Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Conception d'un silencieux : dimensions?

  1. Malefosse

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    2

    Conception d'un silencieux : dimensions?

    Bonsoir.

    Après pas mal de recherche sur Internet, et aussi sur ce forum, je n'ai pas la réponse à la question suivante :

    Comment sont conçus les silencieux? Pas seulement ceux des armes à feu, aussi ceux qui équipent nos voitures, bien sur. En fait, en réfléchissant un peu, je me dis que c'est surement fonction :
    - du volume de gaz émis (par l'arme ou par le véhicule, en fonction de sa vitesse max pour ce dernier, du carburant, du volume sonore maximum recherché aussi)
    - du (pas sur de ce point là...) matériau employé pour la construction du silencieux. Sur les motos, on voit souvent des pots carbone, il y a peu être une raison en plus du gain de poids?

    J'imagine qu'en fonction de ces données, et surement de pas mal d'autres qui m'échappent, les constructeurs font leur soupe. J'aimerai donc savoir (mais la littérature sur le thème n'est pas abondante) s'il existe une formule, voire une méthodologie, par pure curiosité scientifique. Merci.


     


    • Publicité



  2. obi76

    Date d'inscription
    mai 2007
    Localisation
    Paris
    Âge
    29
    Messages
    12 592

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Sur les motos les pots carbones sont plus là pour faire joli et pour faire de l'isolation thermique.
     

  3. juju862

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Âge
    39
    Messages
    2

    Post Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Salut,

    je me suis aussi pas mal intéressé à la question il y a quelques temps.

    Pour le matériau, il semble, ce qui est logique, qu'un matériau conducteur serait mieux (logique avec des gaz chauds), mais pas indispensable.

    Ce qui compte, c'est l'espacement, le diamètre et la géométrie des chicanes de façon à briser l'onde de choc.
    Et ça se calcule (parait-il), une fois les paramètres de balistique internes (calibre, vitesse, pression, température à la bouche) fixés, par la formule de Clarks.
    Je n'ai donc pas cette formule par contre, apparemment la plupart des grands fabricants de silencieux pour armes la connaissent, et ils travaillent avec.

    Clarks, pour la petite histoire, était un spécialiste du silencieux aux US, quel que soit le domaine d'application d'ailleurs. Il aurait démarré sa carrière au BE de Maxim, à la fin des années 20. Et Maxim, c'était le meilleur fabricant de silencieux tous domaines à l'époque, avec les "doctor hush" pour les armes, je crois.

    Depuis, on a juste un peu affiné grâce aux progrès des machines-outils, qui permettent des opérations d'usinage plus complexes à un coût moindre.

    Bon, donc si quelqu'un d'autre en a entendu parler, de ladite formule... Je suis aussi preneur.
     

  4. lesuisse18

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    2

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    c'est quoi encore ces truc d'assassins?
    Les silencieux c'est pour les lâches et c'est de toute fasson interdit.
    En plus il faut savoir qu'avec une munition supersonique un silencieux ne sert a rien, sauf si c'est un silencieux intégrale sur tou le canon avec des trous dedans pour prendre plus de décibels.
    Un silencieux absorbe quasiment toute la puissance de la balle et aprés ça limité la porté.
    Un silencieux sa rends la présision totalement nulle et sa tou les armuriés vous le dirons.
    pourquoi calculer sa ? si c'est pas assez efficasse, tu n'a qu'a le faire plus gros pour attraper plus de décibels.
     

  5. Jeanpaul

    Date d'inscription
    novembre 2003
    Localisation
    Banlieue parisienne
    Messages
    10 539

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Pour ne parler que des silencieux des moteurs à explosions : l'idée est que le tuyau d'échappement + les divers volumes mis en série, dont le catalyseur et un ou plusieurs pots, constituent un tuyau d'orgue excité par le moteur. En effet, il émet des bouffées de pression chaque fois qu'une soupape s'ouvre, soit 2 fois par tour. Ca fait donc une fréquence variable et l'idée est d'empêcher des résonances de se produire car à la sortie cela ferait un surcroit de bruit.
    Bien entendu, il existe d'autres sources de bruit à la même fréquence : l'admission amortie par le volume du filtre à air et aussi les vibrations de la carrosserie. On étudie donc cela globalement par essais et modélisation.
    On peut mettre des substances amortissantes à l'intérieur mais ça se bouche vite, on mettra plutôt des chicanes. Dans des cas raffinés, on peut changer la géométrie du tuyau d'échappement un peu comme les manettes d'une trompette ou bien mettre plusieurs cavités résonnantes en parallèle à des fréquences différentes.
    Il faut évidemment veiller à ne pas trop encombrer la sortie des gaz sous peine de surconsommation.
    Bref, un travail de professionnels.
     


