Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Mais où est passée toute cette eau ?




  1. #1
    ClaudeH

    Mais où est passée toute cette eau ?

    Bonjour.

    Je n'arrive pas à comprendre le mécanisme du cycle de l'eau.

    Dans cette période estivale, le niveau des nappes fréatiques en France atteignent un seuil d'alerte, " Mais ou est passée toute cette eau"?
    Oui, nous en faisons peut-être une consommation abusive, mais elle devrait réintégrer son circuit normal.

    Est-ce qu'elle s'est évaporée, et constitue les nuages qui dessinent nos cieux, ou est-elle responsable des cataclismes qui boulversent actuellement notre planète.

    Pourriez-vous m'éclairer?

    Merci++++++

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Madarion

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Déjà comprendre, que nous vivons dans une partie du monde. Dans ton propre milieu, tu observe un seuil d'alerte alors qu'au même moment, ailleurs sur terre il y a un excédant. Tout est une histoire de relativité.

    La vraie question est de ce demandé le pourquoi de ce déséquilibre.

  4. #3
    ClaudeH

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Merci madarion

    Citation Envoyé par Madarion
    La vraie question est de ce demandé le pourquoi de ce déséquilibre.
    Effectivement déséquilibre parce que la nature réequilibre en fonction de ses données, plutôt, des donnés que nous lui avons "transmise" par rapport à notre consommation d'eau.etc.etc..
    Mais pourqoi ne s'adapte-t-elle pas.

    Je pense être très mal adroit dans mes formules prière de m'en excuser..

    +++


  5. #4
    Narduccio

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Ou est passée cete eau ? dans certaines régions, le déficit pluvial date de 2002/2003. cela fait donc 2 ans que les précipitations ont été sous la normale. De plus, de larges zones ont été affectées. Donc, des bassins entiers qui sont en déficit sans qu'une zone du bassin puisse compenser le déficit d'une autre zone. Malgré tout, cette eau qui nous manque représente presque rien quand on lacompare à la masse liquide qu'il y a sur la Terre, quelques poulièmes tout au plus.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  6. #5
    Cécile

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Si tu veux en savoir plus sur les nappes phréatiques et leur fonctionnement :
    www.brgm.fr/divers/nappes.htm
    Tu devrais avoir la réponse à toutes tes questions.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Bételgeuse

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Le cycle de l'eau est assez simple :
    • L'eau des lacs, rivières, mers, océans, etc... s'évapore. La vapeur d'eau monte car elle est plus légère que l'air puis se condense en minuscules goutelettes (car en altitude l'air devient plus froid) pour former les nuages. Il se passe le même phénomène avec l'évapotranspiration, qui est la "respiration" des plantes.
    • Les dits-nuages vont donner ensuite les précipitations, sous forme de neige, de grêle, de pluie...
    • L'eau des précipitations ruisselle et s'infiltre dans le sol (de même que l'eau qui résulte de la fonte des neiges) : celle qui ruisselle rejoint les plans d'eau (rivières, fleuves, mer...), celle qui s'infiltre dans la terre en nourissant les plantes au passage et si tout va bien, rejoint les nappes phréatiques. Puis rebelote, l'eau s'évapore, etc...

    Je ne crois pas me tromper en disant que le problème, c'est que l'eau qui tombe ne va pas forcément dans les nappes phréatiques : un orage très violent par exemple n'a aucun intérêt car l'eau va ruisseler sans s'infiltrer dans le sol.
    D'autre part, la nature du sol ne permet pas toujours à l'eau de s'infiltrer suffisamment profondément pour atteindre la nappe en question (l'argile par exemple, une fois gorgée d'eau, est une véritable barrière).
    Même si la pluviométrie est correcte, donc, rien ne dit que la nappe sera réapprovisionnée en eau.

  9. #7
    Madarion

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Citation Envoyé par ClaudeH
    Mais pourqoi ne s'adapte-t-elle pas.
    Tout est une question de temps et de vitesse de cause a effet.

