Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Super-tweeter piézoélectrique



  1. #1
    Yvan_Delaserge

    Super-tweeter piézoélectrique

    Bonjour à tous,

    Il existe sur le forum un certain nombre de fils sur l'émission d'ultrasons destinés à réduire les nuisances générées par divers animaux: pigeons, rongeurs, insectes, etc.

    Ma question concerne la diffusion d'ultrasons. Généralement, on utilise un tweeter de chaîne hi-fi.

    J'ai trouvé sur Ebay des tweeters piézoélectriques, très bon marché (3,18 $), mais avec une puissance nominale qui me semble grossièrement exagérée: 500 W.
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399012113

    Est-ce que c'est juste de la rigolade, ou bien y a-t-il un fond de vérité? Les aiguës ne sont pas présentes en permanence dans la musique et encore moins dans la parole. Les 500 W seraient donc une puissance de pointe?
    J'en ai commandé une paire, on verra...

    Quoi qu'il en soit, je suis toujours étonné par la puissance acoustique de certains buzzers piézoélectriques, tels que ceux des téléphones portables, malgré leur petite taille.

    Les plaquettes céramiques des buzzers sont aussi disponibles sur Ebay, à un prix vraiment très bas: 10 pièces pour 1, 98 $!
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399012626

    Cela m'a donné l'idée d'utiliser 10 plaquettes piézoélectriques pour un tweeter d'un type un peu particulier:

    1) Tout d'abord, le fait d'utiliser 10 plaquettes permettra de générer 10 fois plus de son.

    2) Ensuite, si ces plaquettes sont
    a) alimentées en phase,
    b) disposées sur le même plan et
    c) espacées d'une longueur d'onde, elles devraient permettre de générer un front d'onde plan. Cela devrait permettre d'obtenir une forte directivité.

    Les tweeters, du fait de la faible longueur d'onde des tonalités aiguës, ont une directivité naturelle, qui est considérée habituellement comme un effet indésirable. Dans mon cas, la directivité serait un avantage, car elle permettrait d'agir à distance, en ayant l'appareil branché sur le secteur et non sur des batteries.

    Pour obtenir une bonne adaptation d'impédance entre la plaquette céramique et l'air, il faut utiliser un résonateur, qui est réalisé comme suit (Documentation Murata):

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399013624

    En appliquant la formule donnée, on trouve que la cavité serait résonante à 14,5 KHz, pour les dimensions suivantes:
    Rayon du trou du diaphragme a: 2 mm
    Diamètre du rebord où est collée la plaquette céramique d: 8 mm
    Profondeur de la cavité h: 1 mm
    Epaisseur du diaphragme l: 0,1 mm

    Cela pourrait être réalisé en utilisant une plaque métallique, par exemple en aluminium de 1 mm, dans laquelle on perce des trous de 8 mm et sur laquelle on colle une tôle de 0,1 mm, dans laquelle on a percé des trous de 4 mm de diamètre.

    Les trous doivent être percées en quinconce, espacés de 20 mm, ça tombe bien, c'est justement le diamètre des disques de céramique. Disons 21 mm, pour qu'ils ne se touchent pas. De cette manière, les plaquettes seront espacées d'une longueur d'onde et produiront un front d'onde plan, donc une bonne directivité.

    ça donnerait ça:
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399016755

    Pour réaliser le rebord sur lequel il faut coller (avec si possible du mastic silicone appliqué délicatement) les plaquettes céramique. on pourrait simplement utiliser la "bavure" qui se crée lorsque l'on perce un trou dans une plaque d'alu. Elle mesure une fraction de millimètre, c'est exactement ce qu'il faut.

    Voilà un projet qui serait intéressant à réaliser, pour pas bien cher.

    Qu'en pensez-vous?

    Amicalement,

    Yvan

    -----

    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    phuphus

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Bonjour Yvan,

    les tweeters ne sont malheureusement pas ma spécialité, mais j'ai quelques connaissances en haut-parleurs et je peux au moins te faire part de mes impressions sur ton projet.

