Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Polygénie et polyallélies.



  1. #1
    walibi007

    Polygénie et polyallélies.


    ------

    BOnjour,

    Je vient de commencer ma dernière année d'étude dans le secondaire et tout se porte au mieux. Mise à part en génétique.
    En effet, je n'arrive pas à distinguer les différences entre la polliallélies et la polygénies. Je sais ce que cela veut dire etc... Mais je ne sais pas me l'imaginer, me la diffencier par rapport au mono et dihydridisme. J'ai un test récapitulatif demain là-dessus et j'aurais besoin de votre aide pour la réussir.

    Voici un excercie en polyallélie

    Chez la souris, la couleur du pelage est déterminée par les couples d'allèles suivants:

    LL: létal
    LA:Jaune
    Lb:Jaune
    AA: Agouti
    Ab: Agouti
    bb: noir

    1- S'agit-il d'un cas de polyallélie oou de polygénie? Justifiez vous.
    2- On croise à plusieurs reprise un mâle agouti avec une femelle jaune.
    En Filliation 1, on dénombre 31 jaunes, 14 agoutis et 16 noirs.
    Déterminez le génotype des P et des descendants.

    3- On croise ensuite un fillitation 1 jaune avec la femelle jaune du premier croisement.
    Celle-ci donne vie à un seul souriceau: il est noir.
    Déterminez le génotype des parents et des descendants.

    ----> je sais que c'est de la polyallélie, mais je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas faire l'excercie non plus. Et je ne sais pas comprendre pourquoi ce n'est plus un cas de dominance réssécivité (mono ou dihybridisme.)

    Si vous pouviez déjà m'expliquer clairement ceci que je puisse réussir la dernière interro du trimestre...Ca me m'aiderait bcp.

    Si jamais vous souhaitez communiquer avec moi par mp. Pour votre sécurité pas d'adresse mail sur le forum!

    -----
    Dernière modification par coco ; 14/10/2007 à 11h51.

  2. #2
    Guillaume69

    Re : Polygénie et polyallélies.

    Bonjour

    J'ai l'impression que tu mélange tous les termes, c'est pour ça que tu ne dois rien comprendre.

    Premièrement on parle de mono/dihybridisme pour qualifier un type de croisement
    Quand on procède à un monohybridisme, on étudie la transmission d'un caractère.
    Quand on procède à un dihybridisme, on étudie la transmission de deux caractères. trihybridisme trois, etc...
    Exemple : Tu étudieras dans l'année la transmission de la couleur des ailes chez la drosophile --> un caractère étudié --> monohybridisme.
    Puis étudieras au cours d'un même croisement, la transmission de la couleur et de la taille des ailes --> deux caractères étudiés --> dihybridisme


    Deuxièmement : On parle de monogénie/polygénie pour un caractère
    Un caractère est monogénique s'il est contrôlée par un seul gène.
    Un caractère est polygénique s'il dépend de l'expression de plusieurs gènes.

    Troisièmement : On parle de polyallélisme pour un gène.
    Si au sein d'une population, un gène existe sous plusieurs "versions" (on dit qu'il possède plusieurs allèles), alors il est polyallélique.
    Exemple de gène pollyallélique (que tu verras sûrement en cours dans l'année) : un des gènes codant pour l'hémoglobine (allèles HbA et HbS)


    Avec cette explication tu devrais pas avoir de mal pour ta première question :
    *pour la polygénie : est-ce qu'on te parle de plusieurs gènes controlant l'expression de la couleur du pelage ?
    *pour le polyallélisme : est-ce qu'on te parle de différents allèles ?

    Les autres questions
    2/ Regarde les différentes possibilités de génotypes que tu peux avoir pour un mâle agoutti et une femelle jaune. Moi j'en vois 4
    Fais tes échiquiers de croisements, et regarde les proportions des phénotypes obtenus. Quand tu tombes sur celles de l'énoncé, c'est bon

    3/Pareil, faut tester les différents echiquiers et voir ce qui correspond avec ton hypothèse : seul le phénotype [noir] survi.

    Bonne chance à toi.
    Dernière modification par Guillaume69 ; 14/10/2007 à 13h57.

  3. #3
    Guillaume69

    Re : Polygénie et polyallélies.

    Bonjour

    J'ai l'impression que tu mélange tous les termes, c'est pour ça que tu ne dois rien comprendre.

    Premièrement on parle de mono/dihybridisme pour qualifier un type de croisement
    Quand on procède à un monohybridisme, on étudie la transmission d'un caractère.
    Quand on procède à un dihybridisme, on étudie la transmission de deux caractères. trihybridisme trois, etc...
    Exemple : Tu étudieras dans l'année la transmission de la couleur des ailes chez la drosophile --> un caractère étudié --> monohybridisme.
    Puis étudieras au cours d'un même croisement, la transmission de la couleur et de la taille des ailes --> deux caractères étudiés --> dihybridisme


    Deuxièmement : On parle de monogénie/polygénie pour un caractère
    Un caractère est monogénique s'il est contrôlée par un seul gène.
    Un caractère est polygénique s'il dépend de l'expression de plusieurs gènes.

    Troisièmement : On parle de polyallélisme pour un gène.
    Si au sein d'une population, un gène existe sous plusieurs "versions" (on dit qu'il possède plusieurs allèles), alors il est polyallélique.
    Exemple de gène pollyallélique (que tu verras sûrement en cours dans l'année) : un des gènes codant pour l'hémoglobine (allèle HbA et HbS)


    Avec cette explication tu devrais pas avoir de mal pour ta première question:
    *pour la polygénie : est-ce qu'on te parle de plusieurs gènes controlant l'expression de la couleur du pelage
    *pour le polyallélisme : est-ce qu'on te parle de différents allèles ?

    Question
    2/ Regarde les différentes possibilités de génotypes que tu peux avoir pour un mâle agoutti et une femelle jaune. Moi j'en vois 4
    Fais tes échiquiers de croisements, et regarde les proportions des phénotypes obtenus. Quand tu tombes sur celles de l'énoncé, c'est bon

    3/Pareil, faut tester