Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme



  1. #1
    Fantin70

    Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme


    ------

    Bonjour

    Je voulais savoir ce qu'il se passerait concrètement si le hublot d'un astronaute se casserait sur Mars par exemple.
    Peu importe la qualité d'une atmosphère extra-terrestre, est-ce une simple mort par asphyxie à laquelle on doit s'attendre ?
    Ou est ce que les effets seraient différent selon la teneur de tel gaz ou de tel gaz dans une atmosphère différente
    Est ce qu'une atmosphère avec une charge raisonnable d'oxygène pourrait quand même nous tuer à cause d'un autre gaz présent en trop grand quantité ?

    Bref, pas la même d'épiloguer avec plus de questions, vous avez compris ce que je cherche à comprendre

    Merci par avance pour vos réponses

    Fantin

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Fantin70 Voir le message
    Bonjour

    Je voulais savoir ce qu'il se passerait concrètement si le hublot d'un astronaute se casserait sur Mars par exemple.
    Peu importe la qualité d'une atmosphère extra-terrestre, est-ce une simple mort par asphyxie à laquelle on doit s'attendre ?
    Ou est ce que les effets seraient différent selon la teneur de tel gaz ou de tel gaz dans une atmosphère différente
    Est ce qu'une atmosphère avec une charge raisonnable d'oxygène pourrait quand même nous tuer à cause d'un autre gaz présent en trop grand quantité ?

    Bref, pas la même d'épiloguer avec plus de questions, vous avez compris ce que je cherche à comprendre

    Merci par avance pour vos réponses

    Fantin
    Pour pouvoir respirer il faut deux trucs :

    1/ une pression partielle en dioxygène autours de 0,2 atmosphère (200 hPa)
    2/ une pression partielle de poisons métaboliques / irritants en dessous d'un certain seuil, dépendant de la molécule.


    Sur Mars la pression partielle d'O2 est quasi-nulle. Ce sera la cause du décès.

    On peut imaginer d'autres types d'atmosphères où l'O2 serait en suffisance mais qui resteraient irrespirables parce que trop riches en oxyde de carbone (CO, poison métabolique qui bloque les échanges gazeux en se fixant sur l'hémoglobine) mortel au delà d'un pression partielle de l'ordre du millième d’atmosphère ou en CO2, mortel au delà d'un dixième d'atmosphère environ. Liste non exhaustive bien sûr. On peut varier les molécules (plus ou moins) mortelles à loisir : cyanure (CN), ammoniaque (NH3), acide chlorhydrique (HCl), hydrogène sulfuré (H2S), hydrogène phosphoré (H3P)...

    https://www.wikimedecine.fr/Gaz_irritants_et_toxiques
    Dernière modification par Gilgamesh ; 29/03/2020 à 21h49.
    Parcours Etranges

  4. #3
    Lansberg

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    On peut préciser que même si l'atmosphère de Mars était composée à 100% d'oxygène, la pression est si faible au sol (6 hPa) qu'on s'évanouirait en quelques secondes avant de mourir d'asphyxie.
    Pour s'en sortir, il faudrait être ramené à une pression suffisante dans les deux ou trois minutes qui suivent, à condition d'avoir eu la présence d'esprit d'ouvrir la bouche au moment de l'accident de pression. En effet, retenir sa respiration entraîne une surpression dans les poumons pouvant détruire les alvéoles pulmonaires.

  5. #4
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Plus exactement hypoxie.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  6. #5
    Lansberg

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Oui, c'est le terme exact dans cette situation !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Fustigator

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Fantin70 Voir le message
    Bonjour

    Je voulais savoir ce qu'il se passerait concrètement si le hublot d'un astronaute se casserait sur Mars par exemple.
    Le problème le plus immédiat ne serait pas l’atmosphère constituée principalement de CO2 donc irrespirable, mais le différentiel de pression.
    En effet, on peut imaginer un habitacle martien crédible à 0.30 Bar sous 100% O2 (pour des raisons physiologiques un peu compliquées 0.2 Bar ne serait pas suffisant dans la pratique même si ça marche "sur le papier"); si un hublot casse la pression va chuter à environ 6 mBar, soit 50 fois moins. Les problèmes immédiat seront le risque d'éclatement des alvéoles pulmonaires du à la décompression cataclysmique; le coté irrespirable de l'atmosphère va venir plus tard (enfin pas longtemps : quelques dizaines de secondes).

