Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 25

Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

  1. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Bonjour,



    Pour résumer rapidement l'historique :



    - Je fonctionnais en photo du ciel profond avec un C8 EdgeHD CGEM, un vieux réducteur Meade 3,3 et une vieille CCD couleur, la SXV-M7C. L'autoguidage est assuré par une lunette guide 80/400 dans des anneaux ADM, et un Synguider Skywatcher afin d'éliminer l'ordinateur de l'autoguidage, et tous les problèmes informatiques insolubles qui s'en suivaient. Cette solution n'était pas totalement satisfaisante, car trouver une étoile guide était une vraie galère, et la qualité du suivi autoguidé était très très médiocre pour un échantillonnage de 2,6" / pixel qui n'a rien d'ambitieux sur une CGEM.



    - 1er test :

    Ayant acquis une ASI 120 MM pour refaire des photos de la Lune, comme cette caméra a un port d'autoguidage, j'ai tenté l'autoguidage autrement, juste pour voir ce que ça donnait. J'ai donc placé l' ASI120MM dans la lunette guide 80/400 à la place du Synguider, pour tenter d'autoguider avec PHD2. Le tout en ville dans un ciel très pollué. Première surprise, alors qu'il est extrêmement difficile de trouver une étoile guide avec le Synguider, je n'ai dans la même configuration que l'embarras du choix avec l'ASI120MM, et ce malgré la pollution lumineuse. Quant à PHD2, il semble excellent, rien à voir avec les algorithmes de suivi quand même assez douteux du synguider. J'autoguide donc avec la lunette 80/400 et l'ASI tout en prenant des poses longues directement à 2000 de focale avec la CCD. Bien que l'autoguidage une fois paramétré est très bon, les étoiles sur la photos sont très ovalisées. Mais après une analyse détaillée des acquisitions, il s'avère que le parallélisme de la lunette guide dévie de 1,3" par tranche de 5 minutes en moyenne, ce qui pourrait expliquer environ les trois quart de l'ovalisation constatée.

    Il s'avère donc après ce premier test que le Synguider est une merde dont le rendement quantique semble être de l'ordre de 3%, et que le coûteux support ADM de la lunette guide ne remplit pas correctement sa fonction.



    - 2ème test :

    J'achète un diviseur optique fin Orion, pour supprimer la lunette guide, puis la bague allonge permettant de rendre l'ensemble parfocal, qui mettra 1 mois à arriver, le colis ayant été volé dans le centre de tri de la poste. Je tente de reproduire l'autoguidage avec l'ASI120MM et PHD2, toujours dans un ciel archi-pollué, et cette fois à f/d 10 contre 5 pour la lunette guide. En me déplaçant au hasard, je trouve facilement des étoiles pouvant servir d'étoile guide, même si évidemment, à 2000 de focale dans un ciel très pollué avec des pixels de 3,75 microns, il n'y a pas d'étoile guide disponible continuellement partout. Mais en se déplaçant un peu on voit qu'elles ne sont pas si rares, ce qui est déjà plutôt bien dans de telles conditions. Du fait de la plus longue focale, le travail de PHD2 s'avère encore plus précis, et avec de bons réglages, quand tout marche normalement, les courbes ne sortent que rarement de l'intervalle +/- 1". Sur les poses de 5 minutes à 2000mm de focale avec la CCD, les étoiles ne sont pas parfaitement rondes, mais ça reste convenable pour des photos d'amateur. La forme des étoiles est même meilleure ici à 2000mm de focale sur des poses de 5 minutes, qu'elle ne l'est habituellement à 660mm de focale sur des poses de 2,5 minutes avec l'ancien système. Donc même si ça n'est pas parfait, la potentialité d'un progrès considérable est confirmée.



    - 3ème test :

    J'achète le réducteur de focale 0,7 pour C8 EdgeHD (un sacré beau bébé), considérant qu'au regard du test précédent, à f/d 7 au lieu de 10, dans mon site habituel de ciel profond qui est très peu pollué, je devrais avoir sauf exception toujours une étoile guide dans le champ après avoir pointé l'objet souhaité dans la CCD. D'abord la surface sera 2 fois plus grande, le signal 2 fois plus dense, et plus cette pollution qui représentait précédemment 30% de la saturation de la caméra après des poses de 5 minutes à f/d 10.

