Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins




  1. #1
    RSSBot

    Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Un accord cadre sur l'usage des pesticides par les jardiniers amateurs vient d'être signé par Chantal Jouanno, la secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie. Cet accord a pour but d'améliorer les pratiques du jardinage amateur pour réduire le recours aux pesticides. Le secteur du jardinage est ainsi associé&nbsp;à l'objectif du Grenelle de l'environnement de diminuer l'usage des pesticides de 50%.<br />
    Après la cinquième édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides (du 20 au 30 mars),...

    Lire la suite : En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins
    Les actualités Futura-Sciences

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Gaffal

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Vous etes sûr pour le 5%
    j' avais un chiffrage, il y a qq années comme quoi l' agriculture employait seulement 50% des produits phytosanitaires !
    Les autres principaux utilisateurs etant SNCF, collectivités locales puis particuliers.
    J' ai plus aucun souci au jardin, c' est chantal et son staff qui viennent tous les matins ramasser les pucerons et doryphores...

  4. #3
    RuiM

    Jardinage & pesticides

    bonjour,

    je me permet de faire rebondir ici l'actualité rapportée par Futura ici
    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...jardins_23244/

    Si associer l'ensemble des jardiniers et cultivateurs amateurs à l'objectif de réduction/maîtrise des rejets de déchets et autres polluants résiduels dûs à l'usage de pesticides dans nos jardins, me paraît une bonne chose, a priori, qu'en pensez vous?

    notamment auriez vous des éléments chiffrés (études ou autres sources) qui permettraient d'appréhender cette problématique?

    je suis assez étonné par la contribution de 5 % des usages de pesticides, par le milieu non agricole (jardiniers amateurs, collectivités locales).

    salutations,


  5. #4
    Yoghourt

    Re : Jardinage & pesticides

    Citation Envoyé par RuiM Voir le message
    Si associer l'ensemble des jardiniers et cultivateurs amateurs à l'objectif de réduction/maîtrise des rejets de déchets et autres polluants résiduels dûs à l'usage de pesticides dans nos jardins, me paraît une bonne chose, a priori, qu'en pensez vous?
    Que clamer "les cours d'eau font les grandes rivières" en désignant le point de confluence du Rhône (1700m3/s) et du Gardon (37m3/s), ça va faire mourir de rire Pareto dans sa tombe...

    Marché français des pesticides :
    http://www.observatoire-pesticides.g...php?pageid=380
    78 600 tonnes de matière active en 2008 pour le seul milieu agricole, sachant qu'il y a augmentation de la surface agricole utile en 2007 et 2008, et que 2008 a eu un climat à Mildiou
    Selon cette source, 80% du tonnage s'en va traiter moins de 40% de la SAU, dont 20% pour la viticulture qui représente seulement 3% de la SAU. On trouve pile la même info sur le site gouvernemental.

    http://vertigo.revues.org/8937
    10 000 tonnes de pesticides termineraient dans les jardins des particuliers.

    C'est bien de travailler ce dernier chiffre, mais cela ne doit pas occulter que ce n'est pas le plus important.
    De plus, convaincre un jardinier du dimanche que l'exemple de l'agriculteur (dont maraichage et fleurs) ne doit surtout pas être suivi, c'est creuser (élargir?) un fossé et probablement favoriser l'émergence de faux nouveaux produits (ré-étiquetage). Quand le jardinier du dimanche se sera cassé le nez avec du "bio à la maison" et/ou de "l'apiculture de ville" sans compétence ni maitrise, vers quoi se tournera-t-il? Nouvelles variétés ogm/mutagénèse de pointe ? Supermarché? Le bio de supermarché surfacturé/surtaxé? "Nouveaux pesticides naturels"? Les AMAPs? (je rêve, là)
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2010 à 12h57.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  6. #5
    RuiM

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Bonjour yoghourt, et merci pour les explications documentée

    je vous rejoins complétement, en ce qui concerne le rire de Pareto... et les interrogations que vous soulevez me paraissent pertinentes : mais légiférer sur une activité de loisirs, sans réel poids politique identifié - le jardinier amateur en l'occurence- est malheureusement bien plus simple... (

    en tout cas merci de votre réponse, et des perspectives nouveaux pesticides "naturels" et AMAPS : rêvons , oui !
    )

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Gaffal

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Bien sûr RuiM, tout le monde doit travailler à la réduction/maîtrise des rejets de déchets et autres polluants résiduels.
    Rien que du point de vue du prix (+taxes) et du travail dangeureux d' epandage, on minimise au maximun l' usage de ces produits.
    Mais si tu perds tout ou partie de ta recolte, tu peut crever.

    Cette evaluation par les tonnages à le merite d' exister, mais est trés farfelue. En effet c' est les bios qui balancent le plus de kilos de chimie dans l' environnement, du fait qu' il doivent traiter plus souvent et que leurs molecules s' utilisent à plus forte dosage kg/ha. Aprés y a aussi les chateaux viticoles haut de gamme qui ne supportent pas la moindre tache de mildiou...

    Les dictats des ministres actuels me font peine, c' est du niveau 6 eme !
    par ci la taxe carbone, par là faut tout raser, ailleurs faut produire plus propre tout en etant payé encore moins cher...
    Dans cette optique faudrait commencer par stabiliser la croissance de la population francaise et mondiale...

