Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

régime paléo



  1. #1
    Argon39

    régime paléo

    Bonjour je ne sais pa si je suis sur le bon forum mais je voulais savoir si le régime paléo c 'est bon pour la santé.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mh34

    Re : régime paléo

    C'est quoi un régime paléo? Viande crue, fruits et légumes crus? Déjà cette dénomination est absurde ; croire un seul instant qu'on mange comme les hommes du paléolithique sous prétexte qu'on mange cru est aberrant, ils ne mangeaient ni la même viande ni les mêmes légumes que nous, et ce qu'ils mangeaient était le résultat de leur chasse et de leur cueillette...pas d'un achat dans un supermarché ou même auprès d'une AMAP!
    Donc rien à voir avec un régime "paléolithique", juste un autre genre de régime quoi...sans cuisson. Si votre système digestif le supporte...
    Une mode de plus...
    Dernière modification par mh34 ; 27/03/2013 à 14h08.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  4. #3
    Argon39

    Re : régime paléo

    Ah ok,mais il me semble qu'ils dont cuire la viande et les légume,c'est juste qu'il ne mange pa de pain,il ne mange pas de chose sucré...

  5. #4
    mh34

    Re : régime paléo

    Le lien suivant ; http://www.passeportsante.net/fr/Nut...ithique_regime donne quelques détails. Effectivement, ça a l'air de ne supprimer que laitages et céréales..et évidemment tout ce qui est "transformé" ou en conserves. Je ne vois pas ce qu'il a de paléolithique encore une fois, et en ça le commentaire qui accompagne les explications est très agaçant, mais bon...ça a juste l'air d'être un régime comme un autre, ni plus ni moins. S'assurer avant tout qu'il ne présente pas de contre-indication pour vous, et ça il vous faut le voir avec votre médecin traitant.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  6. #5
    Loupsio

    Re : régime paléo

    Effectivement, le nom est juste là pour se donner des air "retour aux sources" ni plus ni moins,
    Après s'il ne provoque pas de carences et qu'il te permet de manger plus sain... pourquoi pas

    Mais pourquoi suivre les régimes a la modes plutôt que simplement manger sain?
    Si tu t’intéresse vraiment à ta santé et à ton assiette (ce que très peu de gens font vu les habitudes moyennes) pourquoi ne pas simplement manger plus de fruits, plus de légumes ("plus" pas "trop", va pas nous manger 50 carottes et 30 pommes par jours) et beaucoup moins de gâteaux (biscuits, pâtisseries...), supprimer la totalité des sodas, limiter la viande rouge, boire de manière régulière (mais pas de manière importante non plus) du thé, du café, du vin et supprimer tous les produits avec du sucre ajouté
    Quand tu auras fait ça déjà... ça sera pas mal,



    ==> Et puis c'est quoi cet argument... parce que nos ancêtres mangeaient tel plat il faut manger la même chose? s'ils avaient mangés des Big mac il faudrai manger plus de Big mac?


    2 grandes choses dont il faut se toujours se méfier :
    -Les modes
    -Les magasines féminins et leurs bons conseils

    Si tu retiens ça tu avancera dans la vie

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ansset

    Re : régime paléo

    bonjour,
    je n'ai aucun avis sur le fond ( aspect nutritionnel ) en revanche la réthorique sur la forme est plus que douteuse:

    "La théorie de Dr Eaton stipule que ce sont nos gènes qui déterminent nos besoins nutritionnels. Comme le génome humain n’aurait évolué que de 0,02 % en plus de 40 000 ans, c’est dire que nous possédons les mêmes gènes que nos ancêtres préhistoriques. Par conséquent, l’alimentation de cette époque nous conviendrait tout à fait."

    ne voyez vous pas l'erreur de logique ?
    dans le même esprit je peux affirmer que les masais se nourrissent essentiellement de lait et de sang.
    or, ce sont des sapiens, donc ce régime a montré qu'il était suffisant.
    il en va de même pour le régime des inuits..... etc.

    edit: grillé en partie par loupsio.
    Dernière modification par ansset ; 27/03/2013 à 15h03.

