Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

impédancemétrie



  1. #1
    cu5tomize
    Bonjour,
    je réalise une étude sur les impédance-mètres et je m'intéresse particulièrement au domaine de l'électronique. Je voudrai savoir en quoi les mesures d'impédances peuvent servir dans les activités électroniques. Existe-t-il des problèmes de mesure dûs à l'inefficacité d'impédance-mètres ? Qui sont les gros fournisseurs en impédance-mètres pour l'électronique ?
    Je vous remercie d'avance.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL
    Bonjour....

    vaste question ,
    il est déja necessaire de rappeler ce qu'est l 'IMPéDANCE...

    tout comme la RéSISTANCE , est le rapport tension/courant CONTINU dans un dipôle ; l' IMPéDANCE est le même rapport tension/courant mais en courant SINUSOÏDAL.
    Dés lors , les tensions et courants prennent une notion de PHASE , que les matématiciens nous ont permis de modéliser par le calcul imaginaire.

    Pour ce qui est des "impédances-métres" cette notion recouvre une chiée d'appareils divers selon leurs application et le domaine de fréquence.

    à savoir :

    Self-metre parfoi appelé impédancemetre) basse fréquence , capacimétre ( mais c'est ausi une impédance , dont le module imaginaire change de signe)
    beaucoup de fabricants d'appareils de mesure : METRIX en tête , mais plein d'autres d'origine orientale en fournissent sous forme de multimétre améliorés.

    analyseur de réseau:
    là c'est un appareil plus sophistiqué qui va nous indiquer l'argument et la partie imaginaire de l' "impédance " mesurée , le tout sur un écran genre oscilloscope ou pécé..
    fournisseurs : Tektronix , Hewlett-Pakard , Racal , Marconi

    pont de bruit :
    plus orienté "antennes" fourni par des constructeurs spécialisés en radio-communications comme "Rhodes & Schwartz"

    et même , l'archi connu TOSmetre des amateurs de radio et de cibi qui n'est qu'un comparateur d'impédance entre sa sortie et son entrée...
    une plétore de fabricants , la référence restant l'américain "BIRD".

    voila pour dégrossir le sujet...

  4. #3
    PIXEL
    les applications....

    vaste domaine également !! des milliers de pages ont étés écrites sur le sujet ! si tu me précises un peu ton domaine d'application je pourais (peut-être) te guider sur quelques ouvrages.

    puisqu'il faut résumer , je dirais que la conaissance de l'impédance est necessaire dés quel'on veut obtenir un TRANSFERT D'ENERGIE optimum entre deux quadripoles..

    on démontre que ce transfert ne se fera qu'en présence d'impédances égales entre emetteur d'énergie et recepteur , un des exemples les plus connus restant celui de l'antenne HF ( émission ou reception ).
    mais l'étude d'une enceinte acoustique , reléve aussi des mêmes principes , puisqu'il faut adapter l'impédance accoustique d'un HP à celle de l'atmosphére , par un adaptateur d'impédance : l'enceinte !

  5. #4
    cu5tomize
    Merci pour votre aide !
    J'essaie de donner un exemple pour que ce soit plus compréhensible.
    En microbiologie, la mesure d'impédance peut servir à détecter des bactéries. On a une solution "saine". Pour savoir si celle-ci est contaminée, on envoie un courant et on va mesurer l'impédance. Elle sera modifiée car l'activité microbienne va avoir une influence sur la solution.
    Est-ce qu'il y a le même type d'applications pour l'électronique ? Je sais qu'on peut mesurer une impédance pour choisir tel ou tel composant dans un circuit.
    Des appareils existent deja : mon but est de savoir s'il existe des défauts en vue peut-être de fournir un nouvel appareil.

