Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Réchauffement climatique : vers un risque nucléaire



  1. #1
    dallasjr

    Réchauffement climatique : vers un risque nucléaire

    Le réchauffement climatique estimé vers l'an 2100 est de 3°C en moyenne. Pourtant, certaines régions dans différents pays notent des écarts de 10°c par rapport aux températures habituelles.

    Quelles conséquences d'une augmentation de 10-20 °c sur les centrales nucléaires en France en faisant une simulation d'une élévation de température sur 1 été (de 10-20°) ?
    Pourra t'on refroidire les centrales nucléaires ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    calande

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Au moins si elles éclattent une à une au n'aura plus à se soucier du réchauffement climatique. C'est ce qui finira par arriver puisque même Chirac fait semblant de se préoccuper des problèmes environnementaux.

  4. #3
    Cécile

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    En 2100, aucune des centrales existant actuellement ne sera plus en service. J'espère que celles qu'on nous construira dans le futur prendront l'aspect climatique en compte.

  5. #4
    r17777

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    moi j'éspère que nos générations seront suffisament audacieuses, pertinentes, et auront une force de réelles prospositions décroissantes et novatrices ( ce qui peut paraître à certains comme un contresens , et qui pourtant n'en est pas un), afin que les générations futures puissent se passer de ce choix technologique ...

    pour ce qui est de la question de départ, tout dépent des critères d'acceptabilité ... combien de rivières flinguées ...
    quels risques majeurs ou moindres, acceptables ... etc...

    question vaste ...

    mais quelques part ça me donne un peu l'impression d'une question du genre " je suis citadin, comment faire en sorte que mon 4x4 individuel devienne acceptable ..." ...

  6. #5
    Burt67

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    C'est un problème qui a déjà été soulevé sur futura-sciences mais on s'inquiétait davantage du risque de réchauffement des cours d'eau. Les centrales peuvent rejeter de l'eau chaude mais doivent respecter un seuil et ce n'est pas toujours le cas lors de canicules. Certaines centrales ont obtenu une dérogation exceptionnelle pour faire face à cette canicule et ça a beaucoup polémiqué du côté des écologistes. Ca a donné des idées complètement débiles comme arrêter ces centrales mais il y avait aussi des idées plus constructives pour améliorer la chose, ou limiter voir éviter le problème.
    Le réchauffement climatique n'est pas un "risque nucléaire", mais c'est néanmoins un problème non négligeable.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Narduccio

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Il parait que l'on est sur un forum scientifique ...

    Si les températures moyennes augmentent, le rendement baisse. A part ce point de détail, aucun risque pour l'installation.

    Pour l'instant, aucune rivière n'a été "flinguée" du fait des rejets des centrales nucléaires. Par exemple, le Rhin n'a pas été aussi propre depuis des décennies; mais je vous rassure, la centrale de Fessenheim n'y est pour rien. La prise en compte par les collectivités suite à l'incendie de l'usine Sandoz en 1986 a été déterminant dans cet état de fait.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  9. Publicité
  10. #7
    Gwyddon

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    pour ce qui est de la question de départ, tout dépent des critères d'acceptabilité ... combien de rivières flinguées ...
    quels risques majeurs ou moindres, acceptables ... etc...
    On peut dire bien des choses en ce qui concerne les centrales nucléaires, mais alors le coup de "flinguer" des rivières, dans le genre provoc' avec aucune crédibilité scientifique derrière, c'est très fort.


    Comme le dit Narduccio, le seul risque est de voir le rendement diminuer. Vu que l'augmentation de la température dans les cinquante à cent ans à venir est une réalité, autant se soucier dès maintenant du problème technologique que cela implique sur les centrales non ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  11. #8
    David7578

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Vu que l'augmentation de la température dans les cinquante à cent ans à venir est une réalité, autant se soucier dès maintenant du problème technologique que cela implique sur les centrales non ?
    C'est une façon de s'occuper du pb.

    Un autre serait de faire le nécessaire pour ne pas avoir besoin de nouveaux réacteurs, voire de diminuer le besoin existant...

