Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

  1. #1
    Narbouki

    Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonjour à toutes et à tous.

    J'ai acheté il y a près de 3 ans et demi une maison de 100 m² disposant d'une PAC air-air MITSUBISHI MSZ-FD35VA.

    La question que je me pose est la suivante : quel est le fonctionnement le plus économique de cette pompe à chaleur ?

    Je m'explique : pour avoir la température voulue, vaut-il mieux régler une température plus élevée avec une ventilation modérée ou programmer une température plus basse mais avec une ventilation plus importante ?

    Peut-être est-ce équivalent... Je m'interroge.

    Si certains ont des réponses à m'apporter, je suis preneur.

    A plus

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    AAC

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonjour,

    Pour commencer j'espère que vous ne comptez pas chauffer vos 100m2 avec un MSZ-FD35VA, qui a de bonnes performances mais certainement pas pour la totalité de votre maison.
    Pour en revenir à votre question il vous faut régler la température de la télécommande par rapport à vos besoins. Attention il risque d'y avoir un écart avec la température réelle ressentie. En effet la sonde de température se situe du côté droit de votre appareil ou vous remarquez 2 petites fentes. Donc lorsque cette dernière est arrivée à la température elle arrête la production de chaud. Donc régler en fonction de votre bien être sans se focaliser sur la température inscrite sur la télécommande. En ce qui concerne la ventilation soit vous la régler en automatique, soit à une puissance fixe médiane. Ne surtout pas la mettre au ralenti ou en mode silence car pour une grande pièce vous allez mettre très longtemps à chauffer.

    Cordialement
    Bon week end

  4. #3
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Re,

    Je me sers beaucoup de la PAC en ce moment car je n'ai pas encore mon insert bouilleur à bois fonctionnel (il me faut encore attendre 10 ou 15 jours). Sinon, je m'en sers surtout à la mi-saison quand les températures restent positives tout au long de la journée.

    En ce moment pour avoir 20°C dans la pièce principale, il faut régler la température de consigne à 24°C en mode ventilation automatique. Quand il fait encore meilleur à l'extérieur, 21 voire 22°C suffisent. Quand j'ai besoin de monter rapidement en température (le matin au lever ou en rentrant du boulot), je mets la ventilation au maximum.

    La question que je me pose est s'il y a une différence de consommation de la PAC en fonction de la température de consigne et la vitesse de ventilation. Je prends un exemple : pour avoir 20°C dans ma pièce principale, je peux :
    - régler la température à 28°C et faire tourner le ventilo au ralenti,
    - régler la température à 24°C avec une ventilation moyenne,
    - régler la température à 20°C avec la ventilation à fond les ballons.

    Quelle est la meilleure solution ? La plus économique ?

  5. #4
    AAC

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Re,

    1/ Quelle est le volume réel a traiter ?
    2/ Année de construction de l'habitation
    3/ Température extérieure hivernale la plus basse ?

    La solution est de s'en servir comme un chauffage normal (sous réserves du volume à traiter) c'est à dire vous mettez par exemple 24°C en consigne et en mode auto pour la puissance soufflage et orientation des ailettes. Et vous laisser faire. Le plus mauvais pour tout système de chauffage c'est de mettre en route et d'arrêter sans cesse. Car là inconfort et consommation en hausse. Vous pouvez baisser la température lors de votre absence et la remonter lors de votre retour. Il est dommage que votre modèle soit ancien car il n'est pas compatible avec la commande melcloud wifi de la marque.

  6. #5
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Re,

    1/ Quelle est le volume réel a traiter ?
    Environ 160 mètres cube.

    2/ Année de construction de l'habitation
    1978 mais très bien isolé pour l'époque : parpaing de 20 cm, 10 cm de laine de verre et carreaux de plâtre de 7 cm d'épaisseur. Fenêtres en bois double vitrage correctes mais sans doute en dessous des performances actuelles. 40 cm de laine de verre au dessus du plafond.

