Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

  1. ABN84

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    IDF
    Messages
    4 915

    Arrow soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    bonsoir,
    j'ai dernierement vu devant moi une demo d'un procedé de soudure qui fanctionne sous l'eau et en etmosphere explosive. en apparence ca a l'air de soudure a l'acetilene mais ca ne peut etre la cas vu les milieu operant. j'ai vu quelque chose qui ressemble a une flamme bleue qui ne peut en etre une sinon elle s'eteignerait dans l'eau et incendierais l'atmosphere explosive. l'un de vous sais il ce que j'ai vu? ou comment s'appelle ce procedé?
    merci

    -----

    "Engineering is the art of making what you want from what you get"
     


    • Publicité



  2. simbis

    Date d'inscription
    avril 2006
    Âge
    67
    Messages
    673

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    une flamme sous l'eau c'est très possible et c'est utilisé depuis longtemps (decoupe au chalumeau).
    Par contre une soudure en mileu "explosif" c'est impossible si la température de fusion necessaire a la soudure est supérieure au point eclair du mélange explosif.
    Milieu explosif = mélange carburant + comburant dans les proportions correctes pour délencher l'explosion avec un apport d'energie.
     

  3. f6bes

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
    Messages
    53 095

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Bjr Eintein,
    Reste à savoir ce que tu appelels "milieu explosif".
    Pour réparer (souder) un réservoir d'essence, une bouteille de gaz...(milieu explosif ) il est bien entendu nécessaire de les VIDER.Cela ne suffit pas pour entreprendre la réparation.
    Ensuite il faut les REMPLIR d'eau (élimination des gaz résiduels) pour effectuer la soudure sans danger.
    Cordialement
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"
     

  4. vanos

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Anvers
    Messages
    5 175

    Re : soudure en atmosphère explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Ensuite il faut les REMPLIR d'eau (élimination des gaz résiduels) pour effectuer la soudure sans danger.
    Cordialement
    Bonjour,
    Petit détail pour les distraits, d'abord vider l'eau avant de souder sinon la soudure ne prendra pas.
    @+
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)
     

  5. ABN84

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    IDF
    Messages
    4 915

    Re : soudure en atmosphère explosive et sous l'eau

    bonjour,
    milieu explosif c'est effectivement carburant plus camburant. pour la demonstaration, l'homme estais dans une chambre ou il y avais du propane avec de l'O2 biensur, et il soudait une sorte de tuyauterie comme si de rien n'etais. a propos la soudure en milieu explosif est deja possible avec le laser, mais la c'est autre chose.
    une flamme sous l'eau c'est très possible et c'est utilisé depuis longtemps (decoupe au chalumeau)
    pouvez vous developper? une flamme sous l'eau???
    merci
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"
     


    • Publicité



  6. f6bes

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
    Messages
    53 095

    Re : soudure en atmosphère explosive et sous l'eau

    Bsr Einstein,
    T'as jamais vu cela dans un quelconque documentaire à la lTélé .Je ne connais pas vraiment la façon de procédé, mais je suppose que le chalumeau crée une poche gazeuse autour du bec du chalumeau (faut bien sur de la
    pression) qui repousse l'eau.La flamme est donc au sec.
    Reste l'allumage qui ne doit certainement pas ce faire au briquet ! Je suppose que l'on doit ouvrir d'abord les "gaz", création de la bulle (pas de combustion), allumage par un procédé certainement automatique situé sur le bec du chalumeau.
    Cordialement
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"
     

  7. vanos

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Anvers
    Messages
    5 175

    Re : soudure en atmosphère explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    T'as jamais vu cela dans un quelconque documentaire à la lTélé .Je ne connais pas vraiment la façon de procédé
    Bonsoir,
    Rien de plus simple ! Le chalumeau est raccordé non pas à une bonbonne (acétylène), mais à deux bombones une d'acétylène et l'autre d'oxygène. L'allumage se fait par un procédé piézoélectrique, jadis on l'allumait bêtement hors de l'eau.
    Salut.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)
     

  8. simbis

    Date d'inscription
    avril 2006
    Âge
    67
    Messages
    673

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    pour la flamme sous l'eau un bon vieux chalumeau oxyacétylenique doit faire l'affaire.
    Il suffit que les pression de gaz soient supérieures a la pression de l'eau et que la chaleur dégagée par la flamme soit suffisante pour vaporiser l'eau qui l'entoure......

    pour les mélanges explosibles si on soude a une température supérieure au point éclair on est mort.... donc souder dans un mélange de propane et d'oxygène avec une flamme à 1500 ° ce n'est pas de la roulette russe, c'est du suicide sauf , peut être si on créé un balayage intense et prolongé jusqu'au refroissement des pièces avec un gaz neutre. je ne m'amuserais pas a ce petit jeu.
     

