Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Sélection négative



  1. #1
    Josquin

    Sélection négative

    Salut, j'ai une question sur la sélection négative des lymphocytes B et T. Ils interagissent avec des cellules présentatrices d'antigènes (APC) dans le thymus ou la moelle, qui leur donnent un signal de mort s'ils reconnaissent les antigènes du soi. Mais ces antigènes du soi, d'où viennent-ils ? c'est une question très précise et concrète : le CMH de ces APC, où prend-il les peptides du soi ? est-ce qu'il récupère ce qui traine dans le sang ? est ce que les APC synthétisent de facon systématique tout ce qui traine dans leur génome ? merci pour les précisions, si vous les connaissez !
    josquin

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Katie20012

    Re : Sélection négative

    Hello Josquin;
    Le soi d'un individu est défini par des récepteurs sur la membrane de ses cellules, ces récepteurs constituent des marqueurs de son identité ou des marqueurs du soi (carte d'identité). Dans le cas des lymphocytes NK(Natural Killer), c'est l'absence de molécule du soi qui déclenche la réponse.
    Le non-soi d'un individu est défini par des récepteurs cellulaires ou toute autre molécule différente du soi et ainsi reconnus comme étrangers par notre organisme. Le non-soi déclenche une réaction immunitaire.
    Voila,j'espère que j'ai répondu a tes questions.
    Cordialement,
    Katie.

  4. #3
    mantOs

    Re : Sélection négative

    Citation Envoyé par Katie20012 Voir le message
    Hello Josquin;
    Le soi d'un individu est défini par des récepteurs sur la membrane de ses cellules, ces récepteurs constituent des marqueurs de son identité ou des marqueurs du soi (carte d'identité). Dans le cas des lymphocytes NK(Natural Killer), c'est l'absence de molécule du soi qui déclenche la réponse.
    Le non-soi d'un individu est défini par des récepteurs cellulaires ou toute autre molécule différente du soi et ainsi reconnus comme étrangers par notre organisme. Le non-soi déclenche une réaction immunitaire.
    Voila,j'espère que j'ai répondu a tes questions.
    Cordialement,
    Katie.
    Je pense pas

    C'est assez maladroit comme description (sans vous offenser). Ce qui définis le soi et le non soi c'est la nature des peptides présenté par les CMHs et ce dans un contexte bien particulier. (ce qui est soi chez un est non soi chez l'autre)


    Lors de la maturation thymique, tu as un dialogue entre tes Lymphocytes double négatif et l'environnement thymique et en particulier avec des cellules épithéliales dites nourricières qui ont la particularité d'exprimer un gène AIRE qui va pouvoir "randomiser" la production d'antigènes que cette même cellule va présenter à tes lymphocytes.

    Ce sont ces cellules qui vont être une sorte de vitrine antigènique dans le thymus pour la sélection des lymphocytes
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.

  5. #4
    Katie20012

    Re : Sélection négative

    Citation Envoyé par mantOs Voir le message
    Je pense pas

    C'est assez maladroit comme description (sans vous offenser). Ce qui définis le soi et le non soi c'est la nature des peptides présenté par les CMHs et ce dans un contexte bien particulier. (ce qui est soi chez un est non soi chez l'autre)


    Lors de la maturation thymique, tu as un dialogue entre tes Lymphocytes double négatif et l'environnement thymique et en particulier avec des cellules épithéliales dites nourricières qui ont la particularité d'exprimer un gène AIRE qui va pouvoir "randomiser" la production d'antigènes que cette même cellule va présenter à tes lymphocytes.

    Ce sont ces cellules qui vont être une sorte de vitrine antigènique dans le thymus pour la sélection des lymphocytes

    Hello à tous;
    Bien sur, ça va de sois que les cellules présentatrice d’antigène(CMH) soit liée a un peptide dans un organe lymphoïde périphérique pour la sélection des lymphocytes T(Désolé j’ai omis de citer ce détaille).
    Les antigènes du soi présentés par les CPA sont donc la source la plus importante de réponse auto-immune, et les cellules T répondant à de tels peptides du soi doivent être éliminées dans le thymus.
    Cordialement,
    Katie.

