Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 38 sur 38

Passage dans le noyau de l'ADN ou ARN viral.



  1. #31
    John78
    Citation Envoyé par Igothigh
    Ce qui suppose qu'ils auraient évolué de facon significative pour s'adapter à un cycle basé sur un passage ADN double brin contre un cycle exclusivement ARN.

    Ben l'ADN n'est jamais qu'une forme légèrement modifiée de l'ARN, plus stable (mutation) et moins sujette à des cassures doubles brins. Pour fabriquer de l'ADN a partir d'ARN il "suffit" d'inventer une seule enzyme, une ADN polymérase ARN dépendante. Et fabriquer un NTP a partir d'un dNTP est métaboliquement une voie simple : il suffit de posséder une seule enzyme, la ribonucleotide reductase.


    Hypothèse :

    On pourrait même imaginer que se sont les virus eux même qui ont inventé les premiers génomes ADN. Pour quelle raison ? Peut etre pour se protéger des enzymes de restriction ARN-dépendante des cellules.

    Argument :

    Les virus utilise couramment des modifications chimiques de leurs acides nucléïque. Par exemple les bactériophages apparenté à T4 modifient leurs cytosines en hydroxymethylcytosine (HMC) pour se protéger des systèmes de restrictions de leurs hôtes. Beaucoup de virus Eucaryotes codent pour des fonctions de méthylation de leurs bases, toujours pour se protéger des enzymes de restriction des cellules...

    A+
    John

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    Yoyo
    Citation Envoyé par John78
    Et fabriquer un NTP a partir d'un dNTP est métaboliquement une voie simple : il suffit de posséder une seule enzyme, la ribonucleotide reductase.
    Juste pour corriger, cette enzyme permet d'obtenir un dNTP a partir d'un rNTP... meme si ca semblait logique au vu de la phrase general, mieux vaux preciser

    Les virus utilise couramment des modifications chimiques de leurs acides nucléïque.
    Les bacteries aussi utilisent ce meme mechanisme (souvent sous forme de methylation) pour proteger leur ADN genomique de la degradation par les enzymes endogenes.

    Yoyo

  4. #33
    John78
    Citation Envoyé par Yoyo
    [quote:6eb85805d2="John78"] Et fabriquer un NTP a partir d'un dNTP est métaboliquement une voie simple : il suffit de posséder une seule enzyme, la ribonucleotide reductase.
    Juste pour corriger, cette enzyme permet d'obtenir un dNTP a partir d'un rNTP... meme si ca semblait logique au vu de la phrase general, mieux vaux preciser
    [/quote:6eb85805d2]



    Oui j'ai tapé un peu vite !


    Les bacteries aussi utilisent ce meme mechanisme (souvent sous forme de methylation) pour proteger leur ADN genomique de la degradation par les enzymes endogenes.

    C'est exact, on ne sait pas très bien qui des virus ou des cellules ont inventé ces systèmes de restriction modification (RM) les premiers, on pourrait même alternativement penser à plusieur invention indépendante. Ce qui est interressant c'est que certains virus Eucaryotes double brin ADN (ex : virus d'Algue) code pour des systèmes RM alors que leurs hotes (Eucaryotes donc) ne possèdent pas ces fonctions. Celà va plutôt dans le sens d'une invention bel et bien virale...

    A+
    John

  5. #34
    coco
    Je croyais que les enzymes de restriction (c'est de ça que vous parlez?)n'existaient que chez les bactéries, ou principalement chez les bactéries...

  6. #35
    John78
    Salut

    Citation Envoyé par coco
    Je croyais que les enzymes de restriction (c'est de ça que vous parlez?)n'existaient que chez les bactéries, ou principalement chez les bactéries...
    Non, en fait, les systèmes de restriction/modification existent chez les Bactéries, les Archéobactéries et chez plein d'élément génétiques mobiles types virus ou plasmides. On en a pas encore trouvé, a ma connaissance, chez les Eucaryotes (mais ca pourrait changer).

    A+
    John

  7. #36
    Yoyo
    Salut,

    Citation Envoyé par John78
    On en a pas encore trouvé, a ma connaissance, chez les Eucaryotes (mais ca pourrait changer).
    En fait les enzymes de restriction ont ete identifies chez les eukaryotes, on les appeles des "meganucleases" car elles sont des sites de reconnaissance allant de 12pb a 45pd (contrairement aux 6pb d'un site de restriction classique).
    Ces enzymes interviennent dans le remaniement de l'ADN et sont souvent codees par des introns!... Les plsu connues etant probablement I-SceI et HO provenant de la levure S.cerevisiae

    Voici une petite table recapitulant ce qui est connu a propos des meganucleases (aussi appelees "Homing endonuclease"):
    la colone "K" indique le regne A=archae, B=bacteries, E=eukaryotes.

    <a href="http://nar.oupjournals.org/content/vol25/issue17/images/gka567t02.gif" target="_blank">
    Cliquez ici pour agrandir l'image</a>

    L'article d'ou cette table est tiree est ici


    Yoyo

  8. Publicité
  9. #37
    John78
    Citation Envoyé par Yoyo
    Ces enzymes interviennent dans le remaniement de l'ADN et sont souvent codees par des introns!... Les plsu connues etant probablement I-SceI et HO provenant de la levure S.cerevisiae

    Oui je suis d'accords mais je parlais dans ce fil des systèmes de restriction/modification utilisé par les organismes pour se défendre contre des acides nucléïques exogènes (ex : virus).

    J'ai toutes fois 2 observations a faire sur la répartition au seins du vivant de ces endonucléases :

    1) chez les eucaryotes, la presque totalité des endonucléase sont codées par des génomes cytoplasmiques (chloroplastes et mitochondries). Structure connue pour dériver de bactéries.

    2) les quelques gènes nucléaires restant sont codées par des intéïnes dont on connait la capacité à se déplacer dans le génome (du fait de ces endonucléase !) et de se transmettre horizontalement entre espèces différente (et pourquoi pas entre une bactérie vers un eucaryote !).

    Je pense donc que ces 2 observations tendent à prouver que les méganucléase ont une origine procaryote et se sont propagé chez certains eucaryotes via des evenement de transfert horizontaux de gènes (symbiose par ex.).
    Mais sur le fond, en effet, les eucaryotes codent pour des enzymes de restrictions.

    A+
    John

  10. #38
    kinette
    Pour complément, la question de l'entrée de l'ADN dans le noyau a été aussi débattue sur le forum national SVT
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Réponses: 12
    Dernier message: 26/03/2007, 13h32
  2. Fragmentation de l'ADN dans l'apoptose ?
    Par Groumph dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/01/2007, 23h06
  3. De l'alcool dans l'ADN ?
    Par vanos dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/12/2006, 09h49
  4. Ondes S dans le noyau interne
    Par phacytos dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/04/2005, 00h09
  5. Genes dans l'ADN
    Par Corbeau dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 11/12/2004, 18h21