Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 31

informations sur le métier de physicien

  1. boardingman

    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    dans un terrier
    Âge
    90
    Messages
    637

    informations sur le métier de physicien

    ça y est : je sais ce que je veux faire dans la viehysicien.
    J'aimerai connaitre les différents parcours possible du point de vu des études , et avoir votre avis sur ces parcours (lesquels sont les plus interressant du point de vu connaissance , diplomes...)
    merci de bien vouloir me répondre.

    -----

     


    • Publicité



  2. Eric78

    Date d'inscription
    novembre 2003
    Localisation
    Région parisienne
    Âge
    31
    Messages
    570

    Re : informations sur le métier de physicien

    En attendant que Rincevent arrive, je peux te dire qu'il faut que tu ailles à la fac (et non en prépa d'après une récente discussion ). Ensuite, tu passes ton doctorat, et t'as plus qu'à esperer d'etre très très bon ... Parce que c'est super sélectif comme filière, vu le peut de place qu'il y a dans la recherche fondamenale :/

    Eric
    Pour un TPE sur la cryptographie ou les trous noirs, allez voir mon profil.
     

  3. Coincoin

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Paris
    Âge
    32
    Messages
    16 546

    Re : informations sur le métier de physicien

    Salut Boardingman,
    Ce qu'il faut voir c'est que "physicien" n'est pas vraiment un métier mais plus une branche. Il faudrait donc que tu sois plus précis (ingénieur ou recherche ? quelle branche de la physique ? etc...)
    S'il s'agit de chercheur en physique théorique, une thèse est presque obligatoire...
    Encore une victoire de Canard !
     

  4. boardingman

    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    dans un terrier
    Âge
    90
    Messages
    637

    Question Re : informations sur le métier de physicien

    Je ne sais pas ce que fait l'ingénieur...donc cela était surtout pour la recherche.(a moin que ingénieur me plaise.Vous pouvez me dire en quoi cela consiste?)
    Le domaine : le temps et tout ce qui touche au cosmos ,a la recherche des formes de vies extraterrestres.voila ce qui me plai vraiement.
    Une pépa PCSI ne serai pas un choix judicieux??
    Et en fac , cela représente combien d'années et quels diplomes?
    (sinon pour le topic de prépa c'étai bel et bien de l'humour...noir , mais de l'humour quand meme , xcar je suis bien conscient qu'il ne faut pas prendre l'orientation a la lègére. )
    Merci pour vos réponses.
     

  5. Sirius

    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Paris(92)
    Messages
    1 028

    Re : informations sur le métier de physicien

    Citation Envoyé par boardingman
    Le domaine : le temps et tout ce qui touche au cosmos ,a la recherche des formes de vies extraterrestres.voila ce qui me plait vraiment.
    Tu pourras pas faire tout ça, donc un moment tu vas devoir faire un choix.
    Mais tout voyage commençant par un premier pas, tu fais une licence SM qui va te conduire jusqu'au doctorat (bac+8).
    @+ Sirius
     


    • Publicité



  6. David A.

    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    UK
    Messages
    38

    Re : informations sur le métier de physicien

    Bonjour !


    Une pépa PCSI ne serai pas un choix judicieux??
    Sans vouloir retomber dans le débat "fac ou prépa", du point de vue "sécurité", je pense que l'école d'ingé peut-être un bon choix. De nombreuses écoles travaillent en collaboration étroite avec des organismes de recherche (publics ou privés), et il est possible de passer un doctorat en école d'ingé (ou en collaboration avec une fac), donc ça ne limite pas du tout du point de vue des débouchés.
    En plus, je trouve assez sécurisant le fait d'avoir le diplôme d'ingé en plus du doctorat (au cas où on ne trouve pas tout de suite une place dans un organisme de recherche.)

    a moin que ingénieur me plaise.Vous pouvez me dire en quoi cela consiste?
    C'est assez large, ingénieur... Ca peut être un peu tout et n'importe quoi... Ca peut être faire des plans pour les machines, faire de l'électronique, étudier un matériau pour une application précise, faire du développement, ou du conseil technique...
    Dans certains cas, le métier d'ingénieur peut ressembler à celui de chercheur...
    Je me souviens d'une interview d'un chercheur (diplômé de l'ENSTA) qui faisait de la modélisation en astrophysique, et qui parlait d'un de ses amis ingénieurs qui faisait aussi de la modélisation, mais pour les crash-tests de voitures : il disait que les deux métiers étaient quasiment les mêmes, la seule différence était l'ordre de grandeur des variables et l'échelle des temps utilisés !
    L'ingénieur a aussi des restrictions au niveau du budget, des clients, etc...


