Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 16

Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

  1. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Bonjour, bonjour,

    Voilà je me prépare à un examen de thermodynamque et je bloque sur certain exercices.

    Pour déterminer la chaleur latente de la vaporisation Lv de l'eau, on réalise l'expérience suivante. Dans un calorimètre contenant initialement 500g d'eau à 20°C, on fait barboter de la vapeur d'eau à 100°C sous pression atmosphérique. La vapeur se condense totalement dans le calorimètre. Quand on arrête le débit de la vapeur, la température finale est de 42.2°C. L'augmentation de la masse du calorimètre est de 20 g. On donne la capacité thermique du calorimètre à pression normale : 160 J/°C et la capacité massique de l'eau 4180 J/kg.K et la vapeur : 2010 J/kg.K.

    J'ai fait un TP sur la chaleur latente de la glace mais impossible de mettre eb adéquation le TP et cet exercice.

    Auriez-vous une piste SVP?


     


    • Publicité



  2. arrial

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    BRETAGNE
    Messages
    1 836

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Écriture pas très rigoureuse mais très didactique :
    Q1 = (m1.cp eau + Mc). T1
    Q2 = mv.Lv
    ▬▬▬
    Q3 = [(m1+mv).cp eau + Mc].T3

    La conservation de la masse étant déjà incluse, il ne reste qu’à écrire la conservation de la chaleur :
    Q1 + Q2 = Q3
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »
     

  3. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Bonjour,

    Merci arrial,

    Tes équations me rappel le TP de calorimétrie que je rédige actuellement. Mon principal problème vient que je ne connais pas Mc

    Mais peut être dois-je remplacer Mc*T1 et Mc*T3 respectivement tirées de Q1 et Q3 par Ct"Capacité thermique du calorimètre" *T1 et Ct*T2
     

  4. arrial

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    BRETAGNE
    Messages
    1 836

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Dans l'enseignement supérieur, on a pris la liberté de continuer d'utiliser l'«équivalent en eau» du calorimètre, μ, que des pisseux de l'inspection d'académie a crû bon de supprimer dans les lycées.

    Mc.T = μ.cp(eau).T

    Si tu ne connais pas la capacité thermique du calorimètre, il faut la déterminer par un bilan classique [eau froide + eu chaude] : on ne peut pas faire sans …
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »
     

  5. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Okay,

    J'ai bien compris cette exercice.

    Je bloque sur un autre.


    Gonflage pneumatique


    Dans ce qui suit, l'air est assimilé au gaz parfait dont la constante R vaut 8.31 J.mol-1.K-1.

    Un pneu (sans chambre à air) de volume V0=0.02 m3 constant est sous gonflé : sa pression p0 vaut 2.2 bar à T0 = 20°C. On utilise dans une station de gonflage, un grand réservoir d'air de pression constante p1 = 6 bar à la température T1 = T0 = 20°C afin de redonner à l'air du pneu sa pression nominale p2 = 3.5 bar. A la fin du gonflage, la température de l'air du pneu est T2.

    1. On choisit comme système (fermé) l'air contenu dans le pneu à la fin du gonflage, constitué de la somme de l'air contenu initialemment dans le pneu et de l'air additionnel en provenance de la station de gonflage.


      Ecrire les trois équations d'états correspondant aux deux états initiaux et à l'état final.

      p0.V0=n0.R.T0
      p1.V1=n1.R.T1

      p2.V0=(n0+n1).R.T2

    2. Le gonflage du pneu jusqu'à la pression p2 est réalisé très rapidement de sorte que l'opération puisse être considérée comme adiabatique.

      Ecrire les deux expressions de la variation U d'énergie interne du système lors du processus de gonflage. On donne la capacité thermique de l'air à volume constant : Cv = 20.9 J.mol-1.K-1

      Déterminer la température T2 de l'air contenu dans le pneu à la fin du gonflage.

      U = W+Q hors la transformation étant adiabatique, Q = 0 donc U = W avec :

      Etant dans un système Isochore "le pneu", dV=0 donc W=0 enfin U=0.

      U=U0+U1

      U0=W0+Q0 .Etant dans un système Isochore "le pneu" W0=0 donc U0=Q0.

      U1=W1+Q1 . donc U=Q0+Q1+W1 mais Q0+Q1=0 " tansformation adiabatique" alors U=W1.

      ou

      Après avoir écrit tout ça, je ne sais plus quoi faire...

      Pourriez-vous m'aider
     


    • Publicité



  6. arrial

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    BRETAGNE
    Messages
    1 836

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Je dirais plutôt qu’il s’agit d’une détente de Joule-Thomson, pratiquement énergétiquement neutre …


    Il est bien important de bien retenir deux propriétés indépendantes de ce qu’il peut y avoir dans le bouzin :
    ΔH = ΔQ]p : la variation d’enthalpie correspond à l’échange de chaleur à pression constante
    ΔU = ΔQ]V : la variation d’énergie interne correspond à l’échange de chaleur à volume constante.
    Les corollaires en sont que, en absence de changement de phase
    dH = m.cp.dT
    dU = m.cv.dT
    donc, pour ce qui nous intéresse ici,
    ΔU = ΔQ]V = m.cv.ΔT = n.Cv. ΔT

    On peut donc faire un bilan calorimètrique en cv, au lieu de cp avec un calorimètre classique ; cv = Cv/0,029, si on estime la masse molaire de l’air à 29 g.