    • Publicité



  6. obi76

    Date d'inscription
    mai 2007
    Localisation
    Paris
    Âge
    29
    Messages
    12 592

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Citation Envoyé par lesuisse18 Voir le message
    c'est quoi encore ces truc d'assassins?
    Les silencieux c'est pour les lâches et c'est de toute fasson interdit.
    En plus il faut savoir qu'avec une munition supersonique un silencieux ne sert a rien, sauf si c'est un silencieux intégrale sur tou le canon avec des trous dedans pour prendre plus de décibels.
    Un silencieux absorbe quasiment toute la puissance de la balle et aprés ça limité la porté.
    Un silencieux sa rends la présision totalement nulle et sa tou les armuriés vous le dirons.
    pourquoi calculer sa ? si c'est pas assez efficasse, tu n'a qu'a le faire plus gros pour attraper plus de décibels.
    Ces trucs d'assassin... on parle de silencieux pourquoi voir tout de suite arme ?

    PS : les fautes d'orthographe sont le malvenu quand même...
     

  7. juju862

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Âge
    39
    Messages
    2

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Je suis tout à fait d'accord pour les fautes d'orthographe...

    On a parlé de silencieux pour arme dans la mesure ou ça a été abordé par Malefosse. Et en tant que tireur sportif et intéressé par les silencieux, je connais deux-trois trucs.
    Maintenant, entre les assassins et le reste, c'est un tel tissu de ***neries que je n'ai même pas envie de détailler ça en public. Lesuisse, quand tu auras trouvé le correcteur orthographique de Word ou le ptit Larousse, va t'inscrire dans un club de tir et voir un armurier autre que Momo dans sa cave...

    Les sils pour armes c'est pas réservé aux assassins, le décibel n'existe qu'à la sortie du silencieux, c'est le log du delta P entre inter et exter. Le reste de la rééducation, par MP si tu le souhaites.

    Enfin, une petite citation, pour les "assassins": "La peur des armes à feu est un symptôme propre à une maturité sexuelle et émotionnelle attardée ".
    Signé Sigmund Freud

    A bon entendeur...
     

  8. lesuisse18

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    2

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Désolé pour les fautes, je ne me suis pas relu.
    En Suisse les silencieux sont interdits et on a le droit de faire du bruit.
    Si vous avez des truc pour faire des silencieux c'est intéressant.
     

  9. Malefosse

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    2

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Citation Envoyé par Jeanpaul Voir le message
    On peut mettre des substances amortissantes à l'intérieur mais ça se bouche vite, on mettra plutôt des chicanes.
    OK, à peu près pigé. Par contre je suppose que le fait que ça se bouche se produit aussi avec les chicanes, non? Les résidus de combustion, je suppose assez lourd, doivent assez vite se déposer dans la partie "lente" de la chicane si le gaz est trop ralenti, ou je dis une anerie?
    Donc, qu'est ce qui fait que mon pot d'échappement de voiture n'est pas bouché au bout de 40000 km? On prévoit des volumes suffisants pour que la perte de volume soit négligeable par rapport au volume total, ou cet encrassement ne se produit pas avec les chicanes?
    Merci à ceux qui ont répondu (poliment) en tout cas, ça éclaire un peu ma lanterne.
     

  10. Jeanpaul

    Date d'inscription
    novembre 2003
    Localisation
    Banlieue parisienne
    Messages
    10 539

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Les chicanes sont faites de manière à ce que ça ne se bouche pas (le courant d'air entraîne les suies et les additifs de l'essence empêchent les dépôts). Avec un filtre à particules, c'est une autre histoire, il faut le régénérer en brûlant les suies accumulées.
     

  11. jambedebois

    Date d'inscription
    avril 2008
    Messages
    1

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Les réducteurs de son dont les calculs des volumes internes sont basés sur les équations de Clarck et employant comme facteur la force de Coriolis sont ils aussi performant en dessous de l'équateur ?
    Ne devrait-on pas inverser le sens des chicanes en cas de passage de la ligne.
    Quel est leur rendement sur l'équateur, là ou cette force est nulle ?