    Et en fac , cela représente combien d'années et quels diplomes?
    Ben en fait, pareil qu'en passant par la prépa ; comme dit Sirius : Bac +8.


    David.
     

  7. boardingman

    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    dans un terrier
    Âge
    90
    Messages
    637

    Wink Re : informations sur le métier de physicien

    Merci pour toutes ces infos , mais j'ai encore une question:
    Qu'est-ce qu'une licence SM?
    De plus , je ne fait pas de sciences de l'ingnieur en première , ni en terminale:Est-ce grave?(j'ai préféré SVT)
    C'est vrai qu'il faut etre "très très bon"?Ou si on tient la route ça suffit?(ce que j'appelle tenir le route : (env 13.5 de moyenne en première , car je ne qualifie pas cette de moyenne de très bonne...)
    Les facs font-elles choisir des spécialités ,(je n' y connait rien),existe t'il plusieur fac différentes?Laquelle faut-il que je choisisse?
    Exusez moi d'etre si peu renseigné , maispouvez vous me décrir le parcour année par année a partir de la fac?
    MERCI
     

  8. Eric78

    Date d'inscription
    novembre 2003
    Localisation
    Région parisienne
    Âge
    31
    Messages
    570

    Re : informations sur le métier de physicien

    Apparemment, tu veux faire un truc qui ressemble à astrophysicien. Concernant ton niveau, je ne pense pas que tu puisse vraiment avoir une idée de ton niveau en supérieur à partir de ton niveau au lycée tellement c'est différent (tu peux devenir plus fort, comme moins fort). Voila des renseignements sur les études d'astrophysique:
    II Les études.

    Pour accéder au club très fermé des astrophysiciens, il faut suivre des études scientifiques générales à l'Université (maîtrise) ou dans une Grande École, suivies d'une spécialisation au niveau du Diplôme d'Études Approfondies (DEA, 5 ans après le baccalauréat).
    Plusieurs Universités délivrent des DEA d'astrophysique qui sont en général polyvalents. D'autres DEA plus spécialisés, permettent d'aborder certains domaines bien précis de l'astrophysique d'une manière plus optimum mais il faut avant connaître son futur domaine de recherche en astrophysique.
    L'inscription en DEA nécessite une bonne maîtrise (mention B ou TB est l'idéal) car pour 15 à 20 places possibles par DEA il y a jusqu'à 50 voire 70 demandes!
    L'expérience démontre que les élèves des Grandes Écoles sont légerement favorisés par rapport aux autres.
    Ces DEA comprennent en général en plus des cours un stage d'environ 3 mois qui compte dans la note finale. Cette note constitue la principale condition pour l'obtention d'une bourse. Il faut savoir que seuls 30 à 50% des étudiants qui ont obtenu le DEA obtiennent une bourse. (environ 6500fr/mois pour 2 à 3 ans.)

    III Les débouchés.

    On compte en France un millier de postes dans ce domaine dont environ 700 Astronomes. Il est évident qu'un taux de remplacement sur un aussi petit nombre de places disponibles n'offre que des débouchés limités.
    Les postes sont attribués en priorité au reclassement des chercheurs hors statut qui font déjà partie de l'effectif actif.
    Chaque année, il y a environ 100 à 130 personnes qui postulent à un poste d'astronome ou astrophysicien pour un total d'environ 12 à 20 postes :
    - 4 à 7 au CNRS
    - 4 à 7 dans les observatoires
    - 4 à 7 et dans les universités.

