Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Devenir neurobiologiste

  1. Naomi17

    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    3

    Devenir neurobiologiste

    Bonjour,

    Je suis actuellement en préparation du concours de médecine. Bien qu'ayant été plutôt bien classée au premier semestre, j'envisage de me réorienter. En effet, à la base, à la suite de mon bac S, je voulais m'orienter vers la recherche. J'ai été orienté en médecine, car on m'a dit qu'à terme il été possible de devenir médecin chercheur. Or, après cette année, je me rends compte que le métier de médecin n'est pas fais pour moi.
    Comme je pense valider cette PACES il serait possible pour moi de passer directement en deuxième de licence de biologie. Un métier semble plus particulièrement m'intéresser, à savoir neurobiologiste. Toutefois, j'aurai voulu avoir des informations plus concrètes sur ce métier ainsi que ces objets d'études, la formation qu'il faut entreprendre et enfin savoir quels en sont les débouchés.

    Je remercie d'avance toutes les personnes qui pourraient me donner des informations car je suis pour le moment un peu perdue!

    -----

     


    • Publicité



  2. Guillaume69

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Paris
    Âge
    28
    Messages
    2 847

    Re : Devenir neurobiologiste

    Salut,

    Cela dépend de ce que tu entends par neurobiologiste. Il y a des tas de manières d'étudier le système nerveux : son développement, son évolution, son fonctionnement, son atteinte lors de différentes maladies ou traumatismes, ...
    L'étude peut se faire à différentes échelles (moléculaire, cellulaire, tissulaire, intégrée), avec différentes approches (génétiques, électrophysiologiques, pharmacologiques, biophysiques, bioinformatiques/computationnelles, cognitives, psychologiques... Bien que sur les deux derniers domaines on s'écarte un peu de la biologie), sur différents organismes modèles (drosophiles, souris, zebra-fish, rat, singes, homme, mollusques, insectes, ...) et dans différents buts : comprendre une pathologie, trouver un remède (recherche clinique), développer des thérapies cellulaires, ou simplement comprendre des mécanismes fondamentaux.

    La manière dont tu aborderas la question dépendra de l'orientation que tu auras choisie, notamment au niveau master, mais surtout lorsque tu choisiras ton laboratoire de thèse.
    Les débouchés principaux sont en effet ... La recherche publique, éventuellement privée si tu travailles sur un aspect plus cellulaire/moléculaire, la mise en place d'une nouvelle technologie potentiellement commercialisable, l'étude d'un médicament, etc.

    Ce que je dis reste assez vague, mais ta question l'est également
     

  3. Naomi17

    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    3

    Re : Devenir neurobiologiste

    Je te remercie pour ta réponse. Cependant, je n'ai pas été assez claire en ce qui concerne ma question sur les débouchés. En effet, je me demandais plutôt si la recherche en neurobiologie était porteuse sur le marché de l'emploi. Trouve-t-on facilement un emploi avec un doctorat en neurobiologie? La rémunération en France est-elle à la hauteur du niveau d'étude? Car il est vrai que je sais ce que je perd en quittant la médecine (une garantie d'avoir un travail à la sortie de mes études, un bon salaire, un statut reconnu...) mais en revanche je ne sais pas ce que je serais susceptible de retrouver.

    Ensuite, d'après le peu de connaissances que j'ai concernant la neurobiologie, il me semblait que cette discipline rajoutait au côté purement sciences "dures" une petite part de sciences humaines comme l'anthropologie lorsque l'on étudie par exemple les mécanismes des émotions, du rire, de la mémoire par exemple voir même une part de philosophie en ce qui concerne la dualité esprit et matière, la conscience et l'inconscient. Je dis ça par rapport à certain ouvrages que j'ai lu comme "neurobiologie du comportement alimentaire" ou encore "neurobiologie des émotions". Est-ce une vison erronée que j'ai de la discipline?
     

  4. Ragalorion

    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    Vaise
    Âge
    34
    Messages
    757

    Re : Devenir neurobiologiste

    Bonjour Naomi,

    Quand je te lis, il y a quand même une chose qui me laisse perplexe.

    Tu dis dans ton premier post que tu es en PACES, que tu t'y débrouilles bien, on a même l'impression que tu es primante, et que tu t'apprêtes donc à réussir brillamment une année de concours particulièrement sélective.
    Puis tu nous dis que tu t'es rendue compte que le métier de médecin n'est pas fait pour toi, alors que :
    - d'une, tu n'en as finalement qu'une connaissance très superficielle (je pense que tous les étudiants de médecine du site te diront que l'impression de la première année est très différente de tout ce que te réserve ton cursus par la suite
    - de deux, tu ne connais finalement pas plus de chose de la nouvelle orientation que tu souhaites prendre, vu ton deuxième post dans lequel tu sembles t'interroger sur les débouchés ainsi que le contexte même du domaine de recherche vers lequel tu aimerais te lancer.

