Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

électroperméabilité



  1. #1
    riri95

    électroperméabilité

    bonjour,

    j'ai trouvé une thèse qui explique les effets d'un champ électrique sur la membrane des cellules.
    En exercant une tension de quelque mV aux extremité d'une cellule ont rend sa membrane perméable !
    cette information est trés importante pour déduire les éffets des ceintures électrique permettant les massages ou les effets d'un téléphone placé trés prés de la peau (champ éléctrique de l'antenne).
    voici la thèse :

    http://thesesups.ups-tlse.fr/1024/1/Portet_Thomas.pdf

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    biseibutsu

    Re : électroperméabilité

    Bonjour,

    C'est bien de donné un lien, mais cette thèse ne parle à aucun moment des effets du champs électrique d'un téléphone portable sur les cellules de la peau. Le thésard (Dr Portet, depuis 3 ans, bravo à lui!) donne deux exemples d'application à la page 127, avec la possibilité de faire rentrer de l'iodure de propidium, pour marquer l'ADN, très rapidement, ou de l'ADN plasmidique plus lentement dans la cellule. Ce procédé ressemble comme même à l'électroporation (même s'il doit y avoir des différences).

    J'ai comme même adoré le principe de mettre la petite image d'un GUV en bas à droite de ces pages (impaire). En faisant tourner rapidement les pages, on doit avoir l'illusion d'un petit film, à suivre tout du long de la thèse.
    微生物

  4. #3
    riri95

    Re : électroperméabilité

    Citation Envoyé par biseibutsu Voir le message
    Bonjour,

    C'est bien de donné un lien, mais cette thèse ne parle à aucun moment des effets du champs électrique d'un téléphone portable sur les cellules de la peau. Le thésard (Dr Portet, depuis 3 ans, bravo à lui!) donne deux exemples d'application à la page 127, avec la possibilité de faire rentrer de l'iodure de propidium, pour marquer l'ADN, très rapidement, ou de l'ADN plasmidique plus lentement dans la cellule. Ce procédé ressemble comme même à l'électroporation (même s'il doit y avoir des différences).

    J'ai comme même adoré le principe de mettre la petite image d'un GUV en bas à droite de ces pages (impaire). En faisant tourner rapidement les pages, on doit avoir l'illusion d'un petit film, à suivre tout du long de la thèse.
    bonjour,
    comme vous pouvez le constater dans mon post précédent je ne prétend pas que la thèse traite le sujet des téléphone portables. Je dis simplement que cette thèse est trés interressante pour l'étude des effet des antennes, de leur champ éléctromagnétique sur les cellules du corp humain.
    nous savons que les rayonnements qui sortent d'un téléphone portable sont identiques à celle qui sortent d'un for à micro onde
    Nous savons que ces rayonnement fond augmenter la température du liquide intracellulaire.
    Mais nous savons également grâce à cette thèse qu'une cellule soumise à un champ électrique devient perméable !
    Or les antenne de gsm produisent un champ électrique puissant, c'est pour cela qu'il est interdit de les utiliser prés des stations services. Le champ électrique peut enflammer les vapeurs d'essence.
    Par conséquent, il est indéniable que ces champs électrique à proximité du corps entraînent des réactions semblables à celle décrites dans la thèse.
    C'est pour cela qu'une étude la dessus serait très interressante

  5. #4
    biseibutsu

    Re : électroperméabilité

    En fait, ce qui me trouble sont vos raccourcis.
    Je viens de nouveau de regarder la thèse.
    La première chose que j'ai remarqué, c'est qu'il travaille avec des GUV (giant unilamellar vesicles) et pas des cellules (juste, tout à la fin, une modélisation).
    Second point :
    Le pore est créé par l’application d’une impulsion électrique de durée égale à 5 ms et d’amplitude de l’ordre de 50 kV/m, induisant une différence de potentiel à travers la membrane de l’ordre de 1 V
    Je ne connais pas les valeurs moyenne pour les téléphones portables ou autre, mais je suis quasi sur que cela n'induit pas une différence de potentiel de membrane d'1V. La fréquence des impulsions est cependant bien basse (0.1 à 1 Hz). Je ne suis pas un spécialiste en électro ou électromagnétisme (ou autre), mais ces réglages me semble bien loin d'une condition "naturelle" d'un four MW, d'une antenne relais ou d'un téléphone portable.

    Bref, je répète ce que j'ai déjà dit : faire la relation entre le sujet de cette thèse (et ces résultats - même s'ils sont intéressants) et la problématique des ondes des téléphones portables et autres, c'est un raccourci. Et même l'auteur de la thèse ne le fait pas (et pourtant, cela ferait "vendeur"). Du coups, à part si vous êtes un spécialiste des champs électromagnétique ou autres, il faut mieux éviter de faire des raccourcies de ce genre.