  9. Publicité
  10. #7
    Argon39

    Re : régime paléo

    ah d'accord mh34, merci d'avoir répondu a ma question c sympa

  11. #8
    Argon39

    Re : régime paléo

    je vois l'erreur loupsio moi même je ne suis pa du tout intéressé par ce régime.
    En même temps on nous dit que nos besoins alimentaire dépendent de nos gènes,puis on nous dit qu'il faut qu'on mange comme nos ancètre...

  12. #9
    Argon39

    Re : régime paléo

    les modes ne m'intéresse pas du tout! je laisse les modes aux moutons(suiveur).

  13. #10
    Loupsio

    Re : régime paléo

    puis on nous dit qu'il faut qu'on mange comme nos ancètre...
    Qui ça "on"?
    si c'est ceux qui parlent de ce fameux régime c'est normal, ca les aide a faire adopter leur régime par les gens, c'est le principe même de la Pub
    si c'est autre part que tu as entendu qu'il faut manger comme nos ancêtres, j'aimerai bien savoir ou,
    En même temps on nous dit que nos besoins alimentaire dépendent de nos gènes,
    c'est totalement faux si on mangeait uniquement en fonction de nos gènes et uniquement de nos gènes, on serait mort depuis longtemps, sans les bactéries qui sont en nous il y a moulte aliments qu'on ne digèrerait pas (bien que notre système soit tout de même performant, les bactéries commensales sont d'une très grande aide, et des personnes manquant de certaines bactéries souffrent de différents maux en fonction des souches qu'ils ne possèdent pas, certaines obésités sont dues a des absences de bactéries, d'autres on de graves problèmes de digestion...)

    Et puis tu n'as jamais entendu dire que l'homme était omnivore?
    c'est débile de dire qu'un régime en particulier est fait pour l'homme quand on sait que l'homme est omnivore
    il y a des aliments qui ont des effets plus ou moins positifs, plus ou moins négatifs sur l'organisme mais il n'y a pas vraiment de régime fait pour l'homme

  14. #11
    Argon39

    Re : régime paléo

    quand jai dit on je parlais du Dr Eaton ,j'ai parler du régime paléo parce que j'ai des amis qui suivent ce régime.
    Mais bon je pens qu'on doit manger de tout sans excès

  15. #12
    Loupsio

    Re : régime paléo

    Pour moi c'est un régime comme un autre avec un nouvel arguments marketing
    mais si ca peut aider des gens a éviter de manger trop sucré notamment, c'est pas plus mal mais prendre conscience de ce qu'on mange c'est tout de même mieux que suivre de façon bête et méchante un régime préétabli par des gens qui cherchent de nouvelles idées marketing

  16. Publicité
  17. #13
    Amanuensis

    Re : régime paléo

    Juste pour indiquer que "paléo" vient de "paléolithique" et s'oppose dans le contexte à "néolithique". Ce n'est pas exactement une notion de "retour aux sources", c'est essentiellement une allusion à un fait (pré-)historique bien établi, qui est que la transition entre le paléolithique et le néolithique s'est accompagné d'un important changement dans la diète, essentiellement l'augmentation significative de la proportion des calories venant des céréales (blé, riz, mil,sorgho, ..., selon les régions). (Les laitages par contre ne concernent qu'une petite partie des néolithiques.)

    Notre diète actuelle "moyenne" reste très "néolithique", dominé par les céréales dont le principal intérêt est d'être une source pas chère de calories (et donc quelque part une nourriture "de masse" plutôt qu'une nourriture "de qualité").

