Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

[génétique] experimentation httchristian.grasland.fre



  1. #1
    piwi

    [génétique] experimentation httchristian.grasland.fre


    ------

    Je remets ici un message posté dans la discussion sur le DPI afin de ne pas surcharger cette dernière
    Citation Envoyé par httchristian.grasland.fre
    Expérimentation
    Des petits pois blanc croisé avec des petits pois noirs et qu’il n’y a pas délétères dans la descendance. On obtient à la première génération
    La récolte F1 obtenue est de :
    ½ graines blanc et ½ graines noir
    On ressème cette récolte F1 composée de ½ graines blanc et ½ graines noir de petit pois. On obtient à la deuxième génération dite génération F2
    La récolte F2 obtenue est de :
    ¼ graines blanc, ¼ graines noir et [½ hybride(2 combinaisons de gamètes)]
    On ressème cette récolte F2 composée de ¼ graines blanc, ¼ graines noir et ½ hybride de petit pois. On obtient à la deuxième génération dite génération F3
    La récolte F3 obtenue est de :
    3/8 graines blanc, 3/8 graines noir et [2/8 hybride(2 combinaisons de gamètes)]

    P…..B/B x N/N (2 souches homozygotes à croiser)
    G B x N
    F1 : B / N (uniformité des F1)
    Croisons les produits F1
    F1xF1 : B/N x B/N
    G B/N B/N
    F2: 4 combinaisons possibles de gamètes
    B/B B/N N/B N/N
    ¼ ¼ ¼ ¼

    Croisons les produits F2
    F2xF2 : B/B x B/N x N/B x N/N
    G B/B x B/N x N/B x N/N
    F3: 4 combinaisons possibles de gamètes

    B/B = ¼ +1/16(a) + 1/16(e) = 6/16 = 3/8

    B/N à B/B x B/N x N/B x N/N =1/16(b) + 1/16(f) = 2/16 = 1/8
    ¼(a) ¼(b) ¼(c) ¼(d)
    ¼ de ¼ = 1/16

    N/B à B/B x B/N x N/B x N/N = 1/16(g) + 1/16(b) = 2/16 = 1/8
    ¼(e) ¼(f) ¼(g) ¼(h)
    ¼ de ¼ = 1/16

    N/N= ¼ + 1/16(d) + 1/16(h) = 6/16 = 3/8

    Est-ce que mon résultat est bon sans partie délétère sans dominance et récessivité ?
    Merci de me répondre. Je vous préviens, je me suis gratté la tête.

    -----

  2. #2
    piwi

    Re : [génétique] experimentation httchristian.grasland.fre

    Bonsoir,

    La question que vous posez est la suivante:
    Est-ce que mon résultat est bon sans partie délétère sans dominance et récessivité ?
    En génétique classique on envisage 3 cas de figures:
    dominant.
    récessif.
    co-dominant.

    Citation Envoyé par moi-même
    Maintenant qu'est ce que la dominance et la récessivité. Ici nous avons deux phénotypes possibles: [sain] et [malade]. On peut analyser les allèles en fonction du génotype.

    Si:
    +/+ --> [sain]
    +/- --> [sain]
    -/- --> [malade]
    On voit bien que l'allèle + est suffisant pour assurer un phénotype [sain]. On dira qu'il est dominant devant l'allèle - (qui sera dit récessif devant +).
    L'inverse peut évidemment être envisagé.
    Ce qui doit apparaitre ici, et c'est très important, c'est qu'il n'y a pas de dominance ou de récessivité absolu.
    Imaginons un cas plus complexe:
    3 phénotypes: [sain] [malade] [très malade]
    3 allèles: 1, 2 et 3
    1/1 --> [sain]
    1/2 --> [malade]
    2/2 --> [malade]
    L'allèle 2 est dominant devant l'allèle 1
    1/1 --> [sain]
    1/3 --> [sain]
    3/3 --> [très malade]
    L'allèle 1 est dominant devant l'allèle 3

