Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste




  1. #1
    Matrix_fr

    Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Bonjour,

    j'aimerais parler d'un sujet que je connais mal : l'inceste.
    On dit toujours que c'est "mal" culturellement parlant, les rapports entre membres de la même famille, mais ce qui m'intéresse ici, c'est d'un point de vu biologique et scientifique:

    Où y a t-il un problème?
    Pourquoi y a t-il un problème/incompatibilité?
    A quel degrés s'étend l'inceste du point de vue biologique (et non culturelle)? Par exemple un demi-frère et une demi-sœur es-ce encore trop proche?

    Merci de m'éclairer sur les mécanismes en jeu.

    -----

    Matrix

  2. Publicité
  3. #2
    mh34

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Il n'y a pas de définition biologique de l'inceste.
    Par contre, si vous voulez savoir pourquoi d'un point de vue biologique, les rapports entre apparentés présentent un risque pour la descendance, c'est tout simplement à cause de l'existence des pathologies à transmission autosomique récessive.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Transmi...r%C3%A9cessive.
    Donc plus le degré de parenté sera important, plus le risque sera grand.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  4. #3
    Matrix_fr

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Oui, et en terme simple?^^
    Car bien que très complet, le lien que vous m'avez donner devient vite du charabia pour moi.
    Pourquoi concrètement et simplement les gènes du spermatozoïdes et de l'ovule qui se ressemblerait trop deviennent déficient?
    Matrix


  5. #4
    N1C0LAS

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Chacun des 20 000 gène chez nous est présent en deux versions différentes (l'une hérité de notre mère et l'autre de notre père).
    Si l'une des versions est défaillantes (dison la version A) alors l'autre version peut compenser. En générale il existe plus de version fonctionnelles d'un gène que de version défaillante. Soit B, C, D, E des versions fonctionnelle du gène.
    En cas d'inceste les deux individus ont hérité des mêmes versions de gènes ils sont AB et se portent bien.
    La descendance aura , pour cette exemple fictif, 1/4 chance d'hériter des deux versions défaillantes. C'est une staitistique beacoup plus forte que celle qui est dans ma population fictive où les versions de gènes sont toutes à part égales.

    C'est peut être pas claire, mais je pense que c'est juste et avec des mots simples.
    "On ne sait jamais de quoi hier sera fait."

  6. #5
    Guillaume69

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Supposons une maladie autosomale récessive (mucoviscidose, anémie falciforme, ...)
    En Français ça veut dire qu'il existe une version du gène qui est mutée (= allèle muté, que je symbolise m ; l'allèle non muté est symbolisé +) et que pour avoir la maladie il faut avoir deux versions de cet allèle.
    Si tu es +/+ (deux copies "saines") => pas de maladie
    Si tu es +/m (une copie saine) => pas de maladie
    Si tu es m/m => maladie

    Ce genre de maladie sont des maladies rares. Par exemple, dans une population la fréquence de l'allèle muté est de 1/10 000.
    Cela veut dire que si la population se reproduit "au hasard", se "brasse", il y aura très peu de chance d'attraper cet allèle et donc d'avoir la maladie.

    Supposons maintenant que dans une famille, disons de 10 personnes du même âge susceptibles de se reproduire, l'allèle est porté par un individu (mais qui n'est pas atteint, il est +/-).
    Quelle est la fréquence de l'allèle muté ?
    Chacun a deux allèles, donc 1/20.

    On passe donc de 1/10 000 (si la reproduction se fait dans la population générale) à 1/20 (si la reproduction se fait dans une petite population "familiale" de 10 personnes)
    => La probabilité d'être maladie augmente donc considérablement.

    Et ceci se produit pour tous les allèles de tous les gènes.

