Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 48

A Propos Du Dichloroacétate, (d.c.a)

  1. obiwan 06

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Cannes
    Âge
    72
    Messages
    5

    Angry A Propos Du Dichloroacétate, (d.c.a)

    Une molécule connue et utilisée depuis longtemps pour traiter certaines maladies rares du métabolisme,le Dichloroacétate,vient de se révéler,presque par hasard, en suscitant un espoir certain,comme une arme possible dans la lutte contre le cancer.
    En effet,le professeur Evangelos Michelakis et son équipe de l'Université d'Alberta à Edmonton,(Canada),ont constaté que ce Dichloroacétate tuait "in vitro" une grande variété de cellules cancéreuses en épargnant les tissus sains et non cancéreux.
    De plus,"in vivo",ces chercheurs ont obtenu des résultats significatifs sur des rats "cancérisés" en ajoutant cette molécule à leur eau de boisson.
    En quelques semaines ces animaux furent guéris !!
    (les détails de cette expérimentation sont publiés dans la revue scientifique Cancer cell).
    Il serait à présent URGENT de passer aux essais cliniques sur l'homme seulement voilà,ceux-ci coûtent fort cher et cette molécule n'est protégée par aucun Brevet.
    Bravo!! pense t-on,car elle pourrait ainsi se voir commercialisée d'emblée comme un GENERIQUE.
    Et c'est bien là le problème...
    Il est en effet peu probable qu'une quelconque firme pharmaceutique consente à financer de tels essais sans aucun espoir des retombées financières associées à la possession de son Brevet !!!...
    Ces chercheurs attendent donc pour continuer ces travaux si importants pour l'humanité que les Universités Publiques,les O.N.G ou quelques donnateurs privés parviennent à trouver les fonds nécessaires ce qui n'est pas joué car leurs poches sont déjà bien vides...
    Qu'en pensez-vous ??...
    Cette situation ne vous semble t-elle pas être un scandale de plus en matière de santé publique ??...
    N'est-il pas à craindre,comme souvent, que ces expérimentations non financées se voient décriées par les lobbies pharmaceutiques avant même qu'elles aient fait la preuve de leur efficacité ??...
    Ainsi dévalorisées elles passeraient aux oubliettes et l'espoir qu'elles suscitent, une fois de plus sacrifié sur l'autel du Dieu "pognon"...

    -----

     


    • Publicité



  2. shaddock91

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    3 408

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Bonjour

    Effectivement, cette publication à fait naître un immense espoir.

    Il ya lieu cependant de garder la tête froide, ce n'est pas la première fois que des découvertes sensationnelles retournent à la case départ (hélas).

    Le chemin est long entre la découverte et l'autorisation de mise sur le marché 8 à 15 ans.

    Cette molécule "simplissime" est rapidement soumise au métabolisme oxydatif pour donner majoritairement de l'acide oxalique, du CO2... et 20% de composé excrété non transformé (rat Sprague Dawley dose 50 mg/kg).
    Il est déjà bien connu que l'acide oxalique est toxique...premier pavé dans la mare. Soyons optimiste, le rat métabolise énormément.

    Quant au désintéressement de l'industrie pharmaceutique je pense que cette dernière sait fort bien tirer des bénéfices sustantiels de composés OTC (automédication) ou non remboursés. La société qui financera ce type d'étude verra son image de marque fortement valorisée, PUB !!!

    Dans un premier temps il faut évaluer l'intérêt de la découverte et passer rapidement à des essais cliniques humains après les études de sécurité d'usage, cela prend du temps.
     

  3. obiwan 06

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Cannes
    Âge
    72
    Messages
    5

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Bonjour Shaddock,

    Certes l'acide oxalique ou "sel d'oseille" peut s'avérer toxique à forte concentration mais ce dichloroacétate dans son utilisation thérapeutique actuelle,provoque quelques effets secondaires de type douleurs,engourdissements ou problèmes digestifs,généralement maîtrisés...
    Les "bénéfices" sanitaires espérés en matière de traitement de certaines tumeurs compenseraient très avantageusement,s'ils se vérifiaient sur l'être humain,ces quelques inconvénients que l'on pourrait considérer comme mineurs...
    Mais quelle avancée si ces propriétés du DCA s'avéraient effectivement efficientes sur "l'homme" !!!
     

