bonjour,
puisque je suis spécialiste des insectes, et biologiste de formation, et bien entendu évolutionniste, je peux résumer les étapes de l'évolution des invertébrés en 3 grande étapes la première, lorsqu'ils étaient dans l'eau, et la vie n'avait pas encore envahie la partie émergée des sols, les invertébrés aquatiques donc plus anciens que les invertébrés terrestres, avaient des branchies, chacun suivant ce qui lui convenait dans sa niche écologique, certains les avaient dans les pattes d'autres dans l'abdomen, d'autre encore dans les cerques, ils respiraient grâce à ça, puis venait l'étape de la conquête du sol, les branchies jadis extérieurs sont devenues des trachées, ou des tunnels dans l'abdomen qui se ramifient tellement à l'intérieur du corps de l'insecte qu'il lui suffit d'aspirer l'air dans ses trachées pour que 90% de ses cellules soit directement oxygénée le reste étant oxygéné par l'hémolymphe le sang des insectes, il n'a pas de couleur et lorsqu'il a une couleur il est verdâtre, qui transporte un peu d'oxygène au cellules non touchée par l'air directement, vous imaginez un peu combien les "routes" de la trachée des insectes sont étroites et combien le tissu de l'abdomen est disloquée mais d'une manière microscopique au point où 90% des cellules sont irriguée par l'oxygène d'une manière directe...

chez les insectes des cellules ancêtres du poumon ont vu le jour ce sont celle qui charge l'hémolymphe d'oxygène dans certains endroit du corps de l'insecte l'expulsion de co2 étant effectuée directement dans l'espace trachéen pour 90% des cellules comme je disais.
avec l'évolution la taille des insectes leur conférait un énorme avantage ils pouvaient en effet avec leur petite taille vivre sur les plantes herbacées et nécessiter peu de matière pour procréer et ainsi augmenter leur nombre d'une manière extraordinaire ce qui autant permettait à leur génome d'évoluer, si ils avaient la taille des mammifères par exemple vous imaginez quelle quantité immense de matière ils aurait du ingurgiter pour procréer un seul nouveau insecte, et avec 6 pattes et une taille de mammifère on était peu avantagé par rapport aux quadrupèdes, et on devenait vulnérable, c'est d'ailleurs l'une des raison de la réduction du nombre de pattes dans ce qui allait venir dans l'histoire évolutive de la vie...l'émergence des reptiles puis des oiseaux et mammifères...les insectes sont vieux quand même plus de 400 millions d'année d'évolution...
la troisième étape c'est la diversification des niches écologiques, les insectes sont connus pour coloniser absolument tout les types de milieux même les plus extrêmes on a découvert une mouche par exemple qui vit en antarctique...

maintenant vient ma question, qu'est ce qui pousse à la diversification des niches ? la réponse simple serait la fluctuation aléatoire des fréquences alléliques, génotypiques et phénotypiques des populations due à la dérive génétique...c'est bien beau comme explication, mais peut on quantifier les modifications épigénétiques aussi? y a t il des gènes précis qui ont forcément une expression épigénétique qu'on aurait déjà isolé et repéré chez les invertébrés?...
merci d'avance.