    3/ Température extérieure hivernale la plus basse ?
    J'arrête de me servir de la PAC quand les températures sont négatives. Je bascule sur des radiateurs rayonnants électriques ou sur le chauffage bois (mais pas actuellement car je suis en train de tout refaire).
    Mais sinon, on descend chaque année à -5°C pendant quelques jours.

    La solution est de s'en servir comme un chauffage normal (sous réserves du volume à traiter) c'est à dire vous mettez par exemple 24°C en consigne et en mode auto pour la puissance soufflage
    Lorsque les températures sont proches de 0, il est difficile d'avoir 20°C à l'intérieur. Je mets la soufflerie au max dans ces conditions.

    Le plus mauvais pour tout système de chauffage c'est de mettre en route et d'arrêter sans cesse.
    C'est ce que je fais pourtant... Pour une journée de travail, je programme l'allumage de la PAC 1h30 avant mon lever (5h30 en gros) et je la coupe quand je pars travailler. Elle se rallume 1 heure avant mon retour le soir (16 heures). Je l'éteins lorsque je vais me coucher (22h30), etc.

    Lorsque je ne travaille pas, elle marche en continu sauf la nuit.

    Lorsque je suis dans la maison, il fait entre 19 et 21°C. La température baisse la nuit ou pendant la journée quand je travaille (forcément); il fait de 15 à 17°C en gros.

    Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça... Faire marcher en continu en faisant varier la température souhaitée suivant ma présence ou déclencher suivant mes besoins. Je comprends que la PAC consomme plus d'électricité pour faire passer la température de 15 à 20°C que de 18 à 20°C mais en même temps elle fonctionne bien moins longtemps de cette façon. Il me semble avoir lu qu'on ne faisait pas vraiment d'économie en laissant tourner en permanence.

    Si certains d'entre vous ont fait des essais avec mesures des consommations à l'appui, je veux bien que vous partagiez votre expérience.

    A plus

  7. #6
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Quelques liens intéressants :

    http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=10984

    http://www.quelleenergie.fr/magazine...ne-idee-16655/

    Et bien sûr : Arrêt de chauffage pendant la nuit= économie?

    Mais nous nous éloignons de ma question de départ : ventilation forte et petite température de programmation ou ventilation faible et température de consigne élevée ?
    Dernière modification par Narbouki ; 07/02/2016 à 15h03.

  8. #7
    SK69202

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Le maintien en température coûte plus cher que la relance, surtout quand l'isolation est faible.
    Le travail du compresseur de la pac est plus faible pour sortir de l'air à 20°C que de l'air à 28°C.
    La consommation du ventilo doit être négligeable devant celle du compresseur.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  9. #8
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Re,

    Toujours aussi clair et concis M. SK69202 !

    Des chiffres à l'appui ?

    Donc, je résume: il vaut mieux faire tourner le ventilo et balancer de l'air pas hyper chaud au lieu d'envoyer de l'air très chaud mais au ralenti.

    A plus

  10. #9
    cornychon

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Citation Envoyé par Narbouki Voir le message
    Re,
    La question que je me pose est s'il y a une différence de consommation de la PAC en fonction de la température de consigne et la vitesse de ventilation. Je prends un exemple : pour avoir 20°C dans ma pièce principale, je peux :
    - régler la température à 28°C et faire tourner le ventilo au ralenti,
    - régler la température à 24°C avec une ventilation moyenne,
    - régler la température à 20°C avec la ventilation à fond les ballons.
    Quelle est la meilleure solution ? La plus économique ?
    Bonjour,

    C'est dans l'unité intérieure que le liquide frigorigène passe de l'état gazeux à l'état liquide. C'est ce changement d'état qui produit la chaleur utilisée pour le chauffage.
    Pour un bon rendement, le condenseur ne doit pas monter trop haut en température. On a donc intérêt à faciliter l'évacuation de cette chaleur par un débit d’air important.
    Il faut régler la température de consigne en fonction des besoins, et du point de vu rendement thermique, régler le ventilateur au maximum.

