Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Maison ancienne: isolation intérieure et/ou inertie des murs chauffants

  1. #1
    bunbury

    Maison ancienne: isolation intérieure et/ou inertie des murs chauffants

    Bonjour à tous,

    Voici le dilemme qui m'amène: après avoir lu des centaines de pages de conseils sur tous ces sujets, je suis encore perplexe sur un point : si j'isole super bien de l'intérieur, je perds le bénéfice de l'inertie de mes gros murs. Mais si j'isole peu mes gros murs, j'aurai beau les chauffer, toute cette chaleur partira à l'extérieur.

    Voici le contexte:
    - Maison ancienne en pierre (pas d'isolation extérieure car nous souhaitons garder les pierres visibles de l'extérieur).
    - Les deux points les plus importants pour nous sont la qualité de la chaleur, le confort perçu, donc uniformité de la température, rayonnement plutot que convection, etc.) et bien sûr l'économie d'énergie.

    Il n'est pas question ici de décider du mode de chauffage (elec, bois, gaz, etc.) ni de par ou on chauffe (plancher ou plafond chauffant inenvisageable car nous souhaitons garder tommettes et poutres apparentes)

    Nous avons retenu les murs chauffants (ou au pire les plinthes chauffantes) qui avec leurs tubes en cuivre qui passent dans des matériaux inertes nous semblent le top en terme de confort.

    Mais pour en revenir à la question principale : j'isole beaucoup ou peu (pour utiliser l'inertie des murs) ?
    En isolation extérieure, la réponse était évidente puisque les deux avantages se cumulaient, mais là en intérieure, je sèche.

    Merci à tous de vos lumières.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    patouchka

    Re : Maison ancienne: isolation intérieure et/ou inertie des murs chauffant

    Bjr, si tu isoles par l'intérieur tu auras 0 inertie de la part de tes murs "périphérique".

    Je ne suis pas pour l'iti mais si tu veux de l'inertie, dans ton cas fait ton iti avec de la laine de bois, tes cloisons intérieur et ou mur de refend seront ta seule inertie.
    Donc :
    -Laine de bois trés dense= un peu d'inertie,
    -cloisons en briques ou matériaux dense = un peu d'inertie
    -un mur de refend= un peu d'inertie
    -pas d'ite = pas d'inertie du tout,
    Total = un peu d'inertie...mais bon c'est un rapport de 1 à 50...
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  4. #3
    barda

    Re : Maison ancienne: isolation intérieure et/ou inertie des murs chauffant

    L'inertie interne n'est pas limitée à celle des murs périphériques; refends, planchers, cloisons, escaliers, structures maçonnées, meubles, bibliothèques, etc participent fortement à cette inertie... accessoirement, une inertie très importante peut aussi être un inconvénient en cas d'occupation non permanente...

    Par contre, une isolation correcte est indispensable pour limiter la facture du chauffage; il est possible de faire participer cette isolation à l'inertie de la maison (par exemple briquette de 5 cm enduite, avec 8-10 cm de laine de cellulose, ou de bois mais c'est plus cher)...

    Attention de ne pas confondre inertie du bâti et inertie des éléments de chauffage, qui constituent deux choses différentes, avec deux dynamiques thermiques différentes: pour faire simple, si l'inertie thermique du bâtiment est un avantage certain, l'inertie thermiques des émetteurs de chaleur est synonyme de manque de réactivité et constitue un inconvénient dans 95% des cas... Concrètement, tu n'es pas obligé de faire des murs chauffants (qui sont par ailleurs un excellent système) ni des tuyaux en cuivre; ça ne t'apporterait rien pour ce qui est de l'inertie de la maison et de la stabilité des températures...

    N.B. le bois, le papier, les matières organiques en général, ont une inertie thermique 3 fois supérieure à celle des minéraux, à poids égal; par exemple, une bibliothèque chargée de livres joue un rôle très important sur ce plan dans une pièce...

  5. #4
    bunbury

    Re : Maison ancienne: isolation intérieure et/ou inertie des murs chauffant

    Merci Barda pour ta réponse. C'est plus clair déjà.

    Je vais essayer d'expliciter un peu :

    L'inertie permet d'avoir une meilleure homogénéité de la température dans le temps lorsque la T extérieure varie.
    Dans mon cas ce serait un inconvénient car je n'occupe pas la maison en permanence.

    Ce que je cherche c'est avant tout du confort. C'est à dire une sensation d'avoir chaud.
    Il me semble que cela est obtenu gràce à deux choses:
    - privilégier le rayonnement à la convection
    - une homogénéité de la température dans l'espace, également obtenue grâce à du rayonnement, avec les sources de ce rayonnement réparties de manière homogène.
    Il me semblait que les murs chauffants étaient une bonne idée pour tout ça.

    MAIS il me semble aussi que pour bien rayonner, un minimum d'inertie est souhaitable.
    Si je pose des tuyaux d'eau chaude sur les murs, ils vont rayonner. Mais si je les "noie" dans des briques en terre cuite, ce ne sont plus simplement les tuyaux qui vont rayonner mais toutes ces briquettes et donc ce sera encore plus homogène et donc plus confortable.

    1. J'ai bon ?

    Du coup ce que j'envisage maintenant c'est de bien isoler les murs de la maison (comme ça je limite les pertes de chaleur vers l'extérieur) et ensuite, par dessus cette isolation, je mets mes briquettes en terre cuite avec le circuit d'eau chaude qui passe dedans. Je bloque tout transfert vers les murs extérieurs et en même je rayonne bien vers l'intérieur.

    2. Qu'en pensez-vous ?

    3. L'impact sur le confort est-il important si je n'isole pas les murs intérieurs (pont thermique, mais en même temps T° identique des deux cotés) ?

    4. Question spécifique sur les murs chauffants : n'est-t'il pas plus adapté d'arrêter le circuit d'eau dans le mur à la hauteur de la tête plutôt que d'aller tout en haut (il semblerait que ce soit plus adapté à l'organisme et comme en plus il y a un peu de convection naturelle...)

    Merci de vos éclaircissements
    Dernière modification par bunbury ; 20/08/2014 à 09h56.

Discussions similaires

  1. Isolation intérieure de murs en pierre de 50
    Par Namaste_777 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 14/01/2013, 16h35
  2. conseil isolation pour maison ancienne avec murs mitoyens : ite partielle ?
    Par tracelaroot dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/10/2012, 09h22
  3. Murs de refends et isolation interieure...
    Par perrus53 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/05/2012, 16h25
  4. Complément isolation intérieure sur isolation extérieure ancienne
    Par ventgeo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/03/2010, 13h21
  5. Isolation intérieure maison ancienne
    Par michactal dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/09/2008, 09h11