Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Avenir dans le nucléaire



  1. #1
    Candidevous

    Avenir dans le nucléaire


    ------

    Bonjour à tous.

    Savez-vous ce qui se passe en ce moment aux Etats Unis concernant leur parc nucléaire ?

    Il parait qu'il veulent le renouveler, leurs réacteurs commencent à vieillir. Mais par quels nouveaux réacteurs (génération, filière...) ? A qui vont-ils les commander ?

    Y a-t-il de l'avenir aux USA pour les ingénieurs européens ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    verdifre

    Re : Avenir dans le nucléaire

    bonjour,
    pour un bon ingenieur il y a du travail partout.
    pour l'eventuel remplacement de leur parc il faudra de toute facon compter avec Westing House
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  4. #3
    finalsacre

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Bonjour

    Il y a déjà largement assez de place en France , tapez recrutement ingénieur nucléaire sur google,vous verrez.
    Regardez aussi ce lien:
    http://www.lepoint.fr/actualites-eco...l/916/0/228216

    Donc au contraire ,on manque de main-d'oeuvre ,et je ne pense pas que la situation va s'améliorer dans les prochaines années .En effet le nucléaire souffre d'une mauvaise réputation (à tort) alors que les énergies renouvelables bénéficient au contraire de publicité .(le nucléaire aussi mais l'esprit des gens est un peu trop marqué).
    Les futurs ingénieurs se dirigeront sans doute vers les EnR plutôt que vers le nucléaire.

    Cordialement un élève en 1°S qui projette de devenir ingénieur nucléaire.

  5. #4
    helies22

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Tant que l' industrie nucléaire considérera que toute question sur la gestion de ses déchets est une agression, elle restera une industrie "pestiférée" et donc condannée à l' échec.

  6. #5
    Tilleul

    Re : Avenir dans le nucléaire

    S'il on veut trouver une réponse au problème des déchets et de la prolifération il faut bien avoir des ingénieurs nucléaires pour les trouver !

    Maintenant le problème du vieillissement de la population nucléaire ne tient pas à une quelconque "mauvaise réputation", d'autant plus que l'ingénierie nucléaire ne se limite pas aux centrales mais simplement au fait qu'il n'y avait pas de boulot dans le secteur des centrales nucléaires ! Pendant 25 ans il n'y a pas eu une seule commande de réacteur nucléaires aux Etats-Unis (pourtant la première nation nucléaire du monde), suite aux déboires financiers des chantiers précédents et les installations existantes avaient un turn-over extrèmement faible puisque les nécessités de sécurité font que les opérateurs préféraient garder leur personnel expérimenté le plus longtemps possible.

    Aujourd'hui il y a un appel d'air qui s'est créé avec la mise à la retraite des gens qui travaillent dans le secteur et surtout le futur démantellement des centrales vieillissantes. Il il va y avoir besoin de beaucoup de matière grise pour trouver les solutions nécessaires à dépolluer les sites au moindre cout.
    Keep it in the Ground !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Il y a clairement de l'avenir dans le nucléaire. Si ce n'est pas en construction/exploitation, ce sera en... démantèlement
    Blague à part, il faudra évidemment des compétences pour tous les démantèlements à venir. Quant aux nouvelles centrales... difficile à dire. Il suffira d'une bonne pénurie pour voir affluer les commandes, mais inversement, un gros incident, voire un accident, pourrait tout stopper.

  9. Publicité
  10. #7
    helies22

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Pour les déchets "nucléaires" quelle est leur durée de vie (des plus poluant aux moins poluant). Merci.

  11. #8
    Cécile

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Ce serait bien de ne pas polluer deux discussions avec la même question, et de plutôt créer un nouveau post.

  12. #9
    helies22

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Votre "non réponse" est bien le reflet d' une pensée unique en la matière qui polue le développement du nucléaire et le forum.

  13. #10
    Cécile

    Re : Avenir dans le nucléaire


    Pour ton info, tu devrais relire mes posts sur le nucléaire.
    Quant à ta question, elle est tellement vague qu'elle ne veut plus rien dire : la durée de vie des déchets va de quelques microsecondes à quelques milliards d'années.
    Enfin, la charte interdit de poser la même question sur plusieurs posts. Ou de détourner un post avec une question hors sujet.

