Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Physiologie de l'audition



  1. #1
    Moenia

    Physiologie de l'audition

    Bonjour à tous,

    j'ai lu quelque part que lorsque l'on perçoit un son, les cellules ciliées internes sont écrasées quand la lame basilaire et la lame tectoriale vibrent en opposition de phase, mais je ne comprend pas bien phénomène d'"opposition de phase"; est-ce que quelqu'un pourrait me l'expliquer?

    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Edelweiss68

    Re : Physiologie de l'audition

    Bonsoir,

    En fait les sons sont des ondes. Ces ondes ont un aspect ondulatoire sinusoidale avec alternances de pics et de "trous". Quand deux ondes sont en opposition de phase cela signifie qu'en les superposant l'une est par exemple au pic (maximum) et l'autre au minimum. Je sais pas si c'est clair mais sinon il faudra attendre quelqu'un qui exprimera cela un peu mieux!

  4. #3
    Katie20012

    Re : Physiologie de l'audition

    Hello à tous;
    Oui effectivement, le son correspond à la mise en vibration de l’air (l'air représente le milieu naturel de l'homme, mais les émissions et conductions sonores peuvent également se produire en milieu liquide ou solide).
    L’énergie émise est ensuite transmise de molécule à molécule à une vitesse se 340m.s-1.
    Ainsi, les ondes sonores correspondent à l'alternance de zones de pression élevée et de zones de pression faible.
    La différence entre les pressions de ces zones est qualifiée de pression sonore. Le son est également caractérisé par la fréquence de répétition de la variation de pression.
    Au niveau de l'organe de Corti, les bordures latérales des cellules ciliées sont liées avec les cellules de soutien par des jonctions serrées assurant une limite étanche entre les régions apicale et basale de ces cellules.
    Ainsi le pole apical des cellules réceptrices, recouvert de cils, baigne dans l'endolymphe du canal cochléaire, riche en K+, tandis que le pole baso-latéral est en relation avec la périlymphe de la rampe tympanique, riche en Na+.
    Une inclinaison des cils de ces cellules dans un sens induit une dépolarisation, tandis qu'une inclinaison en sens opposé provoque une hyperpolarisation.
    Lors d'un mouvement vibratoire, il y a donc alternativement hyperpolarisation et dépolarisation de la membrane de ces neurones.

    Cordialement,
    Katie.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.

  5. #4
    Moenia

    Re : Physiologie de l'audition

    Tout s'éclaire!

    Merci à vous deux

  6. #5
    Katie20012

    Re : Physiologie de l'audition

    Je vous en prie, très bonne fin de soirée.
    Cordialement,
    Katie.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Un pb concernant l'audition
    Par EvolutionPsychologique dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/08/2009, 23h17
  2. Actu - Baladeurs : des pertes irréversibles de l'audition ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 18/10/2008, 07h25
  3. Le cerveau et l'audition
    Par PurpleDoll dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2008, 18h45
  4. tp de physiologie
    Par alone dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/01/2007, 17h27
  5. biophysique de l'audition
    Par deep_turtle dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/11/2006, 09h46