  9. Publicité
  10. #7
    Flyingbike
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Je voulais savoir ce qu'il se passerait concrètement si le hublot d'un astronaute se casserait sur Mars par exemple.
    il y a eu un documentaire sur le sujet, avec A. Schwarzenegger il me semble. "Total Recall" ou un truc du genre.
    La vie trouve toujours un chemin

  11. #8
    Lansberg

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    C'est un film. Le côté "documentaire" est approximatif. En particulier le corps qui "explose" en pression faible est exagéré. Mais c'est pris pour argent comptant par beaucoup de monde.

  12. #9
    f6bes

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Fantin70 Voir le message
    Est ce qu'une atmosphère avec une charge raisonnable d'oxygène pourrait quand même nous tuer à cause d'un autre gaz présent en trop grand quantité ?

    Fantin
    Bjr à toi,
    As tu entendu parlé de "gaz moutarde" (1er guerre mondiale), de gaz " sarin",
    de ce qu'à employé en Syrie le chef de cet 'état vis à vis de SA population.
    Et portant il y avait aussi de l'oxygéne !!

    Donc....c'est tout vu.
    Bonne journée

  13. #10
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Salut,

    J'avais lu il y a quelque temps que si l'on avait une brusque décompression dans l'espace (et sur Mars ça ne fait pas grosse différence) :
    - si on retient sa respiration... on peut tenir environ 1 minute (même le froid est supportable dans la mesure où en l'absence de convection, la perte de chaleur est essentiellement due au rayonnement thermique du corps, on peut tenir aussi un moment).
    - si ou "ouvre la bouche" : couic en quelques seconde
    (d'où le conseil : fermez-là et rentrez-vite dans votre capsule)
    Le problème étant en effet le gros différentiel de pression. Si on essaie de "respirer" la brusque dépression dans les poumons provoque non seulement une forte hémorragie pulmonaire mais aussi une dé-gazéification rapide du sang. La mort est très rapide.

    Quant à respirer dans une atmosphère à pression convenable mais sans oxygène, la mort est soit par asphyxie/hypoxie (atmosphère de type gaz carbonique ou méthane ou hydrogène) soit encore plus rapide face à certains composants comme l'ammoniac ou une trop basse température (j'imagine que respirer sur Titan serait assez cinglé ).
    Keep it simple stupid

  14. #11
    Lansberg

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Salut Deedee,

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    - si on retient sa respiration... on peut tenir environ 1 minute
    Comme je le mentionne plus haut ce n'est pas une bonne idée pour les alvéoles pulmonaires.

    (même le froid est supportable dans la mesure où en l'absence de convection, la perte de chaleur est essentiellement due au rayonnement thermique du corps, on peut tenir aussi un moment).
    On peut tenir un bon moment. Même à "poil". Exposé au Soleil on aurait même des soucis de dissipation de la chaleur.


    - si ou "ouvre la bouche" : couic en quelques seconde
    En ouvrant grand la bouche, les poumons se vident rapidement et on a 10 s max avant de tomber dans les pommes !
    Il faut être récupéré rapidement pour être réanimé.

    La mort est très rapide.
    Les expériences de décompression brutale faites sur l'animal (ou lors d'accidents chez l'homme) montrent que la réanimation sans séquelles peut se faire deux ou trois minutes plus tard.

    On dérive peut-être un peu de la question initiale !!