  14. #11
    cricri78

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Parler de pensée unique parce que l'on n'obtient pas de réponse à une question déplacée et surtout aussi vague !
    Et puis parler de "pensée unique" est une, voire "la" pensée unique.
    Quand à la position qu'elle voudrait défendre, ce genre d'attitude lui fait systématiquement du tort beaucoup plus qu'elle ne la sert.

  15. #12
    helies22

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Je vous remercie de la précision de vos réponses qui sont bien le reflet du fonctionnement et du démentèlement de la centrale de Brénilis... continuez vous allez nous surprendre !

  16. Publicité
  17. #13
    cricri78

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Un détail quand même : en ce qui me concerne je suis au moins autant que toi préoccupé par le nucléaire et en particulier par le problème des déchets (Et par exemple, je l'ai déjà exprimé sur ce forum, ce qui me dérange le plus dans les problèmes climat et réchauffement, CO2, etc c'est que cela fait passer le nucléaire pour ce qu'elle n'est pas, c'est à dire une énergie propre).

    Mais le genre d'attitude dont tu fais preuve m'exaspère et, je l'ai dit, dessert à mon avis complètement la position qu'elle voudrait asseoir. Ce n'est assurément pas un reflet flatteur.

  18. #14
    Cécile

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Citation Envoyé par helies22 Voir le message
    Je vous remercie de la précision de vos réponses qui sont bien le reflet du fonctionnement et du démentèlement de la centrale de Brénilis
    Justement, vu les difficultés de Brennilis, il y a clairement du boulot en démantèlement nucléaire !

  19. #15
    cricri78

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Oui comme tu le disais plus haut, ce ne sont pas les débouchés qui manquent dans le nucléaire, et cela même en France malgré l'échec de commercialisation actuel de l'EPR, avec les démantèlements, mises à niveau et reconstruction du Parc de centrales!

  20. #16
    dédé29

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Bonjour ,
    Pour revenir à ta question tu peux aller à
    http://energie.lexpansion.com/articl...rs-nucleaires/
    Tu y trouveras quelques indications sur l'avenir possible des centrales nucléaires . Mais il faut savoir que pour travailler dans une centrale nucléaire il faut mieux connaitre la thermo ,l'électricité ,les automatismes ,la mécanique ,l'hydraulique...que la neutronique ;bref sois généraliste! Sauf si tu veux faire de la conception de coeur ,ou travailler dans la recherche nucléaire .

    Un dernier conseil :rencontre des gens qui y travaille .
    Cordialement .
    "L'avenir, c'est du passé en préparation." Pierre Dac

  21. #17
    AMATY

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Bonsoir à Tout le Groupe,

    La maintenance des centrales nucléaires est également un créneau important...
    Comme on essaye de faire durer au maximum ces réacteurs, on parle d'une durée de vie de 50 ans, 60 ans..., l'obsolescence des composants des automatismes, la présence de la radioactivité entraîne de nombreuses études et développement...

    La mise au point de systèmes robotisés (intervention humaine directe freinée par la limitation des doses de rayonnement par du personnel habilité) de plus en plus sophistiqués pour effectuer des remplacements de composants lourds (générateurs de vapeur, tuyauterie circuit primaire, ... peut être un jour la cuve) permettent de repousser leur durée de vie... Certains dispositifs à la fabrication des cuves permettent de reprendre des problèmes de comportement des métaux...

    Les différentes anomalies rencontrées lors des contrôles entraînent de nouvelles maintenances à développer...
    Des séries de modification de mise à niveau sont également effectuées à chaque entretien décennal (en général) pour améliorer le produit dans son ensemble > Circuit primaire, secondaire, turbine/alternateur, partie électrique, ...etc

    Donc, de quoi se casser la tête fréquemment et où la méthodologie d'intervention prend une place non négligeable...
    Et peut être la raison d'absence de nouvelle construction. Il est plus rentable de remplacer 3 ou 4 générateurs, une cuve et des tuyauteries que de construire une centrale complète avec toute son infrastructure.

    Bien Cordialement
    ....