    Autre point: l'homme est omnivore, certes, mais cela n'empêche pas qu'il puisse exister un dosage "central" entre protéines, lipides et glucides, même si la fourchette est large. Il y a aussi toute une collection d'apports essentiels, vitamines, oligo-éléments mais aussi protéines (et certains acides aminés) et lipides (dont certains acides gras). Curieusement, la partie principale de la nourriture "néolithique", les glucides, n'est pas essentielle (ni en masse, ni en cas particuliers), ce n'est qu'un apport calorique.

    Omnivore oui, mais avec quand même quelques contraintes...

    Sur le site lanutrition.com (qui ne fait pas (dans l'ensemble) dans la "mode" ou la défense de tel ou tel gourou alimentaire), ils proposent une "pyramide" de la nutrition différentes de l'officielle (PNNS), une différence notable portant justement sur la place des produits céréaliers : http://www.lanutrition.fr/bien-dans-...rition.fr.html

    ---

    Entre les défendeurs de mode et ceux qui rejettent toute réflexion sur la diététique, il y a de la place pour quelques réflexions, une fois qu'on se débarrasse d'a priori dans un sens ou dans l'autre...
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  18. #14
    TanguyE

    Re : régime paléo

    Pour préciser quelque chose, je crois que motivation de ce genre de régime, c'est: "Vous avez déjà vu un homme paléolithique obèse?"

    Moi perso, j'en ai jamais vu tout court

  19. #15
    noir_ecaille

    Re : régime paléo

    Je pense surtout que ça fait vendre un bouquin avec tout un tas de goodies associés comme toute machine à fric qui se respecte.

    J'analyse ce régime comme une hérésie alimentaire aussi : si on a intégré certains aliments à divers régimes culturels, c'est qu'ils compensaient une carence bien souvent -- surtout du temps où les super-marchés n'existaient pas, et où on se posait la question de planifier les ressources alimentaires au lieu de les subir. L'agriculture a d'abord et surtout servie à combattre les période de disette. Sans compter qu'au cours du moustérien (donc avant l'agriculture) on avait un climat steppique, alors quant à pratiquer la cueillette... il y avait sûrement des céréales sauvages au menu !

    Bref. Encore une lubie qui va faire pleurer les médecins
    Dernière modification par noir_ecaille ; 27/03/2013 à 19h33.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  20. #16
    mh34

    Re : régime paléo

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Notre diète actuelle "moyenne" reste très "néolithique", dominé par les céréales dont le principal intérêt est d'être une source pas chère de calories (et donc quelque part une nourriture "de masse" plutôt qu'une nourriture "de qualité").
    Pas que, tout de même ; ça apporte quelques vitamines dans des proportions non négligeables ( tout le groupe des vitamines B) mais c'est aussi un moyen relativement facile de fournir du glucose au cerveau, lequel glucose est son substrat énergétique essentiel, pour ne pas dire unique.
    C'est quand même plus facile d'obtenir du glucose à partir de l'amidon plutôt qu'à partir de viande, poissons ou légumes.
    De ce point de vue, enrichir le régime alimentaire en céréales a certainement été un plus pour le fonctionnement cérébral.

    ---
    Entre les défendeurs de mode et ceux qui rejettent toute réflexion sur la diététique, il y a de la place pour quelques réflexions, une fois qu'on se débarrasse d'a priori dans un sens ou dans l'autre...
    C'est certain.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  21. #17
    noir_ecaille

    Re : régime paléo

    Mouais. Cette pyramide de LaNutrition.fr ne justifie pas une élimination complète des laitages et des céréales quand même.

    En plus, les protéines juste une fois par semaine, ça se prête à un mode de vie ultra-sédentaire type otaku confiné dans sa chambre. Pour un sportif de loisir, par intuition je dirais 200g par heure d'activité physique par semaine ? Encore que je ne connaisse par les recommandations des médecins des sports, surtout ceux qui ont l'occasion de suivre des sportifs professionnels ou de haut niveau.

