Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Nanosciences et éthique



  1. #1
    Runjulia

    Nanosciences et éthique


    ------

    Bonjour,


    précautions: vous rectifierez les imprécisions ou mes connaissances limitées ou retardées en la matière, merci d'avance de rectifier

    prémisses =
    1) nano-quelque chose: un milliardième de l'unité concernée

    2) nanosciences = toute science qui peut accéder cette mesure ?

    3) ces nano-objets = ont des propriétés physiques, chimiques, d'interactions, de constructions qui leurs sont propre, c'est une autre chimie, physique, mesure, interactions entre des éléments connus mais à un niveau infiniment petit.

    Ma question (et peut-être peut-elle être dans débat ?) :

    - ces nanosciences sont déjà utilisées alors que l'on en connaît (peut-être?) qu'une partie des capacités (celle de pénétration par exemple), quelle réflexion éthique existe en matière d'applications déjà effectives ?

    - question subsidiaire : le champ de l'éthique des sciences ne se limite-t-il pas trop au champ purement "biologique, organo-chimique", bref à la bio-éthique et au "médical" ?

    Des propriétés qui leurs sont propres n'incluent-elles pas une réflexion éthique qui leur est propre, qui réfléchit en termes éthiques en ces matières, j'avoue mon ignorance ?

    Ce n'est évidemment pas la seule science qui induit ces questions, il y en a bien d'autres (en technologies appliquées notamment) mais à l'instar de certains produits chimiques, le principe de précaution et même de tests ne doit-il pas prévaloir ?

    (effet de FS : par inadvertance, je peux me poser des questions, pas toujours judicieuses mais des questions quand-même!)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : Nanosciences et éthique

    Citation Envoyé par Runjulia Voir le message
    .................
    3) ces nano-objets = ont des propriétés physiques, chimiques, d'interactions, de constructions qui leurs sont propre, c'est une autre chimie, physique, mesure, interactions entre des éléments connus mais à un niveau infiniment petit.

    Ma question (et peut-être peut-elle être dans débat ?) :

    - ces nanosciences sont déjà utilisées alors que l'on en connaît (peut-être?) qu'une partie des capacités (celle de pénétration par exemple), quelle réflexion éthique existe en matière d'applications déjà effectives ?

    - question subsidiaire : le champ de l'éthique des sciences ne se limite-t-il pas trop au champ purement "biologique, organo-chimique", bref à la bio-éthique et au "médical" ?
    tu pose le pb même dans ta description.
    nano.....etc.
    or, l'éthique des nano en terme de biologie ne paose pas les mêmes questions ethiques que les nanos pour les matériaux par exemple.
    il vaut peut être mieux filtrer la question.
    cordialement
    Dernière modification par ansset ; 16/01/2013 à 16h47.

  4. #3
    Paraboloide_Hyperbolique

    Re : Nanosciences et éthique

    Bonsoir,

    Quelques précisions:

    nano-objet: objet dont une dimension au moins possède une longueur du nanomètre (). Cela correspond à des longueurs de quelques dizaines à quelques milliers d'atomes.

    Par exemple:

    1) Toutes les dimensions sont nanométriques: un nano-grain est un agrégat de quelques milliers d'atomes.
    2) Deux dimensions sont nanométriques: Un nanotube peut mesurer quelques micro-mètres () de longueur, mais c'est un nano-objet du fait de son diamètre.
    3) Une dimension est nanométrique: un feuillet de graphène peut mesurer quelques centimètres de longueur et de largeur (on arrive à en fabriquer), cela reste un nano-objet du fait de sa très faible épaisseur (typiquement un atome d'épaisseur).

    Concernant les problèmes éthiques (et médicaux) causés par les nano-objets, de nombreuses recherches sont en cours. J'ai moi-même assisté à une conférence concernant l'effet de l'inhalation de nanotubes sur le système respiratoire. En effet, ces nano-objets ont atteint le stade de la production industrielle et on se pose des questions concernant la santé des techniciens qui les produisent (même si ceux-ci travaillent dans des conditions d'hygiène et de ventilation drastiques pour ne pas "polluer" les nanotubes produits). L'étude menée a conclu que les nanotubes les plus longs sont les plus dangereux (car étant plus difficile à pouvoir être éliminés par le système immunitaire); cependant, ceux-ci son incapable de parvenir jusqu'aux alvéoles (ils sont arrétés avant dans la gorge et excrétés via les mécanismes naturels*).

    *(J'espère que ma phrase est suffisamment claire pour ne pas devoir entrer dans les détails.)

    Par ailleurs, bien avant d'appliquer ces conditions de sécurités on manipulait des objets nanométriques (et on en manipule encore) sans que de réels impacts sur la santé ne soient observés. Exemples:

    -) La couleur rouge de certains vitraux des cathédrales du moyen-âge sont obtenus au moyen de particules d'or nanométriques (bien sûr on avait à l'époque aucune idée qu'on utilisait déjà du nano).
    -) Le noir de carbone utilisé dans les pneus pour les rigidifier depuis plus de 50 ans est constitué de particules nanométriques de carbones (à l'époque on n'en avait aucune idée non-plus).
    -) Le microprocesseur de votre pc est constitué de nano-structures (entre 100 et 32 nm actuellement), de même que la tête de lecture/écriture de votre disque-dur.
    -) La fumée de cigarette est composée en partie de nano-particules de suies en suspension (dont l'effet délétère pour la santé est avéré).