  22. #18
    helies22

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Effectivement : il y a du boulot... Lu sur AOL :
    1 mois après leur échec à Abou Dhabi, EDF et Areva à couteaux tirés



    © 2010 AFP (Jean-Pierre Clatot)Moins d'un mois après avoir laissé échapper un contrat géant à Abou Dhabi, la filière nucléaire française a donné lundi une nouvelle illustration de ses dissensions, avec une vive passe d'armes entre Areva et EDF sur l'alimentation en uranium des centrales nucléaires.Moins d'un mois après avoir laissé échapper un contrat géant à Abou Dhabi, la filière nucléaire française a donné lundi une nouvelle illustration de ses dissensions, avec une vive passe d'armes entre Areva et EDF sur l'alimentation en uranium des centrales nucléaires.

    S'il n'est pas nouveau, le conflit larvé qui oppose le premier électricien européen et le leader mondial du nucléaire a atteint lundi un niveau sans précédent.

    EDF a en effet accusé le groupe d'Anne Lauvergeon d'avoir "interrompu, la semaine dernière (...) les opérations d'approvisionnement" en uranium de ses 58 centrales nucléaires françaises.

    Le groupe nucléaire a immédiatement démenti les allégations d'EDF, assurant que seuls le transport et le traitement des déchets nucléaires avaient été suspendus du fait de l'expiration du contrat qui liait les deux groupes jusqu'à fin 2009.

    Areva, ex-Cogema, traite traditionnellement les déchets nucléaires d'EDF dans son usine de La Hague, dans le Cotentin (Manche). Mais les deux groupes n'arrivent pas à s'accorder sur le prix de cette opération, qui porte sur quelque 1.000 tonnes de déchets par an, a révélé lundi La Tribune.

    "Nous sommes en discussion effectivement depuis un certain temps", a déclaré Mme Lauvergeon lundi matin sur RMC BFM TV.

    "Franchement, nous attendons le nouveau contrat et ça fait un peu trop de temps qu'on discute. Il y a eu un arbitrage de l'Etat et on attend que l'arbitrage de l'Etat s'applique" a-t-elle assuré.

    Interrogés par l'AFP, les ministères de l'Economie et de l'Energie n'avaient pas réagi lundi après-midi.


    EDF a renvoyé la faute sur Areva, l'accusant d'avoir pris la responsabilité de ne pas renouveler l'accord transitoire en vigueur depuis début 2009.

    Le sujet est d'autant plus sensible que les deux groupes, qui se disputent le leadership de la filière nucléaire française, sont très interdépendants.

    EDF est ainsi le premier client de l'usine de La Hague, dont il représente 80% de l'activité. Areva, de son côté, fournit 68% des besoins d'EDF en amont du cycle nucléaire, notamment l'uranium à destination des centrales du groupe.

    Depuis quelques années, EDF cherche à diversifier ses approvisionnements en combustible nucléaire auprès d'industriels étrangers, ce qui ne va pas sans susciter des tensions.

    En décembre, Areva a ainsi prévenu que 500 emplois étaient menacés dans son usine d'enrichissement d'uranium du Tricastin (entre Drôme et Vaucluse), faute d'un contrat de fourniture avec EDF.

    "EDF a une espèce de rêve universel d'être le nucléaire à l'international en oubliant un tout petit peu que ça commence à domicile, dans le stade de France", a critiqué Mme Lauvergeon sur RMC BFM TV.

    "C'est lamentable", a réagi lundi Ladislas Poniatowski, président (UMP) du groupe énergie au Sénat.

    "Nous avons une industrie du nucléaire relativement exemplaire en France. Ils sont en train de se suicider avec ce comportement", a-t-il dénoncé.

    "On va perdre d'autres contrats s'ils continuent à avoir ce comportement ridicule", a-t-il ajouté, en référence à l'appel d'offres d'Abou Dhabi.

    Depuis que les Français ont laissé échapper ce contrat de 20 milliards de dollars pour la construction de quatre réacteurs, chacun cherche le responsable de l'échec, mais tous s'accordent pour dire que la division de la filière a eu un rôle majeur.

    "L'équipe de France n'a jamais donné l'impression d'être dirigée", a encore pointé le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, dimanche sur Europe 1.

    Dernière mise à jour le: Mardi 19 Janvier 2010, 12:42
    Ajoutez: del.icio.us Digg Facebook Mister Wong Google

  23. Publicité
  24. #19
    AMATY

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Ben Helies, je comprends les anti-nuclaire vont être contents...
    Comme ça, on reprendra tous nos vélos et puis faudra acheter des poêles à bois pour consommer nos forêts, ressortir les lampes à pétroles (Hum! c'est bon à respirer..), télé, pc, et autre gadgets à la poubelle, le plus dur, il faudra creuser des grottes, mais bon...
    Et puis on restera tous à la maison, plus de production...