    Même topo pour les féculents : tout dépend de la dépense énergétique quotidienne et hebdomadaire. C'est certain qu'un petit nerveux qui se dépense beaucoup (sport, réflexion, stress...) beaucoup n'aura quand même pas l'estomac assez extensible pour garder les mêmes proportions en légumes et sucres lents telles que recommandées sur cette pyramide. Ou alors on a un risque de dénutrition possiblement approchant de l'anorexie mentale.


    Bref. Des recommandations, et seulement des recommandations-conseils -- pas un absolu général.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 27/03/2013 à 20h21.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  22. #18
    Amanuensis

    Re : régime paléo

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    De ce point de vue, enrichir le régime alimentaire en céréales a certainement été un plus pour le fonctionnement cérébral.
    C'est un point qui semble débattu. Sur deux points:

    1) Pour le moment il ne semble pas y avoir de signe clair de problème pour les régimes sans glucides (des études ont été faites semblerait-il avec des explorateurs (des euros) dans l'arctique, mis au régime Inuit...) ; une bonne semaine d'adaptation paraît nécessaire, néanmoins (passage de 100%/0% de conso du cerveau en glucose/corps cétoniques à 30/70).

    2) Le régime néolithique fournit en gros deux fois plus de glucides que nécessaires pour que l'alimentation du cerveau soit en glucose à 100% (calculs perso, par recoupage de diverses sources). (Le reste est utilisé par les muscles, ou stocké en graisse pour plus tard, elles-mêmes consommées par les muscles...)

    L'appellation "régime paléo" dans les modes modernes couvre différentes choses, comme déjà indiqué. Ce que j'essaye de comprendre, c'est le régime que pouvait avoir nos ancêtres, et il n'y a pas de raison de penser qu'il n'y avait pas un apport suffisant en glucides. Comme indiqué, ce qui semble bien établi est l'augmentation de la part calorique venant des glucides, pas un passage de 0 à 100% !

    Un exemple contemporain est intéressant, celui des Masaïs, du moins dans leur mode de vie traditionnel. Ils ne consomment pas de céréales, mais leur apport glucidique est loin d'être nul, il vient essentiellement du lactose du lait qu'il consomme. OK, aucun de ces éleveurs traditionnels n'a eu le prix Nobel, je l'accorde. Mais rien ne permet de penser qu'ils auraient "un moins pour le fonctionnement cérébral".

    Le PNNS français conseille un rapport (en calories) de l'ordre de 60/40 pour glucides/lipides (je ne compte pas l'apport par les protéines) ; les états-uniens vont encore plus loin le haut de la fourchette étant à 75/25.

    Le lait maternel est à 47/53 (72 g/l en glucides et 40 g/l en lipides). Que penser des besoins du cerveau humain entre 0 et 2 ans ?
    Dernière modification par Amanuensis ; 27/03/2013 à 20h27.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  23. Publicité
  24. #19
    ansset

    Re : régime paléo

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Un exemple contemporain est intéressant, celui des Masaïs, du moins dans leur mode de vie traditionnel. Ils ne consomment pas de céréales, mais leur apport glucidique est loin d'être nul, il vient essentiellement du lactose du lait qu'il consomme. OK, aucun de ces éleveurs traditionnels n'a eu le prix Nobel, je l'accorde. Mais rien ne permet de penser qu'ils auraient "un moins pour le fonctionnement cérébral".
    bonsoir,
    le nutritionnisme m'est très étranger, donc je ne peux dire si le regime Masai induit des carences, tout comme les Inuits ( avant )
    ( au passage , vous citer les mêmes exemples que moi ).

    mais la question initiale du fil est dans l'autre sens, elle conclue que des régimes ancestraux seraient meilleurs.

    par ailleurs, on ne compte plus les nouvelles "recommandations" qui remplacent les anciennes, le tout enrobé de théories qui parfois se contredisent à chaque génération.

