Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Toxines bactériennes



  1. #1
    MaNamesis

    Exclamation Toxines bactériennes

    Bonjour à tous !

    J'ai une question qui me trotte dans la tête et j'aurais voulu savoir si l'un de vous pouvait m'aider :

    Certaines bactéries sont capables de créer des toxines bactériennes afin de se donner un avantage par rapport à d'autres bactéries sur un même lieu. Y a-t'il des phages (virus de bactéries) qui possèdent dans leur génome l'information pour créer des toxines similaires une fois qu'ils sont présents dans une bactérie hôte qui n'en était pas capable à la base ?

    Ça parait un peu ambigu comme question, mais je ne sais pas comment la poser autrement

    Si l'un de vous peut m'aider, vous seriez bienvenu !

    Merci d'avance,

    -----


  2. #2
    Mecton

    Re : toxines bactériennes

    Salut,
    il existe des séquances d'ADN appelés modules toxine/antidote ( TA ) ou module d'addiction ou de dépendence... Ils codent à la fois pour une toxine et pour son antidote. Ils confèrent immédiatement un avantage à son porteur mais aussi une impossibilité de détruire la séquence sous peine de mort car la toxine se dégrade plus lentement que l'antidote. Beaucoup de ces modules s'activent lorsque la bactérie subit un stress. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16257530). Ce serait là l'origine de la mort programmée. ( "la sculpture du vivant" Ameisen ).
    Ces séquences peuvent aussi avoir été intégrées au génome bactérien comme c'est le cas de mazEF d'E.coli.(http://www.jbc.org/cgi/content/abstract/278/34/32300 ).
    Les Streptomyces se font des guerres à coup de module TA, par exemple.
    Ces séquences peuvent "voyager" dans les bactériopheges, effectivement.
    Par exemple la toxicité de V.cholerae vient d'une toxine véhiculée par un bactériophge (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...t=AbstractPlus).
    Voila je sais pas si ça répond à ton interrogations, au moins ce n'ets pas H.S.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  3. #3
    MaliciaR

    Re : toxines bactériennes

    Hello,

    J'aimerais compléter les infos apportées par Mecton.


    Citation Envoyé par Mecton Voir le message
    Ces séquences peuvent aussi avoir été intégrées au génome bactérien comme c'est le cas de mazEF d'E.coli.(http://www.jbc.org/cgi/content/abstract/278/34/32300 ).
    Ce système est très intéressant, en fait. Le phage P1 peut infecter les E. coli sous forme de plasmide; il porte deux gènes produisant les protéines PhD et Doc (j'aime bien les noms ). Ces deux gènes s'appellent "addiction modules". PhD est l'antidote (de très courte durée de vie) de Doc (la toxine stable). Lorsque le P1 sous forme de plasmide (donc, localisation extrachromosomique du module) est dans la cellule, il "aide" sa survie : les cellules ne le possédant pas après la division meurent. Le module chromosomique mazEF induit la mort de ces cellules lorsque phd-doc est là.


    Les Streptomyces se font des guerres à coup de module TA, par exemple.
    Idem pour les E. coli vs. d'autres entérobactéries avec le complexe colicine/Imm (la première est la toxine, la seconde est la protéine Imm qui assure l'immunité d'E. coli vers sa propre toxine); Imm est larguée quand la colicine s'attache aux récepteurs de la cellule cible. C'est documenté en tant que mécanisme permettant de se débarrasser de la concurrence


    Ces séquences peuvent "voyager" dans les bactériopheges, effectivement.
    Par exemple la toxicité de V.cholerae vient d'une toxine véhiculée par un bactériophge (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...t=AbstractPlus).
    Idem pour le phage bêta tempéré de C. diphtheriae : c'est lui qui porte le gène codant la toxine diphtérique; la chose est intéressante dans ce cas parce que seules les bactos lysogènes pour ce phage produisent la toxine.
    Sinon, les phages sont des gentils, faut pas croire : exemple avec RexB portée par lamnda lysogénique. En fait, si lambda lysogénique est présent, RexB répond au signal de stress qu'est ppGpp (alarmome) et empêcherait donc la mort de la cellule provoquée par mazEF (et phd-doc s'ils sont là).
    (L'opéron lambdarex serait considéré en fait comme l'opéron de survie dans le cas de cellules lysogéniques pour lambda.)


    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  4. #4
    MaNamesis

    Re : toxines bactériennes

    C'est exactement ce que je voulais savoir !

    Merci beaucoup pour l'info.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biochimie] les toxines
    Par djabioch dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/11/2007, 22h47
  2. Groupes de toxines
    Par Anduriel dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/01/2006, 13h27
  3. protéines G et toxines
    Par butok dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/12/2005, 15h29
  4. les toxines
    Par adele62 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/12/2005, 13h34