    Restait à attendre une éclaircie pour confirmer la théorie par la pratique. Mais bizarrement, rien n'a marché comme prévu. Le vent ayant tourné, le télescope n'était plus protégé par la voiture, donc impossible de faire d'image, c'était écrit d'avance. Mais peu importe, l'important était de confirmer l'abondance d'étoiles guide disponibles dans PHD2 avec l'ASI120MM à 1400mm de focale dans un bon ciel. Mais bizarrement, les étoiles guide exploitables étaient extrêmement rares. Tellement rares qu'il est quasiment impossible d'espérer une étoile guide dans le champ après avoir cadré un endroit donné. Même quand une étoile se distingue vaguement, PHD2 passe son temps à la perdre au motif "SNR faible, sa masse a changé". Seules des étoiles très contrastées permettraient d'autoguider, en l'absence de vent, mais même dans la bande de la voie lactée, il faut se balader pas mal au hasard avant d'en trouver une. En gros il était plus difficile de trouve une étoile guide à f/d 7 dans un très bon ciel qu'à f/d 10 en ville. J'ai refait la bibliothèque de dark à température ambiante, sans plus de succès.

    Le très faible écart de mise au point entre la CCD et l'ASI ne semble pas pouvoir en être la cause, de toute façon comme le masque de Bahtinov ne passe pas sur l'image du diviseur optique, donc il serait impossible de faire mieux. Et à f/d 7 la mise au point est censée être moins sensible qu'à f/d 10 où ça marchait.



    Ce dernier test avant de commander une nouvelle CCD fait donc tout tomber à l'eau.



    Maintenant, j'essaye de comprendre ce qui s'est passé.



    Déjà, j'ai quelques doutes sur le diviseur optique lui-même. Quand je fais la "parfocalisation" de jour, le champ de l'ASI120MM est largement rogné dans le coin en bas à gauche, de façon progressive jusqu'à être complètement noir. Au final, c'est plus de 20% de la surface de l'image qui paraît affectée. En supposant que la taille du prisme, les distances et les angles soient de nature à limiter le champ, pourquoi ce vignettage n'est-il pas un tant soit peu symétrique ? Je craignais que le réducteur de focale aggrave le problème, mais après vérification le rognage du coin lors du réglage de jour est identique avec le réducteur. J'ai donc des doutes sur la fabrication du diviseur, cela étant il a fonctionné à f/d 10 en ville, même si j'ai pris les étoiles guide là où elles étaient au lieu de cadrer un objet dans la CCD.



    Ensuite, est-ce que la taille des pixels (seulement 3,75 microns) rendrait cette caméra inutilisable en autoguidage ? Pourtant, les étoiles guide semblaient très abondantes à f/d 5 en ville avec cette caméra dans la lunette guide. A f/d 7 dans un excellent ciel, il y en aurait certainement un peu moins, mais pas à ce point-là.



    Le vent a-t-il pu aussi perturber la caméra de guidage ? Il est vrai qu'en présence d'une étoile, on bondissait de +3" à -3" d'une pose à l'autre. Mais pas sur chaque pause de 0,5 secondes de façon régulière.



    Y-a-t-il eu un problème de réglages dans PHD2 ? Sa façon de remonter le fond de ciel est quand même bien étrange. La gestion du bruit, le gain élevé, étaient peut-être un problème.



    Il semblerait qu'avec le lodestar 2 il n'y a jamais de problème pour trouver une étoile guide. Est-ce vraiment le cas à f/d 7 ?

    Si oui, ça veut dire que ça reste possible de changer de CCD, mais en prenant le combo starlight xpress qui est plus cher, plutôt qu'une 414EX et une roue à filtres manuelle.



    Que pensez-vous de ce problème ?