  4. Thrr-Gilag

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Cachan
    Âge
    34
    Messages
    528

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    j'aime beaucoup le "généralement maîtrisés".

    J'imagine déjà le cobaye pour les tests humains.

    Bonjour monsieur, voici la nouvelle molécule test. Sa métabolisation conduit à un produit toxique, mais les effets secondaires sont "généralement maîtrisés"... sur les rats. Vous inquiétez pas...

    Les personnes qui vont faire ce genre de test sont certes conscientes des risques, mais y a un minimum d'analyse toxicologique à faire avant d'envisager l'expérimentation humaine quand même
    Si la matière grise était rose, on n'aurait plus d'idée noire (Pierre Dac)
     

  5. shaddock91

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    3 408

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    En matière de prescription pharmaceutique on ne peut pas être manichéen.

    Il y a TOUJOURS un rapport bénéfice/risque lors de la prise de médicament. Il y a lieu de l'évaluer en fonction de la gravité de la pathologie, le tout est d'agir en connaissance de cause, ce qui n'est pas le cas actuellement pour ce type de composé.
    Dernière modification par shaddock91 ; 23/01/2007 à 18h14.
     


    • Publicité



  6. shaddock91

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    3 408

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Si vous voulez en savoir +, vous pouvez toujours lancer une interrogation du type:

    dca "human toxicity"

    aussi regarder ce lien:

    http://extension.usu.edu/files/publi...ub__209911.pdf
     

  7. obiwan 06

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Cannes
    Âge
    72
    Messages
    5

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Bonjour à tous,

    Merci d'avoir accepté de réfléchir sur ce sujet si sensible qu'est le cancer qui touche tant de personnes que l'on aime autour de nous !!...
    Je pense que les propos des uns et des autres en ce qui concerne l'expérimentation médicale de ce bel espoir que représente ce Dichloroacétate détiennent tous leur part de vérité...
    Pour ce qui est des effets secondaires,pour avoir vécu la mort douloureuse d'amis très proches,je suis persuadé que si,en phase terminale,on leur avait proposé le type d'expérimentation thérapeutique en question ici ils auraient tous été plus que volontaire !!
    Avez-vous déjà vu les effets dévastateurs d'une chimio-thérapie,système pourtant largement utilisé et dont les conséquences sont parfois terribles pour le malade ??...
    Jusqu'à preuve du contraire je pense que cet espoir,si minime soit-il doit être expérimenté sur l'homme aussi rapidement que cela sera possible d'autant que ce Dichloroacétate est déjà connu et utilisé pour certains troubles rares du métabolisme humain avec des effets secondaires parfaitement recensés...
    Amicalement à tous.
     

  8. Thrr-Gilag

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Cachan
    Âge
    34
    Messages
    528

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Avez-vous déjà vu les effets dévastateurs d'une chimio-thérapie,système pourtant largement utilisé et dont les conséquences sont parfois terribles pour le malade ??...
    La réponse est oui, mais hors de propos. On ne parle pas de la souffrance provoquée lors des méthodes actuelles, mais d'éthique vis à vis de ceux qui vont mettre potentiellement leur vie en jeu pour les tests. Car pour les patients en phase terminal, ça n'aura pas le même genre de conséquences, sauf que ce genre de test requièrent pas seulement des patients au stade terminal, mais aussi, à des stades moins avancés ainsi que des personnes saines.

    Bref, si toutes les personnes en phase terminale auraient été d'accord pour ces tests, elles ne sont pas les seules à entrer dans le processus.

    D'ailleur tu peux en avoir un apperçu ici :
    http://72.14.221.104/search?q=cache:...ient=firefox-a
    Si la matière grise était rose, on n'aurait plus d'idée noire (Pierre Dac)
     

  9. shaddock91

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    3 408

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Tout à fait d'accord, les essais cliniques de phase I (tolérance chez le volontaire sain) mettent mal à l'aise, malgré toutes les précautions d'usage, certains parlent de cobayes humains.

