Affichage des résultats du sondage: Comment vois-je la pénurie d'eau future

Votants
6. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • le sujet de la pénurie d'eau m'interpelle

    3 50,00%
  • Le problème de l'eau n'est pas plus grave que le reste

    1 16,67%
  • Il y a d'autres sujets plus graves

    0 0%
  • pas concerné

    3 50,00%
Sondage à choix multiple
Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Grave penurie d'eau au niveau planetaire



  1. #1
    rikske

    Grave penurie d'eau au niveau planetaire


    ------

    Très cher lecteur, (dans cette rubrique on peut dire-- si, si, j'ose---) ami, bonjour,

    je travaille depuis deux ans sur un projet relatif à la pénurie d'eau sur la planète. Le problème est réellement difficile, car l'irrigation absorbe 68% de toute l'eau que nous consommons sur terre, et son pompage abaisse la nappe phréatique, empêche les villages d'accéder à l'eau potable (puits asséchés dans de nombreux pays), fait rentrer l'eau de mer dans les nappes souterraines dans les régions côtières, rendant l'utilisation de l'eau pompée impraticable, même pour l'irrigation.
    Or on a besoin de beaucoup d’eau pour vivre : une pomme : 70 litres, se laver : 130litres, un kg de farine demande 1 mètre cube d’eau, un ordinateur : 1,3 m3, 1 kg de viande de porc : 5 m3, 1 pullover en viscose: 8 m3,.. etc.. En moyenne, il faut à un habitant sur terre 2,8 m3 d’eau douce par jour (cela comprend donc la partie « industrielle et alimentaire » de notre vie).
    D’autre part, même si par avion, on achemine un paquet d’un kg de blé au Darfour, c’est « comme si » on transportait avec ce kg de farine, un mètre cube d’eau : cela s’appelle l’eau « virtuelle », car si le paquet vient d’Algérie, par exemple, il a fallu à l’Algérie trouver ce mètre cube d’eau
    OR : TOUTES LES STATISTIQUES INDIQUENT QUE DANS LES PROCHAINS QUARANTE ANS, LA POPULATION PLANETAIRE CONTINUERA A CROITRE DE 2 MILLIARDS D’HABITANTS. COMMENT TROUVER LES 5 MILLIARDS DE METRES CUBES D’EAU CHAQUE JOUR ??? C’EST LE DEBIT DU FLEUVE CONGO OU DE L’AMAZONE.
    Beaucoup de monde parle « de la petite goutte qu’il faut gagner (fermer les robinets qui coulent, consommer moins de viande, etc…) Mais le problème est de loin plus gigantesque !!! Il faut continuer à se vêtir, à manger, à rouler en voiture… et c’est tout cela qui provoque principalement les 2800 litres par jour. Cela n’a rien à voir avec les 3 litres d’une chasse qui coule…
    Où trouver de l’eau, alors qu’il y en a VRAIMENT beaucoup sur notre terre….
    Aller la chercher là où elle se trouve : dans les océans. Les océans représentent un cube de 1.110 km de côté, et notre consommation mondiale d’eau fraîche, c’est une goutte dans ce grand cube : elle représente un cube de 16 km de côté, à peu près un trentième d’un pourcent !
    Oui, mais, dans les océans l’eau est saline : il faut donc désaliniser.
    Or désaliniser demande de l'énergie…. et l’énergie veut dire… consommer du pétrole ou du charbon ou utiliser du nucléaire !!!. Et il faut de très grosses industries avec des investissements exorbitants et inaccessibles pour les pays du tiers-monde. De plus, pour désaliniser 2800 litres chaque jour pour chaque habitant, cela produit autant de CO2 que de rouler 150 km en voiture peu polluante… chaque jour.
    Donc faire vivre les prochains 2 milliards d’habitant c’est (uniquement pour l’eau dont ils auront besoin) polluer autant que 2 milliards de voitures qui effectuent 150 km par jour.
    La situation est devenue démentielle…
    Et pourtant, regardez le film et les infos sur « www.onedrop.org » et vous comprendrez que mourir de soif c’est sans doute la mort la plus horrible, car on fini par boire n’importe quelle eau de n’importe quelle source ou rivière très polluée tellement on a soif. On se moque des bactéries, de la maladie, de l’entérite qui vous atteindra demain… il FAUT boire. Et demain on n’aura même plus la force de se tordre de douleur. Si vous voulez en savoir plus, il y a de nombreux sites : tapez dans Google : « pénurie eau potable ».