    C'est ainsi que dans certaines familles hautement consanguines, il n'est pas rare de voir de nombreux membres atteints d'un syndrôme ou d'une maladie extrêmement rare.s

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    misterhyde

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Pour faire simple, ce qu'a l'air de désirer Matrix: une "tare" de l'un ou l'autre des parents peut se transmettre à leurs enfants.....et la fécondation d'un de ces enfants par l'autre augmente énormément le risque de l'apparition de cette tare chez leurs propres enfants.......pour plus de précision, ..revoir plus haut les distingos entre gènes dominants, récessifs...etc
    Seule la bêtise humaine donne une idée de l'infini!! (E Renan)

  9. #7
    Matrix_fr

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Non mais que les chances de transmettre une maladie soit augmenter, je le comprends, mais ce que je comprends pas c'est le postulat que tout le monde semble admettre :
    il va y avoir une maladie -rare qui plus est, Guillaume69 parle de 1/10000 par exemple), qui sera transmise....
    Donc s'il y a "juste" une personne sur 10 000 qui à un gène déficient pour une maladie transmissible donnée, seule cette personne aurait de potentiel problèmes si ses enfants se reproduisait entre eux donc?
    Du coup, ce n'est pas vraiment un problème, ça tien plus du cas particulier là., non?

    Pour quelqu'un de normalement constitué (la majorité), il n'y aurait pas de problème d'un point de vue biologique du coup?!
    Matrix

  10. Publicité
  11. #8
    Guillaume69

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    J'ai pris l'exemple d'une maladie autosomique récessive rare, parce que c'est le plus simple à comprendre.

    Mais ce qui se passe pour ce gène et son allèle délétère se passe pour l'ensemble de tous les autres du génome. Sachant qu'on a 22 000 gènes, ça commence à faire augmenter la probabilité que des allèles délétères se baladent dans une population consanguine.

    Mais de plus, il n'y a pas que des maladies autosomiques. Beaucoup de maladies sont multifactorielles. C'est à dire que l'environnement joue, mais aussi de ttrès nombreux gènes.
    Des allèles qui, pris séparément, ne font rien, mais qui lorsque l'on les cumule, donnent des prédisposition à des cancer, à des maladies cardio-vasculaires, à des maladies congénitales diverses, ...
    Ceci est éventuellement accentué par le fait que certaines régions du génome se transmettent par "bloc haplotypiques", c'est à dire tous en même temps.

    Donc il ne faut pas prendre en compte uniquement un allèle hypothétique avec une fréquence faible, mais l'ensemble de tous les allèles du génomes.

    C'est pour cela que les familles hautement consanguines possèdent souvent des membres avec des syndrômes semblables. Par exemple une anomalie du développement du cerveau qui sera plus ou moins marquée, et qui abouttira à un phénotype plus ou moins marqué.


    Enfin, au delà ces préoccupations, on peut démontrer qu'à long terme une population consanguine ne survit pas, à cause d'une absence de brassage génétique et de l'accumulation de telles mutations.
    J'ai pas d'exemple chez l'homme, mais c'est une vraie préoccupation pour les espèces animales en danger. En dessous d'un certain nombre, même si une espèce est "protégée" (pas de prédateur, pas de braconnier pour réduire leur nombre), elle est "naturellement" vouée à s'éteindre au bout de quelques générations.

  12. #9
    danyvio

    Re : Explication & définition BIOLOGIQUE de l'inceste

    Je vous suggère la lecture de l'excellent livre "Eloge de la différence : la génétique et les hommes" du Pr Jacquard qui explique tout ça avec clarté
    On trouve des chercheurs qui cherchent ; on cherche des chercheurs qui trouvent !

Discussions similaires

  1. Définition - Crise biologique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/03/2011, 00h05
  2. Définition - Pollution biologique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/10/2010, 00h05
  3. Définition - Corridor biologique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/08/2010, 00h05
  4. Définition de l'efficacité biologique
    Par bergamote01 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/07/2008, 22h18
  5. DUT Génie Biologique & Chimie : Liste Complémentaire
    Par decay dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/05/2008, 13h07