    La tenue en puissance annoncée pour les tweeters à dôme que tu as trouvés est bien entendue utopique. Le calcul de la puissance nominale d'un tweeter piezo peut laisser la place à toutes les fantaisies, puisqu'il est capacitif. Il suffit donc de jouer sur :
    - le facteur de crête du bruit qu'on lui applique
    - le ratio entre impédance réelle et impédance nominale
    - le flou artistique qui règne sur les puissances en acoustique

    pour annoncer un tweeter à 500W alors que, de manière réaliste, on peut considérer que 50W c'est déjà très très bien. Un début d'explication ici :
    http://www.pulsardevelopments.com/pr...l/piezoan.html

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    1) Tout d'abord, le fait d'utiliser 10 plaquettes permettra de générer 10 fois plus de son.
    Je passe les subtilités sur les notions d'onde acoustique et de son, ce n'est pas l'objet du fil et tu les trouveras facilement sur Futura (son = sensation). Pour des transducteurs couplés, 10 fois plus de tweeters = +20dB = en gros un son subjectivement 4 fois plus fort. Si les transducteurs ne se couplent pas, on a +10dB = son subjectivement 2 fois plus fort.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    2) Ensuite, si ces plaquettes sont
    a) alimentées en phase,
    b) disposées sur le même plan et
    c) espacées d'une longueur d'onde, elles devraient permettre de générer un front d'onde plan. Cela devrait permettre d'obtenir une forte directivité.
    Pour cela, il faut que la surface émissive couverte par les plaquettes soit significative devant les dimensions globales de l'ensemble. Déjà, rien que la forme ronde des plaquettes demanderait que :
    - elles soient disposés à arêtes jointives
    - que leur surface émissive soit égale à leur surface physique, ce qui n'est pas le cas

    Tu as vu sur les schémas de montage Murata qu'une plaquette piezo est attachée sur une ligne nodale. Une partie de la surface est donc en phase avec l'excitation, et l'autre en opposition de phase : si la plaquette est à l'air libre, sa surface émissive effective est très faible.

    Si tu mets une charge acoustique comme celle illustrée dans tes pièces jointes, c'est alors l'évent de sortie qui est considéré comme surface émissive. Si tu veux obtenir un transducteur équivalent unique et directif, il va falloir mettre un pavillon en sortie de chaque "boîte", et faire en sorte que les pavillons se raccordent.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    Pour réaliser le rebord sur lequel il faut coller (avec si possible du mastic silicone appliqué délicatement) les plaquettes céramique. on pourrait simplement utiliser la "bavure" qui se crée lorsque l'on perce un trou dans une plaque d'alu. Elle mesure une fraction de millimètre, c'est exactement ce qu'il faut.
    Ca marchera peut-être, mais je suis asse dubitatif. Si on compte en plus qu'il faudra "percer" un trou de 4 dans une feuille de 0.1...

    Pour pouvoir avoir de manière sûre :
    - les pavillons qui se raccordent
    - la collerette de montage sur la ligne nodale
    - une réalisation facile

    je me tournerais plutôt vers de la stéréolithographie. Si l'épaisseur de paroi de 0.1 est locale, ça fonctionne aussi. Tu ne pourras pas aller jusque là en stéréo, mais tu pourras adapter localement la géoémétrie pour que l'effet soit le même : juste un col. Dans le pire des cas, tu reprends doucement la paroi (petit mandrin avec papier de verre au bout, et contre-mandrin en face) pour avoir l'épaisseur voulue.

  4. #3
    Yvan_Delaserge

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Merci phuphus pour tes commentaires et pour ta référence, très intéressante, que je garde sur mon disque dur!

    L'idée d'obtenir une directivité accrue en utilisant des sources cohérentes espacées d'une longueur d'onde n'est pas de moi!

    C'est une technique couramment utilisée en radio:

    http://en.wikipedia.org/wiki/Antenna...ectromagnetic)

    Bonne idée, l'dée d'utiliser une imprimante 3-D. Cela apporterait une solution à la fois facile et offrant une précision suffisante. je vais m'en commander une pour Noël!