    -----

    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     


    • Publicité



  2. Longues-Poses

    Date d'inscription
    octobre 2013
    Localisation
    04 (le Chiran) et 05 (st Véran)
    Messages
    362

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Bonjour Olivier,

    bon je sais pas par ou commencer...
    Déjà si tu réduit la focale du c8 de f10 à f7 la map deviens plus difficile à faire car la zone correcte, (le plan image) deviens lui aussi plus "court".
    donc il faut mieux faire la map à f7 !

    le diviseur optique lui va t'obliger en plus de te réduire le champ utile, à travailler en bord de l'optique du c8, et donc dans la zone ou les défauts sont les plus prononcés (donc les étoiles pas rondes).
    donc encore plus à f7 que f10.
    ce qui ne va pas faciliter la tache du soft d'autoguidage.

    ensuite ton temps de pose de 0.5s me semble bien trop court !
    à 1400mm de focale en 0.5s tu chasse la turbu

    si tu passe à la lode star, il te faut vérifier que le capteur ne soit pas trop grand pour ton prisme de diviseur.
    je ne pense pas que ce soit le cas, mais bon...

    une autre soluce est de te tourner vers un lacerta mgen2 (rien à voir avec le système skywatcher!) là tu autoguide au 1/10e de pixels.
    sans pc et problèmes qui vont avec...

    ou de regarder du coté des cmos de dernière génération type sony imx290 mono ou imx174 mono, on reste dans le même budget (+/-!) que lodestar ou lacerta, mais tu pourras t'en servir aussi pour imager.
    et pour autoguider avec pas besoin de prendre un modèle refroidit, usb3 ou de "marques" (voir touptek, risingtek, ou même certaines bresser qui sont toutes des clones).

    voila y a plus qu'à attendre d'autres avis.

    @+
    Jo
    https://www.flickr.com/photos/basses-lumieres/
     

  3. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Citation Envoyé par Longues-Poses Voir le message
    Bonjour Olivier,

    bon je sais pas par ou commencer...
    Déjà si tu réduit la focale du c8 de f10 à f7 la map deviens plus difficile à faire car la zone correcte, (le plan image) deviens lui aussi plus "court".
    donc il faut mieux faire la map à f7 !
    Dans l'idéal oui, le problème c'est la précision du réglage en l'absence de mouvement lent. En fait ça ne s'est même pas fait comme ça, car quand j'ai enfin reçu la bague, elle m'a paru peut-être encore trop courte. Donc j'ai mis la caméra au maximum du réglage en espérant que ça suffirait, les vis sont mêmes à moitié dans le vide. Et quand j'ai testé, coup de bol, c'était suffisamment bon comme ça pour que je puisse difficile faire mieux en essayant de retoucher la mise au point.

    Le but est de tester si la monture peut supporter une nouvelle focale et une nouvelle caméra qui feraient passé l'échantillonnage de 2,6" / pixel à 0,95" / pixel. Ca ne resterait pas exactement comme ça de toute façon.

    le diviseur optique lui va t'obliger en plus de te réduire le champ utile, à travailler en bord de l'optique du c8, et donc dans la zone ou les défauts sont les plus prononcés (donc les étoiles pas rondes).
    donc encore plus à f7 que f10.
    ce qui ne va pas faciliter la tache du soft d'autoguidage.
    En même temps, ce réducteur est vendu comme étant assez large pour permettre l'usage d'un diviseur optique.
    Et c'est une optique EdgeHD avec le réducteur spécifique EdgeHD. Donc normalement les bords sont propres.
    Et comme la CCD est très petite, ça permet aussi de positionner le prisme le plus proche possible de l'axe optique.

    ensuite ton temps de pose de 0.5s me semble bien trop court !
    à 1400mm de focale en 0.5s tu chasse la turbu
    Les tests que j'ai lus avec ce type de monture ne validaient pas ça. Le fait de détecter plus vite les erreurs et d'intervenir plus vite l'emportait sur le fait de moyenner la turbulence.
    Et ce que j'ai testé à 2000mm de focale dans mon jardin confirmait cela à une focale encore plus grande.

    si tu passe à la lode star, il te faut vérifier que le capteur ne soit pas trop grand pour ton prisme de diviseur.
    je ne pense pas que ce soit le cas, mais bon...
    Si je passe à la lodestar 2 autant acheter directement le combo avec la caméra, le lodestar, le diviseur et la roue à filtres. Même si j'aurais préféré une simple roue à filtres manuelle pas chère.
    Tout est alors réglé en usine, et c'est au constructeur de me dire sur quoi ça fonctionne ou pas.

