Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification



  1. #1
    Harpagon

    La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification

    Bonsoir, je tiens tout d'abord à m'excuser pour mes possibles erreur de qualification : je suis profane dans le domaine de la vision, mes maigres connaissances sont de simples réminiscences éparses de mes cours de lycée, et je vous serai gré si vous me pardonniez les possibles erreurs que je ferai.
    J'ai appris que la vue diminuait avec l'âge, et que les défauts de presbytie et tutti quanti pouvaient être rectifiés en portant des lunettes et autres lentilles : jusque là, rien de nouveau sous le soleil, me diriez-vous.

    Le cœur de mon interrogation relève d'un scepticisme sur la persistance de la qualité du fonctionnement de notre œil : en effet, j'ai du mal à croire que la qualité de l'image qui est transmise à notre cerveau soit toujours d'une qualité égale de la période de jeune adulte (20 ans) à des périodes de la vie plus lointaines (40 ans, 60 ans, 80 ans). Après tout, la majorité des organes diminue en efficacité sous l'effet du temps, pourquoi pas également les yeux?

    Il ne s'agit pas simplement de distinguer les objets lointains ou rapprochés, qui font l'objet de l'évaluation sur 10, si mes souvenirs sont bons. Mais il serait par exemple l'objet de la perception des couleurs, de la luminosité, des effets d'ombre, des degrés de teinte...
    Je veux m'assurer d'être clair sur le fait que je ne remet pas en cause la capacité des lunettes et lentilles à redonner une vision "parfaite" de 10/10. Mais j'ai du mal à me représenter l'idée que avec le temps, notre qualité de vue ne baisse pas sur des facteurs que des objets extérieurs à l’œil peuvent rectifier.
    Prendre un exemple serait je pense judicieux, étant incapable de poser les mots scientifiques justes.
    Un homme de 18 ans, avec une paire de globes oculaires fraîchement "matures" verra-t-il les couleurs de façon plus vive, les détails de façon plus prononcée, les effets d'ombre et de lumière de façon plus accentuée, que ses aînés de 40, 60, 80 ans, même si ceux-ci portent des lunettes ou des lentilles?
    Bien entendu, je me place en temps que novice en la matière, mais il me semblerait surprenant, si de telles diminutions existent, que des outils extérieurs à l’œil puissent améliorer ces "détails" qui n'en sont pas à mon sens.

    Pour résumer ma question simplement : est-ce que la vieillesse diminue les autres fonctionnalités de l’œil que sa capacité à "zoomer et dézoomer", en soit voir simplement les objets, est-ce que les cellules meurent progressivement et que d'autres qualités de la vision sont perdues? Si oui, est-ce que les lunettes et lentilles aident à régler ce problème?

    Je n'ai pas réussi de trouver de réponses à ses questions ailleurs, je vous remercie d'avoir lu ce questionnement qui peut sembler évident pour sans doute beaucoup d'entre vous.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    minushabens

    Re : La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification

    Citation Envoyé par Harpagon Voir le message
    Le cœur de mon interrogation relève d'un scepticisme sur la persistance de la qualité du fonctionnement de notre œil : en effet, j'ai du mal à croire que la qualité de l'image qui est transmise à notre cerveau soit toujours d'une qualité égale de la période de jeune adulte (20 ans) à des périodes de la vie plus lointaines (40 ans, 60 ans, 80 ans). Après tout, la majorité des organes diminue en efficacité sous l'effet du temps, pourquoi pas également les yeux?
    c'est bien ce qui se passe, non?

  4. #3
    Harpagon

    Re : La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification

    oui, au niveau de la perception des objets éloignés et proches, j'ai vu cela en cours et c'est corrigé par les lunettes et lentilles
    Je cherche à savoir si d'autres aspects de la vision sont impactés et qui font que une personne "jeune" pourra voir les objets avec une qualité supérieure à une personne plus âgée bien que pourvue de lunettes

