    Bonjour Tawahi-Kiwi:

    Bravo pour vos pages ci-dessus qui éviterons je pense de poser toujours les mêmes questions sur la détermination de telle ou telle roche,et en particulier des pseudos météorites,qui encombrent le site de géologie de futura sciences.

    Une initiative utile et des plus intéressantes à saluer...

    Bonne lecture .
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. [Identification] Identification des mineraux
    Par BOUZIO dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/04/2012, 23h05
  2. [identification] Roches, minéraux et fossiles...
    Par Naïka04 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 19
    Dernier message: 25/02/2011, 13h10
  3. Classification des roches et minéraux
    Par Winnie2009 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/03/2007, 12h10
  4. Recherche de roches et minéraux IDF
    Par zetek dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 12
    Dernier message: 20/11/2005, 17h55
  5. Roches lunaires et météorites
    Par astrospace dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/02/2004, 10h02