    Alors, quelle est la solution ??? On sait bien que la correspondance entre un animal même proche de l'homme (primate) et l'homme ne l'est pas à 100%. A un certain moment il faut franchir le pas vers l'homme puisque c'est la finalité.

    Même chez l'homme il y a des disparités énormes entre les individus notamment en matière d'absorbtion (d'ou surdosage ou sous dosage).
     

  10. obiwan 06

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Cannes
    Âge
    72
    Messages
    5

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Bonjour à tous...

    Si j'ai bien compris les réticences de certains d'entre vous en matière de tests cliniques sur l'être humain,je crois avoir compris qu'il faudrait donc: "ne rien faire et laisser mourir"...Il est vrai que certaines croyances religieuses excluent même l'idée d'une simple transfusion sanguine...Je pense que sur ce principe excluant l'utilisation de ce que vous appelez "cobayes humains",l'humanité en serait toujours à se protéger de la peste avec des gousses d'ail !!!...
    Très amicalement...
     

  11. Thrr-Gilag

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Cachan
    Âge
    34
    Messages
    528

    Re : A Propos Du Dichloroacétate, (d.c.a)

    Extrapolation non fondée de nos propos.
    Relisez nous, et vous verrez que nous jugons cela comme un mal nécessaire...

    Nous ne disons donc pas "ne rien faire et laisser mourir", mais bien faire les choses à leur rythme avec le maximum de garanties possibles... ce qui implique du temps. Vouloir se précipiter c'est augmenter de manière significative à la fois les erreurs potentiellement létales pour les personnes participant à ces tests, mais aussi les chances de comprendre réellement le mode d'action de cette molécule et en tirer des enseignements pour trouver des molécules plus actives et moins néfastes pour l'organisme.
    Si la matière grise était rose, on n'aurait plus d'idée noire (Pierre Dac)
     

  12. reith

    Date d'inscription
    avril 2007
    Messages
    45

    Question Re : A Propos Du Dichloroacétate, (d.c.a)

    Bonsoir,

    Quelqu'un sait il où cela en est en ce moment ?
     

  13. bouba1967

    Date d'inscription
    avril 2007
    Messages
    1

    Re : A Propos Du Dichloroacétate, (d.c.a)

    Il existe une organisation européenne, financée par des fonds non-privés et qui réalise des études cliniques sur cancers rares, sur des molécules prometteuses mais tombées dans le domaine public, bref des études que l'industrie pharma ne fera jamais.

    Cette organisation est basée à Bruxelles et s'appelle l'EORTC. Elle dispose d'un réseau de 2500 investigateurs à travers le monde (essentiellement en Europe) et gère actuellement environ 120 essais cliniques de phase I, II ou III


    http://www.eortc.be/

    Bien à vous,
     

  14. reith

    Date d'inscription
    avril 2007
    Messages
    45

    Re : A Propos Du Dichloroacétate, (d.c.a)

    LA RECHERCHE d'avril 2007 vient de publier un articlle concernant l'acide d.
    l'équipe canadienne semble être à la recherche de fonds pour lancer l'expérimentation...

    Dans S&V d'avril 2007,il y a aussi un autre article traitant de l'utilisation de l'arsenic contre la leucémie...
     

  15. Neomyst

    Date d'inscription
    mai 2007
    Âge
    47
    Messages
    2

    Re : A Propos Du Dichloroacetate,(d.c.a)

    Juste une petite précision, je suis au Canada et j'ai porté ci-haut, un jugement personnel enver la médecine nord américaine... Je sais que la médecine Européenne est bien en avance concernant sa liberté d'agir pour le meilleur intéret du seul patient et de personne d'autre et j'aimerais beaucoup que le Canada prenne exemple sur l'europe par exemple pour permettre que des médecins qui le désire puissent exercer plus d'une dicipline d'investigation et thérapeutique si besoin est !
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. À propos de Newton
    Par Sephi dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 21
    Dernier message: 23/06/2007, 12h20
  2. à propos de pi ...
    Par Amon GAIA dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/01/2007, 20h03
  3. A propos de la SI
    Par Makay dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/05/2006, 15h09
  4. A propos du dual
    Par martial15 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/11/2004, 20h08