  15. #12
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Lansberg Voir le message
    Comme je le mentionne plus haut ce n'est pas une bonne idée pour les alvéoles pulmonaires.
    Ouais, bon, mais quand on n'a pas le choix

    Citation Envoyé par Lansberg Voir le message
    On dérive peut-être un peu de la question initiale !!
    Pas tant que ça en fait, Mars ou le vide, (presque) même combat.
    Par contre il vaudrait mieux aller en discussion libre, je m'en occupe.
    Keep it simple stupid

  16. Publicité
  17. #13
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    - si on retient sa respiration... on peut tenir environ 1 minute (même le froid est supportable dans la mesure où en l'absence de convection, la perte de chaleur est essentiellement due au rayonnement thermique du corps, on peut tenir aussi un moment).
    - si ou "ouvre la bouche" : couic en quelques seconde
    Erreur : retenir sa respiration c’est uniquement bloquer les muscles respiratoires. Cela n’empêche pas que ton nez est en continuité avec les alvéoles pulmonaires. Bouche fermée ou ouverte c’est pareil.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  18. #14
    Flyingbike
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Lansberg Voir le message
    C'est un film. Le côté "documentaire" est approximatif. En particulier le corps qui "explose" en pression faible est exagéré. Mais c'est pris pour argent comptant par beaucoup de monde.
    le second degré c'est pas votre truc, hein ?
    La vie trouve toujours un chemin

  19. #15
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Erreur : retenir sa respiration c’est uniquement bloquer les muscles respiratoires. Cela n’empêche pas que ton nez est en continuité avec les alvéoles pulmonaires. Bouche fermée ou ouverte c’est pareil.
    Faut pincer le nez
    (sinon tu as raison évidemment, le vide va vite se faire !)

    Concernant la remarque de Lansberg sur les alvéoles pulmonaires, un cas bien connu est celui des plongeurs en apnée. Lors de la remontée ils doivent progressivement souffler l'air qu'ils ont dans leurs poumons. Sous peine de voir ceux-ci éclater, au sens propre ! Il y a déjà eut de méchants accidents avec ça. Ca fait partie des barotraumatismes.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Barotraumatisme

    Je suppose donc que dans l'espace ou sur Mars il faudrait relâcher une partie de l'air qu'on a dans les poumons. Le temps de vite passer un sas. Mais c'est pas moi qui ferai l'expérience, je me sens vraiment trop bien sous un bar (et je parle de la pression, pas du débit de boisson, bien sûr)

    Citation Envoyé par Flyingbike Voir le message
    le second degré c'est pas votre truc, hein ?
    D'où l'intérêt des smiley
    Ceci dit je suis sûr qu'il a raison, je parierais bien que beaocup de gens penseraient que mis dans le vide on fait BOUM. Surtout ceux qui ont vu "Permis de tuer"
    (mais là, oui, y a pas photo : met quelqu'un sous haute pression, décompresse violemment : splatch. Ca doit être une des morts les plus gores dans James Bond. Mais je comprend qu'il soit célèbre, moi ça marche moins bien :
    My name is Lauwaert, Didier Lauwaert, pffff, ça fait fuir les nanas .
    )
    Dernière modification par Deedee81 ; 30/03/2020 à 13h09.
    Keep it simple stupid

  20. #16
    Lansberg

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    D'où l'intérêt des smiley
    C'est vrai que ça aide ! Même si les "documentaires" de Schwarzy sont rares.

    Ceci dit je suis sûr qu'il a raison, je parierais bien que beaocup de gens penseraient que mis dans le vide on fait BOUM. Surtout ceux qui ont vu "Permis de tuer"
    On pourrait faire un sondage. Pour avoir entendu et lu de nombreuses fois ce préjugé, je suis quasi certain du résultat.

    (mais là, oui, y a pas photo : met quelqu'un sous haute pression, décompresse violemment : splatch. Ca doit être une des morts les plus gores dans James Bonds)
    La résistance de la peau et de ce qu'il y a au-dessous est importante.
    On double de volume dans le vide. Il paraît qu'une simple combinaison ajustée suffirait à s'opposer au phénomène.

  21. #17
    Fustigator

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Concernant la remarque de Lansberg sur les alvéoles pulmonaires, un cas bien connu est celui des plongeurs en apnée. Lors de la remontée ils doivent progressivement souffler l'air qu'ils ont dans leurs poumons. Sous peine de voir ceux-ci éclater, au sens propre
    Non, justement ceux en apnée ne sont pas concernés, car la quantité d'air dans les poumons revient à son volume de "surface".
    En revanche, le problème est bien connu pour les plongeurs bouteilles en remontée d'urgence (et quand ça arrive, le résultat se voit très vite ......)