    Hormis pour le dernier exemple, aucune dangerosité des nano-particules n'a été constatée. Bien sûr, le principe de précaution est appliqué et des recherches sont en cours pour évaluer la toxicité de tout nouvel nano-objet atteignant le stade de la production industrielle.
    Dernière modification par Paraboloide_Hyperbolique ; 16/01/2013 à 19h47. Motif: Correction orthographique

  5. #4
    Runjulia

    Re : Nanosciences et éthique

    Merci pour tes précisions claires et précises sans être niaises pour autant.

    Donc, si je te suis, inutile d'avoir une réflexion éthique sur les nanosciences tant qu'il ne s'agit pas de bio-éthique ? Ou quelque chose comme cela ?

    Connait-on tout de la physique de ces objets créés, (je ne parle pas de si ils existent ou pas) ? De leur corrélation intrinsèque, de leurs propriétés et leur interaction avec des objets existants connus ?

    Je pensais que l'éthique des sciences se rapportait à toute science qu'elle soit en rapport ou non avec notre biologie. Je pensais innocemment qu'une réflexion éthique était nécessaire au sujet de toute science ou technique ou technologie qui transforme ou module notre environnement, même la plus inoffensive qui soit. Sans doute je me trompe ?

    Merci de m'apporter quelques "lumières", suis dans le noir haha !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Paraboloide_Hyperbolique

    Re : Nanosciences et éthique

    Bonsoir,

    Je ne dirais pas qu'il est inutile d'avoir une réflexion éthique sur les nano-sciences. Je crois même qu'elle est nécessaire. Cependant, comme il s'agit d'une branche relativement neuve dans la discipline, peu de résultats vraiment intéressants sont déjà sortis (la plupart du temps des résultats négatifs comme dans le cas de l'effet des nanotubes de carbone sur le système respiratoire dont j'ai parlé dans mon post précédent).


    Connait-on tout de la physique de ces objets créés, (je ne parle pas de si ils existent ou pas) ? De leur corrélation intrinsèque, de leurs propriétés et leur interaction avec des objets existants connus ?
    Très loin de là. Il s'agit d'une branche neuve (qui a environ 20 ans) à la frontière de la physique, de la chimie et de la biologie. Les recherches dans le domaine sont en pleine explosion et les publications suivent: http://www.iac.gatech.edu/newsletter.../nanolarge.jpg.

    Les nano-objets sont très intéressants du fait qu'ils montrent des comportements quantiques sous certaines conditions. Par exemple l'intensité du courant traversant un nano-fil n'est pas proportionnelle à la différence de potentielle qu'on lui applique (il n'obéit pas à la loi d'Ohm V = RI), mais cette intensité évolue par palliers avec la différence de potentiel.

    Pourquoi "l'explosion" a-t-elle lieu maintenant et pas avant, puisque l'on faisait déjà du "nano" depuis longtemps ? Principalement parce que les techniques de visualisations à l'échelle atomique (microscopie atomique, microscopie à effet tunnel...) se sont développées et se sont démocratisées* ces dernières années. Celles-ci permettent de contrôler les processus de production (bref de "voir" et de contrôler ce que l'on fait).

    *Enfin, relativement: un microscope électronique coûte toujours plusieurs centaines de milliers d'euros.

    Je pensais que l'éthique des sciences se rapportait à toute science qu'elle soit en rapport ou non avec notre biologie. Je pensais innocemment qu'une réflexion éthique était nécessaire au sujet de toute science ou technique ou technologie qui transforme ou module notre environnement, même la plus inoffensive qui soit. Sans doute je me trompe ?
    Non, je suis de cet avis aussi.
    Dernière modification par Paraboloide_Hyperbolique ; 17/01/2013 à 18h48.

  8. #6
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : Nanosciences et éthique

    bjr Runjulia,
    mon propos précédent était ( à la relecture ) trop limitatif.
    il y a un lien effectivement indirect entre les progrès en nano-techno purement industriels et les eventuels retour en bio.
    on ne peut dissocier totalement l'un de l'autre ( mea culpa ).

    mais comme dit plus haut, cette technologie est très récente.
    et l'éthique se concentre en premier sur son impact pour l'homme.
    je pense que c'est naturel.
    d'autant plus que les simples applications industrielles sont énormes.
    et qu'en général, il me semble que l'éthique s'interesse aux applications, pas en amont à la recherche.
    ( je marche sur les oeufs , là )
    cordialement.

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Ethique: Manipulation génétique (avis sur une matrice éthique)
    Par leurne dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2009, 13h05
  2. Dossier - Les nanosciences : avancées, risques, problèmes sociétaux, éthique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/04/2008, 23h05
  3. Nanosciences et master
    Par Nico97 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 16
    Dernier message: 16/11/2007, 23h44
  4. Ethique scientifique, Ethique sociale
    Par Dansampi dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2006, 11h45