Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

neuropathologie



  1. #1
    saladin82

    neuropathologie


    ------

    salut tout le monde
    peut-on faire une transcription directe des resultats d'etudes des mecanismes
    neuropathologique de l'animal à l'homme?
    mercie d'avance

    -----

  2. #2
    rodago

    Re : neuropathologie

    Tout depend de quoi on parle...

    C'est un probleme general des limites des modeles animaux, qui seront toujours des modeles.

    1-Soit on essaie d'elucider les mecanismes d'une maladie humaine de cause inconnue en induisant une pathologie chez l'animal. On va regarder certains signes specifiques qui vont nous renseigner sur la pathologie humaine car les signes sont proches. Mais par definition, on connait la cause de la maladie animale! Donc ce n'est pas exactement la meme chose que la maladie humaine.

    Exemple, intoxication MPTP ou -OHDA chez souris, singe ou rat pour mimer la maladie de Parkinson humaine. Cela va mimer une mort des neurones dopaminergiques par une toxine environnementale. Cela nous apprendra comment meurent ces neurones, mais peu de chose sur l'origine de la mort des neurones dans les cas de Parkinsons sporadiques (sauf si on considere que la maladie humaine est liee a ces toxiques).

    Mimer la sclerose en plaques par l'encephalomyelite autoimmune experimentale (EAE) qui est une "vaccination autoimmune" contre la myeline donne des animaux qui presentent certains signes de la maladie (paralysie, fievre...). Mais la cause originelle de la sclerose en plaques n'est pas une immunisation comparable! On mime les condition d'une attaque inflammatoire demyelinisante (ca depend des modeles) de la moelle, et du cerveau. par exemple, la reponse immune mise en oeuvre n'est probablement pas la meme avec une immunisation animale sous cutannee qui fait intervenir les cellules dendritiques epidermiques et leur migration vers les ganglions lymphatiques...alors que chez l'homme l'autoantigene (si il y en a un) est autre et ailleurs, activant d'autres cellules...

    2-soit on connait la pathologie humaine et on l'induit chez l'animal pour connaitre son mecanisme precis. Exemple des maladies infectieuses ou traumatiques.

    Dans ce cas, les resultats dependent du modele. Mais on utilise un modele pour sa reponse specifique a un challenge donne. Chez les mammiferes, traumatiser la moelle epiniere (comme pour un accident traumatique humain), ou creer un ischemie cerebrale (comme les attaques cerebrales humaines) nous apprendra des mecanismes biologiques (caracteristiques de l'inflammation, de la mort neuronale,...) qui sont proches de ce qui se passe chez l'homme. Mais il serait aberant de faire ca chez cartains animaux dont les tissus regenerent ou dont l'inflammation n'a rien a voir!!

    3-modeles d'invalidation ou de modification geniques. Ils sont utiles mais ne sont en general pas une fin en eux meme. Les informations qu'ils apportent sont complementaires des infos de pharmacologie, toxicologie, histopathologie... mais ils apportent des reponses fortes aux pathologies a composante genetique. Huntington, ataxies...

    4-Modeles comportementaux et psychiatriques. Les caracteristiques que l'on regarde chez l'animal sont tres precises en fonction du modele utilise. Pour la depression par exemple, les souches de souris ne sont pas toutes identiques mais celles utilisees le sont en considerant certains aspects de la depression (anedonisme...). Et ces aspects sont balances par des traitements pharmacologiques antidepresseurs...donc c'est pas si mal. Mais d'autres parametres de la maladie humaine ne sont probablement pas presents chez l'animal.

    ... ...


    De toutes facons, il faut toujours croiser les informations de plusieurs modeles et rester prudent quant a ce qui se passe chez l'homme.
    R-D G

  3. #3
    saladin82

    Re : neuropathologie

    salut rodago
    mercie pour la reponse detaillé
    amicalement

  4. #4
    rodago

    Re : neuropathologie

    No problem...

    C'est toujours une question un peu sensible en science.
    R-D G

Sur le même thème :