Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 39 sur 39

gueule de bois

  1. #31
    Hazel

    Re : gueule de bois

    Citation Envoyé par Lofo Voir le message
    Mouai, enfin les scientifiques sont quand mêmes d'accod pour dire que les symptômes d'une déshydratation ne sont pas ceux d'une gueule de bois.
    Ah bon... présente-moi ces scientifiques quand tu le pourras, on aura sûrement beaucoup de choses à se dire.
    Evidement les composants de l'alcool aggravent les symptomes et participent au maux de tête carabinés, mais pas autant que les effets d'une deshydratation très rapide ( un petit papi qui se déshydrate parcequ'il fait chaud en une journée ou davantage, c'est autre chose qu'un sujet de 20 ans qui boit comme un trou et qui pisse 2L en 1 ou 2h... ) la rapidité d'installation de la déshydratation participe a la survenue des maux de tête, et de tous les autres signes de déshydratation.

    Je tombe sur ce topic qui a été débuté il y a un moment déja, donc juste pour reprendre quelques idées lues plus haut:

    - Vomir le lendemain ça évacuera sûrement beaucoup d'ions oui, mais sûrement pas de l'alcool. Quand vous buvez un verre, il ne lui faut même pas 20min pour être absorbé, directement par l'estomac. Vomir le lendemain si vous n'avez pas le choix, c'est une fatalité. Mais se faire vomir le lendemain ne vous fera pas desaouler plus vite... ( d'ailleurs ce n'est jamais sans risques ni effets néfastes: pertes d'ions, dégradation de l'état bucco-dentaire, irritation de l'oesophage qui peut provoquer des syndromes de fissure ou de rupture, etc... ).

    - Pour le paracétamol toujours rester prudent... son métabolisme est hépatique, les surdosages en paracétamol provoquent des hépatites aigues ( et il peut être toxique même a doses thérapeutiques )... tiens, comme l'alcool.
    Donc le comportement a eviter: prendre une dose massive de paracétamol puis boire comme un trou... ne serais-ce que par précaution, pour votre foie. Ou a l'inverse: prendre une cuite monumentale, puis en se reveillant dans un état inqualifiable avec les yeux jaunes, prendre une dose chevaline de paracétamol alors que le foie est au bord de la grève en train de gonfler dans sa capsule. Ce n'est pas très judicieux ( et pourtant ce n'est pas une pratique isolée ).

    La meilleure solution, outre l'évidence qui est de ne pas boire, c'est de s'hydrater beaucoup. Se forcer a boire beaucoup d'eau en rentrant, ça limitera le contre-coup et le mal de tête mais ça ne fera pas desaouler plus vite, encore une fois.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    Lofo

    Re : gueule de bois

    Il s'agit de Verster (Verster JC. The alcohol hangover - A Puzzling Phenomenon. Alcohol Alcohol. 2008 Mar-Apr ; 43(2) : 124-6.), et je pourrai t'en citer d'autres.
    Je t'invite à regarder le site http://www.gueuledebois.info, qui a selon moi réalisé la meilleure analyse de la question.

    Mais je suis tout à fait d'accord avec toi pour le reste..

  4. #33
    Hazel

    Re : gueule de bois

    Site vu, pourtant le commentaire sur la déshydratation me perturbe toujours, même sous les références vers ce Verster a l'appui.

    Toutes les corrélations faites avec les autres composants de l'alcool ( éthanol, acétaldéhyde ) et les réactions d'ordre immunitaire ( cytokines ) sont connues, et justifient les aspect de la gueule de bois qui ne se retrouvent pas dans les déshydratations classiques comme je disais au dessus ( les troubles cognitifs etc... ).

    Mais cette phrase: "De plus, les symptômes d’une déshydratation ne sont pas ceux d’une gueule de bois " est celle qui me perturbe vraiment, puisque pour moi la déshydratation fait partie de la gueule de bois. ( Hydrater intensement un malade, tout comme boire 1L d'eau chez soit après une dure soirée, va efficacement dissiper certains des signes - la sensation de soif mais aussi les maux de tête - de mal être la plupart du temps ).

    Sur ce site ils présentent ça de manière séparée puisque juste après la précédente citation ils notifient tout de même " Cependant, l'alcool déshydrate ".
    Tant il est vrai que l'entité " gueule de bois " n'est pas vraiment une entité sémiologique très reconnue et très utilisée en médecine... il est probable que nous melons donc allègrement ce qui doit être considéré comme gueule de bois et comme déshydratation ( en tout cas en néphrologie... ).
    J'ignorais qu'on avait poussé la recherche a ce degré de précision ( et je pense que mes internes aussi, je leur en parlerai ). J'ignore qui est ce Verster ( pharmacologue, nephrologue, en tout cas il publie sur PubMed dont il doit être l'un des deux ou pas loin ) mais je n'avais jamais entendu parler de ses intéressantes théories.