    Ce qui est possible avec nombres d'idées exposées dans le sous forum sur l'isolation/chauffage pour l'énergie consommée par l'habitation par exemple pour commencer


    Concernant les eaux rejettées par les centrales, de mémoire on parle de 8°C de différentiel entre l'entrée et la sortie.
    Et l'autorisation était à 10° pendant la canicule.

    Aucune idée de l'impact sur la faune et la flore, d'ailleurs ça dépend aussi du volume rejetté par rapport au volume dans lequel on mélange cette eau plus chaude.

  12. #9
    r17777

    Cool Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    @ l'ami Narduccio et Gwyddon :
    vous parlez de raisonnement scientifique alors même que
    je ne faisais que proposé un cadre de reflexion ... et non dénoncer des faits !! commencez par bien lire SVP...

    bel exemple de cheminement scientifique ....

  13. #10
    dallasjr

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Le débat est intéressant. J’attendais avant tout des réponses sur notre capacité à maîtriser le refroidissement de nos centrales nucléaires : est-ce que nous pouvons aujourd’hui maîtriser nos centrales nucléaires (les réacteurs) dans le cas d’une hausse significative des températures ?
    Avons-nous besoins nécessairement d’eau pour les refroidir ou le seul fait de les arrêtés permet d’éviter un risque de surchauffe des ces réacteurs atomiques ?

    Il est claire et beaucoup d’articles de presse en ont parlé, la faune et la flore ont été particulièrement touchés ces dernières décennies par les rejets d’eau plus chaude liés au refroidissement des réacteurs.

    Enfin, je pense que la hausse globale des températures amène beaucoup d’autres sujets tous aussi intéressants. Le geste citoyen n’est pas sans impact et ne peut resté isolé. Mais, l’homme s’est asservi d’outils qu’ils jugent nécessaire pour son bien fondé de vie (la voiture, la télé…). Alors doit-on revenir au moyen âge ou étudier l’impact de notre mode de vie sur notre environnement.
    Aujourd’hui notre capacité à produire beaucoup plus vite (et aussi par l’appât du gain financier) nous produisons peut-être « mal » sans nous soucier de la pertinence de nos besoins et de l’impact de la satisfaction de ses besoins sur notre environnement.
    Nous mesurons notre satisfaction par un effet immédiat de la réalisation de ce besoin. C’est un comportement très personnel qui ne s’inscrit pas dans une globalisation et de pérennité de l’environnement de l’homme et l’homme lui même.

    Je pense pas qu’il faut se soucier du temps, est-ce que nous avons le temps ou pas de revenir sur une situation plus confortable dans notre environnement. Car la tâche est immense et il va falloir beaucoup d’énergie pour reprendre le bon chemin. Mais je finis par penser que tout cela est normal ou presque, l’homme prend des coups même adultes car il ne connaît pas tout ! Il faut avant tout réfléchir sur la manière dont nous allons montrer et préparer le chemin pour les prochaines générations. Avons-nous cerné la situation ? Sommes nous sûr que ce n’est que le Co2 qui est la cause du réchauffement ? Comment faire pour en produire moins ?
    Avons nous des solutions énergétiques suffisantes pour continuer à produire, à vivre ?
    …. Le débat est lancé, c’est un bon départ. Je pense qu’il va falloir un peu d’autres impulsions maintenant et beaucoup d’autres relais pour nous sortir cette épine du pied !

  14. #11
    bijouxcotonou

    Re : Réchauffement climatique

    bonjour je m'appelle marie je suis a cotonou
    j'aurait appris que la fonte des iceberg provoque une diminution de la salinité de la mer qui diminuerait le golf strom et donc créerait une hausse de température des fonds marins .ceci libererait le methane contenu dans ces derniers (gaz a effet de serre) et il y'aurait comme conséquence le réchauffement climatique encore plus accentuer. un peu compliquer tout sa mais pouvez vous m'aider a verifier cela??
    apparement selon le sommet de nairobi on est dans la derniere phase a la quelle on peut faire quelque chose pour éviter la cata mais les scientifiques se contredisent quelle infos garder???

