Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

brisure de modèles



  1. #1
    invite73192618

    brisure de modèles


    ------

    Bonjour,

    Plus le niveau de CO2 augmente, plus on risque d'avoir affaire à de nouveaux phénomènes dont on ne peut pas prévoir à l'avance la dynamique (ex: des changements de productivité végétale). Etes vous d'accord avec cette idée, et si oui à partir de quelle concentration de CO2 estimez-vous que les modèles actuels perdent toute validité? Au meilleur de vos connaissances, dans combien de temps ce niveau sera atteint?

    Merci.

    -----

  2. #2
    Robert Kandel

    Re : brisure de modèles

    D'accord sur l'idée en général, car en effet il est difficile de prendre en compte certains phénomènes non linéaires dans les modèles. Plutôt qu'aux difficultés de la modélisation des réactions de la végétation - pourtant bien réelles - je pense aux problèmes de la circulation profonde océanique, de la dynamique des glaces, d'éventuelles émissions massives de méthane par les pergélisols. Mais je dirais que ce sont les projections et non les modèles qui perdent une grande partie de leur crédibilité lorsquon fait tourner les modèles pour des conditions trop différentes des conditions pour lesquelles ils sont « accordés ».

    A partir de quel niveau ? Je dirais - au pif - que les projections deviennent beaucoup moins fiables quand il s'agit d'un réchauffement planétaire supérieur à 3°, mais il est encore difficile - à cause des incertitudes sur les rétroactions de la couverture nuageuse - de dire si un tel réchauffement correspond à 600 ou à 800 ppm d'équivalent CO2. Et compte tenu du développement économique rapide des pays comme la Chine et l'Inde, il sera extrêmement difficile d'éviter de dépasser les 500 ppm, donc d'éviter un réchauffement supplémentaire d'au moins 1° d'ici 2050 ! De toute façon, pour moi, il n'y aura pas de miracle technologique ou autre faisant disparaître le problème avant la fin du 21ème siècle. Les incertitudes jouent entre un réchauffement significatif posant des problèmes difficiles d'adaptation - mais on sera bien obligé de s'adapter ! - et un changement climatique catastrophique (dans le sens mathématique) impliquant une réorganisation radicale de la biosphère, avec effondrement de certains écosystèmes et développement trs rapide d'autres. Mais sauf super-catastrophe volcanique, on n'évitera pas un réchauffement climatique significatif au cours des prochaines décennies, un réchauffement beaucoup plus fort que ce qui a été observé depuis 1900.

Discussions similaires

  1. Modèles Powerpoint
    Par Guillaume.B dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/07/2009, 21h33
  2. Principe d'exclusion de Pauli et brisure de symétrie
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/05/2007, 17h26
  3. Modèles moléculaires
    Par synchrotron dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/03/2006, 18h25
  4. Modèles et modélisation
    Par Moonstyle dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/02/2006, 14h42
  5. Modèles d'Univers
    Par DonPanic dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/08/2003, 23h37