    Dans la réalité, les fabricants donnent un régime de ventilation dit de confort acoustique et de moindre consommation électrique du ventilateur. C'est sur ce réglage qu'il faut fonctionner. C'est celui que le constructeur recommande pour garder un bon rendement au niveau du condenseur.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  11. #10
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Merci de vos apports théoriques !

    Y a plus qu'à ventiler à fond (surtout quand on n'est pas à côté car c'est un peu bruyant !)

    A plus

  12. #11
    AAC

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Re,

    après analyse des chiffres que vous avez communiqués votre matériel est sous dimensionné pour le volume à traiter. C'est la raison pour laquelle vous avez du mal a chauffer à des températures négatives. Faites faire un bilan thermique.

  13. #12
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Re,

    Je le pense aussi et comme je l'expliquais plus haut, ce n'est (en tout cas, ce ne sera et ce n'était pas mon moyen de chauffage principal). Je ne me sers de la PAC uniquement lorsque les températures sont clémentes à la mi-saison (température supérieure à 5 voire 10°C) ou lorsque je n'ai pas le temps d'allumer le feu.

    Quand il fait froid, quand j'ai le temps ou que je veux me faire plaisir, c'est flambée !

  14. #13
    AAC

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonsoir Narbouki,

    c'est dommage car si cela avait été équipé du bon modèle vous chauffiez sans problème votre volume jusqu'à -15°C ou plus, suivant le modèle, et cela aurait été économique pour vous au point de vue consommation. Mais vous avez acheté la maison comme cela et il faut faire avec. Elle vous apportera un peu de fraîcheur durant nos étés qui ses derniers temps reviennent comme ceux que l'on a connu il y a 30 ans.

    Bonne continuation

  15. #14
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonsoir,

    Après nous rentrons dans un autre débat, mais l'utilisation d'une PAC par des températures de l'ordre de -15°C n'est pas vraiment économique... Le COP peut même passer en dessous de 1.

    Voilà pourquoi en attendant de pouvoir me chauffer au bois continuellement, je bascule quand il fait froid sur mes radiateurs électriques rayonnants.

    J'utilise donc plutôt ma PAC en chauffage (ou climatisation) d'appoint.

    Merci et à plus.

  16. #15
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Salut,

    Je déterre...

    Comme on disait il y a 2 ans : j'essaie de faire tourner le ventilo à fond au lieu de monter la température de consigne par contre je reviens sur ce fameux débat : éteindre ou pas la PAC ? Un fonctionnement continu permet-il de faire des économies ou pas ? On lit un peu de tout...

    Pourquoi aujourd'hui ? La météo est clémente depuis quelques jours (mini 7-8 °C et maxi 15-16°C). Je n'allume pas l'insert. Pas besoin de chauffage à l'étage car le soleil chauffe bien à travers les fenêtres mais petit besoin en bas (moins de fenêtres bien exposées, moins bonne isolation, sol sur VS non isolé, une partie de l'air chaud monte à l'étage).

    Arrêt complet du chauffage depuis hier 14 heures car maison inhabitée (est-ce un bon réflexe ?). Retour aujourd'hui midi avec programmation de la PAC 2 heures avant notre arrivée soit à 10 heures. Température de 19 à 21 °C suivant les pièces de la maison (confortable pour toute la famille) et température extérieure de 16°C. La PAC souffle de l'air chaud en permanence et donc consomme de l'électricité (sans doute pas grand-chose vu les températures extérieures, mais cela compte quand même). Je me dis que sans chauffage, les températures intérieures ne vont pas chuter terriblement. Du coup, j'ai coupé la PAC à 13 heures... Je pense la rallumer vers 17 heures (soit 4 heures d'arrêt) quand les températures moyennes de la maison seront égales ou inférieures à 19°C.

    Est-ce un bon choix ? Un mauvais ? Pas vraiment d'impact niveau consommation électrique ?

