Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

question sur unistellar et coronado

  1. #1
    Ignatius84

    question sur unistellar et coronado

    Bonjour à tous,

    je travaille pour une petite structure de médiation scientifique en astronomie et nous hésitons sur l'achat de deux matériels très différents :

    le télescope "Unistellar", encore en phase de projet mais commercialisé prochainement. Quelqu'un parmi vous a-t-il pu faire un essai ? Qu'en avez-vous pensé en tant qu'astronome averti et amateur ?

    L'autre serait un Coronado pour observer (et montrer) la couronne et des éruptions solaires. A partir de quel modèle on arrive à une observation suffisamment spectaculaire et claire pour un néophyte ? Notre budget pourrait aller de 1500 à 2000€ environ... Le 60/600 double stack paraît top mais est-ce vraiment intéressant ces deux bandes ?

    merci !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    jbfe

    Re : question sur unistellar et coronado

    Bonjour, pour le premier instrument il faudra attendre sa commercialisation... De quel matériel disposez-vous actuellement, quel public touchez-vous et d'où observez-vous ?

    Jean-Baptiste
    CIELMANIA, le blog d'un photographe du ciel.

  4. #3
    Ignatius84

    Re : question sur unistellar et coronado

    Salut jbfe, pour Unistellar, justement non on peut ne pas attendre c'est tout l'intérêt de la question. Nous sommes en contact avec l'équipe depuis presque un an et on a la possibilité de le précommander à un tarif plus intéressant que le futur tarif commercial. Il y a beaucoup de démonstrations qui ont été faites, malheureusement jusqu'ici nous ne l'avons pas essayé nous-mêmes.

    Pour le Coronado, nous sommes dans une petite ville du sud est, près de Nîmes. On a tous types de télescopes et lunettes, jusqu'à des 300mm et plus. Pour le Soleil on a presque rien : un petit filtre posé sur un petit télescope (mais puissant). Notre public va de l'astro amateur au néophyte en passant par les scolaires etc. On veut quelque chose de suffisamment spectaculaire pour en faire "un produit d'appel".

  5. #4
    bemo47

    Re : question sur unistellar et coronado

    Pour ma part, Unistellar me semble être un concept intéressant dans la mesure ou ils ont intégré dans un seul appareil ce que les astros amateurs font avec un assemblage de matériel et d'outils. En effet, avec une caméra connectée à un télescope et un logiciel type Sharpcap ou autres, on a une fonction live view qui permet d'empiler les images à la volée en les alignant. C'est le concept de l'EAA (Electronically Assisted Astronomy), très en vogue outre atlantique d'ou le sigle anglophone. Je n'ai jamais vu d'Unistellar non plus, j'ai essayé mais le rdv à Paris avait été manqué pour cause de ciel couvert. Il semble que un capteur de caméra soit intégré à l'intérieur du tube, qu'il y ait le logiciel nécessaire à l'empilage / alignement, et que l'oculaire soit en fait un écran sur lequel est projeté l'image. Donc quand on met l’œil à l'oculaire, on voit apparaître petit à petit l'objet visé. C'est assez magique la 1ère fois que l'on voit ça. C'est effectivement impressionnant pour des néophytes, je fais cette démo avec mon installation scope+caméra+sharpcap, mais les gens sont ébahis, puis passent vite leur chemin.... Je ne sais pas si c'est de nature à les entraîner vers l'astro... en tous cas ça frappe les esprits.
    Mais le bémol c'est le prix, enfin encore faudrait il savoir combien ça va coûter, il me semble avoir vu des fourchettes de 2 à 3000 euros, et le diamètre qui semble etre de 114 avec une focale de 450 donc une ouverture d'environ 4, et des grossissements de 50, 100, 150. Lumineux mais il me semble que les objets du CP accessibles vont rester assez peu nombreux.... Enfin quoique ça pourrait être adapté pour les grands champs....
    Et à priori aucune évolutivité, c'est du tout intégré...
    C'est plus tout à fait de l'astro amateur....
    Bernard - Atlas, LX90 8", ED80 600, EOS 1100D std, ZWO ASI224MC

  6. #5
    bb98

    Re : question sur unistellar et coronado

    Bonsoir

    Une minuscule remarque par rapport au message initial :

    Le "coronado" ou les instruments du même genre (PST, etc...) permettent
    d'observer les protubérances ( très chouette) les filaments, la granulation
    mais en aucun cas la couronne, seulement accessible avec un "coronographe"
    ou ... lors d'une éclipse totale.

    Bon ciel

  7. #6
    Ignatius84

    Re : question sur unistellar et coronado

    Merci bemo, c'est exactement le genre de réponse que j'attendais. J'y reviens plus tard je suis un peu pressé ce matin.

    @ bb98 : trèèèèès juste, j'ai comme excuse l'heure d'écriture du message et le souvenir que je le tapais avec déjà l'esprit ailleurs, j'ai effectivement été audacieux avec cette couronne ! je parlais bien de protubérances.

  8. #7
    jbfe

    Re : question sur unistellar et coronado

    Vous pourriez vous rapprocher de Cyril Dupuy, ancien membre du forum et créateur de Stellina : https://vaonis.com/fr/produits
    Il est installé à Montpellier

    Jean-Baptiste
    CIELMANIA, le blog d'un photographe du ciel.