    En revanche si les tests marchent, je garde mon diviseur optique, j'achète une roue à filtre 31,45 manuelle pas chère, et je prends une Atik 414EX qui a le même capteur. Ca reviendrait moins cher, et avec quelques certitudes supplémentaires avant de passer commande.

    une autre soluce est de te tourner vers un lacerta mgen2 (rien à voir avec le système skywatcher!) là tu autoguide au 1/10e de pixels.
    sans pc et problèmes qui vont avec...

    ou de regarder du coté des cmos de dernière génération type sony imx290 mono ou imx174 mono, on reste dans le même budget (+/-!) que lodestar ou lacerta, mais tu pourras t'en servir aussi pour imager.
    et pour autoguider avec pas besoin de prendre un modèle refroidit, usb3 ou de "marques" (voir touptek, risingtek, ou même certaines bresser qui sont toutes des clones).
    Je n'envisage pas une autre caméra dans le même diviseur. C'est soit la solution pas chère avec une 414EX et la 120MM, soit le combo complet Starlight Xpress, soit rien du tout.


    Suite aux réponses obtenues sur d'autres forum, j'ai testé toutes les configurations sous forme de flat. Voilà les résultats, très inquiétants à mon sens :



    Pour toutes les images, temps de pose de 250 ms et gain à 0. Master Stack réduit à 25%.

    Le centrage maximum du prisme est le maximum absolu du réglage de l'appareil (mise au point en extrême limite de la tige, et prisme redescendu en butée) sans vérifier si ça gêne ou pas la caméra principale.

    L'allonge augmente de 6mm la distance entre le prisme et le capteur de l'autoguideur.

    f/d=10
    Centrage maximum du prisme
    Avec allonge 6mm


    f/d=10
    Centrage maximum du prisme
    Sans allonge 6mm


    f/d=10
    Prisme décentré de 5mm supplémentaires
    Avec allonge 6mm


    f/d=10
    Prisme décentré de 5mm supplémentaires
    Sans allonge 6mm


    f/d=7
    Centrage maximum du prisme
    Avec allonge 6mm


    f/d=7
    Centrage maximum du prisme
    Sans allonge 6mm


    f/d=7
    Prisme décentré de 5mm supplémentaires
    Avec allonge 6mm


    f/d=7
    Prisme décentré de 5mm supplémentaires
    Sans allonge 6mm




    Le test infructueux en extérieur était à mi chemin entre ces deux configurations :

    et



    On constate que :
    1) Globalement les résultats sont très inquiétants quant à une éventuellement suite. L'hypothèse d'une malfaçon du diviseur optique n'est pas exclue.
    2) Le paramètre le plus fort est le passage de f/d=10 à f/d=7 qui augmente fortement le décalage.
    3) Eloigner l'autoguideur pour rendre la mise au point possible a pour conséquence une baisse légère de la luminosité. Mais réduire cette distance en rapprochant la CCD du réducteur aurait pour effet de moins pouvoir centrer le prisme.
    4) Quand le prisme davantage centré de 5mm, l'effet de coin noir est réduit, mais dans des proportions très limitées.
    5) Le passage de f/d 10 à 7 doit normalement doubler la densité du signal, or on ne constate aucune augmentation de luminosité de la partie la plus brillante. C'est même plutôt moins lumineux à f/d 7 en plus du fait que cette zone est encore plus décalée.

    Conclusion : c'est le merde, et il n'en ressort aucune solution. Le fait d'être en bordure de champ n'est pas le principal problème, puisque le recentrage maximum du prisme ne le réduit que de façon très marginale. C'est l'angle d'incidence des rayons à f/d 7 qui produit cette dégradation et pas le resserrement du champ.
    Dernière modification par Batteux ; 26/11/2017 à 17h22.
    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     

  4. astro31

    Date d'inscription
    mars 2007
    Localisation
    SUD-OUEST
    Âge
    52
    Messages
    3 514

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Bonjour,

    désolé de rentrer dans votre conversation , j'ai testé pas mal de système de guidage et je suis avec attention votre post. le Synguider fonctionnait mal à cause d'une forte pollution du fond du ciel normal je suis en banlieue.