    Je me dis que pendant 4 heures, je ne vais rien consommer et que les températures ne vont pas trop baisser. En 1/2 heures, je vais retrouver les mêmes températures qu'au départ. Est-ce que ce fonctionnement de 1/2 heures de la PAC sera plus énergivore qu'un fonctionnement continu de 4 heures ?

    Si on doit arrêter le fonctionnement d'une PAC air/air, à partir de combien de temps cela devient-il rentable ? 2 heures ? 4 heures ? 10 heures ?

    Qu'en pensent les spécialistes ?

    A plus

  17. #16
    cornychon

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonjour,
    Le moindre arrêt de chauffage correspond à une économie.
    Un arrêt de 5 mn correspond à une économie, mais elle n’est pas mesurable,
    Pour ça et le reste, ça ne vaut pas la peine de se faire ch – er.

    Je chauffe pendant toute la période froide, sans me poser de questions métaphysiques.
    Les murs rayonnant plus en périodes chaudes que froides, je modifie la température de consigne en tenant compte du confort, et non de la température.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  18. #17
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Il est 17h20, la PAC ne fonctionne pas depuis 4 heures et des brouettes. La température extérieure est de 13 °C, la température à l'étage n'a pas bougé alors qu'en bas, on a perdu 1 °C (température de 18,9 à 19,4°C) mais on ne peut pas dire qu'il fasse froid ou que ce soit inconfortable...

    Je pense rallumer dans peu de temps...

    Un arrêt de 5 mn correspond à une économie, mais elle n’est pas mesurable,
    Pour ça et le reste, ça ne vaut pas la peine de se faire ch – er.
    Je comprends mais dans mon cas, je vais avoir coupé la PAC pendant 5 heures donc pas de consommation électrique pour le chauffage durant cette période. Je n'en suis pas à couper la PAC juste 1 heure pour la rallumer après...

    La question est : vais-je consommer plus pour rétablir la température intérieure de départ qu'en laissant fonctionner la PAC en continu ?

    Si oui, aucun intérêt !
    Si, c'est négligeable, aucun intérêt non plus car un peu moins de confort...
    Si non, à faire lorsque les temps de coupure peuvent être assez longs à la mi-saison.

    Après, est-ce bon pour la machine de démarrer plusieurs fois dans la journée ?

  19. #18
    cornychon

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Citation Envoyé par Narbouki Voir le message

    Dans mon cas, je vais avoir coupé la PAC pendant 5 heures donc pas de consommation électrique pour le chauffage durant cette période. Je n'en suis pas à couper la PAC juste 1 heure pour la rallumer après...

    La question est : vais-je consommer plus pour rétablir la température intérieure de départ qu'en laissant fonctionner la PAC en continu ?

    Si oui, aucun intérêt !
    Si, c'est négligeable, aucun intérêt non plus car un peu moins de confort...
    Si non, à faire lorsque les temps de coupure peuvent être assez longs à la mi-saison.

    Après, est-ce bon pour la machine de démarrer plusieurs fois dans la journée ?
    Salut,
    L’explication la plus simple est la suivante.
    Tu es dans un local à l’équilibre thermique. Il fait 0°C extérieur et +20°C intérieur. Cet équilibre est obtenu avec un radiateur électrique qui consomme 2 kW.
    Les 2 kW générés dans le local correspondent à 2 kW perdus par les parois.

    Tu coupes le chauffage pendant 5h. Tu perds de l’énergie emmagasinée dans les masses. La température intérieure descend doucement. Le ΔT int ext diminue, les pertes diminuent.
    Sans couper tu aurais consommé 5 x 2 = 10 kWh
    En coupant, tu vas perdre de l’énergie emmagasinée dans les masses. La temperature ambiante descend au fur et à mesure que les masses perdent de l’énergie. Quoi qu’il en soit, tu vas perdre beaucoup moins que 10 kWh.
    Tu vas perdre par exemple 5 kWh. Ca dépend de l’isolation et des masses.
    Tu remets en route le radiateur de 2 kW. La température va remonter doucement. Au bout d’une poignée de grosses minutes, le local serra de nouveau à 20°C. Les masses auront de nouveau emmagasinée les 5 kWh.
    Tu auras bien économisé 5 kWh.

