Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

nitrification et chauffage de step




  1. #1
    epurateur49250

    nitrification et chauffage de step

    bonjour a tous et merci d avance au participant de se post.Apres un hiver avec des temperatures assez extreme et de mauvais resultat sur notre step au niveau epuration du a priori a des temperatures trop basses dans nos bassins d epuration .nous avons decidé de mettre en place un reseau de chauffage dans notre step ,plusieur solution s offre a moi mais je recherche bien entendu la plus economique possible a priori l echangeur est le plus adapter.Nous avons une production de vapeur assez consequante sur le site .j ai vu des installation avec des injections direct de vapeur dans le BA mais je suis assez perplexe sur les rendements de se proceder de plus ses vapeurs sont chargé en sulfite et en phosphore pas trop adapter a notre bio .si quelq un connait des procédé autre que des echangeur qui je pense a la longue doit avoir besoin de beaucoup de maintenance du au colmatage de l echangeur du au boue "seché" dans l echangeur .
    merci d avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    bonsoir a tous
    Personne pour m aider ,?

  4. #3
    TechniAC

    Re : nitrification et chauffage de step

    Bonjour,

    J'ai les mêmes problèmes que toi sur notre step durant l'hiver (Alpes oblige !). Je n'ai pas de solutions à te proposer, par contre je sais qu'effectivement lorsque la température de tes eaux usées est inférieur à 5°c les bactéries épuratrices n'arrivent plus à assumer leurs rôles.
    Je crois que les échangeurs ont un décolmatage préventif intégré mais entre ce qui est vendu et dans la pratique c'est souvent différent !
    En tous cas bonne chance et désolé de ne pas pouvoir te répondre.


  5. #4
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    merci a toi je dirais meme qu a partir de 10 degres voir 12 degre les performances epuratrices sont reduites de plus de moitier quelqu un a t il une idee merci d avance.

  6. #5
    Touche-à-tout

    Re : nitrification et chauffage de step

    Bonjour,

    Je n'ai pas de connaissances particulières en épuration mais ce sujet pique ma curiosité.
    - Vous êtes libres de modifier le process en interne ?
    - Libérer des eaux "chaudes" ne va pas poser des problèmes plus loin ?
    - 10°, 12°, 5°, ces températures n'ont rien d'exceptionnel, le problème ne se pose pas partout ?
    - Comment expliquez-vous le colmatage d'un échangeur par des boues séchées ? (interruption du flux, surchauffe, restrictions de section de passage, type d'échangeur, position dans l'installation...). Pour contourner ce problème, puisque vous avez de la vapeur dispo, et sous réserve que vous ayez de la tuyauterie accessible, vous pouvez tracer la canalisation d'entrée, ainsi les boues sont chauffées sans contact avant d'arriver dans le bassin. Le traçage/calorifugeage est une option relativement lourde mais à l'entretien beaucoup plus simple et commutable à volonté. La qualité et quantité des rejets non satisfaisants peuvent-elles justifier l'investissement, ça dépend de l'importance qu'on leur accorde. Je me borne au côté technique par rapport à la question.

    A moins d'avoir enfonçé une porte ouverte, sans savoir quelles solutions vous avez déjà étudié, j'espère avoir contribué utilement.

    Cordialement,
    Nicolas.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    je doute qu un tracage soit suffisant immagine un peu l exemple en chauffant un tube diametre 100 avec des vitesse de passage eleve du au pression des pompes le contact est trop faible , par contre sur un BA d environ 400 m2 avec des temperature negative la nuit la l echange deviendrai inutile il faut chauffer bien plus fort
    l echangeur me fait peur du au colmatage du au mes presente dans l eau j y crois pas trop
    toujours pas de retour d experience

  9. #7
    Touche-à-tout

    Re : nitrification et chauffage de step

    Bonjour,

    Le traçage étant utilisé en raffinerie sur des canalisations de cet ordre et même plus grosses, à des températures bien plus élevées, je me disais que pour les quelques degrés à monter, cette technique devrait en être capable... C'est une question de surface d'échange, donc de longueur de tube équipé. Avec de bons compensateurs de dilatation, un montage en trombone permet d'allonger la tuyauterie pour un même encombrement au sol. Le chauffage se faisant par l'extérieur du tube, il n'y a pas d'aspérités ni de recoins, pas de colmatage.