    Sorry de dire sur ce site des choses si difficiles…
    Sans doute le saviez-vous ?
    Peut-être cela vous empêche-t-il de dormir ? Moi aussi, je dors mal. Je pense surtout à mes enfants, et à mes futurs petits-enfants…

    Je disais donc… je travaille sur un projet. Oui… réalisable.
    Soyons logique et pragmatique:
    - Les zones où le stress hydrique (là ou la demande d’eau excède de beaucoup les disponibilités) est le plus fort sont des zones très ensoleillées
    - il faut beaucoup d’eau sur terre : on ne pourra en trouver assez que … dans les océans.
    - Il faut donc désaliniser… donc il faut de l’énergie
    - Or, maître soleil peut nous fournir de l’énergie gratuite pour désaliniser. Cette énergie sera non polluante si on utilise un distillateur solaire. Ca prend de la place ? D’accord, mais dans ces zones tropicales, il y a encore des millions de km2 inutilisables car assèchés.

    Donc, il FAUT TROUVER un distillateur solaire qui soit si bon marché que l’eau produite permette la production de blé, par exemple.
    Or, que coûte un distillateur solaire ?
    Allez sur e-bay ou sur Google… vous trouverez un prix avoisinant les 20 ou 25 Euros par mètre carré , et produisant de 1,2 à 1,8 litres d’eau par jour. Cela fait donc 500 litres par an. Il y a même une société qui en vend à 300 € le mètre carré !!!.
    Si nous prenons donc un distillateur de 2 mètres carrés nous pouvons produire avec cette eau (1 m3), 1 kg de blé chaque année. Le calcul est vite fait : si on amorti l’investissement en 4 ans, l’investissement pour 2 mètres carrés coûte autour de 12 Euro par an. Je produis donc du blé à 12 Euros le kg (je ne compte pas le travail, le terrain, les intérêts, etc…)
    Les distillateurs existants ne peuvent donc produire de l’eau pour l’irrigation.

    Alors, mon projet :
    C’est un distillateur qui ressemble à un rouleau de papier bulle que l’on déroule sur un sol légèrement en pente. Evidemment, il y a plusieurs couches de plastique, mais j’arrive à séparer l’eau distillée de la saumure.
    Une unité fait, par exemple, deux mètres cinquante de large et 80 mètres de lon : donc 200 mètres carrés.
    Le poids : entre 200 et 300 gr au sol.
    Donc 60 kg pour une unité, et transportable par deux homme
    Son prix : en grosse production industrielle, je dois rester en dessous des 0,6 Euro par mètre carré. !!! Donc entre 15 et 25 fois moins cher que tout ce qui existe.
    Avec ça, oui, on peut fabriquer de l’eau pour l’irrigation et sans polluer, à un prix « rentable ».
    De plus, je devrais arriver à une production de 5 litres/jour/m2.
    Donc, une unité de 200 m2 couterait 120€ et produirait 1 m3/jour d'eau douce.

    Mais, il y a un hic….
    Comme pour tout projet, il faut se protéger, ne pas laisser filer l’idée dans les mains des grands groupe industriels qui fabriquent les usines de désalinisation et qui vous bombardent de publicité « pour la protection de la planète » et qui ne demandent qu’une chose : privatiser la distribution de l’eau pour la vendre au prix de l’eau en bouteille…

    Alors…. qui a des idées ? Comment puis-je en sortir ?

    Il faut fabriquer un prototype (je travaille dans ce domaine, donc ce n’est pas trop difficile), mais il faut des compétences en thermodynamique, en plastique, en énergie solaire, etc…
    Et je dois protéger l'idée jusqu'à la prise des brevets.
    J’ai fait une petite présentation mais je ne peux l'attacher. JDemandez la si le sujet vous intéresse.
    Sorry, elle est encore en anglais
    Si vous le souhaitez, je peux traduire… Comptez quelques jours.

    Grand merci de m’avoir lu et pour toutes les idées que vous pourrez m’apporter.
    Très grand merci !

    Rikske

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    bmag

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Juste une remarque comme ça en passant : Si on est alimenté par une usine hydroélectrique (un barrage quoi), considères-tu que l'eau qui passe par les turbines fait partie de la consommation d'eau et est imputée aux bénéficiaires ?

  4. #3
    bmag

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Bon, j'ai tout lu...
    Le coté "ayez peur" suivi de "j'ai la solution" a la facheuse tendance à me rendre méfiant. Il y a beaucoup de chiffres, et parfois pas forcément dans les bonnes colonnes si j'ose dire.
    Mais peut-être que ton idée est une bonne idée. Peut-être qu'elle peut marcher. En tout cas, c'est ce que je te souhaite.
    Maintenant si ça marche et que tu te développes beaucoup beaucoup ça pose problème car comme tu dis :
    Comme pour tout projet, il faut se protéger, ne pas laisser filer l’idée dans les mains des grands groupe industriels ...
    Et là, gros cas de conscience.

