Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

dermatite atopique



  1. #1
    Weasley14

    dermatite atopique

    Bonsoir à tous, j'ai vu en cours les hypersensibilités de type 1 mais je n'ai pas compris comment elles aboutissaient à une dermatite atopique par exemple. Nous n'avons pas d'igE sur la peau,si ?

    -----


  2. #2
    Htu

    Re : dermatite atopique

    Salut ^^ !

    En fait, tu as sans doute compris que l'hypersensibilité de type 1 concernait donc des antigènes, le plus souvent ce sont ceux dans l'air ambiant, qui déclenchent anormalement des réactions immunitaires.

    Cette réaction est due au fait que ces antigènes se fixent sur les IgE des macrophages, mastocytes etc... (Alors que chez un sujet sain, ces molécules (antigènes ici) ne sont pas allergènes, c'est à dire ne déclenchent pas de réponse immunitaire).)
    Comme ces molécules / protéines allergènes sont présentes dans l'environnement de l'individu en grande quantité généralement, le système immunitaire va réagir de manière excessive. C'est cette réaction excessive qui induira l'inflammation, lésions etc.. et donc ta dermatite atopique.

    Vois-tu?
    En espérant t'avoir éclairé !

    Bonne nuit !

  3. #3
    Weasley14

    Re : dermatite atopique

    ah oui donc ça n'a rien à voir avec le fait que la peau soit plus ou moins sensibles à un allergène (contact) ^présent dans l'environnement ?

  4. #4
    noir_ecaille

    Re : dermatite atopique

    Il n'y pas obligatoirement "allergie" parce qu'il y aurait une réponse immunitaire vis-à-vis de l'environnement -- heureusement ! Car en réalité notre système immunitaire combat ou élimine quantité d'indésirables d'origine non soi, des virus et bactéries aux toxiques ingérés.

    Ce que j'ai compris : une molécule allergène va "recruter" beaucoup de mastocytes et basophiles qui vont dégranuler comme des cowboys ivres. S'en suit une réaction inflammatoire plus ou moins importante dans des proportions indésirables, pouvant parfois aboutir au choc anaphylactique ou pire.

    Le fait que l'allergène recrute beaucoup de cellules immunitaires dès le premier contact a un impact important : plus on est au contact de l'allergène, plus l'allergie va empirer. On se sensibilise.


    À notre pour l'anecdote qu'il existe des désensibilisations où on présente au système immunitaire l'allergène en trop faible dose pour que la réaction immune recrute "assez" de cellules et provoque un emballement. On augmente progressivement la dose d'allergène de telle sorte que l'organisme spécialise sa reconnaissance tout en limitant la réaction inflammatoire, jusqu'à atteindre une dose environnementale courante.

    Pour des allergies très peu prononcées, il n'y a pas forcément besoin de désensibilisation -- cette dernière peut éventuellement survenir naturellement simplement en limitant les contacts avec l'allergène.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. QR - L'eczéma de l'enfant, ou dermatite atopique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/10/2010, 23h16
  2. Dermatite atopique
    Par Khaya dans le forum Allergies
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/11/2009, 13h55
  3. Dermatite herpétiforme
    Par moutezz dans le forum Allergies
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/11/2008, 10h29