    L’important est de bien définir ton système …
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »
     

  7. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Je suis désolé arrial mais je suis toujours autant perdu.

    Cette équation U=n.CV.dT est valable pour mes 3 cas

    Si oui, alors:
    (n0+n1).CV.dT=n0.CV.dT+n1.CV.dT

    Je suis nul... Ca fait 7 heures que je tourne cet exo dans tous les sens...
     

  8. arrial

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    BRETAGNE
    Messages
    1 836

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau




    Si je plante pas, c'est l'idée :

    Q○ = n○.Cv.T○
    Q1 = n1.Cv.T1
    ==========
    Q○ + Q1 = (n○+n1).Cv.T

    si tu néglige la capacité thermique du pneu.

    Comme en calorimétrie, je te dis ‼
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »
     

  9. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    On est d'accord arrial mais cette équation n'est pas suffisante pour résoudre mon problème...
     

  10. arrial

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    BRETAGNE
    Messages
    1 836

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Citation Envoyé par Lilliputien Voir le message
    On est d'accord arrial mais cette équation n'est pas suffisante pour résoudre mon problème...


    Ouaip : mon idée était

    Q○ = n○.Cv.T’○
    Q1 = n1.Cv.T’1
    ==========
    Q○ + Q1 = (n○+n1).Cv.T2


    T’○ : température du gaz initial, une fois comprimé à son état final
    T’1 : température du gaz introduit, une fois détendu

    V○ passe à [V○.n○/(n○+n1)] ; p○ à p2 ► T○/(p○.V○) = T’○/(p2.[V○.n○/(n○+n1)])
    V1 passe à [V○.n1/(n○+n1)] ; p1 à p2 ► T1/(p1.V1) = T’1/(p2.[V○.n1/(n○+n1)])

    T’○ = n○/(n○+n1)] T○.p2/p○
    T’1 = n1/(n○+n1)] T1.p2/p1

    Mais évaluer les quantités de matière n○ et n1 me parait maintenant une impasse …
    Désolé, je crains d’avoir mal appréhendé le texte …


    D'autant plus que les Cv disparaitraient ‼


    fÔdra que je revoye ça avec un regard plus frais : encore désolé


    @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »
     

  11. arrial

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    BRETAGNE
    Messages
    1 836

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau



    Autre approche : n2 = n○ + n1 et V2 = V○ → p2/T2 = p○/T○ + p○.V1/(V○.T1)
    ♦ détente de Joule-Thomson : p1.V1γ = p2.V’1γ ou p1δ.V1 = p2δ.V’1
    γ = Cp/Cv = 1 + R/Cv ~ 7/5 ou δ ~ 5/7 (gaz diatomique)
    ♦ volume partiel : V’1 = n1.V○/n2 = (1 – n○/n2).V○ = [1 – p○.T2/(p2.T○)].V○
    ► Ya pû Ka [j’ai horreur de ces calculs à tiroirs] …



    @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »
     

  12. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Bonjour arrial

    Je ne pense pas que tu aies le droit d'utiliser la loi de LAPLACE pour une transformation Adiabatique irréversible.
     

  13. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Je penses avoir trouvé... Je rédige et expose...
     

  14. arrial

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    BRETAGNE
    Messages
    1 836

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Citation Envoyé par Lilliputien Voir le message
    Bonjour arrial

    Je ne pense pas que tu aies le droit d'utiliser la loi de LAPLACE pour une transformation Adiabatique irréversible.

    La loi p1.V1γ = cste s'applique à toute transformation isentropique.
    En toute rigueur il n'existe pas d'équivalence directe entre la propriété d'isentropie et celle d'adiabacité-réversibilité.
    S'il n'y a pas changement de phase, à mon avis, elle est valable.

    En finassant, isentropique signifie adiabatique quasi-statique (ce qu'on comprend généralement comme "réversible"). Mais je doute qu'il y ait grande différence : dans les lycées on utilise "adiabatique" en général comme condition suffisante.


    Sinon, utilise Joule Gay-Lussac, si la détente est TRÉS rapide …




    *Il s'agit d'un pb de terminale, ou de doctorat ?

    @+
    Dernière modification par arrial ; 31/03/2010 à 14h34.
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »
     

  15. Lilliputien

    Date d'inscription
    juin 2007
    Âge
    35
    Messages
    91

    Re : Chaleur latente de la vaporisation de l'eau

    Je suis en école d'ingénieur.

    J'obtiens ça.

    Alors ?
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. chaleur latente de vaporisation de l'eau
    Par fitzounet dans le forum Chimie
    Réponses: 21
    Dernier message: 20/03/2012, 19h27
  2. echanges par chaleur latente de l'eau dans les serres
    Par amino18 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/11/2009, 09h32
  3. Chaleur latente de vaporisation éthanol
    Par Sylphe dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 19/08/2009, 14h18
  4. Chaleur latente
    Par Alexdu17 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/02/2007, 23h15
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 24/10/2006, 22h09