  5. #4
    chatelot16

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    si tu veux garder le secret jusqu'a etre sur de pouvoir breveter avec profit tu emenera ton idée dans ta tombe

    le systeme de brevet ne marche plus ...

    le systeme de brevet marche quand l'inventeur est une grosse societé , que l'utilisateur est riche

    que faire quand l'inventeur est petit et que les client interressé sont fauché !

    donc explique toutca ne sera pas pour l'argent mais peut etre pour la gloire

    l'irrigation des desert est une grand avenir ecologique : en utilisant bien nos moyen technologique on pourait transformer les desert en foret ou en champs cultivé : desaler de l'eau est une etape importante : osmose inverse ou distillation solaire ... toutes les solution sont bonnes a prendre

    en france la penurie d'eau ne me concerne pas : depuis plus de 10 ans l'eau qui tombe sur mes toit me suffit

  6. #5
    rikske

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Cher Chatelot16
    Merci pour tes commentaires. Tu as sans doute raison pour les brevets.
    C’est la raison pour laquelle je suis absolument disposé à céder le projet à une ONG du style « Médecins sans frontières », « Oxfam », « OneDrop » ou tout autre ONG qui s’est investi dans le problème de la précarité de l’eau.
    Le problème, c’est qu’il est pratiquement impossible d’atteindre un décisionnaire pour expliquer le projet. Les secrétaires à la réception de ces ONG ont des consignes : ne pas déranger avec des projets qui n’ont pas fait leurs preuves, et écarter les gens et les sociétés qui demandent des fonds. J’ai écrit à une cinquantaine de décisionnaires… généralement pas de réponse ou, pour les 4 ou 5 qui ont répondu, c’est « allez voir ailleurs ».
    C’est extrêmement frustrant. Quand je pense que même sur le site de Futura-Sciences il y a un dossier consacré à la pénurie d’eau, ou on crie « au secours », quand je pense que COP15 est à la porte (oui, j’ai essayé d’entrer et de présenter mon projet… peine perdue), et que je me trouve avec un projet que je ne peux pas présenter.
    J’insiste aussi sur le fait que je suis ingénieur en génie civil, et que ce n’est pas un projet « pseudo-scientifique ».
    Peut-être devrais-je créer une association avec des membres qui s’appelleraient « les amis de Mahana » (c’est le nom que j’ai donné au projet : Mahana, ça veut dire « soleil » en Tahitien).
    Et par l’augmentation en nombre arriver à une taille critique qui me permettrait alors, en utilisant les services d’experts "payant", de lancer un appel de fonds, car il ne faut pas beaucoup d’argent pour réaliser les prototypes.
    J’ai tout ça dans un dossier que je pourrais t’envoyer si tu le souhaites.
    Comment ferais-tu ??
    Merci pour les idées de tous…
    Merci aussi à Futura-Sciences qui abrite cette discussion.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    f6bes

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par rikske Voir le message
    2,8 m3 d’eau douce par jour (cela comprend donc la partie « industrielle et alimentaire » de notre vie).
    Bjr à toi,
    Hum dans tes 2800 litres COMBIEN de FOIS recomptes tu la MEME eau !!!
    La meme eau peut servir pas mal de fois AVANT de faire un cycle (évaporation , pluie etc..)
    Par exemple l'eau qui SERT à la fabrication de quoi que ce soit et FORCEMENT réutisable à sa "sortie".
    Donc la meme qantité d'eau ressert à PLUSIEURS process.

    A+

  9. Publicité
  10. #7
    rikske

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Bonjour F6bes,

    malheureusement, non
    Si tu lis bien mon article, tu verras que les 2,8 m3 se cachent dans toute l'alimentation que tu achètes: un pain (400gr de farine), c'est 400 litres d'eau; 250 gr de staek, c'est 1250 litres d'eau, un pull en polyamide (600gr), c'est 5000 litres d'eau, etc...
    Même la moyenne mondiale ne trompe pas: l'ensemble des prélèvements d'eau (tout ce qu'on pompe sur terre) c'est près de 4.000 km3 par an. Tu divises par 6,7 millards et 365 jours, et tu arrives à 1,6 m3, ce qui n'est que la moyenne mondiale. La moyenne pour les pays industrialisés c'est 2,8 m3 par jours. Les américains USA ont une moyenne de 4,5 m3/jour.
    Et l'eau douce de la planète est limitée. Ce qui consomme le plus, c'est l'irrigation. Va sur google et tape "pénurie d'eau" tu trouveras de nombreux sites.
    Amicalement
    Rikske