    J'ai testé un diviseur optique Orion sans grand succès difficile de trouver une étoile guide avec une longue focale. on récupère d'une petite fraction d'un instrument déjà peu lumineux car longue focale.

    J'ai donc décider d' utiliser ma caméra planètaire ASI224MC pour faire de l' autoguidage au départ sur le 305 puis sur un chercheur 8x50. ça fonctionne plutôt bien.

    Pour calculer la longueur focale minimale de votre lunette guide vous avez besoin de :

    a= taille d’un pixel du capteur de la caméra principale (ex canon 400D 5.7 microns)
    b= taille d’un pixel du capteur de la caméra de guidage (ex ASI 224MC 3,75 microns)
    FI = Focale de l'instrument imageur ( ex C8 2000mm)
    FG= Longueur focale de la lunette de guidage

    FG C8 = FI x b / 10a = 2000 x 3.75/(10x5.7) = 131 mm donc pour toi le chercheur 8x50 pourrais bien fonctionné selon taille d’un pixel du capteur de la caméra principale .

    FG C12 = FI x b : 10a = 3005 x 3.75/ (10x5.7) = 197 mm ou on ajoute une barlow x1.5 pour s'approcher 250 mm

    c'est un peu juste car la focale d'une chercheur 8x50 est de 167 . j'utilise un réducteur de focale sur le C12 (0.63)
    ou je guide avec la 80ED + reducteur de focale Focale resultante 0.63 x 600 = 378 m


    Pour un C8 selon la taille de ton capteur imager (ici un 450D) un guidage au chercheur est suffisant et je trouve toujours une étoile à 0.2s ou 0.5 ce qui améliore le guidage

    A+

    Richard
    Dernière modification par astro31 ; 26/11/2017 à 20h35.
     

  5. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Bonjour Richard,

    Si je vais au bout du projet, l'échantillonnage sera de 0,95"/pixel (6,45 microns à 1400mm de focale).

    Dans la lunette guide à f/d=5 le synguider est une galère, alors que la 120MM offrirait facilement de nombreuses étoiles guide.
    Le problème, c'est le support de cette lunette 80/400, qui malgré son prix n'est pas foutu de maintenir la lunette parallèle au tube, même en serrant à fond les vis au point que la dernière fois j'ai entendu un craquement qui m'a fait penser que j'avais explosé le tube de la lunette.
    J'ai mesuré une dérive du parallélisme de 1,3" par tranche de 5 minutes en moyenne, impossible dans ces conditions de passer de poses de 2m30s à 2,6"/pix à environ 7 minutes à 0,95"/pix.

    C'est pourquoi je n'ai pas envisagé pas le chercheur si c'est pour avoir le même problème mécanique avec un truc moins bien.

    De plus, j'ai accès en juillet/août à l'observatoire du club de Royan, et un système à base de diviseur optique me permettrait d'autoguider sur leur Meade 14" LX200 sans avoir à ajouter une lunette guide sur leur matériel.

    J'ai quelqu'un sur astrosurf qui m'a répondu que dans sa lunette à f/d=7 il avait toujours une étoile guide avec son ASI225 dans le diviseur optique.

    Sinon, est-ce que ces flats sont possibles si mon diviseur optique n'a pas de défaut de fabrication ?
    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     


    • Publicité



  6. astro31

    Date d'inscription
    mars 2007
    Localisation
    SUD-OUEST
    Âge
    52
    Messages
    3 514

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Dans ton cas
    a= taille d’un pixel du capteur de la caméra principale (SXV-M7C 8.4 microns)
    b= taille d’un pixel du capteur de la caméra de guidage (ex ASI 120MC 3,75 microns)
    FI = Focale de l'instrument imageur ( ex C8 2000mm)
    FG= Longueur focale de la lunette de guidage


    FG C8 = FI x b / 10a = 2000 x 3.75/(10x8.4) = 89 mm donc le guidage au chercheur 8X50 focale 168 est pour moi possible

    Tu verras quelle facilité !
     