    Voilà pour les quelques notions de génétique.
    Voilà qui explique les notions de dominance et de récessivité. On y ajoute ici une nouvelle notion qui est celle de la co-dominance. On l'envisage difficilement en pathologie du fait de la dichotomie de la situation. Une personne est malade ou en bonne santé.
    Votre exemple va nous aider à comprendre les choses. Imaginons la même démonstration que précédemment mais avec des couleurs:
    N/N --> [noir]
    N/B --> [noir]
    B/B --> [blanc]
    Ici on retrouve ce que nous ecrivions plus haut, l'allèle noir est dominant sur l'allèle blanc qui est lui dit récessif devant l'allèle noir.
    Maintenant, un autre cas.
    N/N --> [noir]
    B/B --> [blanc]
    N/B --> [gris] !!!
    On voit apparaitre une nouvelle couleur qui est un mélange des deux couleurs parentales. Aucun allèle ne domine et on obtient un résultat intermédiaire. C'est la co-dominance.


    J'ai introduits cette notion du fait que vous tentez d'analyser les effets de deux allèles n'etant ni dominants ni récessifs l'un sur l'autre. Mais dés lors que vous envisagez ceci alors on retombe sur un cas de co-dominance.
    Ainsi dés le départ de votre présentation il y a un problème.
    Des petits pois blanc croisé avec des petits pois noirs et qu’il n’y a pas délétères dans la descendance. On obtient à la première génération
    La récolte F1 obtenue est de :
    ½ graines blanc et ½ graines noir
    ...
    P…..B/B x N/N (2 souches homozygotes à croiser)
    G B x N
    F1 : B / N (uniformité des F1)
    Vous vous rendez bien compte qu'il y a quelque chose qui ne colle pas! Le phénotype F1 varie alors que le génotype est identique. On evite ce genre de cas dans les exercices de génétiques de base. Cela pourrait s'expliquer en envisageant un cas de pénétrance incomplete. C'est compliqué et je ne pense pas que vous entendiez l'envisager. On admettera donc qu'il y a un problème de compréhension.
    En fait en lisant votre texte j'ai plutot immédiatement envisagé un cas d'allèle dominant et un parent hétérozygote.
    Si - est dominant sur +
    P: +/- x +/+
    G: + - x + +
    F1: +/+ +/+ -/+ -/+
    Alors 50% [+] et 50% [-]
    Là ca colle avec ce que vous ecrivez.

    Si l'on envisage une codominance sur des parents homozygotes on a:
    P: -/- x +/+
    G: - - x + +
    F1: -/+ -/+ -/+ -/+
    100% [+-]


    Je vous laisse réfléchir un peu à ça et eventuellement proposer une nouvelle version de votre "experience"

    Cordialement,
    piwi

  3. #3
    christ

    Re : [génétique] experimentation httchristian.grasland.fre

    +++

    bonjour,


    merci c'est super génial.

    Mais cette réponse je la voulais sur le fil du DPI.

    Voilà qui explique les notions de dominance et de récessivité. On y ajoute ici une nouvelle notion qui est celle de la co-dominance. On l'envisage difficilement en pathologie du fait de la dichotomie de la situation. Une personne est malade ou en bonne santé.
    Je suis d'accord mon exemple était une façon de m'y retrouver. (On l'envisage difficilement en pathologie )

    vous avez compléter mes lacunes

    S'il vous plait remettez ce que vous avez poster sur le fil DPI ou sur le site DPI je vais parler tout seule.

    a bientot.
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  4. #4
    christ

    Re : [génétique] experimentation httchristian.grasland.fre

    +++

    bonsoir,

    Je n’ai pas tout compris, je vais revenir dessus étudier. Merci

    Je prépare Noël.

    +++
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

Discussions similaires

  1. carte Experimentation
    Par maxredphenix dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/01/2007, 12h08
  2. expérimentation humaine
    Par Cécile dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 18
    Dernier message: 07/09/2004, 21h10