  15. #12
    Cécile

    Re : Réchauffement climatique

    Citation Envoyé par bijouxcotonou Voir le message
    apparement selon le sommet de nairobi on est dans la derniere phase a la quelle on peut faire quelque chose pour éviter la cata mais les scientifiques se contredisent quelle infos garder???
    A mon avis, les infos à garder sont :
    - le climat se réchauffe
    - l'homme en est en grande partie responsable
    - c'est encore difficile d'évaluer toutes les conséquences (le scénario dont tu parles est peut-être une des conséquences possibles, mais est-il probable ?)
    - plus on luttera tôt et fort contre nos émissions de gaz à effet de serre et plus on limitera les risques.

  16. Publicité
  17. #13
    delphidem

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Avons-nous besoins nécessairement d’eau pour les refroidir ou le seul fait de les arrêtés permet d’éviter un risque de surchauffe des ces réacteurs atomiques ?
    Malheureusement ce n'est à si simple, on arrête pas un réacteur comme ça!! Après je pense qu'on trouvera toujours un moyen, un progrès pour gérer le refroidissement de ces stations ! Mais d'ici là peut être qu'on sera passer à Iter...

  18. #14
    r17777

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Citation Envoyé par delphidem Voir le message
    Mais d'ici là peut être qu'on sera passer à Iter...
    et d'ici qu'on passe à ITER faudrait peut être quon se mette à un peu de décroissance soutenable ... un peu de partage entre autre ... et surtout bcp de Négawatts et bcp d'ENR


  19. #15
    Beonard

    Re : Réchauffement climatique : vers un risque nucléaire

    Bonsoir; je suis nouveau sur ce site et je regrette de ne pas etre arrivé plus tot, il est vraiment interessant et enrichissant; après avoir lu tous ces messages sur le sujet abordé, un risque nucléaire n est pas exclu, il s agirait tout simplement d un accident, un manque d anticipation dans une periode de secheresse importante, par exemple;

    je pense qu on n arrete pas une centrale comme on coupe un robinet d eau;

    je n ai pas dit qu un accident nucleaire arrivera;

    le souci c est que le nucleaire n est pas une methode douce ou naturelle pour "produire" c est à dire etre rentable, alors cela va etre difficile de trouver autre chose, qui ne rapportera pas "d argent" pour remplacer le nucleaire;

    dans le rechauffement climatique, il y a un fonctionnement particulier que nous ne pouvons pas "jauger" avec notre esprit humain, il faut une gymnastique de reflection plus elaborée;

    la planete ne se rechauffe pas de manière régulière, elle evolue par paliers irréguliers, ce qui est physiquement et logiquement compréhensible puisqu elle subit la pression atmospherique située entre l espace (le vide) et la Terre;

    dans cet espace sous pression (qui n est ni plus ni moins qu une enorme cocote minute au démarrage de la cuisson), les gaz se deplacent de façon irrégulière, en fonction des zones qu ils traversent (Afrique, Poles, mers et oceans, regions froides ou chaudes) ET des saisons (eloignement de la Terre par rapport au soleil)

    Si on veut echaffauder un raisonnement sur le rechauffement climatique, il faut d abord bien comprendre tout ce processus;

    tout cela pour dire que (je pense) qu arrivera un moment ou il ne sera plus possible d utiliser des systemes de productions energetiques refroidis par l eau;

    je m interesse a la climatologie et à la planete depuis 28 ans, et je ne crois pas que nous ayons le temps de modifier le processus enclenché, de quelque maniere que ce soit, tout simplement parceque lorsqu on se penche un tant soit peu sur les periodes de rechauffment et de glaciation de notre planète, elles se mesurent en milliers d années, ce qui à l echelle humaine est totalement démesuré; quel humain popurrait pretendre pouvoir corriger les erreurs provoquées depuis près d un siecle de développement économique, et les arreter en dix ans, en convaincant Tous les pays du monde ?

