Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

PPS décrémentiels



  1. #1
    marjo92blabla

    PPS décrémentiels


    ------

    Bonjour,
    Je ne comprends pas très bien, dans mon cours de bio il y a écrit que les PPS sont décrémentiels, cela voudrait donc dire que jusqu'à l'arrivé au muscle, le PA diminue de façon constante ? Alors que par définition le PA suit une loi sans décrémentiels avec amplitude constante ..

    Et quant au rôle des PPSE et PPSI, je ne le comprends pas bien non plus. Le PPSE "excite" et le PPSI "inihibe" le message dans ce cas c'est la fréquence du PA qui augmente ou diminue en sortie de synapse ? Ou son amplitude ?

    Et pour moi la synapse neuro-neuronique traitant l'information, la fréquence du PA était toujours diminuée en sortie de cette synapse (qu'elle soit inhibitrice ou excitatrice).
    Je me trompe?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    GamGyn

    Re : PPS décrémentiels

    Bonjour,

    Effectivement, un PPS est décrémentiel, mais il se localise dans le soma. A partir du cône d'émergence, les PA vont naitre et demeurer constant tout au long de la fibre.
    Au niveau de ce cône émergence (qu'on appelle aussi cône d'intégration), il y a une somme algébrique entre plusieurs PPSE et plusieurs PPSI, et le résultat final donnera un codage particulier en PA, avec une fréquence donnée. Le message varie en fonction de la fréquence des PA et jamais de part leur amplitude qui reste constante.

    Pour la synapse neuro-neuronique (qu'on appelle aussi axo-axonique), le plus souvent, le premier neurone cible la terminaison du second neurone pour l'inhiber, c'est l'inhibition pré-synaptique.
    Là, on ne joue plus sur les PA (car il n'y a pas de PA dans le bouton synaptique) mais sur la quantité de Ca++ responsable de la libération des neurotransmetteurs dans le second neurone.

  4. #3
    marjo92blabla

    Re : PPS décrémentiels

    Merci beaucoup de ta réponse !

    Juste un détail, le cône d'émergence se situe dans la zone gachette du neurone ?

    Daccord donc c'est dans le soma qu'a lieu la sommation spatio-temporelle

    Et du coup quand on dit qu'au niveau de la synapse neuro-neuronique il y a traitement de l'information, ça veut dire quoi exactement? C'est juste la sommation des PPSI et PPSE ?

    Derniere question pour être sûre : s'il y a plus de PPSI que de PPSE, la fréquence du PA est ralentie et inversement s'il y a plus de PPSE?

  5. #4
    GamGyn

    Re : PPS décrémentiels

    Citation Envoyé par marjo92blabla Voir le message
    Juste un détail, le cône d'émergence se situe dans la zone gachette du neurone ?
    C'est la même zone. On parle de cône d'émergence quand on veut faire référence à l'anatomie et à la structure de cette zone. On parle de zone gâchette ou de cône d'intégration quand on veut faire référence à la fonction de cette même zone.

    Citation Envoyé par marjo92blabla Voir le message
    Daccord donc c'est dans le soma qu'a lieu la sommation spatio-temporelle
    Oui. Il faut voir cette sommation comme une vague qui se propage sous la membrane du soma et qui se dirige vers le cône (la zone gachette). Les PPSE se rajoutent les uns sur les autres pour créer une vague de plus en plus grosse, alors que les PPSI vont diminuer l'amplitude de cette vague. Avec ça, la vague (le potentiel, pour être exacte) est décrémentiel sur la distance parcourue pour atteindre la zone gâchette et c'est là que cette vague sera convertie en PA (si son amplitude atteint la valeur seuil, bien sûr).

    Citation Envoyé par marjo92blabla Voir le message
    Et du coup quand on dit qu'au niveau de la synapse neuro-neuronique il y a traitement de l'information, ça veut dire quoi exactement?
    Lorsque les PA arrivent au bout de l'axone, c'est à dire dans le bouton présynaptique, ils vont générer une onde de dépolarisation qui ressemble à des PPSE. Cette onde finale va faire entrer du Ca++ qui à son tour va permettre l'exocytose des neurotransmetteurs (NT). La connexion neuro-neuronique est là pour moduler cette onde finale. Parfois, certaines connexion neuro-neuroniques peuvent générer des PPSE miniatures pour faciliter la libération des NT mais le plus souvent, les connexions neuro-neuroniques génèrent des PPSI qui diminuent l'onde finale et donc la libération des NT. Le traitement de l'information peut donc être modulée au niveau du soma mais aussi au niveau du bouton synaptique.

    Citation Envoyé par marjo92blabla Voir le message
    Derniere question pour être sûre : s'il y a plus de PPSI que de PPSE, la fréquence du PA est ralentie et inversement s'il y a plus de PPSE?
    Oui. Plus il y a de PPSI et plus la fréquence des PA diminue. Et s'il y a plus de PPSI que de PPSE il n'y a même pas de PA, le neurone ne transmet pas le message.

  6. #5
    marjo92blabla

    Re : PPS décrémentiels

    Donc le fait qu'il y ait un PA qui circule dans le premier neurone n'entraine pas forcément sa propagation dans les autres neurones ?
    Autrement dit même si la stimulation est suffisante au début, il peut ne pas y avoir de réaction chez un individu uniquement à cause des PPSI très nombreux ?
    Auquel cas la synapse est dite inhibitrice ? (ou la synapse est 'inhibitrice' à cause de son type de neuromédiateurs par exemple?)

    Il y a beaucoup de choses que je n'avais pas comprises.. !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GamGyn

    Re : PPS décrémentiels

    Oui, c'est tout à fait ça. Il y a des neurones qui peuvent envoyer des PA, mais au dernier moment, c'est à dire dans le bouton synaptique, il y a une forte inhibition et pas ou peu de neurotransmetteurs libérés.
    Dans ce cas, la synapse n'est pas forcément qualifiée d'inhibitrice. Imagine un neurone inhibiteur qui se fait inhiber par une connexion neuro-neuronique : le résultat est une levée d'inhibition qui conduit à ce qu'on appelle une "facilitation" voire même une excitation.

  9. Publicité
  10. #7
    marjo92blabla

    Re : PPS décrémentiels

    Merci, désolé je répond un peu tard.

    Et dans le cas inverse, c'est possible qu'une série de petits stimuli au même endroit à temps très rapproché n'entraîne pas de PA au début mais dès le passage de la synapse après sommations de toute ces petites "vagues" il y ait un PA ? Ou bien elles disparaissent avant ?

  11. #8
    marjo92blabla

    Re : PPS décrémentiels

    Up? Quelqu'un pour m'aider?

Sur le même thème :