    Il faut donc voir le tube traçé comme un échangeur en circuit ouvert sur le bassin et non sur l'alimentation (prélèvement et réinjection en des points opposés et distants des entrées/sorties). Mais il faut rajouter un pompage pour faire circuler l'eau chargée du bassin dans le réchauffeur ainsi constitué. La recirculation sur le temps de cycle du bassin, et à débit inférieur à celui d'alimentation, doit permettre de répondre aux conditions de nuits froides. Reste à dimensionner la chose en fonction de la masse à réchauffer, des déperditions par le bassin et l'interface air/eau, de la puissance de chauffe dispo...
    C'est ce que je vois de plus simple malgré un coût significatif mais pas exorbitant, surtout ramené au problème de la qualité des rejets, et qui peut être transposé à toute installation similaire. A voir en fonction de la configuration des lieux...

    Cordialement,
    Nicolas.

  10. Publicité
  11. #8
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    effectivement cette solution peut etre envisagable
    mais pour moi avec des rendement tres mauvais et de nos temps je me voit pas propose ca a ma boites si il rammene ca au m3 chauffé en watts .
    il faut une solution avec de bon rendement .

    les echangeurs serait la solution mais j ai peur du colmatage rapide .

  12. #9
    Touche-à-tout

    Re : nitrification et chauffage de step

    Bonjour,

    J'ai bien conscience que sur un forum d'écologie, un système avec un rendement non optimum peut déranger. Mais peut-on encore chercher du rendement dans une installation de chauffage d'eau à ciel ouvert par temps froid ??? Quant au rendement d'un tracage échangeur, c'est une question de conception, pas de principe.

    On peut encore imaginer les choses autrement mais je ne suis pas sûr que ce soit aussi bien. Je reprend l'idée de l'injection de vapeur dans le bassin et je la modifie. Au lieu d'injecter de la vapeur, puisque ça pose des problèmes, pourquoi ne pas injecter de l'air préalablement réchauffé par la vapeur ? Ainsi, l'échangeur n'a aucun risque de colmatage, la vapeur ne pollue pas le bassin est ce dernier reste bien "aéré". Reste que le bon échange calorique air/eau nécessite une grande surface d'échange et qu'elle ne s'obtient pas pas une injection brute mais par diffusion de bulles donc mise en oeuvre réclamant plus de modif, encore que, cela puisse également être fait en boucl extérieure au bassin, comme dans l'idée précédente. Côté émanations de COV, on n'est plus à quelques M3 près... Mais là aussi, rendement forcément médiocre car relarguage de la chaleur dans l'atmosphère mlaheureusement inévitable et besoin supplémentaire de production d'air comprimé.

    En conclusion: échangeur vapeur/eau ou échangeur vapeur/air+ échange air/eau, je préfère encore la première idée. Reste à perfectionner, bien sûr. Je ne mets que l'idée sur la table, aller plus loin relève du consulting et de l'engineering, plus du bénévolat sur un forum...

    Je renouvelle aussi ma question concernant l'emission d'effluents "chauds" en milieu naturel. Je crois que cela fait partie des arguments écolos contre les rejets industriels et il serait bon de se poser la question de l'impact du procédé, quelle que soit la méthode retenue. A noter, à ce sujet, que les deux techniques abordées ici sont réversibles et peuvent également servir à refroidir avant évacuation, mais certes au prix d'un allongement notable du temps de cycle. Nobody's perfect...

    Bien cordialement,
    Nicolas.