  9. hemile

    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    chaudfontaine
    Âge
    61
    Messages
    166

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Hello ,
    ben ds mes souvenirs de cours , me semble que le gaz a une plage bien définie dans laquelle il pète !
    trop d oxygène , ca fait rien , trop peu non plus . . . mais je me souviens plus des proportions , faudrait que je réouvre les bouquins !
     

  10. simbis

    Date d'inscription
    avril 2006
    Âge
    67
    Messages
    673

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par hemile Voir le message
    Hello ,
    ben ds mes souvenirs de cours , me semble que le gaz a une plage bien définie dans laquelle il pète !
    trop d oxygène , ca fait rien , trop peu non plus . . . mais je me souviens plus des proportions , faudrait que je réouvre les bouquins !
    oui ça existe ce sont les limites inférieures et supérieures d'explosivité qui sont différentes pour chaque gaz mais si on parle d'atmosphere explosible ou explosive, on est a l'intérieur des limites.
     

  11. _Goel_

    Date d'inscription
    août 2005
    Localisation
    Toulouse
    Âge
    35
    Messages
    3 234

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par hemile Voir le message
    Hello ,
    ben ds mes souvenirs de cours , me semble que le gaz a une plage bien définie dans laquelle il pète !
    trop d oxygène , ca fait rien , trop peu non plus . . . mais je me souviens plus des proportions , faudrait que je réouvre les bouquins !
    Je crois que c'est pas un pb d'oxygène mais de proportion de gaz et d'air...
    ex pour le méthane (valeurs inventées pour l'exemple) :
    - <5% de méthane = 5%+18%+77% (CH4+O2+N2)
    => les molécules de méthane sont trop espacées, elles ne peuvent transmettre la réaction d'oxydation (en d'autres mots, ça explose pas)
    - 10% de méthane = 10%+15%+75% (CH4+O2+N2)
    => la réaction se propage : explosion
    - >15% de méthane = 15%+14%+71% (CH4+O2+N2)
    => il n'y a plus assez d'O2 pour entretenir la réaction
    Dernière modification par _Goel_ ; 15/08/2006 à 20h39.
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme
     

  12. _Goel_

    Date d'inscription
    août 2005
    Localisation
    Toulouse
    Âge
    35
    Messages
    3 234

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Après recherche, pour le méthane, les LSI et LII sont :
    5% (limite inférieure d'inflamabilité)
    15%(limite supérieure d'inflamabilité)
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme
     

  13. simbis

    Date d'inscription
    avril 2006
    Âge
    67
    Messages
    673

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    ce qui existe et n'est pas dangereux quand c'est bien maitrisé c'est de souder sur une canalisation contenant un gaz inflammable (sans presence d'oxygène danns le tuyau). Il faut être assez adroit pour ne pas percer et maintenir une resistance de paroi suffisante pour la pression.....
     

  14. vanos

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Anvers
    Messages
    5 175

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par _Goel_ Voir le message
    Je crois que c'est pas un pb d'oxygène mais de proportion de gaz et d'air...
    ex pour le méthane.....
    Bonsoir,
    Je ferai remarquer que chalumeau oxhydrique n'emploie pas de méthane (flamme pas assez chaude) mais de l'acétylène.
    @+
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)
     

  15. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par vanos Voir le message
    Bonsoir,
    Je ferai remarquer que chalumeau oxhydrique n'emploie pas de méthane (flamme pas assez chaude) mais de l'acétylène.
    @+
    Salut,
    Comme son nom l'indique, l'oxhydrique, c'est oxygène et hydrogène, Ce que tu dis c'est l'oxyacétylènique.
    (Juste par soucis de précision, pas se vexer )

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  16. simbis

    Date d'inscription
    avril 2006
    Âge
    67
    Messages
    673

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    l'oxhydrique est "super petatoire" car l'hydrognene a une LMI très basse (4 % je crois) et une LSI tres elevée , et enfin une energie minimale d'inflamation très basse...en cas de fuite ça explose tres tres tres facilement.
     

  17. Papy One

    Date d'inscription
    juin 2009
    Messages
    24

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Bonjour à tous,
    Le soudage sous eau se fait sans problème sous eau.
    Si cela vous intéresse, j'ai d'ailleurs réalisé une petite vidéo d'un entrainement de soudage sous eau sur mon blog.
    Venez y faire un tour, vous pourrez également y lire plein d'histoires de scaphandrier passionnantes.
    Je reviendrai sur soir sur ce post pour expliqué plus en détail comment cela se déroule.
    Papy One
    Dernière modification par Cram 64 ; 16/08/2009 à 11h24.
     