    Moi, j'ai peur pour toi, que tu arrêtes ces études de médecine alors que tu vas vraisemblablement réussir ta PACES, pour t'orienter vers des études de biologie, où tu réussiras peut-être très bien (si tu t'en sors en PACES, c'est que tu as des capacités de travail, de mémorisation et de réflexion qui devraient au moins t'aider à t'en sortir dans les années de Licence et de Master), mais où tu peux aussi te planter.

    Car saches que la thèse représente quand même une épreuve assez singulière, auquel rien de ce que tu verras ne te prépare, et pour laquelle aucune de tes qualités intrinsèques ne permettent de te prédire son déroulement (j'ai vu des mecs super brillants pendant leurs études s'écraser lamentablement en thèse et en sortir sans y avoir gagner quelque chose, j'en ai vu d'autres ayant eu des résultats beaucoup plus modestes s'y épanouirent, mais de toute façon, personne ne sors de sa thèse sans une modification profonde de sa façon de voir la recherche, et de temps en temps ça peut faire très mal).

    Si tu bifurques vers la biologie, tu peux aller jusqu'à la thèse, puis faire une thèse qui ne te satisfera pas tant que ça, te rendre compte que c'est beaucoup plus dur que ce que tu pensais, sortir avec une thèse moyenne, puis commencer à galérer pour trouver un emploi fixe (tu peux même galérer en ayant fait une super thèse), que ce soit dans le privé ou le public (je ne suis pas sûr que la neurobiologie soit le secteur le plus porteur de la biologie, mais n'étant pas biologiste, je préfère demander confirmation d'une personne plus calée que moi là-dessus), et alors là tu peux te mettre à regretter de ne pas avoir choisi de continuer médecine.

    Alors que tu peux aussi continuer la médecine, faire certes des trucs qui te rebuteront peut-être (mais il y en aura également dans le cursus de biologie je pense), puis faire une doctorat de science (qui est possible dans le cursus médical), où tu pourras surement inclure une approche humaine vu que tu pourras travailler facilement avec des patients. Puis, ensuite, pour la continuité de ta carrière, c'est toi qui verras ce que tu veux en faire, en ayant d'après moi plus de choix quant à tes perspectives (médecin libéral, praticien hospitalier, praticien hospitalier universitaire, plus dans la recherche clinique, plus dans la recherche en sciences dures...). Car de temps en temps après une thèse de sciences on peut avoir envie d'autres choses que de continuer là-dedans, surtout si on galère à trouver un poste.

    Je te conseillerai de peut-être chercher dans tes profs de médecine un prof spécialisé dans la neurologie, où alors d'aller voir ton doyen, qui pourra te dire si vraiment tu n'as pas la possibilité de travailler plus tard de la façon qui t'intéresse même en continuant la médecine.
    To Think Is To Practice Brain Chemistry
     

  5. furanohana

    Date d'inscription
    janvier 2006
    Localisation
    Massy
    Messages
    1 643

    Re : Devenir neurobiologiste

    Citation Envoyé par Naomi17 Voir le message
    Ensuite, d'après le peu de connaissances que j'ai concernant la neurobiologie, il me semblait que cette discipline rajoutait au côté purement sciences "dures" une petite part de sciences humaines comme l'anthropologie lorsque l'on étudie par exemple les mécanismes des émotions, du rire, de la mémoire par exemple voir même une part de philosophie en ce qui concerne la dualité esprit et matière, la conscience et l'inconscient. Je dis ça par rapport à certain ouvrages que j'ai lu comme "neurobiologie du comportement alimentaire" ou encore "neurobiologie des émotions". Est-ce une vison erronée que j'ai de la discipline?
    Ce que tu dis ressemble plus pour moi à de la neuropsycho (pas sûr toutefois que ce terme existe...) ou de la psycho tout court. La neurobiologie est majoritairement plus orientée sur l'étude des mécanismes moléculaires et cellulaires des tissus nerveux, avec aussi une possibilité d'approche plus fonctionnelle (imagerie cérébrale par exemple) qui pourrait se rapprocher de ce que tu décrivais.
    Vu ce que tu sembles en attendre, j'aurais plutôt tendance à penser que la solution évoquée par Ragalorion (médecine puis thèse) aurait sans doute plus de chances de te permettre d'aborder les aspects fonctionnels et comportementaux de la neurobiologie. De plus, je suis d'accord pour dire que en PACES tu ne peux pas avoir une vision réellement claire sur le métier de médecin, sur les possibilités de conjuguer médecine et recherche (voir de ne faire que de la recherche). Si tu peux réussir le concours, continuer en médecine semblerait plus logique.

    une remarque : je ne sais pas quelles sont les possibilités réelles d'équivalences, mais il doit bien être possible de retourner en fac de bio après deux ou trois ans de médecine sans perdre toutes ses années...
     