  6. #5
    Josquin

    Re : Sélection négative

    Merci pour vos réponses à tous les deux.
    Citation Envoyé par mantOs Voir le message
    Lors de la maturation thymique, tu as un dialogue entre tes Lymphocytes double négatif et l'environnement thymique et en particulier avec des cellules épithéliales dites nourricières qui ont la particularité d'exprimer un gène AIRE qui va pouvoir "randomiser" la production d'antigènes que cette même cellule va présenter à tes lymphocytes.

    Ce sont ces cellules qui vont être une sorte de vitrine antigènique dans le thymus pour la sélection des lymphocytes
    C'est dans ton message, mantOs, que se trouve, je pense, la piste vers la réponse que je cherche. Le gène AIRE va randomiser la production d'antigènes, c'est à dire ? Concrètement, un LT qui, avant sélection, reconnait spécifiquement la myosine endogène, par exemple, doit être éliminé. Il va donc interagir avec une de ces cellules nourricières, qui va lui dire 'Tu reconnais le soi ! Meurs !'. Mais il faut bien que cette brave cellule nourricière puisse savoir que la myosine, c'est du soi ! Comment elle fait ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Josquin

    Re : Sélection négative

    je me permets de rafraîchir ce message, n'ayant pas de réponse...
    merci !
    Josquin

  9. Publicité
  10. #7
    Mecton

    Re : Sélection négative

    il faut bien que cette brave cellule nourricière puisse savoir que la myosine, c'est du soi ! Comment elle fait ?
    Si mes bases sont encore opérationnelles : Les protéines intra cellulaires sont échantillonnées et broyées par le protéasome. Certains des résidus peptidiques du soi et qui sont issus de ce broyage moléculaire, sont ensuite présentés par le CMH I. C'est la fonction du CMH 1.
    Donc il est compréhensible que les cellules nouricières exposent les antigènes de la myosine puisqu'elles possèdent l'information génétique qui permet d'exprimer cette protéine.

    Mais, il me semble que la question initiale porte sur l'origine spatiale des antigènes présentés.
    Mantos te donnes une explication où ce sont les cellules du thymus qui présente le soi lors de l'apprentissage des lymphocyte. Une autre explication, qui n'exclut pas celle de Mantos, m'a été donné : des cellules sentinelles parcourent le corps de l'embryon, capturent les peptides rencontrés et se concentrent dans le thymus. C'est finalement, très similaire à la "stratégie" des lymphocytes lors des infections.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  11. #8
    Josquin

    Re : Sélection négative

    la 2e explication, si elle est vraie, me satisfait bien ! En effet, en supposant que des cellules du thymus, qui sont dans le thymus et y restent, présentent les antigène, il faudrait qu'elles soient capables d'exprimer la totalité des peptides potentiels codés par le génome de l'organisme. Le coup des sentinelles me parait très intéressant. Mais alors, que se passerait-il si, pendant cette phase, on avait une infection ? est-ce que les antigènes du pathogène ne pourraient alors pas être reconnus comme étant du soi ?

  12. #9
    Mecton

    Re : Sélection négative

    L'embryon est relativement bien hors d'atteinte des virus et autres pathogènes me semble t'il (j'ai des doutes d'un coup...).
    Quand bien même, toutes les réactions immunitaires ne passent pas nécessairement par la reconnaissance Ac/Ag. On peut penser aux Natural Killers.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  13. #10
    mantOs

    Re : Sélection négative

    Citation Envoyé par Josquin Voir le message
    la 2e explication, si elle est vraie, me satisfait bien ! En effet, en supposant que des cellules du thymus, qui sont dans le thymus et y restent, présentent les antigène, il faudrait qu'elles soient capables d'exprimer la totalité des peptides potentiels codés par le génome de l'organisme.
    En fait ce sont justement ces cellules épithéliales nourricières qui expriment via les gènes AIRE, un ensemble de peptides tissus spécifiques. Ainsi elles vont présenter aux lymphocytes toute une ribambelle de peptides du soi et les lymphocytes répondant (qui les reconnaissent) vont recevoir un signal de mort (c'est la sélection négative).
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Pression négative
    Par Kram dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/12/2008, 18h49
  2. Résistance Négative ?!
    Par kantik dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 07/03/2007, 00h07
  3. negative X
    Par Geo frais dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/03/2006, 07h27