  5. #4
    Loupsio

    Re : La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification

    N'étant pas vieux, je ne peux pas te dire si les autres caractéristiques diminuent également x) mais pour ce qui est des couleurs, tu as trois types de cellules, (qui reçoivent et transmettent respectivement rouge vert bleu) si en vieillissant nos cellules dégénèrent, les trois types de cellules devraient statistiquement être autant affecté les unes que les autres,
    tu aurais des changements dans la perceptions des couleurs, des ombres... si sur (admettons 30 % de facon arbiraire) parmi ces 30 pourcent tu perdait 20% qui permettent la détection du bleu 5% pour le rouge et 5 pourcent pour le vert, car les proportions de couleurs perçues ne seraient plus les mêmes modifiant les informations que tu recois, et la visions en serait perturbée. Mais si parmi ces 30% il s'agit pour 10% rouge, 10% bleu et 10% vert, alors le ratio reste inchangé
    En revanche parmi les problèmes de visions chez les personnes agées, la presbytie, qui correspond à une sclérose du cristalin et donc pour le coup entraine des perturbations de la visions (mais corrigeable en deviant les rayons lumineux grâce a des corrections focales), la cataracte (le cristallin qui devient opaque au lieu de transparent, modifiant ainsi la qualité de la perception chez le spersonnes agées par rapports aux jeunes... chirurgie obligatoire il me semble)... mais bien que dues au vieillissement et à l'usure en quelque sorte, elles ne concernent pas la rétine

    Il existe en revanches d'autres maladies qui ne sont pas rectifiable et qui pour le coup affectent la rétine, comme la rétinite (diminution du champs de vision avec le temps, par perte des photorecepteurs de la périphérie vers le centre de la rétine) mais il ne me semble pas que en vieillissant ce phénomène se produise naturellement, il s'agit d'une maladie, et ceux qui sont touchés en découvrent les symptôme assez jeunes
    Dernière modification par Loupsio ; 29/01/2016 à 23h04.

  6. #5
    Harpagon

    Re : La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification

    Ho, est-ce que ces trois cellules "meurent" au même rythme du coup? Ce serait intéressant de savoir quelle couleur est mieux distinguée à un âge plus éloigné, et lesquelles sont en quelque sorte éloignée... Dans tous les cas, si on suit ton raisonnement, une perte de 10% de chaque cellule chargée de la détection des couleurs entraîne-t-elle une diminution de la capacité à distinguer les couleurs les unes des autres lorsque les différences sont infimes (par exemple, deux bleus différents) ou est-ce que le "bleu" que nous voyons est différent de celui qui était observé auparavant?
    Merci en tout cas de ta réponse!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GamGyn

    Re : La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification

    Bonjour,

    On répond souvent aux questions liées aux vieillissement par des exemples pathologiques mais vieillir n'est pas une maladie.
    La physiologie des systèmes est modifiée au cours du vieillissement et le système visuel n'est pas épargné.

    Par exemple, le cycle visuel qui consiste au recyclage des pigments est un processus biochimique qui ralenti avec l'age. De même, il y a une perte naturelle -non pathologique- de cellules dans les différents étages de la rétine. Tout ceci aura pour conséquence une restructuration des connections synaptiques et un traitement différent de l'information visuelle :
    - Les personnes agées seront plus sensibles à l'éblouissement et la fonction visuelle mettra plus de temps à se normaliser entre chaque stimulation (ce qui viendra parasiter les stimulations successives)
    - La diminution de la vision des contrastes aura un impact sur la reconnaissance des formes mais aussi sur la qualité et les nuances de couleurs qui sont gérées par des cellules connectées aux cônes.
    - La restructuration des synapse provoquera aussi des changements dans la taille des champs récepteurs (c'est un ensemble de cellules qui traitent chaque point du champ visuel). Ces changements feront que l'individu ne sera pas aussi performant pour disséquer chaque point du champ visuel comme à 20 ans, aussi bien des points statiques que des points en mouvements.

  9. Publicité
  10. #7
    Harpagon

    Re : La qualité de la vision, le vieillissement et le pouvoir de rectification

    Merci pour cette réponse détaillée et accessible, cela répond très bien à mon interrogation.

Discussions similaires

  1. tpe : influences réciproques entre pouvoir politique et pouvoir médiatique.
    Par meliiiine dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/12/2011, 13h16
  2. la rectification (1)
    Par jallalelattar dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/11/2010, 08h52
  3. Rectification
    Par agbok0011 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/02/2009, 21h04
  4. Dossier - L'oeil : la vision au-delà de la vision
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2007, 14h14
  5. rectification
    Par dgg dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2006, 20h21