    Personne ne peut répondre à ta question (est-ce bon pour la machine de démarrer plusieurs fois dans la journée)
    A mon avis ce n’est pas de nature à diminuer la fiabilité. Si on coupait comme on le fait avec un radiateur,
    Les frigos et congélateurs fonctionnent bien par tout ou rien
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  20. #19
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Ok merci.

    J'en conclus donc qu'il peut être économique de couper la PAC sur plusieurs heures quand les conditions météorologiques le permettent ou lorsqu'on quitte l'habitation. Je vais alors continuer comme je le faisais jusqu'à présent.

    A plus

  21. #20
    xavierb15

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Salut,

    PACs chez moi aussi, même senstations que toi plus frais au RDC sur VS non isolé je coupe en mon absence et j'y vois plusieurs avantages:

    - Evite les courts cycles potentiels en journée.
    - QD tu relances en rentrant du boulot (fin d'AM) les températures sont plus favorables avec quelques degrés supplémentaires.
    - Je lance en ventillation maxi, ce qui donne le meileur rendement.

  22. #21
    cornychon

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Citation Envoyé par xavierb15 Voir le message
    Salut,

    PACs chez moi aussi, même senstations que toi plus frais au RDC sur VS non isolé je coupe en mon absence et j'y vois plusieurs avantages:

    - Evite les courts cycles potentiels en journée.
    - QD tu relances en rentrant du boulot (fin d'AM) les températures sont plus favorables avec quelques degrés supplémentaires.
    - Je lance en ventillation maxi, ce qui donne le meileur rendement.
    Je ne sais pas ce que tu as comme PAC, mais pour une puissance nominale de l'ordre de 6 kW, l’arrêt de la PAC se fait lorsque le besoin en chauffage descend en dessous de 1.3 kW. C'est pour éviter les coupures fréquentes.

    L'unité intérieure est chauffée par changement d'état du fluide frigorigène. Il passe de l'état gazeux à l'état liquide. Cette quantité de vapeur est produite par le compresseur. En supposant que sous l'effet de la ventilation, la condensation se fasse un peu moins bien, le compresseur fabrique moins de vapeur. Ca ne joue pas sur le rendement.

    Souffler plus fort, pour une même puissance, c'est réduire le ΔT entrée sortie d’air de l’unité intérieure.
    Pour un radiateur électrique c’est pareil !
    Pour un radiateur chauffage central, ventiler, c’est augmenter la puissance du radiateur. C’est pour un même débit d’eau, le ΔT entrée /sortie d’eau qui augmente
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  23. #22
    xavierb15

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonjour cornychon,

    Merci pour vos réponses claires et synthétiques, qui aident à bien comprendre le fonctionnement.
    J'ai en effet, un peu de mal à appréhender le fonctionnement de mes PACs (Mitsu. MUZFH35 & 25 VEHZ) installées en fin d'hiver dernier.

    Voici le comportement que j'observe, qui me contrarie et me pousse à régler moi-même le débit de ventilation en manuel alors que vous semblez le déconseiller:

    1- Lorsque je me règle en mode chauffage et ventilation sur AUTO:

    le débit d'air choisit est très faible et la clim s'arrête de souffler alors qu'on est très loin d'avoir atteint la "vraie" consigne demandée sur la télécommande (ordre de grandeur 18° pour 20°demandé), est-ce lié à la stratification au-dessus de l'UI ? Pourtant ces clims sont censées mesurer la t° (infrarouge) en différents points de la pièce (Eye sensor).

