Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

[Hématologie] Richesse médullaire?



  1. #1
    Freders

    [Hématologie] Richesse médullaire?

    Bonjour tout le monde
    Pour info, je suis en 2ème de Pharma.

    On me demande de donner une définition de la richesse médullaire : "Qu'est-ce que la richesse médullaire?"

    Mais je n'arrive pas vraiment à définir clairement et simplement cela.
    Faut-il décrire les différentes lignées de la moelle osseuse : érythroblastique, granulocytaire etc.. ?

    Merci d'avance car là je suis un peu perdu...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    fabien.che

    Re : [Hématologie] Richesse médullaire?

    Bonjour,

    Je pense que tu es sur la bonne voie. En plus d'être le siège de l'hématopoïèse, et donc contenant de nombreux progéniteurs hématopoïétiques, la moelle osseuse comprend aussi des cellules souches (hématopoïétiques et mésenchymateuses).

  4. #3
    liona fi

    Smile Re : [Hématologie] Richesse médullaire?

    salut .....moi je connais reien sur ce sujet mais voilà un peu d'information ...



    Explorations médullaires : indications et interprétation
    Si l’examen clinique et l’analyse de l’hémogramme permettent de suspecter une pathologie médullaire, des explorations médullaires morphologiques (myélogramme et/ou biopsie ostéo-médullaire) ou fonctionnelles (culture des progéniteurs hématopoïétiques, plus rarement exploration isotopique de l’érythropoïèse) sont indiquées. Parfois, l’examen médullaire est réalisé pour innocenter la moelle osseuse dans une ou plusieurs cytopénies sanguines repérées à l’hémogramme. Dans tous les cas, une analyse rigoureuse de la fonction hématopoïétique à l’examen clinique et l’hémogramme est strictement indispensable afin de ne pas réaliser des examens un peu douloureux chez le malade.
    Le myélogramme :La moelle rouge des épiphyses des os longs et celle des os plats représente une organe hématopoïétique diffus doué d’une importante activité (production journalière de 100-250 milliars de globules rouges, 70-150 milliards de plaquettes, dizaines de milliards de leucocytes). L’examen cytologique de la moelle osseuse ou myélogramme permet de se rednseigner sur l’activité de cet organe hématopoïétique.
    Définition :Il s’agit d’une étude cytologique du frottis médullaire obtenu par ponction et aspiration de la moelle osseuse.
    1 Indications
    L’examen est indiqué en cas de toute suspicion, à la clinique ou à l’hémogramme, d’une atteinte fonctionnelle de la moelle osseuse. Il est indiqué dans le diagnostic de pathologies médullaires (anémies, neutropénies et thrombopénies d’origine centrale, leucémies aiguës, myélome, maladie de Waldenström). La ponction aspiration médullaire permet aussi de prélever de la moelle osseuse en suspension afin de réaliser des examens particuliers (immunophénotypage, caryotype, biologie moléculaire, myéloculture pour recherche de mycobactéries (1). (1) En cas de prélèvements médullaires multiples, il vaut mieux réaliser le geste en épine ilaque postéro-supérieure (EIPS) sous anesthésie locale (AL) et changer de place à l’extrémité médullaire du trocart à chaque prélèvement spécifique, ceci afin de ne pas diluer le prélèvement de moelle par du sang et risquer dès lors d’avoir un examen in interprétable.
    2 Technique Il n’existe pas de contre-indication formelle à l’examen, mais il faut réaliser une compression prolongée s’il existe des troubles de l’hémostase. Une hospitalisation n’est pas nécessaire. La ponction est réalisée au niveau d’un os en activité hématopoïétique :
    - sternum+++ chez l’adulte en l’absence d’irradiation antérieure ou sternotomie ou d’infection cutanée localisée ; il est réalisé environ un doigt en-dessous du creux sus-sternal, à l’aide d’un trocart jetable pour ponction sternale. Une préparation antalgique est réalisée par application cutanée de pommade anesthésiante de lidocaïne et prilocaïne (EMLA), environ 2 heures avant le geste (Figure 1).
    - épine iliaque postéro-supérieure EIPS+++, en l’absence d’infection cutanée localisée (toujours en cette localisation chez l’enfant) ou plus rarement en épine iliaque antéro-supérieure EIAS, sous anesthésie locale (AL) : pommade EMLA cutanée et anesthésie locale des plans sous-cutanés à la xylocaïne et si possible du périoste par des injections répétées de xylocaïne à la surface de la corticale osseuse.
    - Dans tous les cas des précautions d’asepsie rigoureuse sont prises (A). Le trocart doit traverser la peau, le périoste et la corticale osseuse pour arriver dabs les espaces médullaires (le médecin sent à ce moment une perception de cliquètement fin perceptible à la main et audible, lié à l’effondrement des lamelles osseuses par l’extrémité du trocart ; cette perception constitue un témoin de la bonne position du trocart au niveau des espaces médullaires et un premier contrôle de qualité du prélèvement). Une seringue plastique de 20 ml est dès lors adaptée au trocart et une ponction aspiration cytologique est réalisée (B) (elle est un peu douloureuse et
    donne pour le malade une sensation de brûlures qui doit être compensée par des inspirations amples et régulières). L’aspiration régulière retire au plus 1 cm3 de moelle osseuse de façon à ne pas diluer le prélèvement. Le frottis est préparé (C) et coloré au May-Grunwald-Giemsa. La présence de grains médullaires en fin d’étalement (amas d’adipocytes médullaires) témoigne de la richesse du frottis (second contrôle de qualité du prélèvement) (D).
    ...................***bon courage


    Le vert est réservé à la modération.

    LXR
    Dernière modification par LXR ; 10/12/2009 à 17h17. Motif: changement vert -> rouge
    Etudiez; le savoir c'est la vie la plus noble;l'ignorance est la plus grand mort

  5. #4
    fabien.che

    Re : [Hématologie] Richesse médullaire?

    La réponse de liona, bien que très indigeste à mon goût, a quand même l'avantage de mettre en avant un autre point auquel je n'avais absolument pas pensé avant...

    S'il est évident que le l'on peut parler de richesse médullaire concernant l'aspect physiologique de cet organe, on peut également décrire la richesse de la moelle osseuse en thérapie :

    - Au niveau de différents diagnostics (comme décrit dans la réponse de liona)
    - Au niveau de la thérapie proprement dite : la greffe de moelle osseuse, les essais (et même succès) de thérapies géniques et cellulaires à partir de cellules souches médullaires...

    Pour résumé, la richesse médullaire peut se définir par la diversité des populations cellulaires qu'elle renferme et ses applications en médecine.

  6. #5
    Freders

    Re : [Hématologie] Richesse médullaire?

    Merci pour vos réponses

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Immunologie] Biopsie Ostéo Médullaire (hématopoïèse)
    Par eternityprincess dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/05/2009, 11h55
  2. claudication intermittente médullaire
    Par clemissima dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/05/2009, 14h56
  3. hématologie
    Par émi-c dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/05/2007, 10h45
  4. microenvironnement médullaire et alcool
    Par kepler dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/10/2006, 16h51