  22. #18
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Fustigator Voir le message
    Non, justement ceux en apnée ne sont pas concernés, car la quantité d'air dans les poumons revient à son volume de "surface".
    Pourtant je l'ai lu. Gaz du sang ?

    Y a un apnéiste sur le forum pour nous expliquer ?
    Keep it simple stupid

  23. Publicité
  24. #19
    Fustigator

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Pourtant je l'ai lu. Gaz du sang ?
    Non, un apnéiste ne restent pas assez longtemps pour "dégazer" (même si les accidents de décompression d’apnéistes existent lors de plongées répétitives; on utilise le terme polynésien de taravana pour décrire cette forme particulière d'ADD).

    Y a un apnéiste sur le forum pour nous expliquer ?
    Je pense que la confusion que tu fais est que le problème se produit si un plongeur "bouteille" reste en apnée pendant la remontée.

  25. #20
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Fustigator Voir le message
    Je pense que la confusion que tu fais est que le problème se produit si un plongeur "bouteille" reste en apnée pendant la remontée.
    Non, non, j'avais lu ça concernant ceux qui font les concours de profondeur en apnée. Mais je ne suis pas du tout spécialiste
    Keep it simple stupid

  26. #21
    Fustigator

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Non, non, j'avais lu ça concernant ceux qui font les concours de profondeur en apnée. Mais je ne suis pas du tout spécialiste
    Alors, en no-limit il arrive parfois des ADD. Mais les profondeurs deviennent vraiment hors-normes (Nitsch, 253m en 2012, avec un ADD à la clef, invaincu et difficile d'envisager plus); on n'en est plus aux 100m de Mayol en 76.

  27. #22
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Fustigator Voir le message
    on n'en est plus aux 100m de Mayol en 76.
    Oui, je sais, et les plongeurs avec bouteille ne peuvent plus les suivre. Impressionnant.

    EDIT heu..... alors là c'est fois oui, je suis hors sujet. Désolé.
    Bon, à demain les poteaux.
    Keep it simple stupid

  28. #23
    Fustigator

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Oui, je sais, et les plongeurs avec bouteille ne peuvent plus les suivre. Impressionnant.
    Ben des plongeurs bouteilles capable d'aller à 250m, y'en a pas des masses; une poignée de noms me viennent à l'esprit (pas le mien ), mais pas beaucoup plus.

  29. #24
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Hors sujet.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  30. Publicité
  31. #25
    Fantin70

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Merci beaucoup pour vos réponses très avisés ( surtout au début ) qui m’ont permit d’y voir plus clair.
    J’avais également en tête cette scène de Total Recall. Mais j’imaginais bien que la réalité devait être différente.
    Mis à part l’hypoxie, et donc un «*évanouissement*», on pourrait imaginer si un hublot venait à se briser une hémorragie des poumons qui ferait cracher du sang ?

  32. #26
    Lansberg

    Re : Conséquence d'une atmosphère non respirable sur l'organisme

    Comme déjà précisé, si pendant la décompression, on retient sa respiration, le risque d'hémorragie alvéolaire est très élevé par surpression de l'air dans les poumons. C'est sans parler du pneumothorax (remplissage d'air dans la cavité pleurale) qui nécessiterait sûrement une intervention chirurgicale à supposer que l'on ait ranimé la personne.

Discussions similaires

  1. atmosphere respirable sur la lune ???
    Par ant78 dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 29
    Dernier message: 27/05/2017, 17h26
  2. Quelle atmosphère extraterrestre est respirable ?
    Par Kiristi Madam dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 19
    Dernier message: 27/07/2014, 16h21
  3. Actu - La première atmosphère respirable sur Terre : un effet de serre inversé ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 11/11/2007, 17h58
  4. Actualité - La première atmosphère respirable sur Terre : diminution de l'effet de serre ?
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/11/2007, 12h26
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 19/03/2006, 20h48