    2- A l’extrême inverse en mode chauffage et ventilation manuelle sur HI (~500m3/s d'après la doc):
    Avec ce débit d'air élévé, pour la même température de consigne (20°) la PAC atteint assez vite les 21,5° et se met alors, fort logiquement, à dominuer rapidement sa conso elec pour tendre vers une valeur plancher (autour de 350W selon Text).
    L'inconvénient avec ce débit d'air, c'est le bruit et les courants d'air désagréables à proximité de l'UI d'autant que la t° d'air soufflé diminue rapidement.
    C'est ainsi, que par tâtonnement, je suis arrivé à un compromis acceptable sur la vitesse juste inférieure (Med 380m3/s).

    Vous l'aurez compris, je critique la régulation de la ventilation en mode AUTO, qui visiblement privilégie le confort acoustique au détriment du confort thermique. Cependant, je crois qu'il faut encore que j'apprenne et expérimente, j'ai lu sur un autre de vos messages que sur votre machine vous régliez 26° en consigne pour une t° réelle dans la pièce de 21°.... par encore testé chez moi.

  24. #23
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Salut,

    Je dispose d'une MITSUBISHI MSZ-FD35VA.

    Je ne l'utilise quasiment qu'en chauffage lorsque les températures extérieures sont supérieures à 5°C. La mienne ne s'arrête jamais. En mode auto, le ventilo ralentit lorsque la température de consigne est atteinte mais elle continue d'envoyer de l'air chaud en continu. D'où les arrêts manuels dont je parle plus haut.

    En mode auto, chez moi, cela prend pas mal de temps pour atteindre la température de consigne. Je préfère mettre la ventilation niveau 3 ou 4 (le max) au démarrage puis passer en mode auto quand la température me convient. La température se maintient alors sans aucun problème à la consigne et le niveau sonore est tout à fait acceptable.

    Généralement, je règle à 21°C pour avoir cette température dans tout le RDC. Parfois, je redescends à 20°C et la température se stabilise aux alentours de 20,5°C.

    A plus

  25. #24
    xavierb15

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Citation Envoyé par Narbouki Voir le message
    Salut,

    Je dispose d'une MITSUBISHI MSZ-FD35VA.

    Je ne l'utilise quasiment qu'en chauffage lorsque les températures extérieures sont supérieures à 5°C. La mienne ne s'arrête jamais. En mode auto, le ventilo ralentit lorsque la température de consigne est atteinte mais elle continue d'envoyer de l'air chaud en continu. D'où les arrêts manuels dont je parle plus haut.

    En mode auto, chez moi, cela prend pas mal de temps pour atteindre la température de consigne. Je préfère mettre la ventilation niveau 3 ou 4 (le max) au démarrage puis passer en mode auto quand la température me convient. La température se maintient alors sans aucun problème à la consigne et le niveau sonore est tout à fait acceptable.

    Généralement, je règle à 21°C pour avoir cette température dans tout le RDC. Parfois, je redescends à 20°C et la température se stabilise aux alentours de 20,5°C.

    A plus
    Merci Narbouki, je vais tester çà aussi, ventilation à fond et qd la consigne est atteinte je repasse en ventilation auto.

  26. #25
    cornychon

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Citation Envoyé par xavierb15 Voir le message
    1- Lorsque je me règle en mode chauffage et ventilation sur AUTO
    le débit d'air choisit est très faible et la clim s'arrête de souffler alors qu'on est très loin d'avoir atteint la "vraie" consigne demandée sur la télécommande (Eye sensor).
    Bonjour,

    La PAC continue à chauffer légèrement, tant que les besoins en chauffage existent. C’est pour éviter les marches arrêts. Les ON OFF sont énergivores, et correspondent qualitativement à des périodes de vieillissement accéléré,

    L’Eye sensor ça fait moderne, c’est un bon argument de vente. Lorsqu’une personne passe devant pendant un moment, la PAC baisse en puissance. Lorsqu’une personne repasse devant, la puissance augmente. Sur certaines PAC, il est possible de supprimer cette fonction au niveau de la télécommande,