  11. #8
    moijdikssékool

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Hum dans tes 2800 litres COMBIEN de FOIS recomptes tu la MEME eau !!!
    si tu veux parler de l'évaporation, dsi-toi que l'eau issue l'évapotranspiration est minime. Ce que boivent nos plantes, c'est surtout l'eau de la pluie issue de l'évaporation de l'eau des mers et océans. L'eau issue du pompage des nappes phréatiques ne regagne pas forcément ces dernières, il faudrait qu'elles se trouvent juste au dessous des champs que l'on arrose pour que l'on ait une sorte de circuit fermé. Et, là par contre, l'évapotranspiration est non négligeable, une partie de l'eau ne regagne pas la nappe
    Il y a sans doute un comptage multiple d'une même quantité d'eau mais en aurais-tu un ordre de grandeur?

  12. #9
    f6bes

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    BJr moijdikssékool,
    Je voulais dire , par exemple, que l'eau qui a SERVIE au refroidissement d'une centrale (retour au fleuve), va servir ENSUITE à la cimenterie (retour au fleuve), sera pompé pour irrigation etc....
    La MEME quantité d'eau SERVANT moultes fois à des usages différents.
    Bien sur si on compte 10 000 M3 +10 000 M3+ 10 000 M3 etc..... on arrive à "consommer"... 30 000 M3 à répartir par tete de pipes.
    En réalité on à "consommer" 10 000 M3 avant rejet final pour x .. tetes de pipes.

    L'ordre de grandeur: no connaitre.Comme tu dis :...faut voir.

    Bonne journée

  13. #10
    camaron

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    BJr moijdikssékool,
    Je voulais dire , par exemple, que l'eau qui a SERVIE au refroidissement d'une centrale (retour au fleuve), va servir ENSUITE à la cimenterie (retour au fleuve), sera pompé pour irrigation etc....
    La MEME quantité d'eau SERVANT moultes fois à des usages différents.
    Bien sur si on compte 10 000 M3 +10 000 M3+ 10 000 M3 etc..... on arrive à "consommer"... 30 000 M3 à répartir par tete de pipes.
    En réalité on à "consommer" 10 000 M3 avant rejet final pour x .. tetes de pipes.

    L'ordre de grandeur: no connaitre.Comme tu dis :...faut voir.

    Bonne journée
    En fait c'est même plus simple que cela. On ne "consomme" quasiment jamais l'eau. Elle est simplement utilisée dans son cycle.

    Cela ne regle pas le probleme de disponibilité, mais la maniere de gerer l'eau n'a rien a voir avec la gestion du petrole. En particulier l'irrigation n'est pas un probleme en soi pour l'accessibilité à l'eau. Tout depend de l'endroit et des besoins autres a un endroit donné.

  14. #11
    chatelot16

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    j'en remet une couche : ce n'est pas la quantité d'eau consomé qui compte mais la quantité d'eau gravement sallie

    de l'eau consommé pour irriguer une culture propre n'est pas perdue : elle resservira encore

    de l'eau gachée dans un truc polluant et toxique est perdue un certain temps avant que la nature ne reussisse a la trier ...

    un truc lamentablement toxique peut meme gacher toute l'eau du coin qui n'a meme pas été consommé

    l'eau n'est pas un probleme de consommation

    penurie d'eau ? j'en ai trop , mes citernes sont pleine , il pleut trop j'ai des goutieres qui mouillent mon grenier , j'attend que la pluie s'arrete pour reparer...

  15. #12
    f6bes

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par camaron Voir le message
    En fait c'est même plus simple que cela. On ne "consomme" quasiment jamais l'eau. Elle est simplement utilisée dans son cycle.

    Cela ne regle pas le probleme de disponibilité, mais la maniere de gerer l'eau n'a rien a voir avec la gestion du petrole. En particulier l'irrigation n'est pas un probleme en soi pour l'accessibilité à l'eau. Tout depend de l'endroit et des besoins autres a un endroit donné.
    Bjr à toi,
    Bien d'accord avec toi.

    Le probléme de "disponibilité" (TRES , TRES , TRES grande quantité ) peut il etre
    "réglé" par..............C’est un distillateur qui ressemble à un rouleau de papier bulle que l’on déroule sur un sol légèrement en pente.

    Faire "boire" les gens probablement, ensuite :".....il faut à un habitant sur terre 2,8 m3 d’eau douce par jour (cela comprend donc la partie « industrielle et alimentaire » de notre vie)..."