  9. #7
    Franz Dur

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Il est clair que la présentation en tonnage est trompeuse. Si l'on parle d'herbicides par exemple, les phenylurées étaient (sont encore?) utilisées à plus d'un kg/hectare (1.8 kg/hectare pour le chlortoluron,, un peu moins pour d'autres comme l'isoproturon). Par contre pour les sulfonylurées on utilise quelques grammes/hectare!!

    Mais quand on a donné ces chiffres on n'a de loin pas fait le tour de la question. Je me souviens du dépit d'un chercheur de Dupont qui me disait "on espérait calmer les écologistes avec des doses/hectare aussi faibles, mais c'est le contraire!! ils disent maintenant que des molécules actives à de si faibles doses sont encore plus dangereuses...". L'idée est que des molécules qui ont une affinité aussi extraordinaire pour leurs cibles végétales (principalement une enzyme clé de la biosynthèse de certains acides aminés) trouvent une cible chez l'animal, cela pourrait faire mal!!

    On ne dit rien non plus du devenir de ces molécules dans les plantes (comment et en quoi sont-elles métabolisées dans les plantes résistantes -celles que nous mangeons-) et dans l'environnement (photodégradation, métabolisation par les microorganismes des sols/eaux...).

    Et quid de la toxicité (au sens large, toxicité directe, perturbations endocrines etc..) des métabolites formés? Et comme chaque molécule a son équation personnelle on n'est pas près d'avoir une idée réaliste de ce qui se passe réellement

    Francis

  10. Publicité
  11. #8
    Gaffal

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    C' est vrai, que lorsque l' on utilise une molécule active à 50 ou 100 gramme ha, on peut se poser des questions !
    Surtout quand traditionnellement il faut epandre plusieurs kilos de cuivre ou de zinc pour la meme maladie.

    Mais j' avoue que ces molecules organiques de synthese
    ont vraiment de bons bilans
    trés efficaces, intervalle plus importants entre les traitements
    penetrantes ou systemiques, donc non lessivables par la premiere plui venue
    composées majoritairement de C H O N
    et quelques variantes avec du Cl Fl S Si
    On est loin , je crois, d' empoisonner les sols comme
    avec fortes doses de Cuivres, Plomb, Arsenic ou soufre...
    Aprés faudrait aussi surveiller les adjuvants...

  12. #9
    Franz Dur

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Je ne crois pas que parler de formule brute ait grand sens. Par exemple le chlrotoluron dont je parlais plus haut contient un Cl. Dosé à 1.5 kg/hectare cela revient à répendre une livre de sel sur un hectare. Ce n'est pas cela qui va empoisonner le sol.

    Il faut considérer la structure chimique du composé, c'est une 3-chloro-4-methylphenyl-N,N-dimethylurée. Dans les plantes résistantes elle est désactivée par des réactions d'oxydations, mais dans les "mauvaises herbes" sensibles elle ne sera pas ou peu tranformée et va se retrouver dans les sols. Quels vont être les effets sur les micro-organismes du sol? sa demie-vie en fonction du type de sol, etc... c'est la question.

    Francis

  13. #10
    Gaffal

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Ben vrai, avec une DL50 de 10000mgr/kg, c' est pas une molecule bien mechante. Les salages routiers font bien plus de degats !
    concernant les reductions de doses, depuis 15 ans j' ai deja reduit de moitié,
    mais si la disparition des agriculteurs et des terres continue au régime actuel,
    si le prix et les taxes sur les molecules continue d' augmenter,
    si le prix d' achat de nos production ne remonte pas
    ben dans 10 ans, c' est clair, y aura plus d' agriculture !
    donc plus aucune pollution agricole...

  14. #11
    jgiovan

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Bonjour,

    je pense qu'un point important concernant les jardiniers du dimanche serait de ne plus commercialiser de formes concentées mais uniquement des formules prêtes à l'emploi. Tous les gens que je connais (j'avoue en faire partie...) ont tendance à me pas respecter ou à forcer la dose.

    Il faut également reconnaitre que les formes concentrées ne sont pas du tout adaptées au traitement d'un jardin de quelques centaines de m2 (je ne parle même pas des blacons).

    Avec un flacon de 100 ml de glyphosate à 35% j'en ai pour des décennies. Je suis obligé d'utiliser une espèce de dé à coudre pour préparer ma solution dans un pulvérisateur de 10 l dont je n'utilise pas la moitié.

    Ce ne serait pas une solution miracle mais ca limiterait bien les dégats !

  15. #12
    Gaffal

    Re : Actu - En bref : vers une meilleure gestion des pesticides dans les jardins

    Ben 1/2 dé à coudre pour 5 litres...
    Sinon le problème, c' est diluer dans quoi ?
    l' eau n' est pas neutre à long terme, elle finirait par dégrader les molécules actives.
    Y a des produits qui se presentent sous forme de pastilles
    le mageos par exemple
    ça peut etre une solution plus simple!

    Aprés je pousse encore mon coup de gueule:
    ca devient rare de trouver des bidons de 5 l avec des graduations dessus, obligé de salopper une mesure et de manipuler dangeureusement du produit concentré !

Discussions similaires

  1. Actu - En bref : les pesticides, principaux obstacles à la biodiversité
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 21
    Dernier message: 08/02/2010, 16h12
  2. Actu - Des chrysanthèmes bleus bientôt dans nos jardins ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/10/2009, 14h25
  3. Actu - En bref : vers une envolée des ordinateurs à petit budget ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/02/2008, 09h35
  4. Vers une meilleure protection des mers européennes ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/11/2006, 08h05