    Encore merci

  6. #5
    Evil.Saien
    Bonjour,
    comme application concrète j'ai justement travaillé sur l'une d'elle, un détécteur d'ADN.
    Le principe de fonctionnement est le suivant :
    prenons une capacité formée de deux plaques parralèles, au milieu desquelles on fixe des brins d'ADN de sequence connue. La constante diéléctrique du milieu détermine la valeur de la capacité mesuré (par impédancemetre puisque les dimensions sont fixes...). Ensuite on prend les brins d'ADN de séquences inconnus (en fait c'est pas des brins en entiers mais juste des genes), on essaye de les faire correspondre avec ceux deja fixés. Si les deux brins s'accrochent entre eux, ca signifie que les séquences sont opposées et donc que les deux genes comparés sont les meme, et un changement de la valeur diéléctrique du milieu est mesuré par impédancemetre. Si ils ne s'accrochent pas, aucune variation n'est observe...

    Voila pour un exemple d'application.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Evil.Saien
    Tu voudrais fournir un nouvel appareil !
    Je crois savoir que la conception de tels appareil est extremement complexe, vu le prix qu'ils coute (un bon analyseur d'impedance c'est 100000 francs...).
    Alors bon courage
    A moins d'avoir une enorme experience derriere toi, je doute fort que tu puisse rivaliser...

  9. Publicité
  10. #7
    cu5tomize
    Merci l'ami !
    En fait, je ne m'occupe que de l'aspect commercial. C'est pourquoi, il me faut connaitre les besoins des utilisateurs de ce type d'appareil et en quoi on pourrait innover. Ensuite, la boite pour laquelle je travaille n'aura aucun souci pour éventuellement développer un appareil. Je ne m'en fais pas pour ca et ca ne me concerne pas vraiment

  11. #8
    cu5tomize
    Citation Envoyé par Evil.Saien
    Bonjour,
    comme application concrète j'ai justement travaillé sur l'une d'elle, un détécteur d'ADN.
    Le principe de fonctionnement est le suivant :
    prenons une capacité formée de deux plaques parralèles, au milieu desquelles on fixe des brins d'ADN de sequence connue. La constante diéléctrique du milieu détermine la valeur de la capacité mesuré (par impédancemetre puisque les dimensions sont fixes...). Ensuite on prend les brins d'ADN de séquences inconnus (en fait c'est pas des brins en entiers mais juste des genes), on essaye de les faire correspondre avec ceux deja fixés. Si les deux brins s'accrochent entre eux, ca signifie que les séquences sont opposées et donc que les deux genes comparés sont les meme, et un changement de la valeur diéléctrique du milieu est mesuré par impédancemetre. Si ils ne s'accrochent pas, aucune variation n'est observe...

    Voila pour un exemple d'application.
    Quel genre d'impédancemètres utilise-t-on pour faire ces mesures ?
    Un appareil du style HP Agilent ou 1260 Solartron ?

  12. #9
    Evil.Saien
    Au labo on a surtout des HP...
    Maintenant quelles sont les différences entre tels et tels impédancemetre ? elles sont pas énorme au niveau de mesure, mais certains sont plus pratique a utiliser que d'autre :
    - deja ils ont tous une interface d'utilisation assez médiocre a mon gout, les menus sont trop austeres et on s'y perd (une certaine habitude est necessaire, pas le top quand on l'utilise au debut).
    - certains on plus de fonctions que d'autres, par exmple des filtres integres parametrables pour limiter le bruit mesuré...
    - certains permettent de pouvoir enregister les valeurs mesurées sur disquette (c'est le cas des HP), utile pour pouvoir traiter les données (au pire on peut utiliser matlab), mais il existe des impedancemetres qui le font tout seul
    ...

  13. #10
    cu5tomize
    Est-ce que tu connais les appareils de type RABIT ET MALTHUS ?
    Quelle difference y'a-t-il entre ces appareils et les HP ?
    Merci

  14. #11
    cu5tomize
    J'ai une nouvelle question : les impédance-mètres utilisés en électronique ou autres également sont ils satisfaisants et/ou suffisants ? Y'a-t-il un autre besoin ?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. impédancemétrie en microbiologie
    Par diamant noir dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/12/2007, 23h43
  2. Electolyte support en impédancemetrie
    Par lolo34140 dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/05/2007, 12h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.