    Pour la manière de fixer les plaquettes au niveau des noeuds, il y a ce graphique, qui vient aussi de la doc Murata:
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399210146

    Il montre bien que, toutes chose égales par ailleurs, l'on obtient la fréquence de résonance la plus élevée en fixant la plaquette selon le pourtour de la plaquette céramique.
    Pour ce qui est des plaquettes disponibles à prix avantageux sur Ebay, le disque céramique possède un diamètre de 14 mm environ.

    Mais selon la formule présentée sur le message initial, si l'on fait passer le diamètre d de la cavité de 8 à 14 mm, la fréquence de résonance passe de 14 à 8 KHz!

    Si on laisse la hauteur de la cavité h à 1 mm (difficile de faire moins), il faut augmenter le rayon de l'évent à 7 mm pour obtenir une fréquence de résonance de 15 KHz!

    Autant dire que le diaphragme devient inutile puisque le diamètre de l'évent est le même que celui de la cavité!

    Ou alors, laisser le diamètre de l'évent à 4 mm, mais réduire la hauteur de la cavité à 0,25 mm.
    Cela pourrait être tenté avec 2 plaques de tôle de 0,1 mm collées l'une contre l'autre. L'une bien plane, portant les évents de 4 mm, l'autre des trous de 15 mm , dont le pourtour serait déformé au moyen d'un outil conique afin de le surélever un peu. Mais la précision serait plus qu'aléatoire!

    Autre sujet de réflexion: Comment alimenter ces 10 disques? Pour qu'ils émettent tous en phase, pas question de les connecter en série!
    Ils devront impérativement être câblés en parallèle.

    Selon le vendeur, les disques présentent les caractéristiques suivantes:

    Resonant Frequency: 3.6±0.5kHz

    Resonant Impedance: ≤ 300Ω

    Capacitance: 30000±30%PF(@ 120Hz)

    Metal Material: Brass

    Operating Voltage Range: 1.5V~30V

    Operating Temperature Range: -20℃~+70℃

    Metal Plate Diameter: 20.0±0.1mm

    Ceramics Thickness: 15.0±0.5mm

    Metal Plate Thickness: 0.11±0.02mm

    Total Thickness: 0.20±0.03mm

    Chaque disque présente donc une capacité de 30 nF. 10 disques en parallèle: 300 nF.

    Comme on vise des puissances de plusieurs watts, il faudrait peut-être de soucier d'une adaptation d'impédance.

    La doc parle de 30 Ohms, mais ça doit être à 3,6 KHz.

    L'impédance d'un condensateur de 30 nF à 3,6 KHz est de 1550 ohms. ça n'a pas l'air de coller.

    Mais quoi qu'il en soit, notre utilisation se ferait à une fréquence 4,5 fois plus élevée.

    300 nF à 16 KHz présentent une impédance de 35 Ohms.
    Faut-il introduire une compensation d'impédance au moyen d'une self, afin que l'ampli voie une charge non réactive?

    Pour obtenir une impédance à 16 KHz équivalente à celle de 300 nF, il faudrait une self de 0,35 mH. Cela représente une centaine de spires sur un mandrin de 4,5 cm de diamètre, sans noyau.

    Quel circuit serait le mieux adapté? self en parallèle avec la capacité des disques céramique?

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399213851

    ou bien celui-ci: self en série?

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399214150

    Dans le premier cas, on peut ajuster la prise sur la self pour une adaptation d'impédance optimale. Dans le second cas, on ne peut pas.

    Commentaires? Suggestions?

    Merci d'avance.

    Amicalement,

    Yvan

  5. #4
    Yvan_Delaserge

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Damned, je me rends compte que les images attachées ne sont pas passées!

    Je reprends donc:
    Merci phuphus pour tes commentaires et pour ta référence, très intéressante, que je garde sur mon disque dur!

    L'idée d'obtenir une directivité accrue en utilisant des sources cohérentes espacées d'une longueur d'onde n'est pas de moi!

    C'est une technique couramment utilisée en radio:

    http://en.wikipedia.org/wiki/Antenna...ectromagnetic)

    Bonne idée, l'idée d'utiliser une imprimante 3-D. Cela apporterait une solution à la fois facile et offrant une précision suffisante. je vais m'en commander une pour Noël!