    Risque d'y avoir un GROS hic (200m2 pour 1 m3 d'eau)

    Disons 4 milliards d'humains soit une surface de 800 milliards de m2 pour 1 M3 par humain. Bien sur je n'ai pas compté l'autre "moitié" du monde ( je suppose qu'eux n'ont pas d eprobléme d'eau !)

    Réalisable ou pas...à voir !
    Il VAUDRAIT mieux APPRENDRE à "économiser" !

    A+

  16. Publicité
  17. #13
    f6bes

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Remoi,
    Lorsque je lis CELA: "....C’est un distillateur qui ressemble ......... j’arrive à séparer l’eau distillée de la saumure....", cela IMPLIQUE d'etre a PROXIMITE d'eau salée, bien évidemment.
    Faut donc AUSSI que le "consommateur" SOIT à proximité pour " l'utilisation".
    On fait quoi pour ................les autres.... qui ne sont pas au BORD de la MER ?

    Tout cela pour indiquer qu'à VOULOIR trop prouver (2800 litres par jour par personne en moyenne MONDIALE) ne veut plus RIEN dire dans ce contexte là !

    Ceux qui "ont l'eau" disponible, s'en servent..........c'est une évidence.
    C'est pas cela (moindre usage) qui va AMENER de l'eau en PLUS dans les LIEUX en manque.

    Donc (2800 m3:habitant/jour) est certainement à revoir en tant qu'élément de "preuve" dans ce contexte.

    Peut etre que c'est ce genre d'argument qui n'incite pas les "organismes" consultés à plus d'enclin dans cette démarche !

    A+

  18. #14
    cricri78

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Bonjour,
    Citer 2.8 m3 d'eau par hbt et par jour n'a pas beaucoup de sens dans le contexte d'une pénurie mondiale, ni dans celui d'un distillateur solaire.
    D'abord parce que cette pénurie n'est vraie que localement, dans certaines contrées -le sahel,... - et pas dans d'autres - la Suisse, ... - et parce qu'on ne peut pas amalgamer une consommation personnelle, boisson hygiène et agriculture qui est nécessairement locale et une consommation pour la production de biens de consommation, toujours localisée (ou délocalisée ! ).

    Et puis si on manque d'eau pour faire des ordi ou des pulls...

    Pour ton distillateur, il me semble que cela existe déjà, sans en avoir de preuve concrète. Quoi qu'il en soit, il me semble que la première chose à faire, c'est un prototype qui marche, avant démarcher des sociétés. Ensuite, compte tenu des difficultés et du coût très importants d'un brevet, il y a aussi le concours Lépine...

  19. #15
    streshydrique

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Bonjour a vous, je rejoint F6bes, ont a trop tendances a regarder le problème d'un point de vue quantitatif, faire une "moyenne" discutable pour en tirer une solution globale est très limites.

    Comme dit plus haut, le problème est la mauvaise qualité de certaines eaux qui la rendent indisponible pour un certain nombres d'activités. On peut la traiter mais cela a un coût.

    le problème de l'eau potable est donc avant tout un problème économique , de stabilité politique, que de ressources en eaux.

    Cela dit, si l'on veut faire un bilan, il faut le faire a l'échelle d'un bassin versant pour qu'il soit représentatif.

    Mais en France ou on as peut de problème de disponibilité, on as pas beaucoup d'intérêt a faire ce genre de bilan. Les seul problèmes quantitatif sont l'été et les solutions sont connues.

  20. #16
    invite765432345678
    Invité

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    Bonjour a vous, je rejoint F6bes, ont a trop tendances a regarder le problème d'un point de vue quantitatif, faire une "moyenne" discutable pour en tirer une solution globale est très limites.

    Comme dit plus haut, le problème est la mauvaise qualité de certaines eaux qui la rendent indisponible pour un certain nombres d'activités. On peut la traiter mais cela a un coût.

    le problème de l'eau potable est donc avant tout un problème économique , de stabilité politique, que de ressources en eaux.

    Cela dit, si l'on veut faire un bilan, il faut le faire a l'échelle d'un bassin versant pour qu'il soit représentatif.

    Mais en France ou on as peut de problème de disponibilité, on as pas beaucoup d'intérêt a faire ce genre de bilan. Les seul problèmes quantitatif sont l'été et les solutions sont connues.
    Lorsque les agriculteurs pompent de l'eau dans les nappes phréatiques, en supposant qu'une partie importante est évaporée, chacun sait que le cycle de l'eau est raccourci du fait du bitume qu'on a répandu dans les villes. L'eau de ruissellement repart donc à la rivière est de srucroît polluée après avoir lavé le bitume.

