Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

filage, estampage

  1. rikske

    Date d'inscription
    août 2006
    Messages
    28

    Lightbulb filage, estampage

    Bonjour,

    je souhaite fabriquer un échangeur de chaleur constitué par un assemblage de cônes de forme ogivale, d'une longueur de 60 mm et d'un diamètre de 15 mm à la base. L'épaisseur doit être la plus fine possible (0,5 mm, par exemple).
    Le matériaux doit être bon conducteur thermique, mais également résistant. On me dit que le procédé de fabrication par filage ou estampage permettrait de fabriquer cet objet. En fait cela ressemble assez bien à un capuchon de stylo.
    Qui pourrait m'aider à trouver une société capable de fabriquer une petite série de capuchon.
    Sur le plan du matériau le plus approprié, en dehors du laiton, y-a-t-il d'autre suggestions ?
    Grand merci pour votre aide.


     


    • Publicité



  2. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    66
    Messages
    6 240

    Re : filage, estampage

    Bonjour

    Je me trompe peut être mais ne vois pas comment on peut fabriquer des formes ogivales par filage.
    L'estampage, très proche de la technique de forgeage quand à lui, concerne plutôt des pièces n'ayant pas d'aussi grande profondeur et de toute façon pour des épaisseurs de voile de 0,5 à 1mm ce n'est pas la peine d'y penser.

    Question avant d'aller plus loin et proposer des solutions

    - Votre objet est-il bien creux et s'apparente plutôt à un cône de papier enroulé.
    - Combien de pièces avez-vous à fabriquer.

    Cordialement
     

  3. rikske

    Date d'inscription
    août 2006
    Messages
    28

    Re : filage, estampage

    Bonjour Zozo,

    Merci pour ton mail.
    Effectivement la pièce est bien creuse, vraiment comme un capuchon de stylo.
    Je comprends aussi que le problème est techniquement difficile: par emboutissage profond classique (pour un matériaux non ductile) impossible d'y arriver.
    Je reviens donc à la question: comment fabrique-t-on des capuchons de stylo (par exemple un gros Watermann).

    Quant à la production: évidemment durant la phase prototype, il m'en faut une centaine, et des millions si les résultats sont probants.
    Pour une analyse financière, je peux prendre les prix d'une toute grosse série.

    Merci pour votre aide à tous

    Eric
     

  4. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    66
    Messages
    6 240

    Re : filage, estampage

    Bonjour

    Une question avant de t'apporter des réponses.
    Est-ce que ta forme est ouverte des deux cotés ou seulement d'une seul côté.


    Après ces précisions je te propose deux voies pour obtenir tes pièces :

    - Pour la phase prototype le repoussage qui permet d'obtenir à partir d'une galette plate la forme que tu souhaite. C'est d'autant plus facile que tu visse une épaisseur de voile très mince. Il y a des artisans très habiles qui doivent savoir faire ça (ici aussi). Tu peux faire aussi une recherche sur metal spinning

    - Pour la phase de production industrielle

    Il faudrait voir le repoussage mais fait avec une CNC.
    Tu pourrais prospecter du coté de l'hydroformage qui sert par exemple pour fabriquer des aérosols ou des bouteilles métal pour le sirop (Teissère) avec des formes compliquées. Cet exemple pour montrer que pour des fabrications en grand quantité l'hydroformage à sûrement un coût très inférieur au repoussage.

    Il faudrait que vous puissiez me faire parvenir un dessin (en MP si discrétion) car selon la forme de votre échangeur pièce individuelles et entièrement monté on peut être vous proposer des choses un peu plus performantes.

    A noter qu'en fonction de la réponse à la question du début de ce post on peut vous suggérer d'autres techniques.

    Cordialement
     

  5. mécano41

    Date d'inscription
    janvier 2006
    Localisation
    Romorantin_Lanthenay
    Âge
    70
    Messages
    3 191

    Re : filage, estampage

    Bonjour,

    Pour des épaisseurs très faibles : à une époque, j'avais vu Calorstat fabriquer des tout petits soufflets métalliques de quelques dixièmes de millimètres d'épaisseur par électro-déposition ; cela pourrait peut-être convenir ici. Il faudrait faire une recherche de fabricants dans ce domaine...