    En dehors de ce gadget, il y a un thermostat intégré à l’unité intérieure.
    Je rappelle que le thermostat est utilisé, pour maintenir autour de lui, la température de consigne.
    Lorsque tu affiches 20°C sur la télécommande, l’unité intérieure va chauffer pour maintenir 20°C autour du thermostat.
    Si dans la pièce de vie, au niveau du coin repas il fait 15°C, la PAC n’en a rien à foutre ! !
    Sachant qu’elle n’en a rien à foutre, dans ce cas, j’affiche 25°C pour avoir 20 °C au coin repas.
    Autre problème insidieux. En mode automatique, le ventilateur débite un volume d’air en fonction de la puissance dissipée. Le thermostat se trouve dans son air ambiant lié à la puissance et au débit d’air.
    Pour cette puissance, si on augmente beaucoup le débit d’air, l’air ambiant du thermostat diminue. Ce pauvre thermostat a froid, il demande à la PAC de chauffer plus.
    Conséquence, lorsque tu augmentes la ventilation, tu augmentes la puissance de chauffage ! !

    Conclusion :

    Il faut fonctionner en mode auto,
    Utiliser la télécommande pour ajuster son confort thermique.(Il ne faut pas chercher à faire plaisir au thermomètre)
    Admettre définitivement que la température inscrite sur la télécommande ne correspond à rien.
    Dernière modification par cornychon ; 12/03/2018 à 13h49.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  27. #26
    xavierb15

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Merci pour ces dernières précisions Cornychon, je mettre çà en pratique prochainement.

  28. #27
    xavierb15

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonjour à tous,

    Cornychon, je me permets une nouvelle question pour voir si j'ai bien compris (ce que je fais qd je règle ma clim...).

    J'ai trouvé, dans une de vos réponses sur une autre discussion concernant les PAC sur ce forum, la formule de la puissance thermique d'une UI.

    Pth=0,334 x ∆t x D
    avec 0,334 : capacité calorifique de l'air à 20°
    ∆t : delta de température entre entrée et sortie de soufflage sur l'UI
    D : Le volume d'air soufflé

    La puissance thermique est donc fonction de 2 paramètres ∆t et D, donc:

    1 - Quand je règle la ventilation en AUTO:

    La clim adapte toute seule ces deux paramètres en fonction de la consigne demandée par l'utilisateur. C'est l'usage que vous recommandez, j'imagine que la machine choisit le meilleur réglage possible en tenant compte de la Text°, de la capacité des différents échangeurs à extraire/redistribuer les calories, du COP, etc...

    2- Quand je règle la ventilation en MANUEL

    J'impose donc le débit d'air à ma machine. Selon le réglage choisit, je vais donc plus ou moins brider la plage de puissance de ma machine:
    Avec débit d'air élevé, je vais plutôt inciter à des puissances élevées (d'autant qu'avec ce débit l'air autour de la sonde de l'UI refroidi, comme vous nous l'avez expliqué précédemment) et limiter la puissance mini.
    A l'inverse en imposant un débit faible, je vais limiter la puissance maxi.

    Quelques constats:

    J'ai mis un petit compteur qui m'indique, via une mesure ampèremétrique, la puissance consommée par la PAC . Et j'ai relevé le ∆t avec un thermocouple.

    Avec un débit d'air élévé, la température de la pièce monte très vite, logique. Et la puissance consommée chute très vite pour se stabiliser vers 300/330W et la puissance thermique est à peut-près stabilisée autour de 2kW.

    Maintenant si je bascule en ventilation sur AUTO, je suis effectivement obligé de monter de façon assez importante la consigne pour maintenir la même température de la pièce (sur mon canapé en fait).
    Ce qui me surprend c'est que la clim a plutôt tendance a choisir un débit d'air très faible, très confortable au niveau du bruit, mais du coup la consommation est plus importante 450W, pour sensiblement la même puissance thermique délivrée (∆t supérieur au cas précédent), donc défavorable au COP?
    Ai-je bien compris ? Et du coup en fouillant les docs techniques, je m'aperçois que le COP des machines est toujours fourni à 7° (sans givrage), et en ventilation maxi j'imagine pour favoriser le COP....?