    Bref, on va manquer cruellement d'eau dans les années à venir et çà ca commencer en montagne.

    Cordialement,

  21. #17
    camaron

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par RedDwarf Voir le message
    Lorsque les agriculteurs pompent de l'eau dans les nappes phréatiques, en supposant qu'une partie importante est évaporée, chacun sait que le cycle de l'eau est raccourci du fait du bitume qu'on a répandu dans les villes. L'eau de ruissellement repart donc à la rivière .....
    Donc le cycle de l'eau est plus rapide, il faudra donc moins d'eau pour la même activité, on manquera donc moins d'eau grace au bitume.

    Franchement cette argumentation du raccourcissement du cycle de l'eau n'apporte rien pour la repartition des besoins et l'impossibilité de les globaliser.
    Et dans le cas purement théorique d'une simplification du cycle de l'eau, l'argument serait plutot inverse de ce que tu conclus.

  22. #18
    cricri78

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Le déboisement et le béton bitume raccourcissent en quelque sorte le cycle de l'eau. Mais la conséquence principale est la multiplication des épisodes de crues extrêmes type Nimes ou Vaison la Romaine... C'est vrai cependant que l'eau va moins alimenter les nappes phréatiques, car elle va trop vite à la rivière...
    Mais on ne manquera pas pour autant d'eau, et surtout pas en montagne, car c'est précisément là qu'elle tombe le plus et qu'elle est en outre la plus pure et la plus facile à utiliser...

    On ne peut pas parler de pénurie d'eau sans l'associer à une zone géographique, voire à une période.
    La sécheresse concerne une période chez nous comme au Sahel. Mais chez nous elle est toute relative : le niveau des nappes ou des rivières baisse, mais elles ne tarissent pas, ou en tous cas pas toutes, loin s'en faut (1976 est une référence).
    Au Sahel ou dans d'autres pays la sécheresse signifie l'absence totale d'eau, le tarissement de tout ce qui goutte ou quasiment... la misère et la faim.
    On ne peut absolument pas comparer !

    On ne manquera pas d'eau chez nous, en europe occidentale, Espagne mise à part.
    Pour l'Espagne ce n'est pas nouveau d'une part, et ça tient aussi au développements inconsidérés dans tous les sens, la désertification, l'urbanisation anarchique, la politique, la culture intensive et l'irrigation exagérée (...), la montagne, voire les éoliennes...
    Ils ont d'ailleurs des usines et des projets de désalinisation..
    Par contre leur "vendre" de l'eau de la Durance serait en première approche une aberration.

  23. Publicité
  24. #19
    invite765432345678
    Invité

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Bonjour,

    Certes, la quantité d'eau disponible sera toujours identique, mais elle ne sera plus présente en quantités suffisantes là où on en a le plus besoin.

    L'autre problème est la polution de l'eau. Le traitement est toujours possible, mais il nécessite de l'énergie pour le traitement et la distribution sur de longues distances. Donc, le prix de l'eau va devenir de plus en plus coûteux et par là-même inacessible aux plus défavorisés.

    Toutes les matières premières, et l'eau en fait partie en quelque sorte, sont assujeties au coût croissant de l'énergie.

    Le coût des productions maraichères en Espagne va augmenter dès lors que l'eau utilisée pour les cultures sera produite exclusivement par les usines de désallement d'eau de mer. Il n'existe plus d'autre choix compte tenu de la désertification de surfaces étendues en Espagne.

    Cordialement,

    RealWheel

  25. #20
    evrardo

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Il ne peut pas y avoir de pénurie d'eau douce, il y en a plus qu'assez pour tous et pour longtemps. La quantité d'eau douce mondiale est de 39 millions de km3 réparti dans les glaciers, les lacs, les eaux souterraines et l'eau dans l'atmosphère. L'humanité consomme 1300 km3 d'eau douce par an, en comptant les industries, l'arrosage, les besoins domestiques. Soit 0.003% de l'eau mondiale.

    Au Sahel il pleut de plus en plus depuis quelques années.
    On achemine de plus en plus l'eau par pipeline comme le pétrole, ainsi en Lybie ils ont créé la Grande Rivière qui va bouleverser ce pays désertique en permettant d'irriguer des millions d'hectare.

    Il y a un problème d'eau douce dans certains pays, mais il ne faut pas globaliser.

  26. #21
    cricri78

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    S'il pleut de + en + au Sahel (?), ce n'est qu'un cycle, qui aura tôt ou tard son opposé... Et je citais le Sahel comme exemple, mais on peut en trouver d'autres bien sûr...
    Mais bien d'accord qu'il n'y a pas de risque de pénurie d'eau partout.