    Des postes temporaires (1 à 2 ans) sont éventuellement disponibles dans des laboratoires étrangers ou internationaux comme l'ESO (Observatoire Europeen Austral) ou l'ESA (Agence Spaciale Europeenne). Mais même pour ces postes temporaires, la concurrence est très dure...
    Les autres trouveront une place dans le secteur privé assez facilement, pour peu qu'ils aient de bonnes connaissances en informatique à l'issue de leur formation.
    Sources: http://smaloes.free.fr/html/dossiers/projetpro.html

    Ce passage résume assez bien la situation: "Chaque année, il y a environ 100 à 130 personnes qui postulent à un poste d'astronome ou astrophysicien pour un total d'environ 12 à 20 postes", (bien sur, cela ne veux pas dire qu'il faut te décourager, mais que tu as interet à être très bon à la fac)

    Eric

    PS: ca ne change rien que tu ais pris SVT au lieu de SI, et SM=science de la matière (je ne peux t'en dire plus).
    Dernière modification par Eric78 ; 20/06/2004 à 12h22.
    Pour un TPE sur la cryptographie ou les trous noirs, allez voir mon profil.
     

  9. [RV]

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Âge
    34
    Messages
    3 423

    Re : informations sur le métier de physicien

    Citation Envoyé par Eric78
    PS: ca ne change rien que tu ais pris SVT au lieu de SI, et SM=science de la matière (je ne peux t'en dire plus).
    lut

    moi je dis que ca change quand meme beaucoup, en SI tu as des cours de mécanique et d'electricité en SVT tu en as beaucoup moins ...

    Donc le monde industriel tu oublies en partie.

    ++
     

  10. Sirius

    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Paris(92)
    Messages
    1 028

    Re : informations sur le métier de physicien

    Tu remplaces DEA par Master à bac+4 et c'est bon, étant donné que le système universitaire a été réformé.

    Citation Envoyé par RV
    moi je dis que ca change quand meme beaucoup, en SI tu as des cours de mécanique et d'electricité en SVT tu en as beaucoup moins ...moi je dis que ca change quand meme beaucoup, en SI tu as des cours de mécanique et d'electricité en SVT tu en as beaucoup moins ...
    ça change rien pour des études longues, vu qu'on te rabache la même chose sur plusieurs année. Tu as largement le temsp de rattraper ce que tu n'as pas vu au lycée.
    On ne le dira jamais assez les options choisies au lycée ne sont pas déterminantes pour la suite du cursus.
    Dernière modification par Sirius ; 20/06/2004 à 12h31.
    @+ Sirius
     

  11. Eric78

    Date d'inscription
    novembre 2003
    Localisation
    Région parisienne
    Âge
    31
    Messages
    570

    Re : informations sur le métier de physicien

    Citation Envoyé par [RV]
    moi je dis que ca change quand meme beaucoup, en SI tu as des cours de mécanique et d'electricité en SVT tu en as beaucoup moins ...
    Comme dis Sirius, la faible avance prise est rattrappée de suite. Par exemple la spé maths ou physique de toute l'année de TS est reprise en 1 cours en prépas...
    Pour un TPE sur la cryptographie ou les trous noirs, allez voir mon profil.
     

  12. [RV]

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Âge
    34
    Messages
    3 423

    Re : informations sur le métier de physicien

    lut

    vous avez raison, mais autant laisser le plus de "portes ouvertes" dans son cursus scolaire, car si un jour ca ne plait plus, y'a toujours moyen de ffaire autre chose.

    ++
     

  13. Rincevent

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Europe
    Messages
    9 563

    Re : informations sur le métier de physicien

    bonjour,

    Citation Envoyé par Eric78
    En attendant que Rincevent arrive, je peux te dire qu'il faut que tu ailles à la fac (et non en prépa d'après une récente discussion ).
    justement mon avis sur ça n'est pas aussi catégorique: ça dépend complètement de ce que tu veux faire (la physique c'est vaste) et de ton profil de caractère.

    le seul truc c'est que je suis complètement opposé au discours "la prépa y'a que ça de vrai". J'ai vu pas mal de gens être "moralement détruits" par la prépa, et bien souvent on ne t'y apprend pas à réfléchir mais à appliquer des techniques (mais à la fac ça peut être pareil si tu te contentes du niveau de base).

    en plus, c'est le deuxième cycle qui signifie le vrai début des études. Et puis surtout, c'est le troisième qui décide de la suite "pour de vrai": on peut faire ingénieur avant de faire un dea... avoir "l'esprit physique", ça peut s'apprendre n'importe où. Des bons physiciens, ça se trouve issus de tous les cursus possibles. Les gens qui ont fait une prépa sont pas nécessairement de mauvais physiciens, bien au contraire. Ils ont juste selon ce que j'en ai vu, pas pris la voie la meilleure pour avoir le droit à des cours présentés de manière "physique" (à la nuance près que les profs X et ENS sont souvent chercheurs et donc pas si différents que ça des profs de fac. Voire parfois ils font les deux...).