  25. #20
    mh34

    Re : régime paléo

    Je ne suis pas sûre qu'on puisse se servir des régimes traditionnels des Inuits, qui ont ( avaient...) besoin d'environ 5000 calories/jour pour maintenir leur métabolisme à un niveau acceptable, pour en déduire quoi que ce soit sur la consommation des glucides lents.
    Quant aux autres régimes, il n'y a qu'un moyen réel de le savoir en fait ; ce serait de nourrir "nos" enfants dès le sevrage exclusivement avec ces régimes "alternatifs"...et de voir ce que ça devient à l'âge adulte. Là on aurait matière à comparaison.
    Que penser des besoins du cerveau humain entre 0 et 2 ans ?
    Je n'en sais rien...mais la diversification alimentaire se fait bien avant deux ans dans tous les cas, donc il faudrait plutôt restreindre la période entre 0 et 6 mois, par exemple.
    Dernière modification par mh34 ; 28/03/2013 à 07h56.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  26. #21
    Amanuensis

    Re : régime paléo

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Je n'en sais rien...mais la diversification alimentaire se fait bien avant deux ans dans tous les cas, donc il faudrait plutôt restreindre la période entre 0 et 6 mois, par exemple.
    Oui, dans la "culture" moderne. Peut-être pour 200 générations de mes ancêtres.

    Mais ce n'est pas le régime auquel les milliers de générations d'avant ont été élevées. L'allaitement jusqu'à deux ans, c'était un minimum dans le temps, non?

    Pas facile de savoir dans quelle mesure "l'acquis" alimentaire joue par rapport à "l'inné" alimentaire. On peut quand même penser que tous nos systèmes internes de gestion des molécules caloriques (glucose, glycogène, acides gras circulants, lipides stockés, corps cétoniques, ...), dont certains apparaissent fragiles (diabètes), sont plutôt "innés"...

    Je ne cherche pas à défendre les régimes "paléo", qui sont, dans leurs détails, des effets de mode. Néanmoins, je ne pense pas qu'on puisse balayer sous le tapis certains des arguments, simplement parce qu'associés à des modes. Pas facile de faire le tri, d'accord, mais on est sur un forum qui se veut scientifique, non ?
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  27. #22
    mh34

    Re : régime paléo

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    L'allaitement jusqu'à deux ans, c'était un minimum dans le temps, non?
    En complément peut-être, mais en exclusif, je dirais que non...et même en complément je doute que ça ait été systématique, étant donné que le rythme "naturel" des gestations est environ de 1 tous les 18 à 24 mois.

    On peut quand même penser que tous nos systèmes internes de gestion des molécules caloriques (glucose, glycogène, acides gras circulants, lipides stockés, corps cétoniques, ...), dont certains apparaissent fragiles (diabètes), sont plutôt "innés"...
    C'est même certain, vu l'association retrouvée avec l'obésité dans quelques-unes des maladies génétiques les plus courantes.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  28. #23
    noir_ecaille

    Re : régime paléo

    Il ne faut pas oublier non plus que nos ancêtres n'étaient pas soumis aux même conditions, de même que les conditions de vie actuelles sont très disparates en fonction des pays, de l'éducation, de l'environnement socio-économique, du climat, de la technologie...

    Prenons les famines : certains pays n'en rencontrent plus quand elles continuent de sévir ailleurs dans le monde de façon régulière voire chronique. La pression de sélection résultant se fait sur "stocker très facilement et durablement des ressources". Avec d'autres paramètres (trop) souvent corrélés comme "résister aux infections", "supporter les rigueurs climatiques", "accéder à un partenaire sexuel"...

    Pris tous ensembles, ces paramètres peuvent expliquer une sélection favorable du caractère "prendre beaucoup de poids en mangeant peu" qui devient un caractère avantageux dans un environnement sujet aux famines, où les rondeurs sont sexuellement plus recherchées, où le manque de moyens technologiques et financiers ne permet pas l'accès à des prophylaxies efficaces contre les infections, où le climat peut être très fatigant pour l'organisme.

    Or toutes ces conditions existaient il y a encore moins de dix générations en Europe par exemple.