    Merci à vous.
    Dernière modification par xavierb15 ; 14/03/2018 à 20h26. Motif: oubli

  29. #28
    Narbouki

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Salut.

    Tes mesures sont très intéressantes ! Si je comprends bien, il est plus intéressant d'avoir un débit d'air important tant au niveau de la consommation électrique que de la vitesse de mise à température de la pièce. Le seul hic est le confort acoustique...

    Généralement, comme je l'expliquais plus haut, une fois la température de confort atteinte, je baisse la ventilation (ou passe en mode auto) sans changer la température de consigne sur la télécommande. La température reste stable et j'imagine que la conso n'augmente pas.

    Il faut peut-être jongler de cette façon pour tirer le meilleur des PAC : température, consommation et acoustique.

    A plus

  30. #29
    xavierb15

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Citation Envoyé par Narbouki Voir le message
    Salut.

    Tes mesures sont très intéressantes ! Si je comprends bien, il est plus intéressant d'avoir un débit d'air important tant au niveau de la consommation électrique que de la vitesse de mise à température de la pièce. Le seul hic est le confort acoustique...

    Généralement, comme je l'expliquais plus haut, une fois la température de confort atteinte, je baisse la ventilation (ou passe en mode auto) sans changer la température de consigne sur la télécommande. La température reste stable et j'imagine que la conso n'augmente pas.

    Il faut peut-être jongler de cette façon pour tirer le meilleur des PAC : température, consommation et acoustique.

    A plus
    Oui, des constats que j'ai pu faire, le plus économique c'est effectivement d'avoir un volume d'air important. Je pense que les "experts" du forum vont vite nous confirmer çà.
    Cà expliquerait aussi pourquoi j'ai vu écris dans les docs tetchnique de ma PACs que le mode "test" de la PAC est réalisé en ventillation à fond SHI (700m3/h) et à fréquence compresseur fixe 58Hz en deçà de son régime maxi ~90Hz (çà je ne comprends pas pourquoi non plus...)

    Mon seul pb c'est que dans mon salon, j'ai du mal à maintenir la température constante en deçà d'un certain volume d'air, il faut que je teste plus longtemps les précos de Cornychon mais pour un équivalent 20° & 500m3/s d'air, si je passe sur AUTO je suis obligé de monter la consigne à 25/26° et là çà s'emballe d'un coup compresseur à fond les manettes, ventil idem (j'ai testé çà avant hier trop rapidement, il faut que je teste plus longtemps pour voir si çà se stabilise).

  31. #30
    lhermitteg

    Re : Quel fonctionnement choisir pour une PAC air-air

    Bonjour,
    J'ai déjà fait du calcul de PAC du temps du forum universimmo (ca ne me rajeunit pas)
    dans une PAC il faut tout d'abord regarder le dimensionnement!
    Connaître Le TMU de votre Région (température moyenne universelle, que l'on trouve dans les bon sites météo)
    Le volume de vos pièces avec la puissance installé de vos convecteurs PAC

    Je dois encore etre en mesure de vous faire un calcul rapide si vous me donner les infos nécessaires
    Bon courage

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. quel pic choisir pour la transmission?
    Par Hamza0fac dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/02/2014, 18h54
  2. Quel opérateur choisir pour une box ?
    Par grissou dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/12/2010, 16h51
  3. Quel bac choisir pour sciences Po ?
    Par Db0_29 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/09/2010, 08h34
  4. Quel APN choisir pour l'astrophotographie?
    Par tomzekine dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 13
    Dernier message: 07/06/2009, 21h56
  5. Quel établissement choisir pour un DUT RT
    Par largomire dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/06/2006, 21h23