    Pour la manière de fixer les plaquettes au niveau des noeuds, il y a ce graphique, qui vient aussi de la doc Murata:

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399577498
    Il montre bien que, toutes chose égales par ailleurs, l'on obtient la fréquence de résonance la plus élevée en fixant la plaquette selon le pourtour de la plaquette céramique.
    Pour ce qui est des plaquettes disponibles à prix avantageux sur Ebay, le disque céramique possède un diamètre de 14 mm environ.

    Mais selon la formule présentée sur le message initial, si l'on fait passer le diamètre d de la cavité de 8 à 14 mm, la fréquence de résonance passe de 14 à 8 KHz!

    Si on laisse la hauteur de la cavité h à 1 mm (difficile de faire moins), il faut augmenter le rayon de l'évent à 7 mm pour obtenir une fréquence de résonance de 15 KHz!

    Autant dire que le diaphragme devient inutile puisque le diamètre de l'évent est le même que celui de la cavité!

    Ou alors, laisser le diamètre de l'évent à 4 mm, mais réduire la hauteur de la cavité à 0,25 mm.
    Cela pourrait être tenté avec 2 plaques de tôle de 0,1 mm collées l'une contre l'autre. L'une bien plane, portant les évents de 4 mm, l'autre des trous de 15 mm , dont le pourtour serait déformé au moyen d'un outil conique afin de le surélever un peu. Mais la précision serait plus qu'aléatoire!

    Autre sujet de réflexion: Comment alimenter ces 10 disques? Pour qu'ils émettent tous en phase, pas question de les connecter en série!
    Ils devront impérativement être câblés en parallèle.

    Selon le vendeur, les disques présentent les caractéristiques suivantes:

    Resonant Frequency: 3.6±0.5kHz

    Resonant Impedance: ≤ 300Ω

    Capacitance: 30000±30%PF(@ 120Hz)

    Metal Material: Brass

    Operating Voltage Range: 1.5V~30V

    Operating Temperature Range: -20℃~+70℃

    Metal Plate Diameter: 20.0±0.1mm

    Ceramics Thickness: 15.0±0.5mm

    Metal Plate Thickness: 0.11±0.02mm

    Total Thickness: 0.20±0.03mm

    Chaque disque présente donc une capacité de 30 nF. 10 disques en parallèle: 300 nF.

    Comme on vise des puissances de plusieurs watts, il faudrait peut-être de soucier d'une adaptation d'impédance.

    La doc parle de 30 Ohms, mais ça doit être à 3,6 KHz.

    L'impédance d'un condensateur de 30 nF à 3,6 KHz est de 1550 ohms. ça n'a pas l'air de coller.

    Mais quoi qu'il en soit, notre utilisation se ferait à une fréquence 4,5 fois plus élevée.

    300 nF à 16 KHz présentent une impédance de 35 Ohms.
    Faut-il introduire une compensation d'impédance au moyen d'une self, afin que l'ampli voie une charge non réactive?

    Pour obtenir une impédance à 16 KHz équivalente à celle de 300 nF, il faudrait une self de 0,35 mH. Cela représente une centaine de spires sur un mandrin de 4,5 cm de diamètre, sans noyau.

    Quel circuit serait le mieux adapté? self en parallèle avec la capacité des disques céramique?
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399577597


    ou bien celui-ci: self en série?
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399577623

    Dans le premier cas, on peut ajuster la prise sur la self pour une adaptation d'impédance optimale. Dans le second cas, on ne peut pas.

    Commentaires? Suggestions?

    Merci d'avance.

    Amicalement,

    Yvan
    Images attachées Images attachées

  6. #5
    Yvan_Delaserge

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Pour être un peu plus explicite, voici un dessin coloré détaillant le montage d'une des plaquettes céramique. Il y en aura 10.