    • Publicité



  6. Naomi17

    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    3

    Re : Devenir neurobiologiste

    Bonjour Ragalorion,

    Tout d'abord merci pour ta réponse qui m'éclaire de façon significative.
    Il est vrai comme tu dis qu'après une année de PACES il est difficilement envisageable de se faire une véritable idée du métier de médecin. Cependant, cela va surement paraître bête, mais je n'avais pas pris conscience à quel point à travers ce métier on risquait d'être confronté à de nombreuses situations compliquées (mort, maladie, problèmes éthiques..); et pourtant je ne pense pas être la seule dans ce cas en PACES! De plus, il est vrai que les aspects clinique et pratique de la médecine ne m'attirent pas. Enfin, je sais qu'une discipline m'intéresse plus particulièrement et qu'il s'agit de l'étude du cerveau. Donc en me dirigeant dans des études de biologie je pensais pouvoir avoir le temps de savoir un peu plus quelle branche plus spécialisée serait susceptible de m'intéresser (neurobiologie, neurophysiologie..) pour le master. Tandis qu'en continuant en médecine il me semblailt que mes études resteraient plutôt générales pendant un certain temps.

    Quant à mon année en cours, je suis effectivement primante et mon classement me permet certes de pouvoir avoir mon année, mais si c'est le cas ça sera de justesse et non pas brillament comme j'ai dû le sous entendre vu que tu sembles l'avoir compris ainsi!

    En pesant le pour et le contre, il est vrai par rapport à ce que tu me dis, que la perspective d'avoir un avenir professionnel "assuré" en passant par médecine vaut peut être quelques sacrifices en comparaison d'une déception possible avec la thèse. Toutefois, il me reste quelques temps pour y réfléchir et pour en parler avec certains de mes professeurs.

    Merci pour tous tes conseils et réflexions!
     

  7. Asfoura

    Date d'inscription
    mars 2011
    Localisation
    Portaria,Grece
    Âge
    23
    Messages
    7

    Question Re : Devenir neurobiologiste

    Bonjour!

    Je m'éxcuse d'avance, vu que je réponds à cette discussion pour poser une autre question plutôt que pour proposer une solution..
    Comme Naomi17, je voudrais, plus tard, faire de la recherche en neurobiologie, à la seule différence que se serait plutôt autour du cerveau et des maladies neurodégéneratives (maladies d'Alzheimer, Parkinson, Huntington etc...) dans le but de trouver quelque traitement (c'est l'espoir qui fait vivre ). Le problème, c'est que je passe par prépa BCPST. J'ai cherché un peu, et j'ai vu que l'on peut se frayer un chemin jusqu'à la neuro en passant par une ENS. Je sais qu'il faut être plus que bon pour réussir ces concours, mais je suis très disposée à fournir l'effort nécessaire. Par contre, je voudrais savoir si ça en vaut la peine, c'est à dire si c'est bien possible de devenir chercheur en choisissant de faire ainsi, car je ne me vois pas faire autre chose que ça...Sinon, j'aimerais bien savoir quel est le chemin le plus court jusqu'à la recherche dans ce domaine en commencant par BCPST. Au pis, si il va vraiment faloir "facer", j'aimerais savoir si c'est mieux d'aller en fac de bio ou de médecine.

    Merci!
    Dernière modification par Asfoura ; 27/04/2012 à 18h53.
     

  8. furanohana

    Date d'inscription
    janvier 2006
    Localisation
    Massy
    Messages
    1 643

    Re : Devenir neurobiologiste

    Etant déjà en BCPST, le plus simple est de continuer de manière logique. Dans l'ordre, voila ce que je proposerai :

    1- tenter le concours ENS (qui ne tente rien n'a rien !)
    2- en BCPST2, en même temps, candidater pour suivre les cours des ENS en tant que non-normalien (= dossier + entretien ; la candidature se fait assez tôt, de mémoire vers avril)
    3- poursuivre en L3 puis master pro de neurobiologie et thèse

    Le fait d'aller à l'université n'est pas du tout un "au pire" ! Pour faire de la recherche c'est même la voie "normale", la plus adaptée. Une fois parti en BCPST, je ne vois pas vraiment l'intérêt de repartir en médecine (sans garantie de réussite...), d'autant plus que ce que vous citez comme recherche correspond à des approches très moléculaires, pour lesquelles la voie universitaire (ce qui inclue les ENS) me semble, à titre personnel, plus indiquée.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. devenir oenologue
    Par oli5 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/09/2010, 13h21
  2. Devenir trader
    Par Magnifiquevicky dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 24/01/2010, 18h47
  3. Devenir véto
    Par AnimauXPassioN dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/09/2007, 15h40
  4. Ethologue, neurobiologiste, cancerologue...
    Par Raksha dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 16
    Dernier message: 11/04/2007, 13h17
  5. Devenir ingenieur
    Par nanie0517 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/10/2006, 19h42