    Par contre la grande rivière est une fausse vraie (alias vraie fausse) bonne solution dans la mesure où l'eau provient de nappes fossiles qui ne se régénèrent pas et seront vite épuisées...

  27. #22
    evrardo

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par cricri78 Voir le message
    Par contre la grande rivière est une fausse vraie (alias vraie fausse) bonne solution dans la mesure où l'eau provient de nappes fossiles qui ne se régénèrent pas et seront vite épuisées...
    C'est vrai que cette Grande Rivière est controversée, cependant qu'est ce qu'il vaut mieux: d'immenses nappes phréatiques inutilisées dans le sous sol, ou cette eau qui permet d'irriguer les terre et nourrir des millions de gens?
    De plus on ne sait pas encore quelle influence aura sur le climat de régions entières mises en culture, boisées.

  28. #23
    cricri78

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    C'est vrai, je te rejoins d'un côté, mais de l'autre on ne manque pas d'expériences de déceptions de ce genre : Assouan la pire !
    Cela fait déjà plus de 25 ans que la Lybie exploite à fond certaines de ces nappes fossiles : tu as sûrement déjà vu les photos de ronds de cultures au milieu du désert : il y a un forage au milieu...
    Je n'ai pas d'info , récente, sur l'état de ces réserves.
    Outre le fait qu'on tape dans du non renouvelable, il y a le fait qu'on salinise les sols... Maintenant c'est vrai aussi que c'est moins grave dans le désert que sur les bords du Nil !
    Alors espérons

  29. #24
    rikske

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Bonjour stresshydrique, cricri, redwarf et tous les amis...

    Je suggère, pour éviter de faire de la poésie avec des choses bien réelles, d'aborder les faits et les données objectives.
    D'abord il existe de nombreux sites traitant de la précarité de l'eau.
    Ils reprennent des données qui sont INDENIABLES lorsqu'elle émanent de sources sérieuses (disons, la FAO, ou Aquastat, etc...) On y retrouve des tableaux avec TOUS les pays du monde et leur consommation. Mais un calcul est facile à faire. Regardez l'image en annexe. reagrdez la consommation d'eau et ne prenez que l'agriculture: en 1900, on utilisait moins de 500 km3 par an.Aujourd'hui pour l'agricultue, on consomme plus de 2500 km3 par an. Prenez votre calculette et faisons la moyenne MONDIALE (sachant que la bière que vous ingurgitez ne consomme que peu d'eau par rapport au kg de beefsteak): diviser 2500 10 exposant 12 litres par 6,7 10 exposant 9 divisé par 365 et on trouve 1.000 litres par jour. Alors, arrêter de chicaner: le problème est très réel, car pour les 2 prochains milliards d'habitants, commençons par dire qu'il faut trouver AU MOINS 1,000 litres (et les pauvres, on ne leur donnerait que la moyenne mondiale). Nous (je veux dire VOUS), ce n'est pas 1.000 litres par jour que vous bouffez, mais 2800.
    N'oubliez pas que dans 30 ans... ce seront vos amis, enfants, petits-enfants qui devront faire face.

    Amicalement et un peu fâché par les blablablas complètement vide de contenu.

    Rikske
    Images attachées Images attachées

  30. Publicité
  31. #25
    invite765432345678
    Invité

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Qu'attendez-vous de l'affirmation posée sur ce fil ?

    Il est évident qu'il existe une pénurie d'eau potable dans de nombreux pays et une disparité de la disponibilité de l'eau à un niveau microgéographique.

    Nous avons évidemment la chance en France d'être sous un climat tempéré, donc l'évaporation reste faible, et de surcroît notre pays est bien balayé par les précipitations Atlantiques.

    Le Français en moyenne n'est donc pas celui qui la meilleure perception du problème. Seuls ceux qui ont beaucoup voyagé connaissent ce risque de pénurie d'eau.

    Ceci explique que de nombreux forumeurs ne partagent pas votre pessimisme.

    Cordialement,

  32. #26
    rikske

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Qu'attendez-vous de l'affirmation posée sur ce fil ?
    ...