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399614510

    Avec les cornets acoustiques, comme leur ouverture est de diamètre supérieur à 20 mm, il faudra espacer les plaquettes céramiques sur leur plaque-support d'un multiple de la longueur d'onde dans l'air d'un son de 16 KHz, à savoir 18 mm. Disons de 72 mm.
    Après, il faudra décider si on monte ces 10 générateurs groupés ou en ligne. Si on les monte sur une ligne horizontale, on obtiendra un son qui va être projeté en un faisceau de section grossièrement elliptique, avec le grand axe en position verticale. Si la plaque sur laquelle sont montés les générateurs est animée d'un mouvement de rotation en va-et-vient (par exemple avec un moteur d'essuie-glace), on devrait avoir un son plutôt bizarre. Le chien devrait donc s'arrêter d'aboyer, non par peur, mais parce qu'il est intrigué, qui sait?

    Commentaires?

    Amicalement,

    Yvan
    Images attachées Images attachées

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    phuphus

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Bonsoir Yvan,

    OK pour les antennes, je n'ai pas la compétence pour juger de la pertinence de l'analogie. Ce que je sais, c'est que les line array acoustiques doivent satisfaire au critère de "au moins 80% de la surface frontale doit être émissive" pour :
    - assurer la directivité
    - faire en sorte que les sources soient couplées (gain en rendement)

    Pour l'imprimante 3D, je pensais surtout à un fournisseur qui pourrait te faire cela à façon (faut "juste" lui fournir un ficher STL). Par exemple :
    http://www.cresilas.fr/

    Vu le volume de matière, je dirais au pif que tu peux t'en tirer pour 60 - 80 euros. Cela te permettrait aussi d'intégrer les pavillons.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    Pour la manière de fixer les plaquettes au niveau des noeuds, il y a ce graphique, qui vient aussi de la doc Murata:

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399577498
    Il montre bien que, toutes chose égales par ailleurs, l'on obtient la fréquence de résonance la plus élevée en fixant la plaquette selon le pourtour de la plaquette céramique.
    Faut-il vraiment avoir f0 la plus élevée possible ? En fixant la plaquette sur le pourtour, tu bénéficieras d'une surface émissive plus importante, et tu pourras atteindre des niveaux plus élevés. Le rendement ne devrait pas beaucoup changer entre les deux (plus de surface émissive mais plus de masse mobile aussi). Quand je te dis cela, j'ai malheureusement en tête le principe de fonctionnement d'un HP électrodynamique (bobine mobile plongée dans un champ magnétique), et je suppose que les plaquettes céramiques suivent la même physique.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    Si on laisse la hauteur de la cavité h à 1 mm (difficile de faire moins), il faut augmenter le rayon de l'évent à 7 mm pour obtenir une fréquence de résonance de 15 KHz!

    Autant dire que le diaphragme devient inutile puisque le diamètre de l'évent est le même que celui de la cavité!

    Ou alors, laisser le diamètre de l'évent à 4 mm, mais réduire la hauteur de la cavité à 0,25 mm.
    Cela pourrait être tenté avec 2 plaques de tôle de 0,1 mm collées l'une contre l'autre. L'une bien plane, portant les évents de 4 mm, l'autre des trous de 15 mm , dont le pourtour serait déformé au moyen d'un outil conique afin de le surélever un peu. Mais la précision serait plus qu'aléatoire!
    Se passer de résonateur de Helmholtz et ne mettre qu'un pavillon peut déjà sacrément améliorer les choses. Tu pourrais même imaginer un résonateur en quart d'onde : ta plaquette est au cul d'un tube accordé en quart d'onde sur la fréquence que tu veux reproduire.

    Pour le bourrelet permettant de porter la plaquette, tu peux la calibrer après coup : une lime sur laquelle tu viens coller deux morceaux de papier découpés dans une feuille à 80g / m^2. Tu as donc deux cales de 0.1mm sur ta lime, espacées suffisamment pour que tu limes ton rebord entre ces deux cales. les cales s'appuient sur la partie restée plane de la tôle, et c'est OK.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    Autre sujet de réflexion: Comment alimenter ces 10 disques? Pour qu'ils émettent tous en phase, pas question de les connecter en série!
    Ils devront impérativement être câblés en parallèle.
    Plusieurs condos en série, avec donc le courant les traversant qui est en phase, ont aussi leur tension en phase. Pas de soucis de ce côté, non ?