    Il faudra à repenser à reconstruire de belles centrales au fuel (en couleur, on verra moins les fumées) ou couvrir tous le pays d'éoliennes...
    Et puis quand il n'y aura plus d'énergies fossiles, on aura de l'avance sur les autres pays...

    De là, à en déduire brutalement que l'on va arrêter la production d'électricité d'origine nucléaire...
    Je n'ose penser demain ce qui se passerait, si on privait du jour au lendemain les Français d'électricité...Sûrement une révolution et on risquerait bien alors de se mettre à couper la tête de tous les anti-nuclèaires...
    A ta place, je modérerais mon enthousiasme...

    La Bonne Journée
    ....

  25. #20
    helies22

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Amathy... Tout ce que vous énumérez est en place depuis bien longtemps, ne vous inquiètez pas je ne vais pas à la chasse tous les matins pour manger... la fôret française est en progression, le vent souffle toujours, le soleil est encore là, les énergies durables explosent partout mais vous vous refusez d' ouvrir les yeux tout çà parce que vous avez choisi de faire carrière dans l' énergie nucléaire mais en voulant passer sous silence le gigantesque problème des déchets, comme tous les pros Nucléaire, curieux non ? Prenez donc le problème dans le bons sens et là vous ferez avancer la science.

  26. #21
    AMATY

    Re : Avenir dans le nucléaire

    mais vous vous refusez d' ouvrir les yeux tout çà parce que vous avez choisi de faire carrière dans l' énergie nucléaire
    J'ai travaillé pour de nombreuses industries dont les centrales Nucléaires...Toutes les industries ont le problème de rejets, quels qu'ils soient...
    Voici, réellement ce que je pense du Traitement des déchets nucléaires,
    Les déchets à activité assez longue sont compactés et coulés dans le verre fondu dans une coque de béton.
    Dans le but de faire des vérifications d'activité du contenu, je sais qu'il a fallu développer un outil de forage pour percer cette coque et qu'il fallait environ 20 à 30 minutes pour effectuer le perçage (diamètre voisin de 40/50, je crois) ...
    Jeter ces coques de déchets dans l'océan, je ne sais si c'est une bonne solution, recouverts de sédiments, ces coques de béton ont peu de chances de se dégrader avant 10 000, 300 000 ans ou peut-être jamais, je ne sais pas...
    L'impact du rayonnement reste limité vis à vis de la faune ou de la flore, mais bien présent...
    Conservées dans le sol et surveillées paraît-être beaucoup plus rationnel, même si on doit les contrôler encore dans 10 000 ans.

    De façon tout à fait anecdotique, un collègue s'est retrouvé invité à la table des responsables de nos partis écologiques (réunion annuelle de ...?) comme le font les autres partis...
    Question inéluctable > "Et vous travaillez dans quoi?" Réponse "Le nucléaire"... Ok pour l'électricité d'origine nucléaire, mais pas de déchets, donc pas de nucléaire...
    Et mon collègue de leur demander quelle énergie de remplacement?
    Centrales au charbon, au fuel, au gaz? Réponse > Trop de polluants rejetés dans l'atmosphère...
    Eoliennes, barrages hydrauliques (les emplacements possibles sont assez rares)? Réponse > Non défiguration du paysage...
    Que reste-t-il????????????????
    Et j'en reviens à ma réponse un peu empirique de mon post précédent...

    Pour relativiser, imaginons un hiver "volcanique" du à une éruption de Niveau 8/9 (pourrait arriver dans ce siècle), baisse des T° de 10 à 15 °C (c'est ce qui serait les estimations envisagées par les gens qui font des simulations).
    La France pourrait alors se retrouver avec 2 m de neige ou plus, histoire de prendre le cas le plus désespérant > Comment fait-on pour faire tourner la boutique? Les gens qui font tourner les centrales ne peuvent plus se déplacer, celles-ci s'arrêtent, les gens n'ont plus d'électricité, derrière une vague de froid à -30/40 °C.
    Avant que la machine soit remise en route, il y aura combien de gens morts de froid...
    Ça semble utopique, mais bien possible...
    Bon on va tempérer, les gens coincés dans la centrale, continuent à faire tourner celle-ci, jour et nuit, ravitaillement pour les hommes, OK, en combustible (longue période avec le nucléaire), pour les autres, 8 jours, 15 jours????.
    Quand on voit que 20 à 30 cm de neige bloquent les camions?