    Cordialement
     


    • Publicité



  6. rikske

    Date d'inscription
    août 2006
    Messages
    28

    Re : filage, estampage

    Bonjour Zozo,
    merci pour tes réponses. Cela m'a beaucoup aider à revoir le concept.
    Dans le cas où le tube est cônique mais ouvert des deux côtés, comment fabrique-t-on ce genre de pièce ? Comment s'appelle cette technique?
    Et pour un diamètre à la base de 15 mm et 10 mm en tête (hauteur 100 mm), quelles pourraient être les tolérances de fabrication, au mieux.
    Merci pour ton aide
     

  7. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    66
    Messages
    6 240

    Re : filage, estampage

    Bonjour

    Pouvez-vous publier un dessin de cette partie de votre ensemble.
    Au début vous parlez de cône de forme ogival et maintenant de cône simple.

    Pour votre problème je ne vois qu'une solution (il y en a d'autres mais que je ne connais pas ou qui ne me revienne pas à l'esprit).

    Donc trouver ou obtenir par filage ou mieux extrusion : un tube de laiton, de maillechort, alu qui serait le mieux. Ca c'est facile à faire !
    Le tube doit avoir un Ø exter de 10mm longueur plusieurs mètres.

    Tronçonner le tube à la longueur voulue qui permettra d'obtenir la cote finale en tenant compte du rétreint.
    L'opération de formage va ce faire en deux temps.

    Insertion dans une premier outil qui va permettre d'expanser mécaniquement le tube sur quelques millimètres pour obtenir le Ø de 15mm


    Insérer le tube à la verticale dans un outil creux ayant la forme voulue conique ou autre. Cet outil aura une partie cylindrique de 2mm sur le plus grand diamètre de 15mm. C'est 2mm serviront à coincer le cylindre avant sont expansion.
    A titre d'exemple vous pouvez prendre les cartouches de fusils de guerre dont la douille est un cylindre avec une contre dépouille de deux ou trois mm.


    Vous fermez le sommet par une pièce à emmanchement conique (un couvercle si vous préférez) très étanche. Ce couvercle comprend un téton (arbre creux de 15 mm par 7,5mm) le téton vient ce coincer dans le tube préalablement expansé à 15mm.
    Au centre du couvercle vous avez un trou qui va vous permettre d'injecter le fluide d'expansion du tube.
    Une fois le couvercle fermé solidement par une série de vis ou une genouillère, vous injectez le fluide d'expansion.
    Pour le fluide vous avez trois solutions :
    L'air comprimé
    Le gaz issus de la percution d'une cartouche de pistolet ou fusil à balle.
    De l'eau sous forte pression.

    Compte tenu de la faible épaisseur du voile cela va se déformer sans problème.

    L'autre solution ultra-standard que je cite mais qui a l'inconvénient (je ne sais pas si c'est important pour vous) de laisser d'éventuelles rayures et nécessiter un dégraissage et la solution poinçon matrice. L'expansion étant faite par le poinçon et non plus par un fluide.

    Voilà rien de bien compliqué ni d'innovant (désolé) ces techniques existent depuis très longtemps et sont éprouvées.

    Cordialement

    PS : pour les deux ou trois premières pièces la technique du repoussage reste valable
     

  8. rikske

    Date d'inscription
    août 2006
    Messages
    28

    Smile Re : filage, estampage

    Magnifique et merci beaucoup.
    Je vous tiens au courant, mais actuellement, je souhaite encore garder le concept confidentiel.
    Je cherche des personnes intéressées par le développement d'un prototype.
    Dans une première phase, le projet sera applicable au refroidissement des gaz dans un compresseur à plusieurs étages.
    Après avoir validé le concept et mesuré l'influence sur le rendement, j'adjoindrai cet échangeur à un autre projet sur lequel je cogite depuis 30 ans et que vous connaissez aussi: le moteur de Stirling.

    J'en profite pour demander votre avis sur la protection d'un concept innovant en mécanique. Comment faire pour protéger une idée, sachant que développer un nouveau concept de moteur peut prendre au moins deux ou trois années et que je n'ai pas les moyens financiers pour prendre des brevets sur le plan mondial.
    Merci pour votre aide

    Rikske
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Estampage: comment choisir le nombre de frappe?
    Par bengi2008 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/01/2009, 00h52
  2. Exposé : le filage ?
    Par Flodi dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/10/2007, 18h47
  3. Contrôler les formes des nanofibres grâce au filage électrique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/04/2006, 09h19

Les tags pour cette discussion