    Connexion en série :
    - le courant dans les plaquettes est de même valeur
    - si ton montage a un problème (surtension), une plaquette fera fusible pour les autres

    Connexion en parallèle :
    - la tension appliquée sur les plaquette est homogène

    Pour un HP électrodynamique utilisé entre autres sur f0, je serais plus pour une connexion en parallèle (comportement du HP plus robuste avec une commande en tension, vis-à-vis des dispersions de caractéristiques d'une unité à l'autre), mais ici pour une utilisation sur une seule fréquence loin au dessus de f0 je pense que la commande en courant est plus robuste. A vérifier. Et tu bénéficies de l'effet fusible.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    Selon le vendeur, les disques présentent les caractéristiques suivantes:

    Resonant Frequency: 3.6±0.5kHz

    Resonant Impedance: ≤ 300Ω

    Capacitance: 30000±30%PF(@ 120Hz)

    Metal Material: Brass

    Operating Voltage Range: 1.5V~30V

    Operating Temperature Range: -20℃~+70℃

    Metal Plate Diameter: 20.0±0.1mm

    Ceramics Thickness: 15.0±0.5mm

    Metal Plate Thickness: 0.11±0.02mm

    Total Thickness: 0.20±0.03mm

    Chaque disque présente donc une capacité de 30 nF. 10 disques en parallèle: 300 nF.

    Comme on vise des puissances de plusieurs watts, il faudrait peut-être de soucier d'une adaptation d'impédance.

    La doc parle de 30 Ohms, mais ça doit être à 3,6 KHz.

    L'impédance d'un condensateur de 30 nF à 3,6 KHz est de 1550 ohms. ça n'a pas l'air de coller.
    En effet, bizarre pour l'impédance. Le mieux sera de la mesurer sur pièces réelles.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    300 nF à 16 KHz présentent une impédance de 35 Ohms.
    Faut-il introduire une compensation d'impédance au moyen d'une self, afin que l'ampli voie une charge non réactive?

    Pour obtenir une impédance à 16 KHz équivalente à celle de 300 nF, il faudrait une self de 0,35 mH. Cela représente une centaine de spires sur un mandrin de 4,5 cm de diamètre, sans noyau.

    Quel circuit serait le mieux adapté? self en parallèle avec la capacité des disques céramique?
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399577597


    ou bien celui-ci: self en série?
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399577623

    Dans le premier cas, on peut ajuster la prise sur la self pour une adaptation d'impédance optimale. Dans le second cas, on ne peut pas.
    Je pense qu'il serait bon de faire un LC dont la fréquence de résonance sera calée sur la fréquence que tu veux reproduire. Ensuite, série ou parallèle, cela dépend de ton ampli. Pour parler de ce que je connais (amplis audios), un ampli classe A ou AB n'aime pas du tout les charges capacitives, mais est OK sur charges inductives et est le plus à l'aise sur des charges résistives. Pour un classe D (découpage), pas de soucis quelle que soit la charge.

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    Avec les cornets acoustiques, comme leur ouverture est de diamètre supérieur à 20 mm, il faudra espacer les plaquettes céramiques sur leur plaque-support d'un multiple de la longueur d'onde dans l'air d'un son de 16 KHz, à savoir 18 mm. Disons de 72 mm.
    Il faudra vraiment que les surfaces émissives soient les plus proches possibles. En éloignant d'un multiple de la longueur d'onde, tu crées dans l'espace des zones de renforcement / atténuation, mais tu n'as plus un faisceau directif.

    Sur ton schéma, tu peux aussi faire démarrer le pavillon au diamètre de l'évent. C'est ce qui se fait classiquement dans les chambres de compression. Du coup, la correction de col pour le résonateur de Helmholtz change, tu dois pouvoir trouver des formules adaptées sur le net.

