Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Problèmes de "classification" des minéraux



  1. #1
    SmallTea

    Question Problèmes de "classification" des minéraux

    Bonjours à tous ceux qui adorent la géol et plus précisément aux minéralogistes. J'ai besoin de votre lanterne pour m'expliquer la nomenclature des minéraux. Voilà un exemple de difficulté auquel je suis confronté :
    la forstérite est un péridot faisant parti des nésosilicates. Est-ce qu'en minéralogie on classe les minéraux comme en biologie pour les êtres vivants avec des niveaux hiérarchiques bien définis (famille classe ordre ... ? est-ce que les péridots sont une famille et les nésosilicates un ordre ?
    merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    kwisatz

    Re : problèmes de "classification" des minéraux

    Salut
    Peridot est synonyme d'olivine.
    Les minéralogistes se sont aperçus qu'il s'agit d'une solution solide entre deux pôles : forstérite et fayalite.
    Le terme nésosilicate fait référence à la disposition des tétraèdres SiO4 isolés comme des ilôts (nesos).
    Comme les organismes en biologie, on peut classer les minéraux de bien des manières, mais c'est plus simple...

  4. #3
    charlie

    Re : problèmes de "classification" des minéraux

    Bonjour,

    la nomenclature des minéraux est relatuivment symple car il y a en fait peu de type différents de minéraux (même s'il y a beaucoup de minéraux différents).
    Il y a principalement les silicates et les autres .
    Parmi les silicates, on a plusieurs catégories selon le fait que le détraêdre de base SiO4 4- est isolé dans la structure cristalline ou bien s'ils forment des bandes des cycles, des structures 3D etc...

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  5. #4
    Théophraste

    Re : problèmes de "classification" des minéraux

    Oui, il y a une classification, utilisée depuis le 19ème, dite cristallo-chimique.
    On les classent en 9 "classes" :
    I Eléments natifs
    II Sulfures (séléniures, tellurures, arséniures, antimoniures et bismuthures)
    III Halogénures (fluorures)
    IV Oxydes et hydroxydes
    V Carbonates (avec nitrates, borates)
    VI Sulfates (avec molybdates, chromates et tungstates)
    VII Phosphate, arséniates et vanadates
    VIII Silicates
    IX Substances organiques

    Les classes sont cosntruitent selon la nature de l'anion ou du groupe d'anions dominant (sulfures, silicates, oxydes, etc).

    A l'intérieur de la classe des silicates, on distingues des sous classes : Orthosilicates Sorosilicates Cyclosilicates Inosilicates Phyllosilicates Tectosilicates.

    Et le péridot, plus connu en France sous le nom d'olivine, est un minéral, c'est à dire une substance qui a une structure cristalline et une composition chimique propre.

  6. #5
    SmallTea

    Re : problèmes de "classification" des minéraux

    Merci, c'est plus clair. En ce qui concerne péridot/olivine, j'avais cru comprendre que l'olivine était un type de péridot. En fait fayalite forstérite et olivine seraient des péridots non ?????????

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Prolagus

    Re : problèmes de "classification" des minéraux

    Ouaip. Comme dans le cas de pas mal de minéraux, la composition chimique forme un éventail de "variétés", entre divers pôles (Mg <> Fe par exemple...)
    Péteux de caillasse en exil.

  9. Publicité
  10. #7
    Casse cailloux

    Re : problèmes de "classification" des minéraux

    Salut,
    désolé, je m'inscris en faux par rapport à ce qui précède. La classification des minéraux est un bordel noir, et chaque auteur y est allé de sa sauce et de son classement personnel. S'il y a effectivement maintenant un consensus sur les grandes classes (éléments natifs, oxydes, silicates,...), beaucoup de minéraux changent de classe selon les auteurs. Ceux qui posent le plus de problèmes sont ceux qui contiennent par exemple à la fois des ions sulfates et carbonates, phosphates et silicates, etc... mais des minéraux communs, à la formule chimique simple, changent également de classe (exemple: la ferberite et la hübnerite sont rattachées soit aux oxydes, soit aux tungstates, selon les bouquins).
    La classification au sein de certains groupes est également en perpétuel changement (amphiboles, zéolites,...), pour des raisons plutôt confuses, même aux dires des professionnels.
    Cela ne doit pas rebuter pour autant les amateurs de minéralogie. C'est quand même une belle passion, et ces confusions n'empêchent pas l'amateur de travailler de manière scientifique et rationnelle.

    Bon courage, en tous cas.
    Bref, rien n'est simple.

  11. #8
    Théophraste

    Re : problèmes de "classification" des minéraux


    Faut lire de bons bouquins...
    Le groupe des zéolites en tjs un sujet de recherche, ça bouge pour des espèces rares... Idem chez les amphiboles, mais si la définition d'une espèce varie ou est améliorée, elle reste généralement dans la même classe...
    Toutes les collections des musées sont organisées ainsi...
    Etc.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Classification des roches et minéraux
    Par Winnie2009 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/03/2007, 11h10
  2. Des minéraux " noirs " près du noyau de la Terre
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/06/2006, 07h40