Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 68

Géométrisation de la physique

  1. Anonyme007

    Date d'inscription
    novembre 2015
    Messages
    253

    Géométrisation de la physique

    Bonjour,

    ##### Bonjour. Ce n'est pas moi qui avait modéré le message. Mais si tu as des critiques, des questions ou même des commentaires sur la modération, ceci doit se faire par MP. Comme le précise la charte que tu as signé. Je vais être gentil et laisser ta question.

    Merci


    J'aimerais savoir qu'est ce que le programme de géométrisation de la physique ? en quoi ça consiste ?

    Merci infiniment.

    -----

    Dernière modification par Deedee81 ; 22/10/2017 à 15h03.
     


    • Publicité



  2. stefjm

    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Zut! C'est pas homogène! Ben t'as qu'à mélanger...
    Messages
    13 263
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».
     

  3. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 211

    Re : Géométrisation de la physique

    Salut,

    Il faut noter aussi (comme cela se voit d'ailleurs dans les liens donnés par Stefjm) qu'il faut voir ça au sens large de la géométrie, celle-ci s'étant fortement algrébrisée.
    Et personnellement je constate en effet une forte tendance à l'algébrisation de la physique fondamentale.

    Par exemple, j'ai lu un excellent article sur la formulation algébrique des théories quantique des champs. Je ne l'ai pas sous la main mais si on le souhaite je pourrai donner la référence demain. Un très bon livre sur les théories quantiques des champs en espace-temps courbe présente le sujet via les C*-algèbres (là aussi je ne l'ai pas sous la main, demain si vous voulez).
    Voir aussi : https://arxiv.org/pdf/1504.00586.pdf
    Les cours de gravitation quantique à boucles montrent aussi cette approche fortement algébrique.
    Et c'est fortement teinté de topologie, d'espaces de configuration divers et variés et plus généralement de géométrie algébrique.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  4. Anonyme007

    Date d'inscription
    novembre 2015
    Messages
    253

    Re : Géométrisation de la physique

    Merci à vous deux.
    Chez moi, le programme de géométrisation de la physique apparaît dans le contexte de la géométrie non commutative.
    Dernière modification par Anonyme007 ; 22/10/2017 à 22h08.
     

  5. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 211

    Re : Géométrisation de la physique

    Salut,

    Citation Envoyé par Anonyme007 Voir le message
    Chez moi, le programme de géométrisation de la physique apparaît dans le contexte de la géométrie non commutative.
    Effectivement, c'est aussi un domaine important qu'on a oublié ci-dessus.

    A noter qu'on retrouve aussi la géométrisation à un niveau moins "fondamental", par exemple, l'utilisation de la géométrie symplectique en mécanique analytique.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     


    • Publicité



  6. eudea-panjclinne

    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    538

    Re : Géométrisation de la physique

    Dans Géométrie non commutative d’après Alain Connes : la notion de triplet spectral
    G. Skandalis, smf - Gazette - octobre 2002
    il est dit en introduction que
    La motivation est avant tout physique : on veut allier la relativité – donc la géométrie riemannienne – à la physique quantique, donc non commutative.
    On sait que c'est un grand sujet de recherche depuis longtemps.
    Est-ce que la Géométrie non commutative de Connes apporte quelques espoirs sur un début de résolution de ce problème ?
     

  7. syborgg

    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    107

    Re : Géométrisation de la physique

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Les cours de gravitation quantique à boucles montrent aussi cette approche fortement algébrique.
    Et c'est fortement teinté de topologie, d'espaces de configuration divers et variés et plus généralement de géométrie algébrique.
    Salut, je ne savais pas que la goemetrie algebrique etait utilise en physique.. une grande partie de la geometrie algebrique est basee sur la cohomologie dans un cadre de theorie des categories, je ne vois pas que ca puisse d'etre d'aucune utilite en physique a priori... quel type de geometrie algebrique interesse les physiciens ?
     

  8. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 211

    Re : Géométrisation de la physique

    Citation Envoyé par syborgg Voir le message
    Salut, je ne savais pas que la goemetrie algebrique etait utilise en physique.. une grande partie de la geometrie algebrique est basee sur la cohomologie dans un cadre de theorie des categories, je ne vois pas que ca puisse d'etre d'aucune utilite en physique a priori...
    Tu ne confondrais pas avec la topologie algébrique ?

    Citation Envoyé par syborgg Voir le message
    quel type de geometrie algebrique interesse les physiciens ?
    C'est plutôt ça la géométrie algébrique :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A...lg%C3%A9brique
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  9. syborgg

    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    107

    Re : Géométrisation de la physique

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Tu ne confondrais pas avec la topologie algébrique ?



    C'est plutôt ça la géométrie algébrique :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A...lg%C3%A9brique
    Je ne confonds pas avec la topologie algebrique ! la geometrie algebrique du lien, c'est celle qu'on faisait avant 1950, depuis Grothendieck est passe par la et a tout refonde sur des bases cohomologiques et categoriques. Cependant, meme aujourd'hui il me semble qu'il se fait de la geometrie algebrique differente dans l'esprit de ces deux la (K-theorie par exemple), qui n'utilise pas vraiment la cohomologie... en tout cas, dans tous les cas, a quoi peu bien servir la geometrie algebrique (meme celle d'avant les annees 50) en physique ?..
     