    Cela me donne d'ailleurs une idée : tu aurais donc tout intérêt à faire une cavité de quelques dixième d'épaisseur, comme cela tu bénéficies aussi de la compression . Attention tout de même à ce que les dimensions de la cavité soient petites devant la longueur d'onde à reproduire, pour que toute la cavité soit en phase. Sinon, tu peux mettre l'évent à un ventre de pression (désolé, je prends beaucoup de raccourcis et je n'explique pas trop les choses, manque cruel de temps en ce moment).

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge
    Après, il faudra décider si on monte ces 10 générateurs groupés ou en ligne. Si on les monte sur une ligne horizontale, on obtiendra un son qui va être projeté en un faisceau de section grossièrement elliptique, avec le grand axe en position verticale. Si la plaque sur laquelle sont montés les générateurs est animée d'un mouvement de rotation en va-et-vient (par exemple avec un moteur d'essuie-glace), on devrait avoir un son plutôt bizarre. Le chien devrait donc s'arrêter d'aboyer, non par peur, mais parce qu'il est intrigué, qui sait?
    Avec une source cylindrique (genre enceintes dans les églises), tu n'as en effet de la directivité que dans un plan. Donc plus d'atténuation que dans le cas d'une source groupée, mais aussi une gestion peut-être plus simple du bidule. Dans tous les cas, tu gagnes en directivité par rapport à une source petite devant la longueur d'onde, mais uniquement pour des distances de l'ordre de grandeur de la longueur de ta ligne source. Donc je pencherais vraiment pour la config "groupée".

    J'ai par contre une question : c'est vraiment pour un chien ? Certes, les chiens entendent les ultrasons, par contre, prédire quel effet cela aura (indifférence, énervement, gêne, etc.), c'est une autre paire de manches. Tu as une expérience dans ce domaine ?

  9. Publicité
  10. #7
    Yvan_Delaserge

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Hello Phuphus,

    Je t'avoue que le chien, c'est juste un vague prétexte. L'idée, c'est surtout de bidouiller. On vit un vrai âge d'or pour les bidouilleurs en électronique. On trouve des composants à bas prix, frais de port compris. C'était loin d'être comme ça il y a quelques années!

    Il m'est venu une idée il y a quelques jours pour réaliser des cornets coniques à bon compte: Utiliser des flûtes à champagne en plastique. Elles ont juste la bonne forme.

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1399895419

    Il s'agirait de les couper proprement en bas pour obtenir un cornet dont l'entrée pourrait être 15 mm (diamètre de la plaquette céramique) ou 20 mm (diamètre hors tout)

    On pourrait fixer les 10 cornets par leur extrémité large à une plaque, au contact les unes des autres, en quinconce, pour qu'elles soient aussi proches que possible.

    C'est le côté positif du délai de livraison de 1 mois pour ces composants qui viennent de Chine. En attendant qu'ils arrivent, on a le temps de laisser venir les idées!

    Amicalement,

    Yvan
    Images attachées Images attachées

  11. #8
    Yvan_Delaserge

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Je viens de trouver sur un ancien fil de ce forum, qui date de 2006, un montage destiné à "booster " un tweeter. http://forums.futura-sciences.com/el...o-tweeter.html

    Le schéma est le suivant:

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1400608080

    Mais son auteur dit que ça ne fonctionne pas.

    A mon avis, c'est parce que le transistor attaque à un point du circuit oscillant où l'impédance est la plus élevée.

    Si l'on considère uniquement le circuit oscillant, on obtient ceci:

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1400608342

    Si l'on considère que les deux capas sont de forte valeur donc se comportent comme des courts-circuits à la fréquence d'utilisation, on peut simplifier le circuit encore davantage, en les supprimant:

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1400608539

    Ce qui revient à ceci: un circuit oscillant parallèle. Sur le montage proposé, l'ampli attaque à l'endroit de plus forte impédance (point rouge).

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1400609925

    Il vaudrait mieux attaquer au niveau d'une prise sur la self (point vert). A cet endroit, l'impédance du circuit oscillant est beaucoup plus proche de l'impédance de sortie du transistor et le transfert d'énergie présente un meilleur rendement. Il n'apparaît pas de surtension sur le collecteur du transistor, précisément parce que l'on se trouve à un point de faible impédance du circuit oscillant. Il est donc inutile d'utiliser un transistor haute tension. Même remarque pour la diode anti-surtension inverse. Le transistor fonctionne comme un ampli HF classe C.