  7. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    A 168mm de focale et des pixels de 3,75 microns on a un échantillonnage de :
    arctan ( 0,00375 / 168 ) = 4,6 secondes


    A 1400mm de focale et des pixels de 6,45 microns on a un échantillonnage de :
    arctan ( 0,00645 / 1400 ) = 0,95 secondes


    Ratio :
    4,6 / 0,95 = 4,84


    Ca ne passerait que d'extrême limite avec une nouvelle caméra.
    Avec la caméra actuelle un peu plus, mais avec ses 30% de rendement elle n'est pas à la hauteur pour passer de 660mm de focale à 1400. Le réducteur 0,7 n'a de sens que pour une nouvelle caméra dont le rendement quantique serait deux fois et demi supérieur.


    Et rien ne me dit qu'avec un chercheur je n'aurais pas là aussi le parallélisme des deux tubes qui se fait la malle même en serrant tout au point de le casser. Car si c'est pour que ça ne marche pas à cause de ça, j'ai déjà mieux qu'un chercheur.
    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     

  8. Longues-Poses

    Date d'inscription
    octobre 2013
    Localisation
    04 (le Chiran) et 05 (st Véran)
    Messages
    362

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    ben pas d'accord pour le temps de pose à longues focal.
    l'impacte de la turbu n'a rien de comparable sur une lunette guide ou un chercheur (focale de 150mm à 400mm) avec son effet au diviseur optique avec une focale de 1400mm à 2000mm.
    avec une itération sur 3 ou 4 images de l'autoguideur ok (ça laisse le temps à la monture de réagir et d'effectuer les corrections), là d'accord.
    perso mon expérience du diviseur optique se limite à un RC500 astrosib avec une lode star...
    pas simple de trouver à tous les coups une étoile guide à f8 sur un champ limité (foc 4000mm).

    pour les flexions de l’instrument guide elle sont souvent sur les câbles qui pendent et le po/cam qui bouge plus qu'aux anneaux de centrage .
    échantillonner bas sur le guidage n'a de sens que si le seeing le permet
    https://www.flickr.com/photos/basses-lumieres/
     

  9. astro31

    Date d'inscription
    mars 2007
    Localisation
    SUD-OUEST
    Âge
    52
    Messages
    3 514

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    C'est pourquoi je n'ai pas envisagé pas le chercheur si c'est pour avoir le même problème mécanique avec un truc moins bien. => beaucoup c'est plus simple

    J'ai quelqu'un sur astrosurf qui m'a répondu que dans sa lunette à f/d=7 il avait toujours une étoile guide avec son ASI225 dans le diviseur optique.

    Ok mais surement à trouver plus difficile à trouver que dans un chercheur

    Sinon, est-ce que ces flats sont possibles si mon diviseur optique n'a pas de défaut de fabrication ?

    Pour moi pas de problèmes car toutes les prises de vues sont affectés par miroir du diviseur , les darks, les flats , les lights ...
     

  10. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Citation Envoyé par Longues-Poses Voir le message
    pas simple de trouver à tous les coups une étoile guide à f8 sur un champ limité (foc 4000mm).
    Donc en effet, à f7 avec une lodestar 2 la question se pose encore...

    pour les flexions de l’instrument guide elle sont souvent sur les câbles qui pendent et le po/cam qui bouge plus qu'aux anneaux de centrage .
    échantillonner bas sur le guidage n'a de sens que si le seeing le permet
    Je ne pense pas car je bloque fermement le verrouillage de la mise au point, et mécaniquement c'est très robuste (c'est une lunette pas chère mais spécifiquement orientée guidage, donc mécaniquement le porte oculaire est "ferme").

    Je pense plus à l'effet de levier qui varie au fur et à mesure que l'AD tourne, plaçant le poids de la lunette de moins en moins par dessus le tube. La dérive que j'ai constatée quand j'ai fait ces mesures s'effectuait dans une direction proche de ce qu'aurait donné ce phénomène, si je me suis bien orienté dans l'image.
    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     

  11. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    En fait la turbulence me soucie peu. Ce n'est pas si ambitieux un échantillonnage de 0,95" / pixel et ce qui m'inquiétait le plus c'est le jeu de la monture en AD.
    Quoique avec PHD2 j'ai découvert que la déclinaison est riche de fantaisies.