    Finalement, on serait peut-être bien content d'avoir l'énergie nucléaire et ses déchets fatidiques...

    Nous sommes dans une société qui évolue constamment...
    1) C'est inéluctable et le propre de l'homme comme de sa spiritualité profonde est d'évoluer (parfois plus ou moins bien) et non de régresser...
    On peut regretter, le sabotier, l'aiguiseur de couteau, mais c'est la vie..., le but de l'homme est de découvrir pour essayer de comprendre son existence sur Terre...
    C'est ce que je pense depuis une trentaine d'années...
    Donc, s'il faut survivre grâce au Nucléaire, survivons pour aboutir...

    Qu'en sera-t-il du Nucléaire, dans 200, 1000 ans, une simple petite étape...

    Bien Cordialement
    ....

  27. #22
    Cécile

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Ce serait bien de ne pas faire de cette discussion une ènième discussion "pour ou contre le nucléaire ?" avec les même vieux et mauvais arguments.

  28. #23
    AMATY

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Exact Cécile, je ne réponds plus à Helies, hélas...

    Bien que l'avenir pour quelqu'un qui veut y consacrer son métier est bien lié également à son existence conditionnée...
    Si demain notre gouvernement devient à majorité écologique et décide d'arrêter la filière nucléaire, effectivement, il ne restera que le démantèlement...

    Avec les méthodes et les connaissances acquises sur Brénilis, sur Chooz et la filière graphite gaz, une dizaine d'années seraient nécessaires pour démanteler les centrales existantes, voir une quinzaine d'années pour répartir la dépense...
    Donc, en final pas un bon plan...
    A moins que la réflexion n'entraîne leur mise sous cocon...

    Bien Cordialement
    ....

  29. #24
    Cécile

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Même si la filière s'arrête (ce qui est peu probable en France), il reste l'exploitation des centrales existantes : même l'Allemagne n'a pas pu arrêter ses centrales d'un coup.
    Quant au démantèlement... je doute que 15 ans suffisent.

  30. Publicité
  31. #25
    cricri78

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Et puis, que l'on soit pour ou contre le nucléaire, la recherche doit continuer et même s'intensifier.
    Si l'on est pour c'est une évidence.
    Si l'on est contre, aussi, car d'une part il faut travailler sur de meilleurs démantélements et une meilleure gestion des déchets et, d'autre part, il faut arriver à pouvoir proposer des centrales plus propres et plus sûres pour remplacer, au plus vite, les vieilles !

  32. #26
    AMATY

    Re : Avenir dans le nucléaire

    Le démantèlement se passe en deux ou trois temps, je crois...
    Les éléments non activés et faiblement activés
    Les composants plus hautement activés (cuve, générateurs de vapeur, pressuriseur)
    La réhabilitation des sols (dalle) éventuellement contaminés.
    Il est vrai que ces démantèlements sous soumis à l'autorisation de l'Etat via la Drire, enquête publique,...
    Mais les travaux, une fois lancés, les méthodologies étant partiellement éprouvées par le retour d'expérience des remplacements de GV, devraient avancer rapidement...et permettre de finaliser les procédures pour les démantèlements ultérieurs...
    Quel budget y sera consacré? Ce n'est pas en fait un amortissement à prévoir comme pour une exploitation future, mais un surcoût anticipé (peut-être sous-estimé)...

    Par contre, je ne sais pas comment seront traités les composants lourds et leurs lieux de stockage pendant leur période de désactivation...

    Il est certain qu'avant d'arrêter les Centrales Nucléaires, il faudra trouver l'énergie de remplacement et donc construire...
    Ce n'est pas demain la veille...
    ....

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Nucléaire et biocarburants : solutions pour un avenir énergétique propre ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/11/2006, 12h26
  2. Quel avenir pour l'énergie nucléaire ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/06/2006, 00h02
  3. Quel avenir pour l'énergie nucléaire ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/05/2006, 08h43
  4. Avenir dans l'informatique ?
    Par talondachil dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/04/2006, 20h05