    De plus, précisons également que l'effet des ondes des téléphones portables sur le long terme (plus de 10 ans) manque de données sérieuses et comparables. A part pour les enfants. Mais encore une fois, il y a des publications avec des résultats parfois contradictoires, et parfois dans des journaux scientifiques un peu... douteux? En tout cas, dont je n'ai jamais entendu parler.
    Mais voilà, j'ai sélectionné quelques revues assez récentes et qui semble impartiales
    Patient safety and electromagnetic protection: a review. journal : Health Phys. 2011 May
    Systematic review of wireless phone use and brain cancer and other head tumors. Journal : Bioelectromagnetics. 2012 Apr
    Long-term exposure to microwave radiation provokes cancer growth: evidences from radars and mobile communication systems. Journal : Exp Oncol. 2011 Jun
    Les titres sont parlants, les "abstract" encore plus.
    微生物

  6. #5
    riri95

    Re : électroperméabilité

    bonjour,

    en dehors du sujet des GSM j'avais soulevé dans mon premier post le cas des ceintures de massages par impulsion électrique. Je pense que ce cas là est plus proche du sujet de la thèse.

    ce sont des pistes de recherches qu'il faudrais explorer, la recherche commence par une intuition !

    en mai 2013 un groupe de lycéen a fait une experience qui a bluffé les scientifiques, c'est l'étude du développement de graines de cressons proche d'un emetteur wifi (sachant que les puissances en jeux sont trés faibles), admirez le résultat : http://www.slate.fr/life/73211/wi-fi-cresson-ondes

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    biseibutsu

    Re : électroperméabilité

    Oui, il n'y a même plus besoin de faire de longues études et de nombreuses années d'expériences pour faire une découverte majeur. Un ordinateur avec connexion internet et tout est fait.
    Allez, sans vraiment chercher, voici deux autres articles traitant de "jeunes adolescents surdoués ayant fait une découverte majeure"
    http://www.lapresse.ca/sciences/deco...de-bananes.php
    http://www.senenews.com/2013/05/23/u...ies_58734.html
    Alors attention, je ne dénigre pas les méthodes, moyens, age ou expérience de ces jeunes gens. Je dénigre la presse. Un journal sort un sujet, et dans le mois, un tas d'autres vont trouver "leur" jeune génie (dans leur pays, c'est mieux pour la communication). Si vous ne me croyez ps, regarder les dates. 23/05, 31/05 et un peu plus tard le 27/06. Tout en 2013. Et ce sont des articles traduit en français. Je ne veux même imaginer la quantité d'articles dans les feuilles de choux locales de chaque pays...
    Bref, comme me disait un prof, la presse ne fonctionne qu'avec deux critères : l'importance de l'information (en relation direct avec le nombre de morts, généralement) et la distance. Un massacre dans une province du Kazakstan aura droit à un petit article de 10-20 lignes page 10-15. Le même massacre à Paris fera la première page pendant 1 semaine.
    Croire la presse (non spécialisé), c'est comme avancé que l'on a découvert le Graal.

    Mais bon, encore une fois, rien n'indique qu'un rayonnement (téléphone, ceinture de massage ou autre) puisse avoir cette effet sur les cellules. Les recherches ont été faites sur des GUVs, qui même s'ils représentent bien la membrane lipidique, n'a rien à voir avec la membrane plasmique des cellules (car il n'y a aucune protéines membranaires ou trans-membraires dans ces constructions). De plus, un autre effet du rayonnement est une perte de lipides (plus de 10%). Vous croyez vraiment que les chercheurs n'auront jamais remarquée un perte aussi importante de lipides sur des cellules? Je ne crois pas.

    J'ai aussi fait joué ma mémoire sur le long terme, et j'ai retrouvé le site web d'une équipe (basé à Bordeaux) qui travaille justement sur les effets des ondes électromagnétiques sur des organismes vivant (et pas du cresson, mais des souris et des rats - ce qui ressemble un peu plus à l'homme, comme même).
    Le portail : http://www.ims-bordeaux.fr/IMS/pages...bioelectonique
    La page de l'équipe : http://www.ims-bordeaux.fr/equipe.php?guidPage=BIO-EM
    J'ai suivi des cours sous la direction d'isabelle LAGROY (maître de conférence à l'EPHE), et elle nous a également fait visiter son laboratoire.
    Et je précise que les fonds pour ce genre de recherche sont publics (on ne sait jamais)
    微生物

  9. Publicité

Sur le même thème :