    Merci pour votre réponse, RedDwarf.
    J'attends que vous preniez votre calculette
    Et trouver 2 milliards (d'habitants supplémentaires) fois 1.000 litres par jour (ce n'est QUE la moyenne mondiale), ça fait 2 milliards de m3/jour, à diviser par 3.600 sec et 24 heures, et on trouve.... 23.150 m3/secondes soit DEUX FOIS le débit du fleuve Mississippi: c'est l'eau à trouver de manière PERMANENTE d'ici 25 ans. Seul la désalinisation est possible (car ne consomme pas d'énergie). En fait, il faudra SIX FOIS le débit du Mississipi pour offrir 3 mètres cubs par jour (votre consommation de citoyen français).
    Donc vraiment, le pessimisme n'est pas exagéré...
    Même Hubert Reeves qui jusqu'à ce jour affichait un optimisme "humanitaire" a opté pour une positon "catastrophique". Oui, il est temps de changer sa tournure d'esprit.
    Et donc, même si mon texte n'a amené qu'une seule personne à voir clair pour ces prochains 25 ans, je suis honoré.

    Merci

  33. #27
    cricri78

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par rikske Voir le message
    .... Seul la désalinisation est possible (car ne consomme pas d'énergie). ..
    ??????????
    Le problème de l'eau est bien réél mais il est localisé et concerne certains pays, certaines zones géographiques, et pas d'autres.
    Cette localisation est accentuée par le fait qu'on ne déplace pas, on ne transporte pas l'eau facilement : et d'ailleurs même au niveau d'un pays comme la France, on raisonne par bassin versant..............

    La pénurie d'eau qui existe donc dans certains pays n'a pas toujours les mêmes causes structurelles. C'est parfois tout simplement un manque réel lié à une insuffisance des ressources voire à une désertification (pays du moyen orient, nord de la chine...), c'est d'autre fois du à la pollution que l'on peut aussi relier souvent à la pauvreté (inde, bangladesh...).
    Ce n'est évidemment pas demain la veille que la Suisse ou la Canada manqueront d'eau et, en France, pas de problème non plus...

  34. #28
    rikske

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Sorry... je voulais dire "la desalinisation SOLAIRE ne consomme pas d'énergie".
    Si vous voulez une belle video sur le sujet, allez dans http charitywater "point" org et cliquez dans les videos sur le premier jerry can. Evidemment il y a beaoucoup de site et beaucoup de clip sur le sujet. Mais c'est, pour moi, un des plus impressionnants et des plus beaux (si on peut se permettre de parler de beauté...)
    Merci

  35. #29
    bmag

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Citation Envoyé par evrardo Voir le message
    ... qu'est ce qu'il vaut mieux: d'immenses nappes phréatiques inutilisées dans le sous sol, ou cette eau qui permet d'irriguer les terre et nourrir des millions de gens?
    Je crois que la réponse n'est pas aussi évidente que la questions voudrait faire sous-entendre.

  36. #30
    streshydrique

    Re : Grave penurie d'eau au niveau planetaire

    Bonjour rikske, je n'ai pas dit qu'il n'y a pas de problèmes pour certaines régions qui ont des problématique particulières. Cela ne sert a rien de faire des moyenne mondiale avec des problèmes qui n'ont rien a voire. Si Aquastat répertorie des données précises, ce n'est certainement pas pour en faire des globalité mais pour trouver des solutions efficace particulière a chaque pays.

    les chiffres que tu nous donne ne veule rien dire, si tu regarde cette carte: http://www.fao.org/nr/water/aquastat...tatsum2fra.htm

    On peut voire que peut de pays on moins de 1000 m3/an/hab, ce qui correspond a 2,73 m3/jour/hab, ce qui correspond a peut prés a tes 2800 litres.

    Mais a partir de ces seul donnés ont ne peut pas conclure a un manque d'eau ou non.

    C'est bien connue, le brésil a beaucoup de ressource en eaux, ont-ils de l'eau potable pour autant?

    Je crois que la réponse n'est pas aussi évidente que la questions voudrait faire sous-entendre.
    la question est faussé, ont dit que c'est une nappe fossile, car elle a une alimentation inférieur a 1mm/an (c'est une moyenne sur une grande surface, avec beaucoup de disparités), mais cela ne veut pas dire quelle ne sert a rien, elle sert par exemple a tous les Oasis, sans cette nappe, ont leurs coupe l'eau.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Capteur niveau d'eau
    Par Lucas41 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/02/2012, 23h38
  2. Mesure niveau d'eau
    Par Cabx dans le forum Électronique
    Réponses: 79
    Dernier message: 19/09/2010, 16h29
  3. Formation de niveau I non reconnue par la CTI : C'est grave ?
    Par tomar dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 26/05/2008, 11h24
  4. stock d'eau au niveau planétaire
    Par Larixd dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/11/2007, 17h46
  5. alarme niveau d'eau
    Par BeBo* dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/05/2006, 13h22