    Je ne pense pas que "grossir" soit tout le temps une maladie. Tout dépend pour une très large part du contexte.

    Manger sainement est un concept encore très jeune, puisqu'il existe encore le problème majeur de d'abord manger (de préférence à sa faim). Ce n'est qu'une fois qu'on mange à sa faim qu'on peut se poser la question de manger de façon à garantir sa qualité de vie. On met régulièrement en évidence des corrélations génétiques directes (allèles) ou indirectes (flore bactérienne) entre problème de malnutrition -- à ne pas confondre avec la sous-nutrition -- et environnement. Suivre un régime n'est qu'un facteur environnemental qui n'est pertinent qu'au regard de tout le reste -- facteurs génétiques, mais aussi mode de vie, histoire personnelle, accès aux ressources, accès aux technologies, etc.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  29. #24
    Loupsio

    Re : régime paléo

    Citation Envoyé par mh34
    C'est même certain, vu l'association retrouvée avec l'obésité dans quelques-unes des maladies génétiques les plus courantes.
    pour le diabète (puisque amanuensis en donnait 'exemple) c'est plutôt mitigé et encore débattu (je ne nie pas l'existence de ces facteurs, au contraire), mais de plus en plus de question se posent sur l'alimentation et pas mal de réponses pointent du doigts certaines consommations excessives,
    La tendance à l'air de pas mal s'accorder sur le fait que la consommation moyenne des sucres serait déjà bien trop élevée et qu'elle ne serait pas étrangère à l'augmentation des diabètes, ainsi et surtout que le fructose qui était par avant conseillé aux diabétiques, et qui s'est avéré être une cause importante de l'augmentation du nombre de diabétiques
    Dernière modification par Loupsio ; 28/03/2013 à 17h50.

  30. Publicité
  31. #25
    ansset

    Re : régime paléo

    pour les glucides, je ne comprend pas, celà semble être une interrogation ( d'ou provenaient-ils? )

    mais une difficulté vient de l'échantillon observable.
    au paléo il y avait 2 pic de mortalité , la période post-natale ( <2 ans ) et vers 30/40 ans.
    Deluc insiste sur le fait qu'il y très peu de trace de cancer par exemple ( vu l'age des anciens , est-ce surprenant ?)
    Le fait que les squelettes observés présentaient peu de carence apparament n'induit pas directement une alimentation équilibrée.
    ( je mets l'obésité à part, qui semble très contemporaine )

  32. #26
    mh34

    Re : régime paléo

    En fait, en disant ça, j'avais en tête toute une foule de syndromes génétiques qui s'assortissent d'une obésité plus ou moins prononcée, mais qu'on observe systématiquement, au point que c'en est un signe d'appel, mais pas forcément le diabète en lui-même.
    En mettant "obésité" comme signe dans le thésaurus d'Orphanet, il en sort 78...
    http://www.orpha.net/consor4.01/www/...ple.php?lng=FR
    C'est donc bien une preuve qu'il y a une composante génétique dans l'utilisation des aliments par l'organisme.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  33. #27
    Argon39

    Re : régime paléo

    je ne prend pas vraiment ce régime aux sérieux non plus.

  34. #28
    ansset

    Re : régime paléo

    surtout que ce "régime" n'est pas clairement identifié.
    une déduction simplement. ( mais qui depend forcement deslieux et des dates )
    contrairement au régime grec par exemple qui été recemment cité en référence

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Régime linéaire et régime sinusoïdal d'un circuit
    Par ninoustreet dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/09/2010, 11h21
  2. Différence entre régime permanent et régime continu
    Par Etudiant91 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/04/2010, 15h32
  3. Régime Continu Régime Discontinu?!!
    Par Chikouist dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 24/10/2008, 08h02
  4. [Paléo Humaine] Nouvelle découverte paléo en Angleterre !
    Par charlyjimy dans le forum Paléontologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/12/2005, 08h54