    En tout cas si ces découvertes auront ( sûrement ) un intérêt pratique un jour ou l'autre, le conseil ne change pas... buvez beaucoup d'eau, ça n'évitera pas la " gueule de bois " en tant qu'entité sémiologique ( d'après Verster J.C ), mais en tout cas vous aurez moins mal au crâne et vous sentirez bien mieux, même si je ne sais pas comment on doit appeler ça

  5. #34
    trebor

    Re : gueule de bois

    Bonsoir à tous,
    Cas vécu personnellement pendant mon service militaire dont les soirées étaient bien arrosées à la bière.
    Le matin, la bouche pâteuse et la barre dans le front et état nauséeux.
    Et bien boire à jeun une bière bien fraiche me faisait le plus grand bien et avait un effet assez important sur mon mal-être.
    J'ai vu dernièrement un reportage à la TV qui donné comme explication que l'arrêt brusque de boire provoqué un manque et que c'était la cause de la gueule de bois, et le fait de reprendre une petite quantité d'alcool soulagé le manque trop rapide d'alcool ( faire un sevrage progressif ).
    L'alcool étant l'une des plus forte drogue, l'arrêt trop rapide n'est pas bien supporté par notre organisme.
    A+
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  6. #35
    myoper

    Re : gueule de bois

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    J'ai vu dernièrement un reportage à la TV qui donné comme explication que l'arrêt brusque de boire provoqué un manque et que c'était la cause de la gueule de bois, et le fait de reprendre une petite quantité d'alcool soulagé le manque trop rapide d'alcool ( faire un sevrage progressif ).
    L'alcool étant l'une des plus forte drogue, l'arrêt trop rapide n'est pas bien supporté par notre organisme.
    A+
    Si quelqu'un qui n'a jamais bu d'alcool se prend ne biture, il aura la GDB sans syndome de manque.
    Manque et GDB sont bien deux choses différentes.
    Bonne nuit.

  7. #36
    trebor

    Re : gueule de bois

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Si quelqu'un qui n'a jamais bu d'alcool se prend ne biture
    Je pige pas ( prend ne biture ).

    Le corps réagi à l'absorption d'alcool et il en fait de même lorsqu'on arrête.
    Un drogué qui arrête n'a t'il pas un état de mal être dû au manque ?
    Le manque rapide d'alcool serait la cause de la GDB, et je ne suis pas le seul à l'avoir constaté, nous avions l'habitude re-boire une seule bière le matin qui d'ailleurs ne nous était pas agréable à boire (elle passait difficilement) mais qui avait un effet sur notre état général, la nausée disparaissant rapidement ainsi que le mal de tête.
    Libre à vous ne ne pas me croire.
    L'abus est nuisible et l'état de manque n'est pas non plus sans effet, surtout pour ce que notre organisme n'est pas fait pour ingurgiter.
    Bonne soirée
    Dernière modification par trebor ; 09/10/2009 à 23h04. Motif: correction
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  8. #37
    myoper

    Re : gueule de bois

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Un drogué qui arrête n'a t'il pas un état de mal être dû au manque ?
    Le manque rapide d'alcool serait la cause de la GDB.
    La personne qui n'a jamais bu d'alcool ou pris de drogue en subira les effets dès la première "utilisation", a savoir, GdB pour un abus d'alcool alors quelle ne peut avoir de manque qui est un syndrome bien précis qui ne peut apparaitre que suite a une addiction (utilisation plus ou moins prolongée).
    C'est a dire qu'on va avoir la GdB puis le syndrome de manque va s'installer plus ou moins rapidement (les mécanismes sont totalements différents) si et seulement si le sujet présente une addiction a ce produit.

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    L'abus est nuisible et l'état de manque n'est pas non plus sans effet, surtout pour ce que notre organisme n'est pas fait pour ingurgiter.
    Tout a fait et ce sont des effets bien distincts : l'alcoolisation excessive, les suites (plus ou moins importantes) et le manque ont une chronologie bien connue.

    http://www.centres-pharmacodependanc...rologiques.pdf
    Etc...

    PS : prendre ne biture, c'est le nouveau terme pour "prendre une biture" sans le u.
    Pardon pour la faute de frappe.

  9. #38
    trebor

    Re : gueule de bois

    Bonjour à tous,
    A la lecture des 29 pages du lien que tu as donné et qui est assez technique, on mesure l'importance et le nombre d'effet indésirable que l'alcool peut provoquer.
    De mémoire l'émission de TV qui expliqué le pourquoi de la GDB, avait signalé que l'alcool est une substance chimique très compliquée et dont tous les effets n'étaient sans doute pas encore connus à ce jour.
    Pour ceux ou celles qui boivent beaucoup, qu'il essaye de réduire progressivement leur consommation (un verre d'eau de temps en temps) afin de voir s'il se sentent mieux le matin.
    Mieux vaut ne plus boire, mais bon il y aura toujours des buveurs ou buveuses.
    A+
    Dernière modification par trebor ; 10/10/2009 à 12h23. Motif: correction
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  10. #39
    Lofo

    Re : gueule de bois

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Je pige pas ( prend ne biture ).

    Le manque rapide d'alcool serait la cause de la GDB, et je ne suis pas le seul à l'avoir constaté, nous avions l'habitude re-boire une seule bière le matin qui d'ailleurs ne nous était pas agréable à boire (elle passait difficilement) mais qui avait un effet sur notre état général, la nausée disparaissant rapidement ainsi que le mal de tête.
    Les symptômes du manque d'alcool et de la gueule de bois sont très différents, pourquoi persister dans cette idée? Les études scientifiques valent mieux que les expériences individuelles il me semble.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Coup De Gueule
    Par astro31 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 29
    Dernier message: 05/01/2008, 18h47
  2. résistance au roulement Bois/Bois/Bois
    Par bébert59 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2007, 17h41
  3. coup de gueule
    Par hottinjcl dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 14
    Dernier message: 10/02/2006, 09h59