  10. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 211

    Re : Géométrisation de la physique

    Je ne savais pas.

    Alors, c'est celle d'avant Grothendieck
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  11. AncMath

    Date d'inscription
    avril 2017
    Messages
    413

    Re : Géométrisation de la physique

    Je me permet d'intervenir, non pas que je connaisse ou ne comprenne quoique ce soit à la physique, mais j'ai une modeste expertise en géométrie algébrique, si tant est qu'une telle chose soit possible.

    Les physiciens s’intéressent énormément à la géométrie algébrique et ce depuis... fort longtemps. J'ai assisté à beaucoup de colloques de géométrie algébrique où des physiciens intervenaient et ait pas mal discuté avec certains d'entre eux.

    Voici deux trois idées qui les intéressent parmi d'autres. Avant toute chose je précise encore une fois que je ne comprend rien de non trivial à la physique donc il est possible que je dise des énormités sur celle-ci en passant.

    Les multi-zetas.
    Je crois savoir qu'en physique les multi-zetas émergent naturellement du calcul de certains intégrales de chemin. De fait ils s'intéressent donc beaucoup à la combinatoire des multi-zetas, et cette combinatoire est globalement régie par une structure motivique sur l'algèbre des périodes. A ce sujet, Brown a démontré tout un tas de propriétés fabuleuses des multi-zetas justement en shuntant l'isomorphisme conjectural entre l'algèbre des périodes motiviques et l'algèbre des périodes.

    La théorie de l'intersection.
    En théorie des cordes, les physiciens, pour une raison que j'ignore sont très intéressés par la géométrie énumérative, qui consisté à compter les objets géométriques dans une configuration données e.g combien de droites une surface cubique générale contient elle (la réponse est 27). Je crois que ce genre de question appliqués a des variétés bien particulières a un sens physique correspondant aux nombres de particules d'un type donné, bref j'y connais rien quoi. Et la géométrie énumérative c'est de la théorie de l'intersection qui est peut être la branche la plus substantielle de la géométrie algébrique.

    La symétrie miroir.
    La aussi physiquement je ne sais pas ce que c'est. Mais mathématiquement, une des expressions de la symétrie miroir est une mystérieuse équivalence entre la catégorie dérivée d'une variété de Calabi-Yau et la catégorie de Fukaya de sa "duale". Je crois me rappeler que cette présentation est due à Kontsevich. La encore, y a beaucoup de géométrie algébrique très intéressante, et je me rappelle avoir assisté à plusieurs exposés sur le sujet où j'ai appris un peu de jolie géométrie des variétés de Calabi-Yau, qui pour une fois ne se résumait pas aux surfaces K3 et aux variétés abéliennes, mais malheureusement je n'ai pas su en extraire une once de physique.
    Dernière modification par AncMath ; 23/10/2017 à 13h11.
     

  12. AncMath

    Date d'inscription
    avril 2017
    Messages
    413

    Re : Géométrisation de la physique

    Du reste il n'y a aucune véritable "cassure" entre la géométrie algébrique d'avant et d’après Grothendieck. On parle toujours des mêmes choses. Seulement effectivement le langage pour en parler a été grandement étoffé. Mais ça n'est pas la bonne sous-section pour en parler.
     

  13. azizovsky

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    4 271

    Re : Géométrisation de la physique

     

  14. syborgg

    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    107

    Re : Géométrisation de la physique

    Citation Envoyé par AncMath Voir le message
    Du reste il n'y a aucune véritable "cassure" entre la géométrie algébrique d'avant et d’après Grothendieck. On parle toujours des mêmes choses. Seulement effectivement le langage pour en parler a été grandement étoffé. Mais ça n'est pas la bonne sous-section pour en parler.
    Ufff "on parle toujours des memes choses" je ne suis pas d'accord... passer d'un ensemble de points a coordonnees dans un corps solution d'equations polynomiales, a la notion de topos... les objets d'avant 1955 sont des cas tres particuliers des objets developpes par la suite...
     

  15. AncMath

    Date d'inscription
    avril 2017
    Messages
    413

    Re : Géométrisation de la physique

    Ca se discute certes, mais les objets d'intéret restent les mêmes. La notion de topos a été introduite, entre autres choses, pour pouvoir parler du topos étale et cristallin d'une variété sur un corps fini. La géométrie algébrique n'est pas du tout l'étude des topos généraux (qui est de toute façon une notion tellement générale et versatile qu'il est difficile de la cantoner à un domaine) ! Les objets d’intérêt restent les mêmes, les variétés algébriques ou arithmétiques. Seulement pour pouvoir les comprendre faut les insérer dans leur contexte naturel.

    Mais bref, si tu le veux nous pouvons parler de ça sur le forum de maths.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 02/09/2016, 19h18
  2. Réponses: 38
    Dernier message: 03/08/2012, 08h00
  3. Préparation agrégation Physique, orientation, Physique fondamentale/Physique Chimie. LILLE 1/UPMC
    Par remixtech dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/10/2008, 19h18
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 09/10/2005, 14h53