    Citation Envoyé par David A
    Sans vouloir retomber dans le débat "fac ou prépa", du point de vue "sécurité", je pense que l'école d'ingé peut-être un bon choix.
    je suis d'accord, mais si tu veux vraiment faire de la recherche fondamentale, à moins de venir des ENS ou de l'X et d'avoir convenablement choisi tes options, tu risques d'avoir des lacunes dans certains domaines à l'entrée du DEA... d'ailleurs, l'avantage de ceux qui ont fait une prépa (je parle pas de la suite et ce qui concerne le 2ème cycle) avant d'arriver en DEA reste immanquablement une meilleure maîtrise des maths... enfin, face à ceux qui ont fait des études de physique... parce qu'il y a des gens qui font de l'astro avec un cursus universitaire mais mathématique...

    De nombreuses écoles travaillent en collaboration étroite avec des organismes de recherche (publics ou privés), et il est possible de passer un doctorat en école d'ingé (ou en collaboration avec une fac), donc ça ne limite pas du tout du point de vue des débouchés.
    c'est vrai. Mais ce qui est important, c'est de voir si c'est une thèse publique ou une thèse financée par le privé. Car ça implique pas mal de différences, que ce soit dans les conditions de travail comme dans les débouchées possibles.

    En plus, je trouve assez sécurisant le fait d'avoir le diplôme d'ingé en plus du doctorat (au cas où on ne trouve pas tout de suite une place dans un organisme de recherche.)
    je suis d'accord, surtout avec le peu de places dans la recherche actuellement.

    Je me souviens d'une interview d'un chercheur (diplômé de l'ENSTA) qui faisait de la modélisation en astrophysique, et qui parlait d'un de ses amis ingénieurs qui faisait aussi de la modélisation, mais pour les crash-tests de voitures : il disait que les deux métiers étaient quasiment les mêmes, la seule différence était l'ordre de grandeur des variables et l'échelle des temps utilisés ! L'ingénieur a aussi des restrictions au niveau du budget, des clients, etc...
    reste que dans son travail le chercheur est censé avoir beaucoup "plus de recul" (je trouve pas de terme moins mauvais) qu'un ingénieur. Je veux dire que si tu travailles en astro et fais de la modélisation, le travail quotidien est certes souvent très ressemblant, c'est vrai. Mais les connaissances nécessaires pour prendre en compte tous les phénomènes physiques qui peuvent intervenir sont très différentes. Pour ce qui est du reste de ce que tu dis, je suis d'accord.

    Citation Envoyé par coincoin
    S'il s'agit de chercheur en physique théorique, une thèse est presque obligatoire...
    pour être chercheur, une thèse est obligatoire, et pas seulement en théorie


    m'enfin, pour répondre à la question initiale, y'a pas une seule voie et le chemin à suivre dépend complètement de ce que tu veux faire précisément. Et ça changera peut-être quand tu découvriras plus de trucs en physique... donc tu as encore le temps... mais tu as raison de te renseigner
     

  14. le géant vert

    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    78
    Âge
    36
    Messages
    302

    Re : informations sur le métier de physicien

    Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit notamment le fait que la recherche fondamentale est plus que bouchée et très élitiste. Il me parait tout à fait judicieux de se préparer à une autre éventualité que d'avoir directement le poste qu'on veut en passant par exemple des concours d'ingé ou l'agreg (ou capes) qui n'a pas été cité mais que de plus en plus de monde tente faute de travail dans la recherche. Et qui dit concours... dit (à mon sens, et je ne veux pas re-rentrer dans le débat fac/taupe) que faire une prépa peut être judicieux.
    Enfin, je dirait que bac +8 pour la recherche en un minimum qui ne tient pas compte du fait qu'un bon nombre de personnes double un semestre ou une année dans leurs études supérieures (souvent le deug). Ceci ne tient pas compte non plus des stages post doc devenus presque incontournables.
    Bref ... avant de se lancer dans des études d'une douzaine d'année, mieux vaut être motivé et avoir des roues de secour.
    Ho! Ho! Ho!
     