  10. Publicité
  11. #8
    patnativ

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    voila un exemple de ce que l'on fait de l'eau chez nous
    http://patnativ.perso.cegetel.net

  12. #9
    hle

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Citation Envoyé par ClaudeH
    Dans cette période estivale, le niveau des nappes fréatiques en France atteignent un seuil d'alerte, " Mais ou est passée toute cette eau"?
    Seuil d'alerte : c'est une appréciation par rapport à notre usage, pas un état physique. C'est sûr que la culture du maïs dans l'Aude (ou simplement le Gers) aboutit vite à des "seuils d'alerte"...
    Oui, nous en faisons peut-être une consommation abusive, mais elle devrait réintégrer son circuit normal.
    Justement, j'ai souvenir d'avoir lu que les 200 000 habitants du Gers consommaient autant d'eau que 40 millions de personnes. La différence : l'irrigation, principalement du maïs (pour l'alimentation du bétail) qui exige de l'eau l'été au moment où en a la moins (n'oublions pas que c'est une plante tropicale habituée au soleil ET à l'eau).

    Le déficit hydrique actuel l'est probablement nettement plus pour nous que pour la nature...

  13. #10
    ClaudeH

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Re..

    Merci pour vos réponses et les liens fournis.


    Claude+++

  14. #11
    tom_sawyer

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Bonjour,

    Tout nouveau sur ce forum. J'espère intervenir de temps en temps.

    De mon point de vue, le problème est complexe.

    Si je pars du constat du nord de Deux Sèvres (département d'où je suis né) (maintenant je suis à Paris), il pleut depuis quelques années moins qu'avant. Je me souviens de ma jeunesse ado ou je relevais sur un tableau le nombre de mm de pluie tombé. On était à 800 mm / an.
    depuis plusieurs années, localement, il pleut moins, probablement 500 mm.
    En contre partie, la société a évolué, on consomme plus d'eau qu'avant. Mes parents ont un puit (nappae phréatique) et il ne serait pas impossible que dans 10 ans il n'y ait plus d'eau.

    L'eau existe, elle ne tombe plus aux mêmes endroits qu'avant, on devrait dès maintenant pensé à économiser de l'eau et surtout ne pas trop pomper dans nos nappes, pour les retrouver salées.

    A+,

    thomas.

  15. #12
    le_troll

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Il y a un autre problème a prendre en compte c'est l'urbanisation croissance. l'eau qui tombe sur le beton dans les villes va directement dans les égouts sans s'infiltrer dans le sol jusqu'a la nappe fréatique.
    donc même les années a pluviométrie correct ou au dessu de la normale on aura des problèmes en été car les stocks n'auront pas été correctement refait.
    je sais pas si c'est un problème majeur, mais ça fait bien empirer les choses

  16. #13
    greenchris

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Je viens de passer dans le Gers ce WE, le maîs était encore arrosé à 4h de l'après-midi dans plus de 10 champs le long de la route, je n'ose pas imaginer ce qu'il y avait derrière les collines.
    Pourquoi on dit qu'il n'y a plus d'eau si les agriculteurs abusent au vue de tous.
    Il devrait être interdit d'arroser le jour, sécherresse ou pas, c'est du bon sens paysan.

  17. #14
    pilet14

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    Peut être faudrait se décider enfin à interdire le drainage voire certains endiguements pour laisser les zones humides remplir leur rôle... simplement en se gorgeant d'eau de l'automne au printemps et remplir les nappes phréatiques de nombreuses régions.

  18. #15
    Narduccio

    Re : Mais où est passée toute cette eau ?

    L'épisode de sècheresse actuel est du à une sous pluvosité qui dure depuis 2 ou 3 ans pour certaines zones. Elle ne sembla pas être exceptionnelle à l'échelle de nos connaissances (les minimas historiquement connus sont plus bas à ce qui me semble). Les remarques faites, me rappellent celles en inverse qui furent faites quand il y eut des périodes de pluviosité exceptionnelle. La sécheresse de 76, bien que plus rapide dans son évolution fut plus drastique et il y a beaucoups de cours d'eaux et de points d'eau qui n'ont pas encore atteints leurs minimas de 76.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [identification][résolu] Mais quelle est cette plante ?
    Par Squ@ll dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/05/2007, 14h22
  2. Ampli op, mais quelle est cette maille ?
    Par benjy_star dans le forum Électronique
    Réponses: 14
    Dernier message: 05/05/2007, 13h34
  3. Mais où est passée la couleur?
    Par spectro485 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/12/2006, 16h52
  4. Où est passée l'énergie
    Par Latouffe dans le forum Physique
    Réponses: 42
    Dernier message: 29/09/2006, 13h57
  5. Mais où est passée l'énergie ?
    Par Nanonash dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/05/2006, 13h53