  9. #8
    cardon14

    Re : question sur unistellar et coronado

    Bonjour,
    Unistellar, certainement un très beau jouet pour les néophytes, rien à faire, il fait tout seul, sauf observer. Je suis dur, hier j'ai fais une observation public avec ma lunette de 102mm (Jupiter, étoiles doubles et amas ouvert) mais au moment de M82 ou M57, circulez rien à voir, bien sur depuis Nancy avec la pleine Lune!
    Bien, on ne s'arrête pas la, changement de programme avec mon petit matériel, réducteur de focale, filtre antipollution et le CMOS 178 en avant sur M82 puis M81 sur sur l'ércan de 15 pouces et la c'est quand même mieux que dans un oculaire électronique ! Puis la pluie, Je bâche et je démonte (0h10 ce matin).
    Le plaisir voir ce qu'il y a à voir, d'essayer des alternatives et surtout d'avoir quelques contraintes pour éviter l'ennui.
    Il y a maintenant presque 10 ans que je possède une Lunt60 au départ pour faire de l'observation public, un régal pour eux ma aussi pour moi avec la photo en plus !
    Voila mon ressentiment !

    Jacques.
    Poste fixe, EQ6, lunette130 et FS60, CCD Atik 383 et 314 L+, EFW2 LRGBSHO 36mm. jacques.

  10. #9
    bemo47

    Re : question sur unistellar et coronado

    Bonjour Jacques,

    Je suis en phase avec toi, cela dit ça me rappelle mon achat du Meade LX90, avec GoTo, on pose, on fait un alignement rapide et simple et c'est parti. Le GoTo à l'époque était décrié par tout les astros amateurs je crois, mais aujourd'hui beaucoup l'utilisent, quoiqu'au T60 du Pic on a pas de GoTo et ça se passe très bien... sympa de bouger ce gros scope à la main, ou aux bras plutot....
    Donc difficile de dire ce que deviendront ces nouvelles races d'appareils et quel succès ils auront...
    Mais dans tous les cas, ça me semble trop limité en évolutivité. On paye xxxx euros et on fait avec ce qu'on a acheté, on peut rien faire évoluer là dedans....
    Bernard - Atlas, LX90 8", ED80 600, EOS 1100D std, ZWO ASI224MC

  11. #10
    Ignatius84

    Re : question sur unistellar et coronado

    @ Jacques et Bemo

    j'avais le même sentiment que vous, à savoir qu'on perdait tout le charme de l'astronomie amateur (et moi aussi je tourne les gros tubes à la main ), mais justement il s'agit aussi de mettre l'astronomie à portée de mr et mme Toutlemonde, et quand tu vois leur tête lorsque tu leur montres une belle M57 avec plein de détails et qu'ils te disent "non je vois rien. Ah c'est le petit truc gris sur le côté ?" ou pire encore avec une galaxie...

    Ce qui m'a interpelé c'est la remarque sur le nombre du peu d'objets réellement atteignables que relève bemo... Au-delà d'une magnitude de 8.5 faut laisser tomber à cause du diamètre de 114, c'est ça ?

  12. #11
    bemo47

    Re : question sur unistellar et coronado

    En fait je ne suis pas assez calé pour dire quelle sera la magnitude limite, sur leur site ils parlent de 16, mais je suis un peu sceptique quand même. Il y a aussi une question de champ, si les objets apparaissent tout petits ça perd un peu d'intérêt. Par contre il y a beaucoup de grands champs qui seront bien adaptés à ce type d'instrument, et si l'empilage est vraiment efficace, on pourrait les voir apparaître et ça peut être spectaculaire...
    Enfin, ça fait beaucoup de si .... et tant qu'on n'a pas essayé, difficile de dire quel sera le résultat.
    Bernard - Atlas, LX90 8", ED80 600, EOS 1100D std, ZWO ASI224MC

  13. #12
    cardon14

    Re : question sur unistellar et coronado

    Bonsoir,
    Je ne suis pas du tout surpris sur la magnitude de 16, si vous regardez sur mon image de M13 avec le CMOS 178c vous pouvez voir une galaxie 15 de magnitude très bien détaillée pour 60 poses de 30 secondes, pour les traitements il y a un bout de temps que certain logiciel fonctionnent en automatique.
    Mais je me demande toujours quel est intérêt de regarder une image dans un tunnel, je pense que le télescope le début d'un pack (tablette, etc), je ne parle pas de la science participative.
    Jacques.
    Poste fixe, EQ6, lunette130 et FS60, CCD Atik 383 et 314 L+, EFW2 LRGBSHO 36mm. jacques.

Discussions similaires

  1. Actu - L'eVscope d'Unistellar, une révolution pour l'astronomie amateur
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/11/2017, 13h30
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 06/10/2015, 18h11
  3. [Vente] lunette solaire PST CORONADO
    Par jbfe dans le forum Petites annonces : astronomie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/06/2011, 09h04
  4. Coronado PST ou Lunt LS35T
    Par floastro dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 13
    Dernier message: 16/11/2010, 21h51
  5. CROA Coronado 60mm
    Par xav72 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 19
    Dernier message: 27/06/2009, 16h48