  18. Papy One

    Date d'inscription
    juin 2009
    Messages
    24

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par simbis Voir le message
    une flamme sous l'eau c'est très possible et c'est utilisé depuis longtemps (decoupe au chalumeau).
    Bonsoir à tous, je vois que le sujet traité est déjà fort ancien, mais comme je peux y apporter quelques éclaircissements je me permets d'y répondre via quelques copier/coller que je prend dans le manuel de découpage que j'ai écrit il y a bien longtemps.

    1 - INTRODUCTION
    Le découpage thermique des pièces métalliques a commencé au début du siècle grâce à Charles PICARD qui, en 1901, inventa le chalumeau oxyacétylénique.
    Depuis, la technique a évoluée, et actuellement les plongeurs-scaphandriers disposent de différentes méthodes de découpage que nous allons étudier en détail.
    - Le découpage au chalumeau.
    - Le découpage oxy-arc à l'aide d'électrodes creuses.
    - Le découpage thermique à l'aide d'électrodes ultra thermiques.
    - Le découpage à l'arc électrique.
    - Le découpage à l'aide d'une lance thermique.
    - Le découpage thermique à l'aide câble "KERIE".
    L'utilisation de ces différentes techniques, dépend de :
    - La profondeur .
    - La nature et de la longueur des pièces à découper .
    - L'accessibilité .
    Indépendamment des différentes méthodes utilisées, il faut savoir que le découpage sous-marin est une technique qui, si elle n'est pas appliquée correctement, peut présenter des risques non négligeables pour l'opérateur et cela tant au point de vue matériel de découpage, qu'environnement de travail.


    9- DECOUPAGE AU CHALUMEAU SOUS – MARIN
    Le découpage sous-marin au chalumeau est un procédé mis au point durant les années 30.
    Le matériel utilisé sous eau est similaire à celui utilisé en surface mais il est marinisé afin d’éviter que la flamme s’éteigne au contact de l’eau.
    A cet effet, deux techniques différentes ont été développées. La plus ancienne consiste à utiliser un dispositif permettant d’entourer constamment la flamme d’une bulle d’air ou d’oxygène, créant aussi une atmosphère artificielle.
    Le second procédé consiste à utiliser un chalumeau muni d’une chambre de combustion qui vient coiffer la buse et dans laquellel’expulsion des gaz brulés empêche l’eau d’entrer
    Le principe et la technique du découpage subaquatique sont sensiblement les mêmes qu’en surface, c'est-à-dire qu’il faut chauffer le métal jusqu’à la température d’ignition, puis envoyer un jet d’oxygène pur sous presion pour chasser le métal et réaliser ainsi une saignée de coupe.
    En fonction du type de chalumeau utlilisé, des épaisseurs plus ou moins importantes ( 5 - 150 mm) peuvent être découpées sans problème.
    Sous eau, au cause du refroidissement rapide de la surface d’acier en contact avec la flamme, les chalumeaux ont l’inconvénient de ne pas pouvoir découper correctement les pièces ayant une épaisseur inférieure à 5 mm.
    Les gaz utilisés sous eau peuvent être constitués des mélanges suivants :
    - oxygène / acétylène
    - oxygène / propane
    - oxygène / MAPP
    - oxygène / hydrogène
    - oxygène / essence
    - oxygène / azote / essence
    Dans la pratique à l’exception du mélange oxyacétylénique qui ne peut être utilisé que jusqu’à 10 mètres en raison des risques d’explosion, tous les autres gaz peuvent être utilisé jusqu’à environ 40 mètres. Au dela des ces profondeurs, des problèmes de liquéfaction des gaz combustibles rendent l’utilisation des chalumeau difficile.
    La technique même du découpage est quant à elle rendue plus complexe par :
    - le manque de visibilité
    - le manque d’accessibilité
    - l’état de la pièce à découper
    - le courant

    De ce fait, l'apprentissage de ce mode de découpage est plus long que les autres méthodes que nous verrons dans ce cours.

    Papy One
    Dernière modification par Cram 64 ; 16/08/2009 à 11h25.
     