    ça donnerait ça:
    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1400609869

    Amicalement,

    Yvan
    Images attachées Images attachées

  12. #9
    Yvan_Delaserge

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Bonne nouvelle, je viens de recevoir mes 10 plaquettes buzzer!

    http://forums.futura-sciences.com/at...1&d=1400691782

    D'emblée, je constate quelque chose qui n'était pas prévu:

    Sur la photo, les plaquettes céramique sont bien centrées sur leurs plaquettes métalliques respectives.

    Mais pas sur celles que j'ai reçues! S'agirait-il de rebuts?

    Le fait est que dans toute la doc technique, on part du principe (implicite?) que les plaquettes céramiques sont concentriques avec les plaquettes métalliques qui leur servent de support.

    Si ce n'est plus le cas, quid des phénomènes de résonance, résonateur de Helmholtz, fixation de la plaquette support selon le pourtour de la plaquette céramique, etc.?

    Après, il va s'agir de souder un fil sur la métallisation de la plaquette. On va voir ce que ça donne! Croisons les doigts!

    Surtout que ça aussi, ça doit avoir son influence sur la fréquence de résonance de la plaquette. La doc ne dit pas en quel point de la plaquette il faut souder le fil. Je vais la relire. C'est peut-être un point qui m'a échappé.

    A plus!

    Yvan
    Images attachées Images attachées

  13. #10
    lpt1com2

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Le lien sur l'image ne fonctionne pas.
    Accessoirement, j'aime bien ton pseudo, car je suis amateur de contrepèteries !

  14. #11
    Yvan_Delaserge

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Que veux-tu dire? Ce n'est pas un pseudo, c'est mon vrai nom!

    C'est quoi, une contepètrerie?

    Yvan

  15. #12
    GeorgeV

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Bonjour tout le monde.

    C'est intéressant comme thème. Je vais aussi m'acheter un lot de buzzers céramique pour voir ce qu'il est possible d'en faire. A ce prix-là, pas de raison de s'en priver.

    Merci pour la référence, Yvan. Je vais aller regarder sur Ebay

    Slts

    Georges

  16. Publicité
  17. #13
    lpt1com2

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge Voir le message
    Que veux-tu dire? Ce n'est pas un pseudo, c'est mon vrai nom!

    C'est quoi, une contepètrerie?

    Yvan
    Ouhlaa , la gaffe !
    Désolé, je ne savais pas que c’était ton vrai nom, et je croyais que c’était de l’humour…
    Une contrepèterie consiste en ce qu’une phrase anodine en cache une autre, qui l’est beaucoup moins, en inversant certaines syllabes.
    Par exemple la phrase « une escalope avec une belle salade » en devient une autre si tu inverses « lope » et « lade ».
    Je te laisse deviner l’autre sens de ton pseudo…
    Mais je te présente encore mes excuses pour cette bévue, ainsi que pour ce dérapage qui n’a rien à voir avec l’électronique.
    Mais ton sujet est très intéressant, bien que je recherche plutôt un tweeter qui puisse couvrir une bande très large, la puissance pour moi étant secondaire.

  18. #14
    zibuth27

    Re : Super-tweeter piézoélectrique

    et je t'ai déjà répondu plusieurs fois en t'appelant Yssan

    ce n'était pas une faute de frappe de ma part
    mais avec une absence totale de réaction de la tienne !

    saluts (et contrepoids ferreux)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. tweeter piézo
    Par ibtihel dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/09/2012, 20h11
  2. [Brun] Reparation tweeter
    Par -+maxou+- dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/03/2009, 20h39
  3. tweeter
    Par darkslyd dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/02/2009, 16h59
  4. [Brun] Tweeter Philips AD 0163/T8
    Par isanic dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/05/2008, 19h35
  5. Booster un piézo (tweeter)
    Par michel5002 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/12/2006, 11h13