  13. #10
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    effectivement la premiere idee me plait bien et ùe parrait plus rentable que le tracage effectivement la mise en place d un reseau fine bulle serait la slution avec de l air prealablement chauffe et injecter sur ses divers point ,effectivement le fait d injecter de l air de cette facon genere beaucoup d odeur et pourrait poser des soucis vu que nous sommes deja de gros emmetteur d odeur dans notre coin .
    par contre je ne cherche pas non plus a chauffer mon eau en exes mais de la maintenir a 15 ,20 degres pour maintenir une activite biologique satisfaisantes
    la temperature a ne pas depasse est de 35 degré donc il y a de la marge

    merci touche a tout pour tes conseilles

  14. #11
    Touche-à-tout

    Re : nitrification et chauffage de step

    Heu, la première idée...c'est le traçage !

    En fait, le traçage n'est qu'une technique pour réchauffer des tuyauteries, on peut imaginer le passage des eaux chargées par un réservoir à double enveloppe type water-jacket. si j'insiste tant sur le réchauffage vapeur/eau, c'est que ça évite les problèmes de colmatage d'un échangeur à plaques ou tubulaire classique, d'autant plus que le chauffage devant être limité, il n'y a pas besoin d'un échangeur instantané à haute efficacité. De plus, pas d'émissions de COV contrairement au bullage. Technologiquement plus simple, moins cher, plus fiable et pas plus encombrant (données d'entrée). Enfin, physiquement parlant, l'installation "traçage", c'est juste de la tuyauterie et une pompe pour la partie eau, de la tuyauterie,une prise de vapeur et un retour au condenseur ( je résume, bien sûr).
    Question subsidiaire pour le problème de colmatage: n'y a-t-il pas un endroit et/ou un moment où l'eau du bassin est moins chargée pour prélever le pompage ? On n'est pas obligé de puiser au fond ni au moment de l'aération.

    Pour un bullage, il y a la partie air comprimé qui s'ajoute, ça complique un peu côté fiabilité et requiert un compresseur non polluant. Là, c'est moins évident, avec des volumes importants, ça va certainement se finir à la turbo-soufflante. Je mentionne l'émission de COV à dessein: c'est un rajout de nuisance qui pèse dans le bilan entre les deux idées lors de la présentation du projet aux décideurs.

    Le conseil est donc d'étudier les deux versions car il y en a quand même une qui présente plus d'avantages à mon sens.

    J'aimerais bien savoir ce qu'en pensent d'autres gestionnaires de STEP...

    Cordialement,
    Nicolas.

  15. #12
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    oui effectivement la premiere idee etait le tracage non moi je parlai de rechauffer l air via un echangeur et l injecter par le surpresseur qui sert a oxygene le bassin via un reseau fine bulles

  16. #13
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    moi aussi je veux bien que d autres exploitant de step nous exprime leurs avis
    benjamin

  17. #14
    epurateur49250

    Re : nitrification et chauffage de step

    et je n ai pas repondu a une question l endroit ou l eau est exant de mes est uniquement la sortie de la step et bien sur nous ne pouvons pas rechauffer cette eau car remettre ses eaux en tete de station generait une augmentation du flux hydraulique,

  18. #15
    Touche-à-tout

    Re : nitrification et chauffage de step

    OK, je me disais bien que la conception même des bassins empêchait les zones mortes où il aurait été possible d'avoir une concentration moindre en MES pour éviter le colmatage. Ce serait dommage de devoir attendre la décantation pour commencer à réchauffer, hein ?
    Attention cependant à la qualité de l'air pour éviter les problèmes sur le circuit d'oxygène. A part ça, c'est bien la deuxième idée et je suis impatient de voir si se cera mis en oeuvre.

    Cordialement,
    Nicolas.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Moléculaire] conservation ADNc et one step-RT-PCR VS two step RT-PCR
    Par newemira dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/10/2010, 14h50
  2. Station d’épuration nitrification dénitrification
    Par boisvert dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/08/2010, 23h25
  3. Nitrification
    Par QZWXEC dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/02/2010, 16h40
  4. Nitrification de l'azote ammoniacal
    Par Kastapuce dans le forum Chimie
    Réponses: 12
    Dernier message: 18/10/2009, 16h43
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 19/04/2007, 14h11