    L'important pour moi c'est d'avoir une étoile facilement, après c'est pas à quelque dixièmes de secondes d'angle, ça reste du loisir.
    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     

  12. astro31

    Date d'inscription
    mars 2007
    Localisation
    SUD-OUEST
    Âge
    52
    Messages
    3 514

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Et rien ne me dit qu'avec un chercheur je n'aurais pas là aussi le parallélisme des deux tubes qui se fait la malle même en serrant tout au point de le casser. Car si c'est pour que ça ne marche pas à cause de ça, j'ai déjà mieux qu'un chercheur.

    => un chercheur est beaucoup moins lourd , il y a qu'une vis de fixation pour maintenir la queue d' aronde en plus tu peux aligner l' axe au tube optique principale
    j'utilise l' Orion Mini chercheur 50mm , il est recommandé pour les focale <1500 mm

    23580_1.jpg

    A+
     

  13. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Si ça marche c'est bien tentant.

    En fait je galérais avec un échantillonnage de 2,6"/pix donc je me disais que c'était la CGEM qui était très limitée.
    Mais maintenant je vois que c'est la lunette qui dévie dans une direction proche de l'AD qui s'ajoute au jeu en AD, que le synguider a une sensibilité pourrie et des algo de suivi guère mieux...

    Comment ça se fixe sur un C8 EdgeHD ? C'est quoi la focale ?
    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     

  14. Longues-Poses

    Date d'inscription
    octobre 2013
    Localisation
    04 (le Chiran) et 05 (st Véran)
    Messages
    362

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    bon perso actuellement j'image et guide un tracteur artisanale de 600kg...
    avec un lacerta mgen 2 sur une lunette skywatcher 80/400mm, elle même connectée sur l’interface fs2 de la monture.
    je ne sais pas quelle lunette guide tu as mais j'imagine que ça doit se rapprocher de celle que j'utilise.
    qui clairement as un po pas génial.

    as tu regarder du coté du shifting du miroir de ton c8 ?
    pour tester tu choisi une cible au méridien, envois l'instrument à l'ouest, et retour sur la cible au méridien.
    si tu n'as plus de soucis d'étoile ovales c'est que ton miroir "glisse " progressivement durant la séance, avec cette manip' tu le force en butée ouest dés le début de soirée.
    https://www.flickr.com/photos/basses-lumieres/
     

  15. Batteux

    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Reims (51)
    Âge
    37
    Messages
    1 109

    Re : Passer au diviseur optique... tests, échecs, questions...

    Citation Envoyé par Longues-Poses Voir le message
    bon perso actuellement j'image et guide un tracteur artisanale de 600kg...
    avec un lacerta mgen 2 sur une lunette skywatcher 80/400mm, elle même connectée sur l’interface fs2 de la monture.
    je ne sais pas quelle lunette guide tu as mais j'imagine que ça doit se rapprocher de celle que j'utilise.
    qui clairement as un po pas génial.
    C'est une 80/400 Pentaflex, je pense qu'elle ne se fait plus. Le porte oculaire est basique mais sans jeu, avec une vis de blocage pour que ça bouge encore moins.

    as tu regarder du coté du shifting du miroir de ton c8 ?
    Pas de soucis à ce niveau. Les SC Celestron classique ont paraît-il tous des problèmes à ce niveau, mais les EdgeHD sont réputés meilleurs mécaniquement, je pense que c'est notamment pour ça car je ne constate pas de soucis avec ça.

    Par ailleurs, le test d'autoguidage fait à 2000mm de focale avec le diviseur optique, en supprimant la lunette guide, a complètement annulé le phénomène. Donc ça confirme qu'il vient de la lunette guide et pas du tube lui-même.
    Olivier Batteux, http://astro52.com (Ressources pédagogiques libres & Astronomie)
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Choix d'un diviseur optique
    Par fred20220 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 7
    Dernier message: 25/08/2012, 10h58
  2. Aide pour passer des tests en informatique!
    Par pseudoas dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/03/2012, 11h54
  3. Diviseur de fréquence pour passer de 50Mhz à 0.75Hz
    Par romaindu76000 dans le forum Électronique
    Réponses: 23
    Dernier message: 07/12/2010, 23h00
  4. diviseur optique et MAP
    Par mcben83 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/11/2010, 13h46
  5. modif 350d diviseur optique intègré
    Par orinnel dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/09/2010, 22h06