  15. Rincevent

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Europe
    Messages
    9 563

    Re : informations sur le métier de physicien

    Citation Envoyé par le géant vert
    ou l'agreg (ou capes) qui n'a pas été cité mais que de plus en plus de monde tente faute de travail dans la recherche.
    tu as raison. En même temps, se lancer dans l'enseignement sans "vocation" pour ça, c'est pas le mieux qu'on peut faire je crois...

    Et qui dit concours... dit (à mon sens, et je ne veux pas re-rentrer dans le débat fac/taupe) que faire une prépa peut être judicieux.
    justement: c'est l'une des raisons pour lesquels je trouve stupide de faire une sélection des profs principalement par un concours de connaissances et pas trop par test de la pédagogie...

    Ceci ne tient pas compte non plus des stages post doc devenus presque incontournables.
    un postdoc n'est pas un stage ni un diplôme. Tu fais déjà un travail de recherche "comme les grands" (en postdoc, tu peux même être déjà grand, voire vieux). En fait, normalement, c'est même le cas avant la fin de la thèse. Je veux dire par là qu'un thésard en fin de thèse est censé être déjà "mature" et indépendant du point de vue recherche. La seule chose étant que la thèse est également un diplôme et donc tu ne fais pas ton travail de recherche dans les mêmes conditions.

    Le postdoc, c'est juste un CDD souvent pas trop bien payé et surtout sans stabilité d'emploi... mais faut voir que dans certains pays comme l'Allemagne (exemple parmi de très nombreux autres), un poste "permanent" avant 35-40 ans est très très rare... donc tu as très souvent des "postdocs" qui ont plus de 35 ans. Et en dehors des conditions "socio-professionnelles", pas de différences avec les "vrais chercheurs en poste".

    A la rigueur le premier postdoc (quand tu n'as pas déjà fait tes preuves et ne t'es pas encore fait connaître du domaine) est "important" sur le CV pour montrer que tu as travaillé avec telle ou telle personne et que ce n'est pas ton directeur de thèse qui avait "fait tout le boulot". Mais c'est vraiment pas lié à des histoires de diplômes et c'est très "domaine dépendant".

    D'ailleurs, au niveau international, on s'en fout souvent un peu des diplômes. A part dans les pays anglo-saxons (et en Allemagne) où le fait d'être "Docteur" est très utile au quotidien (pour ouvrir un compte en banque plus facilement par exemple ), y'a plein de pays où les gens font des thèses en de nombreuses années (souvent pour raison financière) et du coup leur "CV scientifique" est beaucoup plus riche que celui d'un p'tit thésard Français tout fraichement diplômé... sans parler que dans pas mal de pays une thèse c'est 4 ans et pas 3 ans....

    . avant de se lancer dans des études d'une douzaine d'année, mieux vaut être motivé et avoir des roues de secour.
    évidemment, mais faut bien voir que pour la recherche, la fin "des études" n'a plus rien à voir avec des "études". Dès le début de thèse d'ailleurs (enfin, ça change un peu depuis quelques années avec la mise en place de plus en plus fréquente de l'obligation d'assister à des cours pendant la thèse). Mais ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que pour avoir un emploi stable, là c'est clair qu'il faut pas compter avec moins de 10 ans après le bac. Et encore, ça c'est pour les plus chanceux...
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Besoin informations métier mesure pollution
    Par babache5988 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/07/2007, 16h14
  2. quel est la difference entre un physicien et un ingenieur civil physicien?
    Par mikephys dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/06/2007, 17h03
  3. Informations sur le métier de généticienne
    Par elleniad dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/06/2007, 12h23
  4. Champ de vecteurs sur la sphère (définition du physicien)
    Par Lévesque dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 21
    Dernier message: 25/04/2006, 07h58