Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discontinuité de Gutenberg



  1. #1
    Clad255

    Discontinuité de Gutenberg

    Bonsoir! J'aimerai savoir comment peut-on montrer que la limite entre le manteau et le noyau est une limite à la fois chimique et physique (par des données tirées d'observations indirectes). Merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Clad255

    Re : Discontiuité de Gutenberg

    Citation Envoyé par Clad255
    Bonsoir! J'aimerai savoir comment peut-on montrer que la limite entre le manteau et le noyau est une limite à la fois chimique et physique (par des données tirées d'observations indirectes). Merci.
    Désolé j'ai fait une faute de frappe c'est la discontinuité de Gutenberg. Quelqu'un sait? C'est une question niveau 1èreS et j'ai un peu de mal.

  4. #3
    guy52

    Re : Discontiuité de Gutenberg

    Bonsoir,

    c'est l'analyse des ondes sismiques qui permet de connaître la structure interne de la Terre.

    La présence d'un noyau (externe) liquide est mis en évidence par l'absence de réception (zone d'ombre) des ondes ne se propageant pas dans les milieux liquides (voir ton livre)

    La nature chimique utilise également la vitesse de propagation des ondes sismiques (voir loi de Birch dans ton livre ou sur le net). Cette hypothèse est confortée par les calculs de densité.

    Après avoir consulté ton livre (quel éditeur ?) et revu ton cours tes questions plus précises me permettront de t'aider davantage.

    Bon travail

  5. #4
    chapak

    Re : Discontiuité de Gutenberg

    Citation Envoyé par Clad255
    Bonsoir! J'aimerai savoir comment peut-on montrer que la limite entre le manteau et le noyau est une limite à la fois chimique et physique (par des données tirées d'observations indirectes). Merci.
    Bonjour,

    La discontinuité de Gutenberg (définie vers 2900 km par Gutenberg en 1914) est :

    - une limite chimique par le passage des péridots (dont le composant principal est l'olivine) à un alliage que l'on pense être Nickel-Fer (au moyen de méthodes indirectes comme l'existence du champ magnétique terrestre nécessitant la présence d'un fluide métallique soumis à des courants de convection) ;

    - une limite physique correspondant à un passage solide-liquide mis en évidence en particulier par les variations de vitesse de propagation des ondes sismiques (ondes simples P et S, transformées en ondes PKP lors du passage de cette discontinuité).
    Ces variations de vitesse s'expliquent entre autres par des différences de densité et de températures des roches de part et d'autre de cette discontinuité de Gutenberg).

    En espérant avoir répondu, au moins partiellement, à ton interrogation.

  6. #5
    Clad255

    Smile Re : Discontiuité de Gutenberg

    Bonsoir! Merci à vous d'avoir répondu ça m'a beaucoup aidé! En fait il y avait l'étude des ondes sismiques et celles des météores (chondrites, achondrites) qui ont permis ce répondre à cette question. L'étude de propagation des ondes sismiques pour prouver que la limite manteau/noyau était physique (et un peu chimique) et en complément des ondes, l'études des météores pour la limite manteau/noyau était aussi chimique.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    leila et julie

    Re : Discontinuité de Gutenberg

    Où peut-on avoir accès aux calculs précis de la profondeur de la discontinuité de gutenberg ?
    On fait notre TPE sur ce sujet et nous voudrions savoir comment a été calculé la profondeur de la discontinuité de gutenberg.
    Pouvez-vous nous répondre le plus rapidement possible.En vous remerciant d'avance notre TPE dépend de vous.
    Dernière modification par leila et julie ; 12/01/2006 à 16h07.

  9. Publicité
  10. #7
    chapak

    Re : Discontinuité de Gutenberg

    Citation Envoyé par leila et julie
    Où peut-on avoir accès aux calculs précis de la profondeur de la discontinuité de gutenberg ?
    On fait notre TPE sur ce sujet et nous voudrions savoir comment a été calculé la profondeur de la discontinuité de gutenberg.
    Pouvez-vous nous répondre le plus rapidement possible.En vous remerciant d'avance notre TPE dépend de vous.
    Bonjour Leila et Julie,

    Je suis un peu surpris que l'on vous demande le calcul précis de la profondeur de la discontinuité de Gutenberg. Cela me paraît d'un niveau très supérieur aux connaissances exigées en TPE (dîtes-le moi si je me trompe !).

    On vous demande peut être seulement le principe selon lequel on a calculé la profondeur à laquelle se situe cette discontinuité.

    Si c'est bien cela, vous pouvez déjà vous rapporter à ce site : http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/...htm#sismologie

    Et si vous voulez aller plus loin, chargez ce document PowerPoint : http://e2phy.in2p3.fr/2003/virieux.pptet

    et... bon courage !

  11. #8
    Yves2

    Re : Discontinuité de Gutenberg

    Salut !
    Je corrige l'adresse du lien donné par Chapak :
    http://e2phy.in2p3.fr/2003/virieux.ppt
    Ca marchera mieux comme ça. Le document est très bien illustré !

    Yves

  12. #9
    leila et julie

    Re : Discontinuité de Gutenberg

    merci beaucoup pour votre aide précieuse...

  13. #10
    sanka

    Re : Discontiuité de Gutenberg

    Citation Envoyé par chapak
    - une limite chimique par le passage des péridots (dont le composant principal est l'olivine) à un alliage que l'on pense être Nickel-Fer
    Je pensais qu'à cette profondeur on trouvait plutôt de la pervoskite????
    Tout le monde croyait que c'était impossible sauf un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait.

  14. #11
    chapak

    Re : Discontiuité de Gutenberg

    Exact, imprécision dans la rédaction de ma réponse : à cette profondeur, l'olivine est bien sûr déjà transformée en pervoskite. La parenthèse était là, mais n'était pas suffisante d'où ce raccourci malheureux .

    L'olivine est le principal composant des péridotites mais bien plus près de la surface terrestre.

  15. #12
    guy52

    Re : Discontiuité de Gutenberg

    Bonsoir

    Citation Envoyé par sanka
    Je pensais qu'à cette profondeur on trouvait plutôt de la pervoskite????
    il s'agit de la perovskite et non de la pervoskite.

    cordialement, Guy

  16. Publicité
  17. #13
    chapak

    Re : Discontiuité de Gutenberg

    Bien sûr ! j'ai clavioté de travers.
    Voila ce que c'est que de ne pas se relire à chaque fois.

    Bonne soirée.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Hétérosexualité/bisexualité/homosexualité/asexualité,le quel est le plus plausible?
    Par Jenscsi dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/04/2011, 19h20
  2. Répétition générale de la sonde Hayabusa sur l'astéroïde Itokawa annulée
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/11/2005, 15h07
  3. Le mystère des différences génétiques entre vrais jumeaux dévoilé
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/07/2005, 16h40
  4. Deep Impact : répétition générale pour Hubble et SWAS réactivé
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/07/2005, 16h18
  5. Didier Lombard nommé Président-Directeur Général de France Télécom
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2005, 14h35