    J'ai du mal à valider l'exactitude de ces fameuses équations de Clarck, au moins dans cet emploi spécifique qui est celui de la conception de réducteurs de son, la conception de ces appareils est surtout basée sur l'empirisme.
     

  12. chatelot16

    Date d'inscription
    juin 2007
    Localisation
    angouleme france
    Âge
    55
    Messages
    10 555

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    le principe de base d'un pot d'echapement c'est de faire un filtre passe bas avec un volume et un tuyaux de sortie fin et long

    c'est ce que j'ai fait pour des moteur de motoculteur ou de groupe electrogene : ca etouffe une partie du bruit mais on ne peut pas tout arreter avec un seul volume : il faut le partager en plusieur : sans rien calculer et simplement en copiant sur ce qui existe ca marche assez facilement : comme si la mise au point n'etait pas si critique que ca

    ce qui est important , c'est que toute les sorties de chaques volume se fasse par le bas , afin que les cochonerie soit poussé vers la sortie : et ca tous les constructeur automobile ne le font pas : les pot se remplissent d'eau de condensation et rouille : le probleme se resoud tout seul quand la rouille fait un trou , ensuite la condensation sort et ca rouille moins ...

    un pot d'echapement peut avoir tout les trous de passage bien aligné comme un silencieux d'arme et etre efficace quand meme : c'est ca qui est dificile a étudier : insonoriser le plus possible en freinant pas trop les gaz

    des bonne methodes de calcul m'interesent beaucoup : car pour l'instant je n'utilise que le pifometre et l'experience
     

  13. mbochud

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    Quebec, Canada
    Messages
    1 041

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    le principe de base d'un pot d'echapement c'est de faire un filtre passe bas avec un volume et un tuyaux de sortie
    Bonjour,
    Ça c’est un silencieux de type plenum (par exemple silencieux de fusil).
    Pour les automobiles ont associe 2 principes différents; le silencieux de type plenum d’un part et d’autres part un silencieux actif ou résonateur qui aura la caractéristique de créer une variation d’impédance acoustique telle que cette fréquence de résonnance est réfléchie vers le moteur. Cet effet est assez sélectif et par conséquent on associe souvent plusieurs résonateurs à des fréquences différentes dans le même silencieux.
    L’association silencieux de type plenum et actif est optimisé pour la meilleure atténuation acoustique par rapport au volume utilisé.
    Si l’on a aucune limite d’encombrement un simple plenum le plus gros possible (on abaisse la fréquence du filtre passe-bas) et avec suffisamment d’absorption à l’intérieur sera efficace et simple.
     

  14. blackloffy

    Date d'inscription
    février 2007
    Âge
    44
    Messages
    191

    Re : Conception d'un silencieux : dimensions?

    Citation Envoyé par lesuisse18 Voir le message
    c'est quoi encore ces truc d'assassins?
    Les silencieux c'est pour les lâches et c'est de toute fasson interdit.
    En plus il faut savoir qu'avec une munition supersonique un silencieux ne sert a rien, sauf si c'est un silencieux intégrale sur tou le canon avec des trous dedans pour prendre plus de décibels.
    Un silencieux absorbe quasiment toute la puissance de la balle et aprés ça limité la porté.
    Un silencieux sa rends la présision totalement nulle et sa tou les armuriés vous le dirons.
    pourquoi calculer sa ? si c'est pas assez efficasse, tu n'a qu'a le faire plus gros pour attraper plus de décibels.
    Jé rarremman vue ôtants des fote dan un tèxte oci coure!!

    Un peu de sérieux s'il vous plaît, certaines personnes ont déjà récupéré leur QI au troisième sous-sol Bientôt, ils mangeront du foin à cause de votre handicap.
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. La promesse d'un réfrigérateur magnétique silencieux et écologique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 13
    Dernier message: 03/11/2010, 18h32
  2. Conception d'un wattmetre
    Par sebyodemars dans le forum Électronique
    Réponses: 24
    Dernier message: 22/10/2007, 13h55
  3. conception d'un hypocauste
    Par gligli dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/09/2007, 14h07
  4. Choix d'un boitier tres silencieux
    Par Barth dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 12
    Dernier message: 14/12/2004, 19h11