  19. Papy One

    Date d'inscription
    juin 2009
    Messages
    24

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    Citation Envoyé par einstein Voir le message
    bonsoir,
    j'ai dernierement vu devant moi une demo d'un procedé de soudure qui fanctionne sous l'eau et en etmosphere explosive. en apparence ca a l'air de soudure a l'acetilene mais ca ne peut etre la cas vu les milieu operant. j'ai vu quelque chose qui ressemble a une flamme bleue qui ne peut en etre une sinon elle s'eteignerait dans l'eau et incendierais l'atmosphere explosive. l'un de vous sais il ce que j'ai vu? ou comment s'appelle ce procedé?
    merci
    Bonsoir Einstein,

    Pour ton information, il faut savoir que le soudage de pièces métalliques sous eau ne se fait jamais à l'aide d'un chalumeau (comme cela se fait encore parfois en surface) mais au contraire toujours à l'aide d'un procédé électrique.
    Ci-dessous, je t'ai fait un petit copier / coller de quelques lignes prise dans le cours de soudage sous eau que j'ai écrit il y a quelques années.

    Introduction

    Photo n° 2 : Réalisation d’une soudure en plafond (doc. Hydroweld)


    Historique
    Les premiers essais de soudage à l’arc électrique furent réalisés au cours de l’année 1889 par le russe Slavianov.
    Durant les premières années de sa mise en œuvre, la soudure à l’arc fut réalisée avec des électrodes nues qui étaient constituées par une simple baguette métallique de composition appropriée à celle du métal à souder.
    A cause de cela, les soudures étaient de piètres qualités car le bain de fusion n’était pas protégé de l’air ambiant. Ceci qui avait comme conséquence de le polluer par des oxydes divers.
    Ce n’est qu’au début du 20 ième siècle, que les chercheurs ont découvert que pour améliorer les soudures il fallait absolument protéger le bain de fusion.
    A l’époque, différentes méthodes furent essayées pour finalement aboutir à la mise au point d’électrodes enrobées.
    Ce n’est cependant que vers 1920 que cette technique d’assemblage a réellement pris son essor.
    En ce qui concerne le soudage sous eau, ce fut l’anglais Humphrey Davey, qui déjà en 1802 découvrit qu’un arc électrique pouvait être maintenu sous eau, mais ce n’est que vers 1917 que les premiers travaux de soudure immergée furent réalisés par des plongeurs anglais pour l’étanchement de rivets sur les coques de navire.
    Ensuite, pendant près de 40 ans, cette technique ne fut qu’accessoirement mise en œuvre pour des travaux de réparation temporaire.
    Ceci était principalement dû au fait que le matériel de soudage ainsi que les consommables utilisés n’étaient pas adaptés au milieu sous-marin et de ce fait les soudures était souvent de qualité médiocre et présentaient de nombreux défauts.
    En France, ce procédé fut pour la première fois intensément utilisé en 1946, à l’occasion du renflouage du cargo PATRAI qui avait été coulé par une bombe.
    Depuis les années 1980, grâce au développement du marché offshore, on a pu observer un regain d’intérêt pour cette technique qui est maintenant couramment utilisée.

    L’apport de nouveaux produits, ainsi que le développement de modes opératoires plus adaptés ont permis de réaliser des soudures de qualité qui peuvent être dans certains cas de qualité comparables à celle d’une soudure de surface.

    Photo n° 3 : Eprouvette sous-marine (doc.Hydroweld Internet)



    Grâce à cela, le soudage sous eau est devenu une technique à part entière et susceptible de respecter des normes de soudage assez poussées puisque même l’industrie nucléaire y fait régulièrement appel.


    Trois méthodes différentes permettent de réaliser des soudures sous eau :
    - Le soudage en caisson
    - Le soudage hyperbare
    - Le soudage en pleine eau

    PS: il y a une séquence vidéo de soudage sous eau sur mon blog

    Papy One
    Lien effacé.
    JPL, modérateur
    Dernière modification par JPL ; 16/08/2009 à 13h16.
     

  20. chatelot16

    Date d'inscription
    juin 2007
    Localisation
    angouleme france
    Âge
    59
    Messages
    11 028

    Re : soudure en atmosphere explosive et sous l'eau

    remarque sur l'acetylene sous l'eau : un chalumeau oxy acetylene alumé hors de l'eau brule tres bien sous l'eau , mais il faut une pression superieure a la pression de l'eau

    le probleme est que l'acetylene meme sans oxygene peut exploser s'il est a plus de 2 bar donc 20m d'eau

    pour garder une certaine marge il est donc prudent de se limiter a 10 metre

    avec l'hydrogene qui est le seul autre gaz aussi puissant que l'acetylene il n'y a pas de limite de pression
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Bétonner sous l'eau...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/01/2007, 13h26
  2. [PMAstro-48] Atmosphère ! atmosphère ! Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?
    Par KarmaStuff dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/03/2006, 20h48
  3. telecommande sous l'eau
    Par nanard dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/07/2005, 18h10
  4. La Physique sous l'eau
    Par Lilith dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/09/2004, 17h27
  5. écouter de la musique sous l'eau
    Par Byzmut dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/03/2004, 08h24