    Concernant le problème de la libération du méthane des océans et d autres zones, pour ma part, et malgré que je sois de nature optimiste, cette libération aura lieu, auparavant nous devrons passer par des periodes agreables (douceur chaleur) et aussi catastrophiques (leurs consequences);

    on ne peut modifier ni arreter à l echelle de la planete ce processus mis en marche, humainement cela pourrait etre faisable (et encore !) logiquement impossible
    (le profit commande)

    Dernier detail, vivre de façon plus naturelle n est absolument pas considéré comme un retour au moyen age, mais comme une preuve de grande sagesse, qualité supérieure à l intelligence;

    Merci.

  20. #16
    gte79

    Re : Réchauffement climatique : vers un risque nucléaire

    Citation Envoyé par dallasjr Voir le message
    Le réchauffement climatique estimé vers l'an 2100 est de 3°C en moyenne. Pourtant, certaines régions dans différents pays notent des écarts de 10°c par rapport aux températures habituelles.

    Quelles conséquences d'une augmentation de 10-20 °c sur les centrales nucléaires en France en faisant une simulation d'une élévation de température sur 1 été (de 10-20°) ?
    Pourra t'on refroidire les centrales nucléaires ?
    Les conséquences seront exactement les mêmes que pour toutes les centrales électriques thermiques (charbon, fioul, gaz, nucléaire) : la production d'électricité s'y fait par production de vapeur qui entraîne une turbine reliée à un alternateur. Il faut refroidir cette vapeur avant de la réchauffer à nouveau et de la renvoyer vers les turbines. Aujourd'hui les meilleures centrales à gaz arrivent à des rendements de 50%, ce qui signifie que seulement 50% de l'énergie thermique est convertie en énergie électrique, le reste est perdu. Une centrale nucléaire a un rendement de 33-36% environ.

    Pour répondre à ta question, avec une élevation de 10-20 degrés sur un été on pourrait toujours refroidir les centrales, mais elles seraient nettement moins efficaces. Et de toute façon un tel réchauffement serait si catastrophique que le fait que les centrales fonctionnent à faible régime passerait complètement inaperçu
    Dernière modification par gte79 ; 14/01/2007 à 00h16.

  21. #17
    gte79

    Re : Réchauffement climatique vers un risque nucléaire

    Citation Envoyé par dallasjr Voir le message
    Le débat est intéressant. J’attendais avant tout des réponses sur notre capacité à maîtriser le refroidissement de nos centrales nucléaires : est-ce que nous pouvons aujourd’hui maîtriser nos centrales nucléaires (les réacteurs) dans le cas d’une hausse significative des températures ?
    Avons-nous besoins nécessairement d’eau pour les refroidir ou le seul fait de les arrêtés permet d’éviter un risque de surchauffe des ces réacteurs atomiques ?
    Un réacteur nucléaire, même arrêté, continue à produire de la chaleur : 7% de la puissance maxi quelque secondes après l'arrêt, et 1% au bout de 1 semaine (ordre de grandeur). OK 1% ce n'est pas énorme, mais cela suffit à faire fondre le coeur en cas de perte totale du refroidissement. Donc il faut continuer à le refroidir. Un réchauffement même de 20 degrès de nos rivières n'empecherait pas d'effectuer ce refroidissement de sécurité (qui se fait bien sur via plusieurs échangeurs de chaleur totalement isolés les uns des autres). Par contre, en marche normale, le rendement sera moindre...

    C'est là l'avantage de la fusion sur la fission : dès qu'on arrête le réacteur plus de production de chaleur donc plus besoin de refroidir, bref c'est plus sûr. Mais bon... rendez vous en 2100
    Dernière modification par gte79 ; 14/01/2007 à 00h26.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Risque nucléaire
    Par zcjor dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/10/2007, 03h35
  2. Vers une nouvelle période glaciaire :à cause du réchauffement climatique
    Par hassani amine dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/06/2007, 08h57
  3. Réchauffement climatique : les risque clairs ?
    Par cartman dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 191
    Dernier message: 29/08/2005, 16h29
  4. risque nucléaire / risque climatique
    Par gargulp dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 105
    Dernier message: 15/04/2005, 22h35